Accueil » Homme en lutte » Un compagnon de lutte convoqué à la gendarmerie pour donner mes coordonnées
AIMELES Antiféminisme

Un compagnon de lutte convoqué à la gendarmerie pour donner mes coordonnées

Publié le 14 novembre 2013 par Léonidas Durandal à 16 h 45 min

l’essayiste Jean Marc Ghitti qui était accusé d’être l’affreux antiféministe (1). Et dans quelques jours, le nom d’un autre essayiste va circuler. Je ne suis pas plus l’un que l’autre. D’ailleurs mon pseudonyme n’en est pas vraiment un.

Je suis soutenu et je ne lâcherai pas.

Si des personnes haut placées me soutiennent, elles ne peuvent encore agir à découvert tant le moindre son de cloche différent provoque les foudres d’une meute institutionnelle apeurée par l’ombre de ses propres remords. Cette situation ubuesque, de censure indirecte, sera probablement dure à comprendre pour les générations futures. Quand les temps auront changé, certains se demanderont si cela a vraiment été possible. Je vous le dis, nous vivons une époque étouffante comme jamais, qui n’a pu tuer le mal en elle, alors qui s’est mise en tête d’abolir la notion même de morale, une époque qui a oublié que le mal, c’était aussi l’absence de bien, et non uniquement, un ensemble d’actes répréhensibles.

Nous continuons la lutte.

Si par hasard, mon ami était condamné pour délit d’opinion à ma place et ceci afin de servir d’exemple, il est bien entendu que je me servirais de son procès pour médiatiser l’affaire et faire connaître d’autant plus, mon travail et les pratiques discriminatoires, illégales et injustes qui entachent le fonctionnement de notre système. Il y a des gens qui refusent de leur propre chef, d’entrer dans les camps d’extermination. Vous ne réussirez pas à faire taire nos voix en utilisant vos outils de contrôle social.

1 Léonidas Durandal, et si c’était Jean-Marc Ghitti ? Site de délation des « masulinistes », mascuwatch.org (site fermée car illégal)

 

8 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    Un révisionniste connu finit par abandonner le combat après 25 ans de loyaux services et ceci à cause… des difficultés de couple qu’il rencontre suite à son engagement. La famille, l’amour, est un préalable à toute action qui veut s’inscrire dans la durée :

  2. Ping de kasimar:

    Houla la vous y allez un peu fort camarades, simple petite boutade, et avouons le bien que dans un but humoristique il y a un fond de vérité dans ce que j’ai dit.Pas besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre que la BAS : Brigade Anti Sexisme et autre garde chiourmes de la bien pensance actuelle sont des individus extrêmement obtus et instables psychologiquement. Alors oui j’inclue pas toutes les féministes dedans uniquement les plus dangereuses pour la démocratie et la vie en société

  3. Ping de kasimar:

    J’ai jeté un oeil au blog en question : comme d’habitude un torchon sobre de la plume féministe de quelques gourdes en mal de sensations fortes si vous voyez ce que je veux dire. Faut pas trop demander de hauteur intellectuelle aux féministes elles risquent de crever de méningite les pauvres cruches.Si j’étais vous je porterais plainte contre ce site clairement diffamateur en votre personne, afin de montrer qu’à ces décérébrées féministes (oups désolé du pléonasme :/)qu’elles ne sont pas les plus fortes à ce petit jeu là … Edit: Si vous connaissez une personne qui s’y connaît en piratage, afin de s’occuper sérieusement du cas de ce site qui est un cancer pour la liberté d’expression.

    • Ping de kasimar:

      Je veux bien évidemment parler de ce contenu on ne peut plus débile : http://www.mascuwatch.org/gurus/jean-marc-ghitti/

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Je crois que notre auditeur anonyme a raison. Si vous voulez aller en prison M.Kasimar, il faut y aller en respectant la loi, c’est à dire pour délit d’opinion, et non en incitant des personnes à transgresser la loi pour couper cette liberté d’expression. Comme M Observateur, je pense que ces gens commettent fautes sur fautes. Ils en sont arrivés à vouloir condamner des innocents. Mais en agissant ainsi, ils ne font que précipiter leur inévitable chute. Regardez comment M Dieudonné se porte bien depuis que le système a décidé de l’écraser. On n’arrête pas des personnes libres. On peut les tuer, leur couper le micro, dénigrer, ou détourner leurs propos, leur combat continuera quoi qu’il arrive. Nous n’avons pas à nous mettre en faute inutilement car nous sommes dans notre bon droit. Un point c’est tout.

    • Ping de observateur:

      Soyez prudent quand vous dites ça.

      Dans ce jeu, tout ce que vous aurez dit qui peut être mal interprété sera sorti de son contexte , déformé amplifié et sera retenu pour discréditer ce blog.

      Au contraire je pense qu’il faut laisser des sites comme masculwatch monter parce que sur ce genre de sites les féministes montrent leur vrai visage totalitaire.

      Et aussi leur incapacité à mener un débat sans tomber dans les attaques personnel.