Accueil » Moyens déloyaux » (Vidéo) L’agresseur féministe dans les violences conjugales
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) L’agresseur féministe dans les violences conjugales

Publié le 28 novembre 2015 par Léonidas Durandal à 20 h 57 min

17 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "« Non, ce n’est pas un “drame familial”, c’est un féminicide commis par un policier »" L'Obs du 08/10/2019.

    Où l'on apprend que depuis le travail très sain des féministes, le nombre de "féminicides" a augmenté. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “Six personnes mises en examen pour “torture et barbarie” sur un enfant de 2 ans”, L’Obs du 21/12/2018.

    Pendant que le père est incarcéré pour violences conjugales, la femme délaisse son enfant et le laisse traîner chez un autre couple qui ne se prive pas de le battre. Y-a pas à dire, les analyses féministes sur les violences conjugales ont fait baissé le niveau de maltraitance ! Du coup, le père est dédouané de ce qui lui aurait certainement retombé sur le dos si les lois féministes ne l’avaient pas envoyé en prison.

    Deux adultes responsables doivent juger par eux-mêmes s’ils doivent rester ensemble ou non. Ici, c’est l’enfant qui a payé la facture et qui a été exposé à la toute puissance de cette femme à cause de la soi-disant innocence des femmes dans les couples violents.

  3. Ping de Pauvreconsentimental:

    Muriel Robin ose utiliser un mort, le mari assassiné par Jacqueline Sauvage, pour faire la promotion de son film, en lançant une énième pétition pour les femmes battues, et en mentant effrontément sur les peines de prison soi-disant plus clémentes pour les hommes, alors que la Sauvage a été libérée de prison !

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.