Accueil » La pieuvre féministe » (Vidéo) Les journaux télévisés infiltrés par la théorie du genre
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) Les journaux télévisés infiltrés par la théorie du genre

Publié le 1 décembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Si le lien Rutube n’est plus actif, essayez sur Dailymotion :

les journeaux télévisés infiltrés par la… par LeonidasDD

Enfin, si les deux liens précédents ne sont pas d’actualité, voyez-voir sur Youtube :

6 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Sentimentalisme et imprécisions autour d’enfants mal sexués au journal télévisé de France 2 :

    Viméo du 26/03/2014

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Les cotisations d’assurance des hommes et des femmes seront égales en France. Volonté égalitaire ou d’indifférenciation  ?

     

    Article du Point du 21/12/2012

  3. Commentaire de observateur:

    Reportage interessant qui en dit plus que ce que les journalistes veulent en dire:

    Un pauvre garçon qui a vécu dans un univers où il lui manquait des repères masculins valorisant et qui s’est donc identifié aux femmes.

    La puberté arrive vers 11 ans, comment un enfant de 8 ou 9 ans peut-il se sentir sexué avant cette puberté? La faute à une société trop sexualisée? A des parent qui n’ont pas été capabelde lui donner des repères.

    On veut faire le paris d’accepter ces enfant tels qu’ils sont mais on n’aide pas ces enfant s’accepter, a accepter leur corps d’homme ou de femme et on impose des traitement hormonaux pour maintenir ce déni.

    Les famille présentées sont matriarcale: la mère parle au nom du mari, l’homme accepte sa condition et ne parle pratiquement pas.

     

    Notez que pour le père de Ryan comme pour les réalisateurs du reportage être un homme c’est jouer aux voitures et aimer le baseball. Alors qu’être une femme c’est être libre avec son corps et ses émotions (dixit le petit Ryan). Avec une vision aussi réductrice des différences homme-femme, il ne faut pas s’étonner que des enfant estiment que la barrière peut être franchie et veuille s’identifier à l’autre sexe.

     

    Les familles sentent quand même une perte de repère, elle souffrent plus que l’enfant soit dans une période de flou (conséquence de la démission du père?).

    On admet implicitement que les parent font pression pour une opération de changement de sexe ou au moins un traitement hormonal.

     

    L’expert interrogé essaye de faire penser que si ça existe c’est comme ça c’est la nature , c’est inscrit dans nos gènes mais peu de temps après il admet que ce genre de comportement pourrait être le résultat d’un dérèglement hormonal.

     

    Au passage on remarque que les garçons sont 5 fois plus nombreux à vouloir devenir des filles que les filles devenir des garçons. Est-ce que cela pourrait être interprété comme une crise de la masculinité?

  4. Commentaire de kasimar:

    Bon la propagande du féminisme s’attaque à l’ancienne femme de Président. Ces piratesses n’ont aucune limite dans l’ indécence.

    http://www.rue89.com/rue69/2012/11/28/cherecarlabruni-twitter-explique-le-feminisme-carla-bruni-237395

    Et NVB qui surenchère dans la connerie.

    http://www.20minutes.fr/article/1053236/ynews1053236?xtor=RSS-176 

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      C’est dingue, alors que la Norvège abandonne ce genre de bêtise, nous, on entre dedans. Mais comment faire face à tant d’inconséquence ?

       

      Pour Carla Bruni j’ai mis son cas en lien dans un article pour illustrer la “solidarité féminine” qui est une forme de dictature en fait.

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.