Accueil » Enfance détruite » Pass contraception : les irresponsables de gauche et de droite.
Antiféminisme Aimeles

Pass contraception : les irresponsables de gauche et de droite.

Publié le 3 mai 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Pour ceux qui ne se sont pas tenus au courant, le « pass contraception » était, en premier lieu, une idée promue par Ségolène Royal en région Poitou-Charente. Il s’agissait de faire distribuer des bons de consultations gratuits par les infirmières scolaires, pour que des mineurs puissent aller consulter un médecin sans que leurs parents ne soient au courant. Ainsi, les adolescentes auraient la possibilité de se faire prescrire la pilule contraceptive ou se faire avorter en échappant à l’autorité parentale.

A l’époque tout le monde s’était opposé à cette mesure pour des raisons de bon sens. La droite s’était érigée en défenderesse des valeurs morales. La gauche y avait vu une surenchère démagogique bien inutile à son image. Ségolène Royal avait été arrêtée par ses amis et ses ennemis. Remplacer les parents par l’institution scolaire était encore un peu prématuré à l’époque. Cela n’empêcha pas le gouvernement de droite, désormais que de l’eau a passé sous les ponts, de faire distribuer gratuitement la pilule du lendemain : http://www.tasante.com/article/lire/160/, soit de légitimer des avortements invisibles au niveau statistique, ce qui était bien pire. Mais passons sur l’absence totale de morale de nos gouvernants.

 

Pourquoi après avoir été logiquement enterrée, cette mesure est revenue au devant de l’actualité ?

 

Quand l’idéologie ne suffit pas au mal, les circonstances peuvent y suppléer. Qu’ils se l’avouent ou non, les appareils politiques sont entrés en campagne présidentielle. A la surprise générale, Luc Chatel (droite), qui à l’époque s’était fermement opposé au projet de Ségolène Royal, http://www.liberation.fr/societe/01012333886-pass-contraception-luc-chatel-retourne-sa-veste vient de souscrire à ce pass contraception dans sa propre région (et pas dans n’importe laquelle, puisqu’il s’agit de l’Ile de France). Dans la foulée, le parti socialiste a bien été obligé de suivre Ségolène Royal en Poitou-Charente. Le pass contraception est désormais en activité. Les parents sont de moins en moins impliqués dans l’éducation de leurs enfants, mais personne n’y trouvera rien à redire alors ce n’est pas moi qui le ferait. Par contre, si je ne peux imposer à ce pays le moindre élan de morale, je peux dénoncer les magouilles politiques qui nous ont conduites à cette absence totale de morale. Ca, le tout à chacun pourra le comprendre et y agréer.

 

J’accuse la droite d’avoir remis Ségolène Royal dans la course à la présidentielle. Quand on veut gagner un duel, autant se choisir le maillon faible ? Non ? Ségolène Royal est cramée. Elle est déjà la perdante de la dernière élection et si elle était choisie par le parti socialiste pour le représenter, la droite de Sarkozy serait sûre de remporter les élections. Malheureusement, si elle est plébiscitée par une majorité dans la population française de gauche, et par les institutionnels de droite, elle n’est pas reconnue à l’intérieur de son propre parti. En validant une mesure de Ségolène Royal, la droite lui a redonné de l’aura contre son propre parti. Comment ne pas comprendre le retournement spectaculaire de Luc Chatel ainsi ? En validant une des mesures phares de Ségolène Royal, et en la remettant sur le devant de la scène, la droite, a remis en lice une candidate aux primaires de gauche qu’elle serait bien heureuse de retrouver au deuxième tour de la présidentielle (voire qui permettrait à Marine Le Pen de passer devant elle dès le premier tour). Il faut comprendre que mon raisonnement n’a rien de fantaisiste quand on sait que ce « schéma de jeu » est le seul qui serait gagnant pour la droite. Quand on sait à quel point le pouvoir est une question de survie pour ces pantins…..

 

La démocratie a des limites. En voici une : faire passer des mesures auxquelles on n’adhère pas pour privilégier son propre appareil politique lors des élections suivantes. Telle est la raison unique du retournement du Luc Chatel qui saura se prémunir des attaques de sa conscience en se disant qu’il lutte contre un mal plus grand: l’avortement. Mais, pour lutter contre le mal, les compromissions sont de mauvaises augures. A ce jeu d’échec, nous reculons progressivement sur nos engagements familiaux, et sociétaux. Le terrain perdu n’est jamais récupéré depuis 1968. Il ne s’agit plus de sacrifier un pion pour mater l’adversaire, mais en situation d’infériorité, de protéger coûte que coûte nos dernières positions. Massada ne tombera pas une seconde fois.

 

luc chatel

Luc Chatel : il devait aussi être le premier à introduire la théorie du genre dans les manuels scolaires

 

4 Commentaires

  1. Ping de Machoman:

    c31819b6d2863c8f644b5c390f395ed6

    Le Front Macho est contre les pilules gratuites (financées par l’argent des contribuables).

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.