Accueil » Moyens déloyaux » La censure sur les réseaux sociaux devient de plus en plus évidente.
Antiféminisme Aimeles

La censure sur les réseaux sociaux devient de plus en plus évidente.

Publié le 20 mars 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Voilà la nouvelle est confirmée par Julian Assange, les réseaux sociaux sont phagocytés par les gouvernements.

Interview de Julian Assange

 

Dernièrement concernant la manif pour tous, j’avais conçu quelques soupçons, des vidéos soudainement bloquées, des retards significatifs dans l’affichage des messages, voire des coupures dans la transmission m’avaient alertés ou encore le blocage de mon compte pour un vieux commentaire. En parallèle, j’ai trouvé sidérant le blockout médiatique concernant la manif pour tous. Cela me semblait lié. Ceci m’est confirmé par la vidéo de Julian Assange : gouvernement et réseaux sociaux marchent main dans la main pour contrôler l’information et sa diffusion.

 

Nos gouvernements démocratiques encouragent la démocratie dans les pays arabes, l’utilisation des réseaux sociaux pour faire la révolution, chez les autres… bien entendu, nos démocraties n’ont pas besoin de ce genre de mobilisation. Dernièrement, les comptes de certains dissidents ont été bloqués ou fermés de manière assez arbitraire, que ce soit sur Face book ou twitter. Il va donc nous falloir réagir en envisageant désormais le court-circuitage de ce genre de réseaux.

 

Comment, je ne sais pas. Je me creuse la tête depuis des mois sans arriver à trouver de solutions. Nos blogs et nos sites devraient être des points d’appuis solides, qui pourraient peut-être permettre de préserver notre liberté d’expression. Pourquoi pas les relier entre eux ? Cela ne règle pas notre problème d’ouverture au monde, d’ouverture du monde à nos problématiques et d’échange, cependant, cela pourrait nous rendre moins dépendant d’un système de contrôle et d’une doxa dégénérée qui se passe de plus en plus de l’assentiment de ses concitoyens. De toutes les manières, il va falloir trouver une solution.

 

Vous n’êtes pas des moutons, vous n’êtes pas des numéros. Dimanche 24 mars, rejoignez-nous pour la plus grande manifestation de l’histoire de France, une manifestation loin d’intérêts égoïstes, qui montrera que des citoyens conscients peuvent se battre pour défendre le droit des enfants même si ça leur coûte en temps, en argent et en amis.

 

Inscription dans les bus : lamanifpourtous.fr

326 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Coronavirus : Twitter supprime deux tweets de Bolsonaro remettant en cause le confinement" AFP du 30/03/2020.

    Si même un président d'état n'a pas le droit de s'exprimer parce que cela ne convient pas au politiquement correct… Est-ce que moi, j'écoute E Macron ? Chacun n'est-il pas libre d'user de son cerveau ?

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "A l’heure du confinement, va-t-on vers un filtrage de Netflix et « Fortnite » pour préserver internet ?", L'Obs du 16/03/2020.

    Un autre article parlait également de censurer l'accès à youtube. Bref la géniale idée de cet article, c'est : au lieu de régler ça en famille en imposant des règles aux enfants, enfin je dirais, limitons l'accès pour tout le monde. C'est brillant ! Tout le monde est puni parce que des parents n'ont plus d'autorité sur leurs enfants. Eh bien, l'autorité, ça sert justement dans des situations de crise, par exemple. Incroyable !

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Medias Presse Info de retour après quelques jours de censure" MPI du 15/03/2020.

    Il faudra que je fasse un article sur le sujet. Le contrôle s'étend.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    (Prise d'écran) le parasitage de la communication du gouvernement sur les vidéos Youtube concernant le Coronavirus :

    L'administration intervient donc pour lutter contre les opinions qui ne vont pas dans son sens. Pourquoi ? Comme nous le prouve l'action du gouvernement depuis le début, parce que ces gens là, en plus d'échouer, veulent nous persuader qu'ils ont raison. Vous comprenez, il ne faudrait pas que les pauv Français qui sont incapables de faire fonctionner leur cerveau, commencent à paniquer. Il faut les renvoyer vers l'information officielle ! Seulement, le meilleur moyen de créer la panique, c'est de mal gérer une catastrophe. A leur décharge, ils pensent avoir fait du mieux possible, mais surtout que personne n'aurait pu faire mieux. Voilà comment, avec ce genre de raisonnement, nous sommes dans un des pays qui a le plus mal géré cette crise. Tout comme nous sommes incapables de gérer les crises migratoires. Tout comme le gouvernement nous ment sur ce sujet et punit les réfractaires à son politiquement correct par des peines de justice disproportionnées (génération identitaire). Il faudra que nous mourions, avant qu'ils admettent qu'ils ont eu tort. Nous aurons alors disparu et nous ne représenterons plus une menace pour leur réélection et leur bonne conscience. Gouverner une tribu ou une civilisation, que leur importe, puisqu'ils seront toujours aux manettes ?   

    Notez également les vidéos proposées à droite de l'information gouvernementale, étrangement favorables au gouvernement : la vidéo du débat de l'entre deux tours, l'action de notre premier ministre; quant à Nicolas Canteloup, je ne vois pas ce qu'il vient faire ici. Mais surtout, alors qu'il ne devrait y avoir que des vidéos dissidentes et critiques à l'égard de la gestion gouvernementale sur le coronavirus (des vidéos identiques à celle qui a été visionnée par l'internaute), celles-ci viennent parasiter en plein centre le fonctionnement normal de cet éditeur de vidéo. Pour cette forme de détournement de l'information, ce n'est pas le gouvernement qui est en cause, mais le logiciel de youtube qui applique une censure de son crus, c'est à dire qui oriente l'information vers ce qui est jugé "acceptable". Là où il est prouvé, encore une fois, que socialisme et grosses entreprises privées monopolistiques, finissent par s'entendre et marcher main dans la main (sous la pression des gouvernements).   

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "Twitter étend ses mesures de lutte contre les propos haineux" AFP du 06/03/2020.

    Allons donc. Il faut dire qu'avec la loi avia, il faut préparer le terrain.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    "Malgré les lois, l’Etat a abandonné aux réseaux sociaux l’arbitrage de la liberté d’expression" Le Monde du 19/02/2020.

    S'il y a arbitrage de la liberté d'expression, il n'y a déjà plus de liberté d'expression. Tel est le but de l'état en octroyant une telle délégation. 

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    "«La majorité instrumentalise l’affaire Griveaux pour justifier son contrôle d’Internet»" Figaro du 19/02/2020.

    ". Pourtant ni l’anonymat sur les réseaux sociaux, ni les dispositifs contre la «haine en ligne» n’ont de rapport avec l’affaire Griveaux, argumente-t-il." 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.