4ème siècle avant JC, la position anti-avortement du serment d’Hypocrates.

Article écrit par

le

dans la catégorie

« Je jure par Apollon, médecin, par Asclépios, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, le serment et l’engagement suivants :

J’honnorerai mon maître à l’égal de mes parents. S’il est dans le besoin, je lui viendrai en assistance. Ses enfants seront mes frères et je les enseignerai gratuitement s’ils le désirent.

 

Je transmettrai mon savoir médical à mes fils, aux fils de mon maître, et à mes disciples liés par serment mais à nulle autre personne.

 

En pleine conscience, j’utiliserai mon savoir pour le soin des malades.

 

Je ne délivrerai pas de poison, ni ne donnerai de conseil en ce sens.

 

De même, je m’interdirai de délivrer des potions pour permettre aux femmes d’avorter. Je passerai ma vie et j’exercerai mon art dans l’innocence et la pureté.

 

Je m’abstiendrai des opérations chirurgicales inutiles ou néfastes.

 

Je ne profiterai pas de ma position de médecin pour séduire quelques gens d’une maisonnée que ce soit.

 

Tout ce que j’entendrai au cours de l’exercice de mon art ou en dehors sera tenu au secret professionnel. En général, je ferai preuve de discrétion.

 

Si je remplis ce serment sans l’enfreindre, qu’il me soit donné de jouir heureusement de la vie et de ma profession, honoré à jamais des hommes ; si je le viole et que je me parjure, puissé-je avoir un sort contraire et mourir dans la tristesse. »

 

*****************

Bientôt après 200 ans de progrès, il ne restera absolument plus rien du serment d’Hypocrates.

 

Une réponse à “4ème siècle avant JC, la position anti-avortement du serment d’Hypocrates.”


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre sexe SVP :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler le site

© 2022 AIMELES Antiféminisme | Haut