Accueil » Archives pour la catégorie 'Non classé'
AIMELES Antiféminisme

Non classé

La traque

Publié le 29 juillet 2021 par Léonidas Durandal

Les humains de sexe mâle sont redevenus des bêtes aux yeux du monde. Et ceux-là sont d’ailleurs convaincus d’être des bêtes. Normal alors qu’elles soient traquées en bêtes lorsqu’elles rencontrent le monde, de nouveau, en redécouvrant leurs limites bien humaines. Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3

(Poème imagé) La femme catholique

Publié le 31 mai 2021 par Léonidas Durandal

Gloire à la femme catholique

Femme catholique,
Femme encore prolifique
Dans un monde devenu stérile,
Calculatrice pour sa famille
Priante avec le Christ,
Jour après jour, brique après brique,
Construisant temple et forteresse
Insulte au monde ouvert menteur et hypocrite
Pilier de son foyer quand les foyers sont ravagés
Quand les foyers sont désertés
Quand les hommes manquent
Apostats
Ecrasés par leur mère
Judas

Femme catholique, fleur dans son pré,
Fleur fatiguée de lutter contre vents et marées
Mais qui persévère, animée du désir de bien faire
Joyeuse malgré la tristesse
Plein de son péché
Court voir le prêtre les confesser
Et vit avec sa misère
Isolée

Femme catholique vie cachée
Adulée quand elle n’a rien fait
Mais ignorée dans son combat singulier
Fontaine de jouvence pour le charpentier

Femme catholique,
D’autant plus grande qu’effacée
Habituée à la prière
Sait retenir son glaive
Et nous guérir de nos misères

Son coeur église domestique
Pain de bonté, reconnaissant,
Tourné vers le Très Haut
Sourire auréolé
Visage ridé resplendissant
Façonné par les épreuves
Sauvée
Tout juste
Meurtrie,
Apeurée,
Enervée,
Mais laissant porte entrebâillée
Au cas où Jésus viendrait à naître
Accueil du pauvre assuré
Chaleur partagée et surplus offert
Réconfort paille et pré d’herbe verte
Nourriture gîte et couvert
Main tendue au pèlerin
En chemin parcourant la terre.

Femme catholique
Encore innocente dans un monde cynique
Encore fragile dans un monde putride
Encore croyante au milieu de l’hubris
Roc indestructible pour sa famille
Quand une brise suffirait à l’abattre
Mais portée par le souffle de l’Esprit
Relais du Père et faisant naître le Fils
Tu ouvres les routes de l’impossible.

Pages : 1

Parcourant les archives du site les 3 étendards, nombre de réactions de pères violés par la justice me sont apparues comme immatures. Je comprends mieux pourquoi moult juges finissent par avoir un mépris profond pour les hommes qui arrivent devant eux aux affaires familiales.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3 4 5

Répudiation des pères : opposer la politique de la terre brûlée

Publié le 19 janvier 2021 par Léonidas Durandal

Au vu de la situation sociale, j’ai peut-être tardé à écrire cet article. Mais j’étais terrorisé. Car comme vous allez le découvrir en me lisant, notre société possède des moyens de contrition infinis pour mettre les récalcitrants au pas. Et écrire cet article, c’était m’exposer inutilement. Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

Toujours les hommes voudront rendre gloire à leurs propres déviances et les placer sous le sceau de la vérité, notamment religieuse, pour éviter d’avoir à affronter leurs propres manques. Jésus, Marie, viennent nous guérir d’une telle médiocrité. Mais le diable s’emploie régulièrement à récupérer leur parole pour la détourner de son juste but. Quand le démon a réalisé son œuvre, tout se mélange, le bien devient le mal et inversement, tout comme le faux devient le vrai. Et le poids des habitudes vient encore alourdir l’erreur. L’humain, fainéant par essence, ne change d’opinion qu’à la dernière extrémité, quand il ne se laisse pas mourir de ses convictions.

Devrais-je laisser mon Eglise se suicider en attendant tranquillement ? Non certes non. Mais qui me donne autorité pour parler puisque je ne suis rien ? Oui, rien du tout, absolument rien. Ni théologien, ni consacré, ni notable, ni reconnu d’une quelconque façon que ce soit. Nos pasteurs me répondraient que je suis tout de même baptisé, que là est l’essentiel, et qu’ainsi, comme tout à chacun, je suis prêtre prophète et roi. Mais je le suis à l’égal d’un autre, et ma parole n’en est pas plus légitime pour autant.

Ici, seule me reste donc la logique, celle que Saint Thomas d’Aquin a érigé en quasi-divinité. Et moi qui me défie d’une telle attitude, me faut-il pourtant y avoir présentement recours pour montrer en quoi nous avons construit un dogme marial basé sur l’inceste depuis le concile d’Ephèse de 431. La logique ne peut pas tout. Elle n’est pas tout. Pourtant existe-t-elle comme d’un signe pour l’humanité, de même pour l’intuition, et la grâce. Je vais donc faire œuvre ici de logique et reprocher à certains de mes frères de ne pas en avoir usé assez. Qu’ils me pardonnent toutes mes erreurs. Par pitié, qu’ils me contredisent, qu’ils détruisent mon argumentaire et qu’ils le surpassent.

 

Marie mère de Dieu depuis le concile d’Ephèse

En prenant une telle décision, le concile d’Ephèse a placé sainte Marie, comme mère et fille de Dieu en même temps. Mère de Dieu parce qu’elle a engendré Jésus. Fille de Dieu comme nous le sommes tous (ne sommes-nous pas selon les textes, tous des enfants de Dieu ?). Pour qu’elle ne soit pas mère et fille en même temps, il la faudrait entité séparée de Dieu le Père, égale de Dieu, créatrice de l’univers. Devenue divinité, elle perdrait son statut de fille, pour devenir mère de Jésus et en quelque sorte, épouse de Dieu le Père.

Or Marie est née de la chair selon les textes. La tradition lui reconnaît une mère de chair, Anne, qu’il a fallu sanctifier. Marie définie comme l’immaculée conception, ne pouvait avoir été engendrée par la corruption. Il fallait donc que sa mère soit sainte. Et comme je l’ai montré ailleurs, que tous ses ascendants soient saints pour que l’immaculée conception mariale ne soit pas née d’une quelconque corruption. Ce qui voudrait dire que Eve, n’aurait pas pêchée, ou que Marie ne serait pas la descendante d’Eve.

Au vu de l’état actuel de la théologie, ces deux propositions me semblent tout autant improbables l’une que l’autre. Si Eve n’a pas pêché, l’existence même du sauveur Jésus est remise en question. Si Marie n’est pas la descendante d’Eve, elle, et ses ascendants, ne font pas partie de l’histoire humaine. Il faudra donc en conclure, en toute logique, que Marie est née de la corruption et avait besoin d’être sauvée par son Fils, tout comme le reste de l’humanité. A ce propos, tous les Evangiles le confirment. Marie est faite de chair. Elle accueille le message de son Fils au fur et à mesure qu’elle le comprend. Et elle ne le comprend pas toujours. Il le dépasse souvent.

 

Peut-on être mère et fille du Père tout à la fois ?

Etre mère et fille du père à la fois, signifie pour une fille, d’avoir eu des relations sexuelles avec son père. Seule celle qui a eu des relations dénaturées avec son père, est aussi mère des enfants de son père. L’inceste, est la confusion des générations. Les hommes et les femmes qui le pratiquent se placent dans une position d’être à la fois l’alpha et l’oméga de la création. Ils ont l’idée folle en eux de s’être auto-engendrés, d’être le début et la fin de l’univers, pensée étriquée s’il en est. Si Dieu peut être Père, Fils et Saint Esprit, c’est à dire Celui qui est, qui était et qui vient, l’humain « >

Lire la suite

Pages : 1 2 3 4

(Commémoration novembre 1918) Morts pour rien ?

Publié le 11 novembre 2018 par Léonidas Durandal

Ainsi, selon notre président Emmanuel Macron, les Français seraient morts pour rien, victimes d’une inévitable lutte fratricide entre systèmes pervers. L’Europe d’aujourd’hui construirait une paix que l’existence des nations rendait impossible.De cette époque, il ne resterait que la mort et la désolation issues d’erreurs à ne plus jamais répéter. Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

Un système corrompu fonctionne plutôt bien… pour ceux qui en reçoivent la manne. Pour les autres, il les prive de liberté. Ce faisant, il agit comme un parasite sur le dos de la collectivité. Les systèmes de corruption ne se traduisent pas exclusivement par l’échange d’argent contre services. Le népotisme en est. Et plus encore, les quotas. Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3 4

Hommes puissants et célèbres, victimes de femmes

Publié le 19 mars 2018 par Léonidas Durandal

A travers quelques exemples de personnes puissantes et influentes, pris dans différents milieux, et dans différents pays, je veux montrer que le soi-disant pouvoir des plus puissants d’entre nous, ne leur sert généralement à rien face au pouvoir d’une femme.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3 4 5

(Vidéo) La propagande médiatique en continu dans les documentaires

Publié le 3 juillet 2017 par Léonidas Durandal

(Télévision) La propagande en continu от Léonidas Durandal на Rutube.

 

Si le lien ne s’affiche pas, essayez sur Dailymotion en cliquant ici. 

Pages : 1

L’infanticide par avortement : un acte traumatique pour les pères

Publié le 9 juin 2017 par Léonidas Durandal

Depuis 1980, notre bon pays de France a officiellement refusé aux maris la possibilité de conserver en vie leur enfant s’ils en avaient le désir. Certaines de nos associations catholiques féminisées ont beau vouloir jeter la pierre aux hommes, en les accusant d’exercer d’inadmissibles pressions sur les femmes à cette occasion, nous n’avons aucun moyen légal d’empêcher un infanticide par avortement en tant que pères. Ce retournement rhétorique des responsabilités dédouane des meurtrières parce que leur réalité ne correspond pas à l’image que notre société voudrait se faire des femmes. Et en désirant excuser ces mêmes femmes, les membres de ces associations catholiques permettent à la marchandisation des corps de progresser d’autant. A mon avis, la tolérance niaise sur le sujet n’a aucun avenir, comme le prouve la progression de la religion abortive dans notre pays. Sur la question de la responsabilité des uns et des autres, elle revient donc entièrement aux femmes, et nier cette situation objective ne fera pas avancer le problème d’une once.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

Doit-on se marier ?

Publié le 3 juin 2016 par Léonidas Durandal

Désolé de débuter par des considérations froidement matérielles, mais le mariage procure d’abord de nombreux avantages fiscaux. Pension de retraite de reversion pour le conjoint survivant, exonérations sur les successions, protection du partenaire qui prendra en charge les enfants en cas de séparation, ou du partenaire le plus pauvre en cas de disparité de revenus.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

Au plaisir de nos croisements.

Publié le 31 juillet 2014 par Léonidas Durandal

Cet été, quelqu’un vous attend,

Ce pauvre de coeur qui tend la main

Celui qu’on rencontre au hasard des chemins

Donnez-lui un peu plus que votre temps.

Au plaisir du partage.
A bientôt.
Léonidas.

Pages : 1