Accueil » Moyens déloyaux » Scandale à Angers, le réseau LGBT fait fermer un restaurant.
Antiféminisme Aimeles

Scandale à Angers, le réseau LGBT fait fermer un restaurant.

Publié le 19 mars 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Pour la Saint Valentin, l’enseigne Subway a Angers a eu le malheur de proposer un menu exclusivement réservé aux couples homme-femme. Mais la liberté de vendre comme on l’entend s’arrête aux désirs politiques du réseau LGBT.

En plein débat sur le mariage pour tous, celui-ci accompagné des journaux à sa botte (Libération, Nouvel obs, Le Parisien et Cpgnie…) a contesté nationalement la décision de ce petit restaurant, il a voulu créer le buzz et en faire un exemple de l’infâme discrimination que les personnes à pulsions homosexuelles subissent (Yagg 15/02/2013), et il est arrivé à ses fins !

 

Devant la mobilisation des « réseaux sociaux », le détenteur de la franchise s’est platement excusé et a fait fermé l’établissement du propriétaire franchisé.

 

Cette attitude proprement effarante a heureusement été contestée par d’autres blogs en dehors du sérail (lire l’article sur novopress)… mais la faible mobilisation des anti-LGBT n’a pas donné de résultats.

 

SOS homophobie, s’est même chargé de poursuivre les récalcitrants sur internet :

La réponse outrée de Raphaël Zacharie de Izarra  en texte.

 

La dictature des réseaux LGBT s’étend et commence donc à devenir sérieusement inquiétante.

 

Ici , on voit bien comment le réseau LGBT qui veut s’approprier la notion de « couple », la détruit pragmatiquement. Imaginez en effet que deux copains se présentent au restaurant ce 14 février et veulent bénéficier de la réduction. Le restaurant sera maintenant obligé de la leur accorder. Idem pour deux copines, idem pour un groupe d’hommes qui se dira être composé de plusieurs duos. Ainsi, s’il veut suivre la loi LGBT, le restaurateur consciencieux ne pourra pas organiser d’événement spécifique pour la fête de la Saint Valentin sans risquer une perte financière sévère. Autant dire que la fête de la Saint Valentin aura perdu de tout son sens par la simple revendication à l’égalité, qui devient forcément, indifférenciation, que les promoteur LGBT le veuillent ou non. A plus grande échelle, il s’est produit exactement le même phénomène après le vote de l’union civile du Pacs : cette mesure était censée permettre aux duos homosexuels d’être reconnus. Mais les personnes à pulsions homosexuelles forment des unions plus instables en moyenne que les autres, et ce sont les couples d’hommes et de femmes qui l’ont investie, ce qui a contribué à détruire la notion de mariage et d’engagement pour une majorité de la population…

 

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

3 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Le réseau LGBT pourri, plus belle la vie, Marseille, l’europride fait un flop, les arcanes d’un pouvoir totalitaire :

     

    Rue89 du 30/07/2013

     

    Le Pape a tant raison sur ce genre de réseaux.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Le pathétique comming out d’Ellen Page fait chialer LGBT France. Une gamine brisée au ritalin et baisée par le cinéma hollywoodien dès l’âge de 4 ans, il n’y avait vraiment pas de quoi s’émouvoir d’un tel étalage organisé :

    Rue 89 du 18/02/2014

     

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription