Accueil » Homme en lutte » (Vidéo) Mon Vladimir Poutine
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) Mon Vladimir Poutine

Publié le 13 juillet 2015 par Léonidas Durandal à 11 h 27 min

Remontage du documentaire “Moi, Vladimir Poutine” pour redonner une image plus juste de ce grand président, de ce grand homme politique, de ce génie de la civilisation russe. Un exemple pour tous.

Mon Vladimir Poutine par LeonidasDD

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

10 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo coub) “De quoi le monde a-t-il besoin ?” Durandal du 29/03/2018

  2. Commentaire de Lou:

    Je ne sais s’il y a un article qui correspondrait mais je crois bien que Macron qui veut restaurer le lien entre l’Etat et l’Eglise est la chose la plus surréaliste que j’aie lu ces dernières années.

    https://mobile.twitter.com/EmmanuelMacron/status/983408251864846336

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Ahaha, c’est le bon endroit.
      Il a compris que l’Etat ne pouvait faire office de mouvement religieux, tout comme Vladimir l’a compris avant lui.
      Cependant, je ne le vois pas reculer sur la PMA, et dès lors…

      • Commentaire de Lou:

        Pensez-vous, comme certains catholiques cyniques qu’il s’agit d’une stratégie pour nous faire avaler la pilule PMA sans que nous allions mnifester ?

        Et sur un tout autre sujet : je vois de plus en plus de jeunes gens plutot brillants dans mon entourage se détourner du catholicisme car ils estiment qu’il s’agit d’une religion bien trop illogique pour eux.Ils se tournent alors vers le Protestantisme, L’islam ou pire, deviennent athées. En tant qu’homme intellectuel comment parvenez-vous à rester catholique ? (Je vois surtout ce phénomène toucher les jeunes hommes)

        • Commentaire de Léonidas Durandal:

          Nul ne peut dire pour l’instant où E Macron veut en arriver.

          Pour le renoncement à l’Eglise, je vais parler de ce que je connais. Pendant un temps, je me suis dit que le protestantisme était plus logique effectivement, plus rationnel même pour être plus précis. Seulement quand une personne a ce genre d’idées, c’est qu’elle veut se construire une religion à la carte, non pas accueillir Dieu en lui. C’est un effet de l’orgueil. L’Eglise se trompe certes. Mais j’ai envie de répondre. Et alors ?

          L’Islam, c’est la tentation communautaire qui rassure, face aux manques d’amour de notre Eglise. Le dogme est là. Apparemment, pas besoin de réfléchir. Les croyants peuvent se rasséréner dans leur identité spirituelle. Ils deviennent souvent fondamentalistes à cause de cela, et ressemblent alors à nos tradis, c’est à dire qu’ils sont persuadés d’être purs, mais surtout que les frontières du bien et du mal sont évidentes et qu’il suffirait de les respecter pour devenir quelqu’un de bien (haram VS halal, dogme sacralisé VS péché). L’Islam, c’est la tentation puritaine comme solution à tous les problèmes du monde, un cocon rassurant. Résultat évident, les croyants d’Islam ne cessent de s’entre-déchirer, car l’enjeu réel de leur quête, c’est de savoir qui porte la vraie parole de Dieu (tout comme les tradis entre eux, tout comme les protestants etc…). Chose étonnante, ils ne reconnaissent en nous que les éléments de sainteté, car je pense qu’ils ont une idée assez juste de la religion, mais qu’il leur manque Jésus pour aboutir dans leur quête. D’ailleurs, nombre de croyants en Islam peuvent aujourd’hui donner l’impression d’être beaucoup plus proche de la sainteté que nous, ce qui vous me l’avouerez, est assez affligeant (je veux dire par là que nous ne sommes pas toujours à la hauteur du message qui nous a été donné surtout dans la manière d’organiser nos communautés).
          L’athéisme, c’est l’inverse de la démarche tradi/islamiste (comme deux face d’une même pièce qui se regardent en chiens de faïence), c’est à dire une forme d’apostasie qui s’enclenche suite à une perte de sens complète. L’athée cherche à vivre comme un animal, mais il ne peut pas y arriver. Du coup, l’incohérence est là, toujours présente en lui sous la forme paradoxale d’un matérialisme qui ne peut répondre à aucune question importante pour la vie d’un être humain. Le manque de sensibilité de l’athée est assez étonnant. Il finit par investir les croyances les plus folles qui soient et devenir incapable d’introspection. La règle de vie pour lui, c’est la société.

          Pour moi, tous ces gens ont perdu l’exercice de leur liberté. Ils ont décidé d’y renoncer à cause des difficultés que cela entraîne. Les uns se laissent aller à l’orgueil de vouloir se définir seuls. Les autres refusent la réflexion. La religion catholique nous invite à toujours réfléchir, sur nos actes, sur ce que nous ressentons, et cela est épuisant. Personne ne peut demander à un être de croire en la liberté. Nous le voyons bien dans notre monde. L’exercice de la liberté est en train de nous mener à ce qui semble être une catastrophe. Pourtant, tels des vierges sages, nous devons mettre notre foi en Dieu, et continuer à croire malgré les épreuves. Non seulement nous ne devons pas renoncer à l’exercice de notre liberté, mais nous ne devons pas faire non plus, n’importe quoi. Tel est l’équilibre que doit trouver un catholique, équilibre qu’il a la certitude de ne jamais pouvoir atteindre. Paradoxalement et pour compléter ce tableau étrange, les attitudes respectives des athées/mohamétans/protestants/tradis, peuvent nourrir nos démarches, signe que Dieu est bien au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer de Lui. Je crois que le Pape François cherche à nous faire comprendre quelque chose comme cela.

          Je n’ai pas choisi d’être catholique. Chaque jour, j’essaye de m’en remettre toujours plus à Dieu. Et je découvre qu’en me laissant guider, il me fait avancer.
          J’invite les croyants d’autres religions à pousser à fond leurs réflexions, et je suis persuadé qu’ils aboutiront aux mêmes conclusions que moi.

          • Commentaire de Manuela:

            Personne ne choisit d’être catholique finalement et d’ailleurs c’est à cause de vous si je retourne à l’église ou grâce à vous.

            La religion catholique nous invite à toujours réfléchir, sur nos actes, sur ce que nous ressentons, et cela est épuisant.

            c’est comme ça que l’on devient moins orgueilleux justement.

             

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Tout à fait.
            Il y a même une immense satisfaction à reconnaître et accepter ses limites comme autant d’offrandes à faire à Dieu.
            Aujourd’hui les textes du jour :

            “Celui qui fait le mal déteste la lumière :
            il ne vient pas à la lumière,
            de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ;
            mais celui qui fait la vérité vient à la lumière,
            pour qu’il soit manifeste
            que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu”

            C’est un de mes textes préférés. Je voulais vous le partager comme ça. Ce texte n’exclue pas que nous soyons faibles dans notre recherche de la lumière, que cette faiblesse nous fasse rechercher la lumière, et enfin que cette lumière éclaire notre faiblesse pour en faire notre force.

          • Commentaire de Manuela:

            Merci pour ce partage.

            De peur que ces oeuvres soient dénoncées. Oui c’est très vrai  d’ailleurs depuis quelques mois j’ai décidé d’entrer en résistance à ma manière j’ai toujours eu en moi cette capacité de : “Gardez vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais dedans ce sont des loups ravisseurs.” Mt 7 15-20

            Mon souci depuis toujours c’est que je suis comme un chien de berger je ne peux m’empêcher de protéger le troupeau…

            Je tends la main à certains mais d’autres ne pourront jamais s’en sortir, comme l’a dit Cyrus je crois que certains sont trop suicidaires  pour changer et surtout trop orgueilleux jaloux et avides comme vous le dites vous même. Ils veulent jouir sans se salir.

            Si je ne sentais pas ma misère, comment pourrais-je sentir ma joie qui est fille aînée de ma misère et qui lui ressemble à faire peur? 

            Je suis pour l’intolérance parfaite et j’estime que qui n’est pas avec moi est contre moi.

            Le monde moderne : Une Atlantide submergée dans un dépotoir.

            Les plaisirs de ce monde pourraient bien être les supplices de l’enfer, vus à l’envers, dans un miroir.

            Nous demandons à Dieu ce qu’il nous plait, et il nous donne ce qu’il nous faut. Léon Bloy

             

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “En Hongrie, on apprend que “les garçons et les filles n’ont pas les mêmes aptitudes intellectuelles””, L’Obs du 08/04/2018.

    Eh bien voilà. La Hongrie renonce progressivement au suicide.
    Par contre, au Japon, les traditions s’en vont :

    “#DINGUEÇA Japon : jugées “impures”, des femmes secouristes venues aider un homme ayant fait un malaise… ont été chassées d’un ring de sumo”, l’Obs du 05/04/2018.

    Il n’y a plus d’hommes dans une salle d’un millier de personnes pour soigner un homme et ainsi ménager la chèvre et le chou ?

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “EN IMAGES. Les mille talents de “Super Poutine””, L’Obs du 19/01/2018.

    Ahaha, il se la pète. Mais à sa place, je ferais pire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle