Accueil » Confusion des sexes » (Vidéo) Théorie du genre et féminisme.
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) Théorie du genre et féminisme.

Publié le 21 juin 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Si le lien n’est pas actif, essayez sur Dailymotion :

Les liens entre théorie du genre et féminisme par LeonidasDD

Si les deux liens précédents ne sont plus actifs, essayez sur Youtube :

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

17 Commentaires

    • Commentaire de observateur:

      La préparation de la troisième guerre mondiale s’accélère visiblement. Les maître sont en train de sonner la fin de la récréation.

      Et tous ces imbéciles que se tapent dessus au lieu de lever la tête et se demander qui finance tout ce bordel.

       

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    La mauvaise interprétation de Judith Butler concernant les écrits d’Hégel :

    Les affranchis 16/04/2013

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Comment établir des documents d’identité pour un transexuel qui vient d’accoucher :

    Le Figaro du 13/09/13

     

    Si vous avez la réponse à cela, moi je ne l’ai pas. Il s’agit bien de tuer toute identité naturelle et même ici, culturelle.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    La notion de « bon père de famille » attaquée dans la loi :

    Rue89 du 19/01/2014

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

     

    La première usine à enfants devrait ouvrir d’ici peu en Inde :

    Ndf du 03/10/2013

     

  5. Commentaire de kasimar:

    6c80754e936bbcd04bf7917ce425a00c

    En tout cas bravo pour votre vidéo, je ne me voyais pas la visionner jusqu’au bout, mais étant de plus en plus isolé vu que l’un de mes parents est parti au pays, je me dois d’être plus autonome à mon domicile et ce n’est pas gagné

  6. Commentaire de kasimar:

    6c80754e936bbcd04bf7917ce425a00c

    Et j’ajoute également que cette Natacha Polony nie la différence des cerveaux entre hommes et femmes, pour madame Polony, une femme peut faire des mathématiques, de la mécanique, être aventurière ou conquérante (servir Alexandre le Grand comme modèle aux petites filles ) sans souci pourvu qu’on l’éduque pas en petite princesse, si vous voyez ce que je veux dire.

    Elle ne cherche même pas à s’interroger sur ce qui créé cette différence comme l’ont démontré les scientifiques dans votre vidéo, nie à priori la différence psychologique dont découle les comportements et les archétypes, bref une vraie petite rebelle de tout ce qui dépasse ce qu’elle peut saisir.

    Si jamais vous lisez le bouquin – vous le trouverez facilement dans la librairie du coin – si vous pouviez nous faire une critique résumé de cette pseudo-rebelle au féminisme dominant. Si j’avais du temps je lirais Bourdieu et Simone de Beauvoir qui même si celà reste des féministes bien-pensantes, celà pourrait peut être m’aider à mieux comprendre les motivations des féministes, de quels ouvrages tirent elles leur réflexion. Mais malheureusement le temps n’est pas un luxe pour moi.

    En tout cas je n’aime pas rendre un livre sans au moins le terminer, dès que je l’achève, je ne le rechoisirais pas de sitôt.

    En fait si elle n’est pas féministe, Natacha Polony est bien pire… d’ailleurs elle est bien agressive lors de ses débats sur « on est pas couché » de ce que j’en ai déduis.

  7. Commentaire de nazdaq:

    a15d9110fa6c518af3346421b47d99a0

    J’ai découvert que depuis longtemps sévit un tabloid de la trempe du new york post et le nouvelobs, féministe /feminofasciste du plus bas étage genre=
    http://www.courrierinternational.com/article/2013/05/30/prostitution-la-penalisation-des-clients-est-elle-efficace

  8. Commentaire de kasimar:

    4ca78f7d38793eb364e99b48936849ca

    J’en profite pour vous faire partager également le livre « l’homme est l’avenir de la femme » de Natacha Polony. Surtout ne pas acheter ce bouquin j’ai eu la chance de le choisir dans la bibliothèque du coin, et je regrette 

    D’ailleurs j’ai eu tort d’en faire l’éloge sans même avoir lu son bouquin, je peux vous dire qu’à côté Madame Badinter me paraît bien plus sympathique et plus rigoureuse dans son ouvrage que cette Madame Polony. Elle cite souvent Françoise Héritier, critique violemment Zemmour, on dirait les chroniques de la féministe la plus revancharde que j’ai jamais connu.

    En fait cette femme est contre toutes les féministes, les théoriciennes du genre, fait l’éloge de la virilité dans le début de son brulot. Seulement voilà (et c’est là où ça coince), arrivé au chapitre maternité, pour Madame Polony, les psys qui affirmeraient l’importance de la mère durant les premières années de sa vie : le fameux lien maternel seraient des « vulgates » (d’ailleurs j’ai pas pensé à compter le nombre de fois où elle a employé son mot magique avec tous ceux envers qui elles ne seraient pas d’accord, mais ô combien classique ) Donc selon Madame Polony, même si elle ne l’affirme pas directement, la carrière des femmes passeraient avant l’attachement de la mère aux gosses, puisque selon elles au 19ème siècle les femmes laissaient leurs enfants aux nounous jusqu’à l’âge de 4 ans

    D’un côté elle critique la théorie du genre, en critiquant le queer qui s’élève selon une norme et de l’autre le féminisme différentialiste (homme bourreau et femme victime, hommes responsables de toutes les catastrophes humaines, sociales, naturelles…, femmes apporteraient un peu de douceur dans ce monde de brute) qui sont deux faces d’une même pièce s’appuient sur la domination patriarcale et ne cache pas sa volonté de défaire la différence.

    La seule différence sans mauvais jeu de mot, c’est qu’elle fait exactement pareille que les théoriciens du genre et les féministes pro-genre avec l’appui du patriarcat en moins. Pour Polony tout ce qui est pas dans son logiciel de pensée est de l’eugénisme. 

    Bref je déconseille la lecture de sa loghorrée sophistique qui est tout sauf un essai. 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription