Accueil » La pieuvre féministe » (Audio) Ces organisations internationales (ONU, OCDE…) qui pervertissent les familles
Antiféminisme Aimeles

(Audio) Ces organisations internationales (ONU, OCDE…) qui pervertissent les familles

Publié le 15 décembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

L’ONU tente d’imposer la théorie du genre dans les pays pauvres :

 Accéder à l’audio de Mgr Tony Anatrella :
http://fr.gloria.tv/?media=219887
 

Pour aller plus loin, l’exemple du Cameroun dans cet article. (article disparu)

 

L’OCDE qui veut éloigner les femmes de leurs enfants pour augmenter le PIB mondial :

“Inégalités hommes-femmes, il est temps d’agir !” :

Si davantage de personnes de la gent féminine entraient dans la vie active, c’est-à-dire exerçaient un travail rémunéré, la croissance économique mondiale bénéficierait d’un véritable “coup de fouet”

La destruction des familles au profit de la croissance, magnifique programme qui nous a rendu tellement heureux en occident…

 

61 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Au Japon, la difficile condition des femmes” L’Express du 06/01/2019.

    Mais de quoi je me mêle dans un pays où nombre de garçons sont en difficulté ?

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “La CEDH contre la liberté de conscience des maires”, Figaro du 18/10/2018.

    Il faut donc rajouter la CEDH à la longue liste des organisations internationales phagocytées par des élites méprisantes et dégénérées.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Selon la banque mondiale, le coût du sexisme se monte à 160.000 milliards de dollars”, RITV du 31/05/2018.

    Si l’amour doit entrer dans la comptabilité publique…

    La finalité de tout cela, c’est la stérilité.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Ca se passe en Europe : les duos homosexuels libres de s’installer partout dans l’Union”, L’Express du 07/06/2018.

    Il ne manquait plus que l’UE s’y mette pour accélérer sa propre désintégration.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “La Slovaquie et la Bulgarie ne ratifieront pas la Convention d’Istanbul sur la violence à l’égard des femmes en raison de son contenu idéologique”, RITV du 28/02/2018.

    Quand ces organisations parlent de combattre “les coutumes qui infériorisent les femmes”, il faut comprendre combattre “les différences sexuelles”.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.