Accueil » Les avortoirs » L’avorteuse
Antiféminisme Aimeles

L’avorteuse

Publié le 22 décembre 2016 par Léonidas Durandal à 20 h 55 min

Idole, que cette femme qui tuait son enfant soit disant parce qu’elle était pauvre, mais que les riches allaient se faire avorter à l’étranger. Hideuse, cette vénale qui voulait penser par le sexe, en vous vendant de grandes utopies matérialistes et pleurnichantes. Sanglante cette tricoteuse qui s’enfonçait des fils dans le vagin ou dans celui des autres, supposée rendre un service. Aujourd’hui elle est déifiée. Le calme blanc des hôpitaux a décuplé ses moyens sous prétexte d’hygiène.

Hygiène mon cul. Le scalpel n’a pas plus d’âme qu’un fil de fer. Il choque moins, voilà tout. Cette tyrannie des sentiments. Elle ne s’exerce que dans un sens, celui des puissants, qui plongent leurs mains de médecins dans les utérus de femmes complices pour accomplir l’acte amédical par excellence.

Ces femmes du passé, je ne les respecte pas. A l’époque, elles auraient dû être rouées de coups. Aujourd’hui, il faudrait faire revenir notre bonne vieille Sainte Inquisition pour nous empêcher de les brûler sur un bûcher qu’elles méritent cent fois. Un bon tribunal catholique leur éviterait peut-être une mort 100 fois méritée qu’une population un tant soit peu consciente et humaine voudrait leur donner.

Mais voilà, il n’y a plus de peuple. Il a décidé de se suicider. Il suit le féminisme. Je suis trop violent pour lui. Entre deux violences, il préfère celle qui ne fait pas de bruit et tue par millions, à la mienne, celle des mots qui cherche à redonner un peu de sens à ce monde. Ils sont beaux ces guerriers de la vie qui ne veulent pas se salir. Le premier suicide est catholique. Il précédera tous les autres. Il est bourgeois, il est féminisé, il est mou, mollesse de blob confondante, qui recrute toujours moins, de manière toujours plus incestueuse, car ce n’est pas le Christ ni l’Église qui est important pour lui, mais ses croyances, son peuple, la communauté, son insertion sociale. Dans des époques civilisées, son souvenir nous fera vomir. Il calcule ce méchant. Des fois, je voudrais être un Cyrano et le pourfendre de mon épée, l’écraser d’une bonne grosse meule attachée à sa tête et le jeter à la rivière. Pour le monde entier, il est un appel au terrorisme, à l’abus des fous, il piétine les consciences par millions, il légitime l’absence de remise en question. Les monstres ont beau jeu de gagner le monde quand les Christs sont tués avec l’assentiment des populations dites de tradition catholique. Tradition. Silence. Nous retardons seulement l’âge des persécutions. Elles n’en seront que plus fortes. Le reste, il a au moins l’excuse de méconnaître le Christ.

Elles ont toujours tué ces femmes assassins, ces pauvres femmes meurtrières, avides de sang, qui se régalent en tuant, qui mangent les chairs, et s’en repaissent. Elles font naître aussi. Alors les faibles, trop pleins de gratitude, leur excusent tout. Ils n’ont pas tué la mère. Ils sont d’autant plus loin de tuer le père. Ils ne sont rien, pas encore nés. L’utérus ne peut pas faire naître un humain. Il fait naître un singe évolué, au mieux. L’âme vient de plus haut, heureusement. Elle sait l’âme, qu’il n’est pas beau de tuer d’autres âmes, pour faire naître une génération de singes. Vous n’êtes pas que des macaques, infâmes femmes tueuses des années 50, des années 60, de toujours. Comportez-vous comme tel. Ne revenez pas dans nos imaginaires, pour la gloriole, comme des vestales qui auraient accompli une sainte tache. Car le sang que vous avez versé ne s’effacera pas sans demande de pardon, une demande à genoux, en pleurant, les larmes de l’assassin repenti auprès du berger, rien de moins. En dehors de cela, vous êtes des monstres, des satans, des vampires assoiffées de notre bonheur.

Par vos actes vous avez tué des individus, tué des civilisations, et pire encore, tué notre joie de vivre, nos frères, nos cousins, nos familles. Votre célébration actuelle dans nos funestes journaux, dans nos morbides assemblées, est celle de la mort. Normal que notre monde soit dès lors devenu un monde de chiens qui ronronnent au bureau et miaulent pour sauver les apparences. Des dégénérés sans sexe, honteux de leurs attributs virils, ou des putes qui se rendent gloire de travailler pour un patron au lieu de prendre soin de leur famille. La belle évolution. La masse de fric accumulé par les hommes ne leur suffit même plus à toutes ces incapables. Elles prospèrent dans le sang. Et le culte démoniaque demande toujours plus de sang. Il ne peut vivre sans. Il “>

Lire la suite

31 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “La contraception « naturelle » en question”, Le Point du 26/02/2018.

    Avoir des enfants de manière naturelle serait responsable des avortements. Allez comprendre.

    Selon l’article, les autres moyens de contraception ne sont absolument pas fiables. Pourtant, cela ne semble pas déranger la journaliste qui les cautionne.

    Encore une femme névrosée par ses choix en matière de sexualité qui l’ont conduite à tuer un enfant.

  2. Commentaire de Iramon:

    Salut tout le monde.

    Alors escusez-moi, je vais vous paraître naïf car j’y connais rien je suis débutant en la matière, mais à vous entendre il y a une misandrie sociétale ambiante généralisée qui touche chaque homme. Vous décrivez une société véritablement haineuse envers les hommes, société menée d’une main de fer par les femmes. En somme une véritable dictature féministe et misandre n’ayant rien à envier en matière de sordide à la dictature du 3eme Reich, où les hommes en tant qu’homme ont remplacés les Juifs.

    Ce que vous racontez est inquiétant et si telle est la société, il s’agit d’un véritable scandale, il ne faut pas que nous les hommes ne nous laissons faire.

    J’aimerais que vous m’enonciez des exemples concrets de l’existence de cette dictature misandre, de cette haine des hommes dans la vie de tous les jours. En quoi les hommes doivent-ils actuellement raser les murs au quotidien?

    Le sujet est trop grave, il faut que chaque homme puisse vérifier objectivement et de manière non-interprétable cette situation afin d’organiser la révolte, la résistance.

    Je vous remercie d’avance.

     

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      La dictature féministe ne fonctionne pas de manière ouverte. Loin de faire peur aux garçons, elle essaie constamment de les rassurer. Il faut qu’ils marchent dans la rue en ayant l’impression d’être dominants, et de maîtriser leur destin, pour payer des impôts aux femmes, pour souscrire à leur oppression, pour accepter leur statut de sous-citoyen (voir notamment la loi de 2010 sur les violences conjugales faites aux femmes). L’important, c’est de maintenir chez les hommes cette image supérieure qu’ils ont d’eux-même. L’homme ne s’aperçoit jamais du pot aux roses que lorsqu’il est trop tard : quand il passe devant un juge aux affaires familiales, quand il est exclu d’un établissement scolaire, quand il est stigmatisé en classe alors que tout le système ne lui donne comme exemple que des femmes, quand il est arrêté et condamné pour des faits auxquels les femmes échappent (les femmes peuvent tuer leurs enfants, tuer leur mari, ce sera accepté, à l’inverse, cela sera dénoncé comme infanticide ou violence conjugale si un homme les commet). Chaque instant de la vie d’un homme est censuré par une femme. Bon j’ai publié des milliers de commentaires sur le sujet qui reprennent des faits divers et qui répondent très clairement à votre réponse. Mais pour vous donner un exemple pris au hasard dans l’actualité, regardez la censure du site Babylon 2.0. Cela s’est fait en toute illégalité, puisque personne n’était identifiable sur ce site, et que les nus montrés n’étaient pas pornographiques. Dès lors, pourquoi et comment le système a pu autoriser une telle censure, et se justifier par tout un tas de raisonnements alambiqués : il faut contenir la réflexion autonome des garçons, en particulier sur la libération sexuelle. Les féministes disent vouloir faire la promotion de la libération sexuelle, en vérité, elles s’en servent comme d’un contrôle supplémentaire de la sexualité masculine. Et ainsi, des articles comme celui de l’Express peuvent justifier sous des apparences raisonnables, un non sens complet. Mais ce n’est qu’un exemple de contrôle de la pensée, et des actes. C’est bien pire encore dans les rapports personnels. Chaque garçon est soumis à l’idéologie féministe au niveau de l’établissement scolaire qu’il fréquente. Il lui est appris que son comportement de garçon n’est pas souhaité par la société, qu’il faut être très sage, écouter les règles sans les contester, et apprendre de manière idiote, ce qui fait que le QI a même baissé en France ces dernières années. En vérité, le système éducatif, judiciaire et même politique est sous l’emprise des femmes qui sont majoritaire à élire les personnalités politiques selon leurs intérêts. Elles sont majoritaires à être professeur, surtout à l’âge où les enfants sont les plus influençables. Elles sont majoritaires en tant que juges et phagocytent le système en ne s’en apercevant même pas car pour la plupart, elles sont incapables d’avoir une vision d’ensemble sur le monde. Elles sont majoritaires au niveau du fonctionnariat en vampirisant en particulier les indépendants, dont elles savent qu’ils sont leur esclave. Et j’en passe et des meilleures. L’ensemble du système est sous une dictature féministe. Ce n’est pas certains secteurs qui sont vampirisés, mais bien l’ensemble de la société. Il n’y a aucune exception à cette règle aujourd’hui. Je dis bien aucune. Pas une seule féministe ne peut prouver le contraire, mais comme elles sont très supérieures aux hommes en matière de vice et d’enfumage, cela passe très bien.

    • Commentaire de gastirad39:

      Iramon.  Vous cherchez des preuves de la misandrie ?

      Elles sont historiques et irréfutables. Connues mais volontairement cachées par une propagande omniprésente.

      1971 : Erin Pizzey (fille d’un diplomate anglais) crée le premier centre d’aide pour femmes battues à Chiswick (UK). Elle se rend rapidement compte que de nombreuses femmes battues sont aussi violentes que leurs compagnons ; voire plus. Elle-même fut battue par sa mère ! Dès cette année là, des féministes la menacent (son chien est tué) pour qu’elle leur abandonne son œuvre. Elle devient anti-féministe mais finit par se réfugier aux USA. Elle est très active dans : http://www.avoiceformen.com

      La même année « Women Overseas for Equality » est créée.

      1974 : Le gouvernement français crée le Secrétariat à la Condition féminine.

      1975 : proclamée « Année Internationale de la Femme » par l’Onu.

      1976 :création à Bruxelles du « Tribunal International des crimes commis contre les Femmes »

       

      1ière conclusion : Tous les gouvernants se sont précipités au secours des « femmes battues » Pourquoi ?

      Hors, au même moment, des chercheurs mettent en doute le mythe de la « femme battue » http://www.powerandcontrolfilm.com/the-topics/academics/murray-straus/

      Women hitting men

      In 1968-69 and 1970-71. I found something that I just ignored. Je traduis Murray A. Straus :“Alors que j’étudiais le problème selon la perspective  féministe, je découvris qu’il existait aussi des hommes victimes de violences conjugales »

      Depuis cette époque des dizaines d’études ont documenté , partout dans le monde, la violence féminine.

      La dernière à ma connaissance date de novembre 2000 : http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/women-are-more-violent-says-study-622388.html

      Ce journal anglais titre : « Les femmes plus violentes que les hommes »

      Et pourtant, un des axes de campagne d’Hillary Clinton était la défense des femmes battues et la grâce présidentielle de Mme Sauvage est de la même veine.

      Pourquoi les politiques du monde entier mentent-ils tous sur ce sujet, surtout en période électorale ?

    • Commentaire de kasimar:

      L’affaire Jacqueline Sauvage (puisque c’est le sujet) a au moins eu le mérite de montrer que politiciens, institutions dont les médias et bien évidemment les associations féministes font preuve de misandrie et ne s’en cachent même plus.  Et évidemment je suis tout à fait d’accord avec vous pour la révolution et vous soulevez là une problématique importante.

      Tout d’abord, il faut savoir que la misandrie et le féminisme qui s’installe en France suite à la dernière vague vient des pays d’Amérique du Nord, suite à des “intellectuelles” radicales et lesbiennes comme Solanas et sa haine non caché des hommes. Bien souvent des femmes ayant été victime d’une pourriture étant enfant, qui du coup a nourri sa haine des mâles y compris des innocents. Il faut savoir également que les Etats-Unis par exemple fonctionne en lobbys, et qu’il y a un lobby féministe et misandre puissante, comme il y a un lobby sioniste, lobby noir, lobby nazistes … car pour eux la liberté d’expression contrairement à chez nous n’est pas à géométrie variable et laisse chaque lobby prendre la parole et non certains lobbys plus politiquement correct que d’autres. Après ce système n’est pas parfait non plus hélàs, laisser les lobbys s’exprimer c’est pour moi contraire aux principes démocratiques et profondément injuste. Après il n’y a pas de lobby masculiniste en tout cas pas assez puissant contrairement à ce que croient certain(e)s

      C’est le”dogme” misandre qui s’est introduit sournoisement et progressivement dans les sociétés occidentales et qui ensuite s’est exporté en Europe, en tout cas en France, et pire dans le monde de la justice. Pourquoi ? peut-être parce que les femmes sont aussi ingrate que certains le pensent, peut-être les bourgeoises y voient là une opportunité pour diviser via une sournoise guerre contre les hommes. A l’école il y a une guerre contre les garçons qui s’appellent “décrochage scolaire”, car beaucoup de femmes majoritaires dans les milieux de l’éducation ne supportent de voir réussir les garçons. Dans le milieu de la “justice” au delà de l’affaire Sauvage, il y a beaucoup plus de femmes qu’on ne le pense qui mentent ouvertement pour toucher une pension et écraser à l’aide de la machine judiciaire son ex époux, et pourquoi pas de le buter pour toucher son héritage. En gros c’est assez caricatural, mais les femmes ne sont pas toutes des pauvres petites biches qui se font latter par leur compagnons. Ça c’est le fantasme rêvé de ceux qui veulent nous faire avaler la pilule (bleue ?). Les femmes sont loin très loin d’être toutes innocentes lors de violence conjugales, et si celà était légal et l’on placerait une caméra caché dans chaque domicile conjugual, la société risquerait de tomber de haut en voyant de quoi sont capables beaucoup de femmes. Enfin le fait d’accuser les hommes de tous les maux, j’en ai marre en tant qu’homme de devoir me justifier parce que les femmes sont trop lâches pour reconnaître que bien souvent le problème vient d’elles dans le fait de ne pas arriver à des secteurs masculins. J’en ai également marre d’être mis dans le même panier de crabes que tous les crapauds indésirables qui importunent ces demoiselles. Marre également des amalgames, un dragueur “lourd” n’est pas un harceleur, une relation sexuelle avinée n’est pas du viol. De plus en plus les femmes sont hostiles aux hommes, les méprisent pour d’obscures raisons, alors qu’à elles seules elles n’ont jamais bâti une seule civilisation qui tienne debout dans l’Histoire.

      Pour moi la première révolution d’un homme est de se désintéresser des femmes et quelque soit la motivation du mariage (religieux ou autre), éviter de se marier au civil. Montrer aux femmes que nous n’avons pas besoin d’elles, penser à nous hommes et nos motivations, à remettre en question quand à notre identité.

      Je suis de loin le site JVC (jeux-video.com) sur le féminisme et depuis quelques années, je remarque que les intervenants pour la plupart excepté certains se révoltent contre le féminisme, des jeunes hommes qui ont été victime de la conséquence de cette misandrie, ce qui a valu un lynchage médiatique suite à une altercation virtuelle entre certains intervenants venant du milieu JVC et une féministe du site Madmoiselle. Je pense qu’il faut encourager les jeunes hommes dans la voie du MGTOW dans un premier temps, c’est seulement après qu’il faut combattre cette misandrie et de façon impitoyable.

       

  3. Commentaire de kasimar:

    Lolo :

    Demandez aux Canadiens ou aux Américains ce qu’ils pensent de l’affaire Sauvage et de cette “grâce” symbolique, où dans ces pays les hommes sont encore plus méprisés par la misandrie qui ne s’en cachent plus.

    La misandrie doit être combattue, et pourtant elle est encouragée par les bourgeoises “frustrées” qui y voient là un moyen de diviser pour mieux régner sur les “sans-dents”

  4. Commentaire de gastirad39:

    L’affaire Sauvage ou le Paroxisme de la “Délation-Spoliation”

    Mécanisme de Délation-Spoliation

    Les périodes sombres de l’histoire fonctionnent toutes selon le même processus. Nazisme, stalinisme, maoïsme, mais aussi les persécutions des chrétiens sous Néron, l’affaire des Templiers, la St Barthélémy, la Terreur … surviennent toujours lorsqu’un Pouvoir corrompu, de plus en plus contesté, cherche à diviser le Peuple pour continuer à régner.

    Ce pouvoir désigne alors un bouc émissaire minoritaire et plutôt riche qu’il désigne à la vindicte populaire comme « oppresseur » à l’aide de campagnes de propagande via les médias à sa solde. Ainsi le nazisme désignait les comploteurs Juifs comme oppresseurs des « victimes allemandes ». La seconde étape consiste à encourager la dénonciation des oppresseurs en la rendant légale, donc impunie et en la récompensant par la spoliation des biens saisis aux « oppresseurs » par la justice.

    A Rome, pour lutter contre les assassinats répétés des empereurs, on récompensa le dénonciateur des « complots »avec une part des biens du dénoncé. Aux époques du nazisme, de l’affaire des Templiers ou pendant la Terreur le même processus était à l’œuvre.

    En ce qui concerne le féminisme, il surgit après Mai 1968. En 1972, le Politique libère le Divorce, après des années de campagnes sur les femmes battues. Celle qui dénonce son « tortionnaire » reçoit sa récompense des mains de la Justice, lors du partage des biens communs. Alors qu’en moyenne, la femme qui travaille contribue  pour 1/3 aux revenus du ménage, elle en reçoit au moins la moitié au divorce,  part augmentée par la pension alimentaire (pour ses enfants + pour elle-même). Et c’est bien pire, du point de vue du spolié, si elle ne travaille pas. Les médias se firent souvent l’écho d’enrichissements fabuleux des épouses « délaissées » par des Peoples (et bien d’autres) avant que ceux-ci ne réagissent.

    Ce court résumé montre bien le processus « Délation-Spoliation » à l’œuvre dans le féminisme.

    L’affaire C. Sauvage n’en est que la conséquence logique … et son paroxisme. Car ce système conduit toujours à des abus nombreux et manifestes … qui précèdent de peu sa destruction finale par un Peuple unanime et excédé.

     

    Dernier aspect très révélateur de l’affaire. Cette grâce, comme toute campagne féministe habituelle, survient en période pré-électorale pour désigner aux 54% de votantes pour qui elles doivent voter.

  5. Commentaire de gastirad39:

    Lolo:

    Vous n’avez pas le monopole du cœur ni celui du Progrès pour nous traiter de « réac ». D’après moi, vous représentez le parti de la régression car le féminisme n’est qu’une résurgence d’un mal  profond et endémique hélas  conséquent à toute évolution manipulée par des élites  corrompues.

    Le passage de Mme Sauvage au 20 h est un acte de pure propagande digne des années noires de l’hitlérisme, du stalinisme ou de Mao. Après 40 années de campagnes de haines  anti-masculines sous le prétexte des violences faites aux femmes, les hommes sont devenus les juifs de Hitler, les capitalistes des bolchéviques ou les « d’origines suspectes » des Gardes Rouges  et vous n’êtes qu’un résidu gonflé du vent de la Bien Pensance de ces Tristes Hères que ces sordides époques ont fait naître.

    Au nom de l’ égalité que vous revendiquez ne croyez-vous pas qu’il n’existe aussi une violence des femmes. Celle de Mme Sauvage n’en est-elle pas une preuve ? Car violente, elle le fut contre l’amante de son mari, comme contre son mari et sans doute contre son propre fils.

    Sans aller jusqu’au meurtre commis par des femmes, il faudrait aussi s’interroger sur les taux 3 fois supérieurs des suicides de ces hommes qu’on nous dit dominants. Sur le manque total de pouvoir des pères dans la femmille et sur ce « permis de tuer » sous prétexte de violences qu’on veut  accorder aux femmes sans même qu’elles aient à  prouver ces violences. Même une justice à 70% aux mains des femmes-juges ne peut l’approuver.

    Votre idéal de justice serait donc la régression au statut de « œil pour œil », votre égalité des sexes, celui de la tyrannie du sexe dit faible, retour à une vengeance impitoyable justifiée par un déni des réalités.

     

    Car, sans le savoir, vous n’êtes qu’une outre gonflée de haine, une marionnette manipulée par des dirigeants corrompus, prompte à réagir dans le sens qu’on lui indique, sans aucune réflexion. Sachez que nombreux sont les hommes et les femmes qui s’éveillent à la conscience des méfaits et des dangers que 50 années de féminisme nous ont inoculés. Il est grand de vous éveiller et de constater  sans préjugés que les hommes aussi sont victimes de femmes toxiques. Exactement comme la situation inverse qu’on vous ressasse inlassablement depuis 50 ans.

    • Commentaire de kasimar:

      C’est surtout – et celà je l’ai remarqué depuis au moins 6-7 ans (bizarrement l’époque où j’avais découvert ce blog) – que la misandrie devient de plus en plus visibles (ils ne s’en cachent même plus) et qu’on est passé des suffragettes aux coupeuses de c….es cette fois au sens propre.

      Cette société va très mal finir, car à l’instar de tous les autres régimes, le féminisme (misandre) est certainement le pire et le plus efficace pour asservir les peuples.

  6. Commentaire de Lolo:

    Arrêtez  de chouiner les pleureuses et rassurez vous on libére encore plus facilement les pedophiles et les délinquants multirécidivistes de cité. Par cette bienveillance laxiste. On voit bien que cette justice est une justice de VRAI criminels, de délinquants. Alors laissons cette vieille dame qui pourrait être notre maman et laissons le déchet qu’elle à éliminer reposer dans sa tombe. La roue tourne et lui a subit la justice divine. Jadis c’était lui le plus fort et maintenant qu’il a joué avec le feu il a payé.

    Messieurs les réacs, faites les reacs quand on libère des pedophiles ou quand on leur donne de très faibles peines!

    • Commentaire de kasimar:

      Simple question, rien de personnel : Y étiez-vous au moment de la “dispute” ou des violences ou croyez-vous comme parole d’évangile comme les moutons qui soutiennent Sauvage et ne connaissent rien de l’histoire.

      Laissez donc de côté les affaires de justices qui n’ont rien à voir avec de simple commérages, ou militantisme pour attardé(e)s

      • Commentaire de Lolo:

        Désolé mais en matière de militantisme, ce site en connaît un rayon. Ça n’est même plus du militantisme à ce niveau là mais de la haine vicèrale pure et simple. Ça c’est dit.

        Ensuite il était avéré que son mari la battait, elle et ses enfants, on ne regrettera pas ce détritu qui de plus ne rejettera plus du gaz carbonique en consommant notre oxygène. Il n’a eu que le châtiment qu’il méritait, à l’instar de tous ces trafiquants de drogue qui se font canarder     À Marseille.

        Ce n’est donc pas une question de mouton, car ici aussi il y a des mouton tels que vous qui suivent la pensée dominante de ce site. Esprit critique mon cher, esprit critique. Et quand on est dans la haine misogyne on n’a pas d’esprit critique.

        Mais cela dit vous ne dites rien sur cette soit disante “justice féminisée” qui condamne des violeurs d’enfants comme s’il s’agissait de vol à l’étalage.

        On ne s’insurge que quand une Jacqueline est libérée mais pas quand c’est une racaille exotique de cité, c’est bizarre non??

        pour une fois cette décision n’est qu’un juste retour à un semblant d’équilibre, la libération une faible au lieu de la liberation d’un “fort”.

        si vous voulez militer pour des non-libération, faites-le vraiment, pas que quand c’est une vieille Jacqueline.

         

        • Commentaire de Léonidas Durandal:

          “La libération d’un faible” : laissez-moi rire. Mariez-vous et on en reparle. Vous verrez qui est le fort, qui est le faible dans le couple. L’aveuglement du gros bébé natio qui défend sa patrie comme il défendrait sa maman. C’est de la dégénérescence pure. Le fort, ce sont ces milliers de mères qui peuvent tuer un homme sans rien avoir prouvé au procès, en ayant laisser violer leurs filles (en supposant que ce soit vrai), sans avoir rien dit durant des années, en restant auprès du mari bien après qu’elles soient parties, en agressant le dit mari dans la rue aux yeux de tous, et en finissant par le tuer dans le dos mais trouvant tout un tas de crétins pour excuser un geste indéfendable.

          La faiblesse des hommes… Votre raisonnement est particulièrement incohérent en ce que la justice condamnerait les uns et libérerait les autres sans aucune logique. Mais non, il y a bien une logique à tout cela. L’immigration de masse est le relais du féminisme. Les féministes se payent ainsi de bon petits esclaves pour pas cher et font baisser les prix de la main d’oeuvre française. Pourquoi croyez-vous que nombre de féministes aient défendu les agresseurs à Cologne l’année dernière ? Un tel aveuglement et manque de culture est effrayant, manque de culture qui se retrouve dans vos commentaires.

          Allons, le site, serait rempli de haine, ce qui stopperait tout jugement. En matière de novlangue on ne fait pas mieux. Cela évite surtout d’étudier froidement les arguments des autres, de rester prostré dans sa petite vision de gros bébé à sa monman fainéant, pour qui c’est difficile de lire les autres. Cas typique d’enferment maternel : “je dis que les autres sont des méchants, comme ça je n’ai pas à me remettre en question, parce que moi, je suis un gentil au-dessus de la masse des crétins.” Laissez moi rire gros puceau. Affrontez vous au monde avant de venir vous essayer à des arguties ici. Vous n’avez pas à intervenir, vous n’avez pas assez rencontré le monde pour ça. Je vous interdis fermement de penser jusqu’à ce que vous ayez un peu agi. Un point c’est tout. Sinon, vous serez bientôt et au mieux, un autre de ces politiciens médiocres qui polluent notre paysage social. Lancez vous dans le monde, et après je vous autoriserai à ouvrir la bouche sur mon site. En attendant que vous reveniez avec plus d’expérience, je vous censurerai impitoyablement. On ne mélange pas les torchons et les serviettes ici, mônsieur.

          • Commentaire de kasimar:

            Là vous êtes dur Leonidas, laissons donc ce jeune padawan s’exprimer.

            Ce que je refuserais personnellement en revanche, si j’étais à votre place, c’est les insultes, les étiquettes et d’imposer son opinion, en gros le trollage.

            Je n’ai pas l’impression en fait que ce Lolo soit un gros troll, j’ai l’impression qu’il manque d’expérience, il faut simplement l’aider et être patient. Un jour il comprendras et qui sait (soyons fou !), nous rejoindra probablement après un mariage défectueux.

        • Commentaire de Manuela:

          UNE FAIBLE!!!! non c’est une blague en fait? Elle apprend que son mari la trompe (mais elle reste) elle va démonter la tronche et pourchasser en voiture la maîtresse de son mari… oh oui effectivement qu’elle faiblesse…

          j’accepte que certaine personne puisse voir le verre à moitié plein quand moi je le vois à moitié vide mais là permettez moi mais vous êtes totalement à côté de la plaque.

          Si vous voulez savoir ce qu’est réellement une personne soumise ou faible, c’est avant tout quelqu’un qui fuit les conflits, qui laisse l’autre décider à sa place et SURTOUT qui ne se plaint JAMAIS, une personne qui se plaint tout le temps de son conjoint et de surcroit lorsqu’il y’ a des témoins, et bien vous avez de grande chance d’ être face à un(e) manipulateur(rice). Il y’a également des couples qui se battent, oui parce que “violences conjugales” les gens s’imaginent toujours un homme en train de déglinguer sa femme à coup de poing et la femme en train de se protéger le visage avec ses bras… arrêter de regarder le téléfilm  “l’emprise” et puis il y’a des femmes qui n’attendent que ça, oui je sais ça va vous fait mal de lire ça mais oui ça existe…d’accord elles sont déséquilibrées, mais ça ne change rien.

          Ce qui m’étonne toujours avec les fémino-névrosées c’est (comme là dit monsieur Léonidas à propos de Cologne) qu’elles ne se manifestent jamais quand un criminel de femme est retrouvé comme Jacques Rançon impliqué dans l’affaire des disparues de Perpignan. Pourtant elles toutes été violées apparemment…

          J’aimerai avoir l’avis des féministes sur la fascination que procure Guy Georges à nombre de femmes?

          Sur ce, je souhaite à tout les moutons (non castrés) ainsi qu’aux brebis égarées de ce site une très bonne année 2017 une très bonne santé, beaucoup d’amour et d’humour aussi, que Dieu vous bénisse et vous protège. 😉

           

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            “Féministe névrosée”, j’appelle cela un pléonasme.
            Bonne année et meilleurs voeux aussi.

          • Commentaire de kasimar:

            Les misandres qui se cachent sous l’apparence de féministes (le féminisme c’est un tout autre problème sinon aimeles n’existerait pas) ne cherchent qu’à attiser la tension, pousser l’homme à être misogyne, et ne plus s’approcher des femmes. Et je ne vous cache pas que je me méfie des femmes, car j’ai remarqué que quelque soit les milieux sociaux, religieuses, riches, pauvres … une majorité croissante de femmes deviennent de plus en plus hargneuses, hystériques et ont une haine sourde ou vive de l’homme. Il suffit juste de regarder les profils Facebook de beaucoup de femmes. Cette haine devient à l’instar des Nord-Américains “légitime” aux yeux de la société, la nouvelle norme sociale. Ca fait glop comme dirait les jeunes. Mon ex-épouse avait de nombreux défauts dont celui d’avoir fait venir les Gilbert (policiers)à mon domicile par deux fois pour de fausses accusations. Et pourtant je suis certain que parmi le reste des femmes, il y en a des bien pires. Ce qui me fait arriver à la conclusion que je ne me remarierais probablement jamais, pour la simple et bonne raison que les femmes deviennent de plus en plus dangereuses, et si en plus de celà nous vivons dans une société qui les excuse et pire les y encourage, je pense qu’il y a quelque chose de malsain.

            J’ai décidé de devenir MGTOW pour l’occasion, et ne m’occuper que de moi-même, mes proches, passer du temps avec les amis, et surtout me connecter avec Dieu SWT

          • Commentaire de Manuela:

            Kasimar, il y a beaucoup de jeunes femmes qui ont été abusées par leur mère et généralement leur vie sentimentale est un échec perpétuel.

            La mythomanie des femmes qui fuit la réalité, souhaite l’arranger à leur sauce pour encore une fois passer pour des victimes, en prenant soin de mettre les enfants de leur côté…

        • Commentaire de kasimar:

          Oui nous pratiquons en effet en quelque sorte du “militantisme” ou du moins nous représentons la voix des citoyens oubliés, car les politiciens, les médias, les institutions publiques et les différents lobbys qui “prennent en main” la destinée de la France font la pluie et le beau temps, donc en effet, il est légitime de faire entendre cette voix, et de dire merde à la pensée unique qui ne représente qu’une part d’individus. SI encore leur militantisme n’était pas un néo-fascisme et non mégalomane.

          De la haine ? Où voyez-vous de la haine ? Ceux qui ne “pensent” pas comme ? Qui ne militent pas pour votre paroisse politique, cette même politique qui a détruit la société, l’économie et a rendu les riches encore plus riches et mis des individus sur la paille.

          Bêêêh je suis Charlie ! Je vote pour le PS mes maîiiiiitres !  Ca c’est dit !

          Si vous voulez être un tant soit peu crédible il faut éviter d’amalgamer tous ceux qui ne sont pas de votre milieu, vous savez celà a un nom même que ça s’appelle la liberté d’expression. Je ne vous critiquez pas quand vous suivez tel un ovin un troupeau avec un berger, je ne vous insulte pas de faible, car je ne vous connais pas et pourtant c’est ce que vous faites. Il va falloir que les Charlies apprennent à respecter d’autres opinions, car avec une telle mentalité, l’horizon qui s’annonce ne sera pas rose si vous voyez ce que je veux dire.

          Revenons à nos moutons sans mauvais jeu de mots 😉

          Madame Sauvage a dit donc c’est que c’est vrai, les filles ont juste couvert leur mère, mais j’ai plus foi en la justice qu’aux élucubrations d’une “faible” femme. Je parle en connaissance de cause, ayant moi-même été accusé injustement et calomnié par une femme vénale dont je tairais le nom, de violences conjuguales et croyez-le ou non jamais je n’ai levé la main sur cette femme et pourtant n’importe quel homme l’aurait empalé. Elle a ma fille en otage en attendant le jugement de divorce. Petite parenthèse pour vous montrer l’exemple parmi bien d’autres de la “justice”. que vous prônez. Imaginez un pauvre bougre innocent qui se fait trucider  par une femme “battue”.

          Ensuite quand bien même! oui quand bien même ! Rien ne justifie le meurtre, nous ne sommes pas au Far-West ou alors les pro-Sauvage(ons) n’ont pas évolué depuis Cro-Magon ?C’est ça la femme libérée ? Une criminelle ? Eh bien je ne crois pas que vous trouviez grand monde pour votre monde horrible

          Je ne suis pas un mouton qui croit les affabulations de votre protégée, je m’interroge et d’ailleurs vous ne me connaissez pas pauvre tâche. Les jugements à l’emporte pièce c’est tout ce que peuvent les acabits de votre espèce. En tout cas je préfère être un “mouton” résistant  à l’opposée de la pensée unique, des médias mainstream, c’est plus héroïque car plus difficile, car pas le droit à la parole et dénigré, mais vous vous êtes un sombre crétin limité intellectuellement qui ne comprend rien à la vie, quand on n’a pas le niveau du débat on rase le mur et on la ferme, mais on balance pas des sobriquets ! Vous êtes là pour troller, en fait c’est dans les insultes que l’on vous reconnaît, aucune répartie, et vous vous croyez “malin” un peu comme un enfant qui aurait chié dans les pompes de son voisin, ça vous donne une idée de votre niveau.

          Votre commentaire pour le coup c’est du caca boudin comme dirait vos petits copains 😀

          Ici nous dénonçons le féminisme. Lisez mes commentaires, je condamne justement cette “justice” de criminel et de riches, mais pour celà faut creuser et se faire sa propre opinion et non verser dans le cliché le plus primaire

          Les racailles j’ai autant de mépris pour eux que pour tous les criminels et pourtant c’est bien des gens comme vous (marxiste je présume ?) qui les défendent

          Je ne militerais pas ni pour ni contre elle ce ne sont pas mes oignons, en revanche s’il venait à y avoir d’autres “Jacqueline”, là j’agirais au nom de la démocratie. On condamne bien un homme qui tue son épouse non ?

           

    • Commentaire de kasimar:

      Je ne défends pas son mari, mais j’ai cru comprendre qu’elle a été jugée pour meurtre avec préméditation, donc les lobbys de pleurnicheuses qui viennent mettre le nez dans les affaires judiciaires déjà complexes, leur parole vaut peanuts pour le coup. N’importe qui ne peut pas s’improviser “spécialiste” de la justice, car c’est la porte ouverte au chaos et la justice ne servirait à rien.

  7. Commentaire de Pauvreconsentimental:

    Jacqueline sauvage : la lâcheté féminine, la traîtrise : 3 balles dans le dos. Criminelle abjecte célébrée comme une sainte par les féministes et par un peuple applaudissant la mort d’un homme qui lui n’a tué personne.

  8. Commentaire de Pauvreconsentimental:

    Autre sujet : Jacqueline Sauvage : rétablissement de la peine de mort , uniquement pour les hommes lorsque madame dit (sans vérification) être battue.

  9. Commentaire de kasimar:

    Je ne sais pas si je dois le mettre ici, mais voici un article scientifique qui mets du plomb dans l’aile des revendications égalitaristes des féministes, qui font l’apologie de la femme salariée. Le mauvais côté est que les pères séparés risquent de se retrouver en droit de visite de quelques heures seulement. Donc au final, les féministes s’en frotteront les mains et nous les mâles seront dans le camp des perdants

    http://www.futura-sciences.com/sante/actualites/cerveau-grossesse-modifie-cerveau-femmes-pendant-plusieurs-annees-65637/

     

  10. Commentaire de Cyrus:

    Bonsoir Monsieur Durandal,

    À vous lire, une colère noire m’assaille. Contre ce monde. Contre notre monde. Vous me donnez même envie de vouloir tout faire sauter.

    Quel monde pourri dans lequel nous vivons ! Vraiment !

    Vivement qu’il meurt lorsque les nationalistes reprendront la main et flingueront cela de manière lourde.

    Chaleureusement,

    Cyrus

    • Commentaire de François ALLINE:

      Ben alors Cyrus, vous n’allez quand même pas vous enrôler chez Daesh… (D’autant que si notre monde n’est pas parfait et j’en conviens volontiers adhérent à la plupart des idées que soutient Léonidas, on est quand mâma mieux qu’à Alep…)

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Nous n’apprécions plus notre bonheur car nos vies n’ont plus de sens. A Alep, la vie a du sens.

      • Commentaire de Cyrus:

        Bonjour Monsieur Alline,

        Rassurez-vous, je n’ai pas besoin de m’enrôler chez Daesh pour faire valoir mes vues. Je les rejette en tant que nationaliste, en tant que monarchiste, en tant que musulman et en tant que soutien de la restauration catholique. Je HAIS DAESH.

        La théocratie m’est insupportable. Je suis d’origine iranienne. Chez nous, en Iran, les mollahs sont détestés. Et je les déteste. Ils ont toujours été mal vus en Iran depuis des millénaires. Malheureusement, en 1979, ils ont pris le pouvoir et ont pourri notre existence. Je suis d’accord avec la voie française d’AVANT 1789 : L’ALLIANCE du trône et de l’autel. Non la fusion. Une monarchie catholique, mais non théocratique.

        Et une société religieuse, vertueuse, pudique et où les femmes sont hautement respectés et valorisés. La culture persane a toujours hautement respectée et sublimée les femmes.

        Merci de votre contribution, M. Alline. C’est toujours un plaisir de vous lire. Joyeux Noël à vous et à votre famille et mes meilleurs voeux de santé, de bonheur et de prospérité pour 2017. Que Dieu vous bénisse.

        Cordialement,

        Cyrus

        P.S. S’il fallait que je m’enrôle, je partirai plutôt en tant que militaire canadien démobilisé pour soutenir Bashar Al-Assad ou les forces kurdes CONTRE DAESH.

        • Commentaire de kasimar:

          En réalité, Cyrus, dans un pays musulman, il faut établir un Khalifat, celà fait partie de la Sunnah.

          Le problème de la politique est lorsqu’elle est entre les mains d’hommes de nature cupide et tyrannique, quelque chose comme 99 % des gens. D’ailleurs nous-mêmes serions tout autant tyrannique..

          Mais entre nous je préfère un régime comme l’Iran, que comme au Maroc qui suit comme un petit caniche, le modèle occidental, quitte à délaisser la Sunna du prophète SWS

    • Commentaire de François ALLINE:

      Joyeux Noel Léonidas, ainsi qu’à tous vos contributeurs et lecteurs.

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.