Accueil » Homme féministe » (Vidéo) 1912 le Titanic; 2012 le Concordia; 100 ans de féminisme démasqué.
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) 1912 le Titanic; 2012 le Concordia; 100 ans de féminisme démasqué.

Publié le 23 janvier 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Certains historiens disent que le naufrage du Titanic en 1912, symbolisa l’entrée dans le 20ème siècle. Ce fut l’effondrement de la modernité, du concept d’évolution et de progrès scientifique. 14-18 allait suivre.

 

Aujourd’hui, un peu rapidement, nos contemporains ont décrété que l’effondrement des tours aux USA en 2001 signait l’entrée dans le 21ème siècle et allait le symboliser.

 

Je n’en suis pas si certain.

100 ans exactement après le naufrage du Titanic, je préfère aux deux tours, l’image du Concordia, ce bateau qui vient de chavirer pitoyablement pour avoir voulu faire la roue du déshonneur. Dans une situation moins dangereuse que 100 ans auparavant, les gens s’y sont comportés comme des sauvages (après seulement quelques années de libéralisme et de féminisme). Le commandant lui-même a été à l’image de notre société, sans légitimité, sans envergure, irresponsable, incompétent et sans honneur. Un bel avatar du féminisme. 100 ans auparavant, le capitaine Edward Smith, un homme, un vrai, de l’ancienne époque, d’avant la contraception, un macho, se faisait un honneur de sauver le plus de personnes possible avant de mourir sur son bateau avec son personnel d’équipage. Il n’était en rien responsable de l’accident, mais il décida d’assumer.

 

Je crois que la sauvagerie nous attend au 21ème siècle, la pose de bombinettes par des anciens de la CIA (M Ben Laden), où symboliquement, la trahison de l’occident par l’occident n’étant qu’anecdotique. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, notre sauvagerie est assez inédite dans l’histoire. Quand est-ce que les hommes se sont entretués par faiblesse ? Je n’en ai pas de souvenir historique. Seule notre société moderne a été capable d’exterminer des millions de foetus sans raison. Les pires des pédérastes spartiates tuaient sans remord des enfants, mais parce qu’ils étaient difformes. Ils avaient une raison objective : ils se voulaient forts. Dans notre société ultra-riche et sans enfant, nous les tuons parce que “nous n’avons pas assez d’argent pour les éduquer dans de bonnes conditions”… Le pitoyable du Concordia est bien plus proche de nous que le miroir aux alouettes des deux tours.

 

Regardez, la comparaison est édifiante  :

 

 

 

Et si le lien sur Rutube ne fonctionne pas, vous pouvez essayer sur Youtube :

PS : petite rectification, il y a eu 13 fois plus de morts hommes que de morts femmes sur le Titanic.

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

5 Commentaires

    • Commentaire de gastirad39:

      Léonidas: J’apprécie cet article consacré à notre piteuse économie. Je m’intéresse depuis longtemps à O. Delamarche et à d’autres économistes dits “contrariens” qui ont une vision très pessiniste de notre avenir, car basé sur une montagne de dettes impossibles à rembourser. Si on en est là, c’est en grande partie à cause des avantages indus concédé aux féministes, fer de lance des dirigeants corrompus qui nous mènent.

      Il semble que ceux qui pensent que tout finira dans un krash financier retentissant sont de plus en plus nombreux.

      Et cela risque bien d’arriver dès cette année !

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Pillage à bord du Concordia”, Le Parisien du 03/09/2016.

    Après le ridicule et la vanité, le truandage. Ca promet.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle