Tournantes : l’impossible sanction des innocents

Article écrit par

le

dans la catégorie

Par idéologie, 14 jeunes garçons ont été déférés par le parquet devant notre justice pour viols en réunion.

Oui, je dis bien par idéologie.

 

Sans preuve, sans autre témoignage que celui des victimes qui n’ont même pas participé pleinement à leur défense, employant des témoignages contradictoires, il a fallu que 4 de ces 14 prévenus soient quand même condamnés, pour la forme, à des peines symboliques. Symbole de quoi s’ils étaient innocents ?

 

Une des plaignantes avait déjà été épinglée pour fausses accusations de viol, il y a quelques années. Mais on a quand même instruit sa plainte malgré le manque d’éléments probants. Et on a condamné des hommes en doutant fortement de leur culpabilité. Il fallait que les fausses accusations soient vraies puisqu’elles provenaient d’une pauvre femme face à des violeurs de banlieues (merci l’association « ni putes ni soumises »)

 

Mais quelle misandrie !

 

En vérité dans notre pays, ce ne sont pas les viols qui sont sous-estimés, mais le nombre de fausses accusations. D’ailleurs personne n’est condamné en France s’il ment. On croit peut-être favoriser les femmes en leur donnant tout pouvoir en les plaignant pour des viols qui n’existent pas ? En vérité, on encourage les vices, l’affabulation et les maladies mentales. Oui, le nombre des fausses accusations est sous-estimé en France, en particulier dans les viols.

 

marre de sang,peur,femme,règles

 

Je crois qu’il nous faut du sang, il nous faut nous abreuver de coupables. Quand cette société explose de partout, il nous faut continuer à croire en notre monde. Nous ne voulons pas admettre l’erreur féministe, alors le brave citoyen demande qu’on lui fournisse des coupables, des jeunes de banlieues, certes mal éduqués, mais innocents.

 

Non, ce n’est pas notre brave sondé le coupable. Ce n’est pas son idéologie pourrie qui a détruit les familles, favorisé une immigration quand on n’intégrait déjà plus les Français d’origine étrangère, tout cela pour lui fournir de bon petits esclaves sous payés, ce n’est pas ce bien-pensant le coupable.

 

Innocent, notre criminel féministe et français, continue à agir pour le pire, comme il le fait en ce moment avec le mariage homosexuel. Notre assassin idéologique a bien constaté que la situation sociale se dégradait. Et cet être supérieur qui peut tout et qui veut tout pouvoir, qui est donc plus intelligent que la moyenne, sait bien où est la vérité : c’est la faute à la pauvreté. Pauvreté = tendance criminelle. Il a déjà fraudé le fisc, il est plutôt riche et intégré, mais le voyou c’est l’autre.

 

Alors dîtes moi, pourquoi ces pauvres, qui sont plus pauvres en Creuse qu’en Seine Saint Denis, pourquoi ces pauvres se tiennent mieux ? Pourquoi il n’y a pas de procès pour tournantes en Creuse. Eh bien, parce que les pauvres mal éduqués de Creuse ne veulent pas faire comme les autres pauvres de banlieues. Un comble pour notre idiot féministe ! Il devrait y avoir des tournantes en Creuse et de la grande criminalité.

 

Rien n’y fait, notre idéologue veut continuer à croire que le monde fonctionne par l’argent. T’as beaucoup d’argent : t’es quelqu’un de bien et d’intégré. T’as pas beaucoup d’argent : tu as une tendance à la voyoutrie qui expliquerait le problème des tournantes. Quand on sait que notre pays s’appauvrit de jour en jour le raisonnement de ces gens est inquiétant : alors quoi ? Nous serions condamnés à la guerre civile ?

 

Tous les problèmes sociaux que nous connaissons ne viennent absolument pas de problèmes économiques car on peut être pauvre et bien éduqué, car le dealer de banlieue est beaucoup plus riche que le Français moyen, il n’en est pas pour autant moral. En fait, les pauvres ont toujours eu plus de moralité que les riches dans toutes les sociétés et quelles que soient les époques. Il est plus difficile d’être moral quand on a du pouvoir et de l’argent. C’est notre avidité qui est coupable, certainement pas notre état. Mais passons…

 

Et enfonçons le clou là où ça fait vraiment mal. Je crois que bon nombre de nos problèmes économiques viennent de situations familiales catastrophiques, là où les gens ne perçoivent plus l’utilité de la moralité et là où il serait essentiel qu’elle se transmette. Pire, dans nos familles, aujourd’hui même, l’être moral passe facilement pour un empêcheur de tourner en rond. Pourtant, une société ne peut pas se passer de morale transmise à travers une bonne éducation. Il faut remplir beaucoup de critères pour réussir en société, dont un maximum de gens bien éduqués. Et comme nous le voyons aujourd’hui, il a fallu aussi sacrément se lâcher pour qu’elle s’effondre. On s’en est donné à cœur joie, et on continue encore. Que nous importe ces traités fallacieux et européens pour lesquels ont ne peut rien. Par contre, là où on peut agir, on se charge de détruire le peu qui tient encore debout.

 

Nous avions une machine qui fonctionnait, nous avions un peuple qui vivait bien, qui créait de la richesse, qui était envié du monde entier. En quelques temps, les féministes ont réussi à tout détruire, malgré la croissance. Tout ce qu’elles ont touché a pourri. Et désormais, ce système qui ne peut fonctionner sans homme, n’a plus les hommes à la hauteur de la tâche sociale qui les attend. La décroissance est en train de suivre 40 années de politiques familiales catastrophiques. Il est temps de se pencher sur ce rouage si méprisé de notre société : la famille.

 

Pratiquement, comment voulez-vous penser à votre boulot et à votre travail quand maman a détrôné le père et l’a remplacé par de nombreux coups d’un soir ou de quelques nuits, quand papa n’hésite pas à entretenir la famille d’une autre salope, juste avant de se faire jeter ? Où sont les adultes crédibles dans cette société ? L’individualisme ça marche sur une génération, deux tout au plus. Après c’est la descente aux enfers.

 

 

Oui, les enfants qui naissent de ces familles mono-éducantes sont plus souvent mal éduqués ou mal dans leur peau, majoritairement en souffrance, exceptionnellement équilibrés dans leur vie d’adulte.

 

jeune fille inquiète qui regarde

Quelle grande découverte !!!!!

 

Une mère ne pourrait pas pourvoir à tous les besoins de ses enfants… diantre on avait pourtant essayé de nous rassurer : la massification des divorces, c’était pour le bien des enfants.

 

Nous sommes nés de la discorde mais tout devait aller pour le mieux pour nous.

 

Nous, enfants de divorcés, nous ne sommes pas nés de la discorde. Nous sommes nés de l’hypocrisie d’une société qui niait nos souffrances, qui voulait se servir de ses enfants comme d’objets. Je ne suis pas un objet qu’on déchire à souhait. Vous adultes, vous n’avez rien d’êtres responsables quand vous divorcez. Et vous femmes, vous êtes les principales responsables des séparations aujourd’hui. Les éternels jeunes n’intéressent pas les enfants. Ils ont besoin d’adultes pour les élever, pas de ces fous féministes et féminisés.

 

Oui, notre société a sacrifié ses enfants sur l’autel de l’idéologie féministe : tout a dû plier face aux désirs des femmes. En vérité notre société a sacrifié ses enfants en promouvant le divorce et en réduisant la parole des pères dans les familles, et en tuant tout débat sur ce sujet.

 

Après, il est idiot de s’étonner des phénomènes des tournantes.

 

Que voulez-vous, une fille qui est mal dans sa peau, qui ne sait pas ce qu’est un homme digne de ce nom, rencontre un mec mal éduqué dans un milieu ultra féminisé. Dans certains cas, elle finit sur le canapé avec les copains de son copain. Je ne pense pas qu’on puisse qualifier ces faits de viol en réunion. Pour cela, il aurait fallu qu’elle exprime un refus, qu’elle s’oppose à son copain. Mais elle n’en avait pas la force morale.

 

Dès lors, on demande à notre justice de criminaliser des comportements qui sont de l’ordre de la mauvaise éducation, et de faire subrepticement, de tous les garçons éduqués dans des milieux féminisés, des violeurs. Pourquoi ne pas sanctionner les filles-mères dès lors ?

 

Ces garçons ont profité de ces filles. Ils leur ont fait du mal, c’est certain. Mais ils ne pouvaient pas leur faire du bien malgré elles, et on ne peut les envoyer en prison pour cela. On ne remplace pas les condamnations morales par des condamnations pénales aussi facilement. Avant de condamner le sexe en groupe, il faudra condamner les échangistes, mettre en prison les femmes et les maris adultères et surtout tous ceux-là qui auront osé faire souffrir une femme. Dans l’esprit féministe, il y a souvent cette volonté punitive envers ces hommes qui osent blesser des femmes. Dans ce cas, la réponse pénale à cette blessure morale, est vraiment de l’ordre de la démagogie, voire du déséquilibre psychologique. Pourtant quand notre justice et nos médias traitent cette affaire comme ils l’ont traitée, j’ai bien l’impression qu’ils suivent cette folie.

 

Que retiendra notre société de toute cette histoire si ce n’est qu’elle va continuer dans la surenchère et dans l’incompréhension, désirant sanctionner des coupables tout en étant incapable de les trouver, ou pire, en sanctionnant des coupables qui ne le sont pas.

 

Notre soif de coupables est à mettre en relation avec notre faible moralité. Tant que nous n’accepterons pas de poser un regard franc sur notre pays, je ne crois pas que nous puissions continuer à nous en sortir comme nous l’avons fait depuis des années, dans le mensonge et la médiocrité. L’édifice a tenu parce qu’il nous avait été légué dans de bonnes conditions. Il ne tiendra pas sans le sacrifice de quelques adultes responsables qui décideront qu’il suffit des mensonges féministes, qu’il suffit de nos erreurs et de nos petits arrangements avec la vérité. Jusqu’à quand allons-nous nous punir pour réussir à le comprendre ? D’où vient cet étrange sentiment qui nous fait voir de manière positive la scarification féministe ?

20 réponses à “Tournantes : l’impossible sanction des innocents”


  1. Avatar de Léonidas Durandal

    « Yvelines : une adolescente violée par six élèves de son collège » Le Point du 05/02/2019.

    Aucun n’a 15 ans. Dégoûtés de ce qu’ils avaient fait, ils ont commencé à s’attaquer à la fille, ce qui a provoqué la dénonciation.


  2. Avatar de Léonidas Durandal

    «  »Arrête de filmer, c’est un viol » : ouverture d’une enquête après une vidéo sur Snapchat », L’Obs du 18/09/2018.

    Personne ne sait encore ce qui s’est passé, et c’est déjà qualifié de viol. Moi, ce que je vois, c’est que les types ont intégré l’injonction à qualifier toute tournante comme un viol.


    1. Avatar de Mindstyle
      Mindstyle

      J’ai vu la vidéo. On peut la trouver si on sait où chercher mais pas de son par contre. J’aimerai juste connaître la proportion de rapports sexuels dans un contexte alcoolisé. Il est vrai que monter la tête aux femmes trop fêtardes au sujet du viol alimente la justice féminisée, engraisse les avocats, fait tourner la machine judiciaire. Ici l’erreur a été de balancer sur les réseaux sociaux une scène filmée hors de son contexte, y a t il eu des contacts un peu chauds, des embrassades préalables ? D’experience, une fille alcoolisée peut se montrer très entreprenante, ce qui introduit d’office la légitimité pour l’homme d’être entreprenant à la suite de ces encouragements.


      1. Avatar de Léonidas Durandal

        Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que le féminisme tente de qualifier de viol, toute relation sexuelle où une femme aurait été sous emprise de l’alcool. Ce n’est pas dit aussi clairement, mais c’est ça.


  3. Avatar de Léonidas Durandal

    «  »Faut-il se débattre pour faire admettre un viol ? » Le procès de « La Meute » indigne l’Espagne », L’Obs du 28/04/2018.

    Elle n’a rien refusé, ils sont condamnés à 9 ans de prison, les folles féministes veulent des sanctions supplémentaires. Il s’agit ici de criminaliser une pratique sexuelle en groupe.


  4. Avatar de Léonidas Durandal

    « L’ex-international Steve Marlet mis en examen pour « viol en réunion » à Auxerre », L’Obs du 12/01/2018.

    Mis en examen plus de 20 ans après les faits. Du délire complet pour assurer la retraite d’une pute.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre sexe SVP :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler le site

© 2022 AIMELES Antiféminisme | Haut