Accueil » Paternité » Affaire Jérôme Goy : les pédophiles tolérés, les pères pourchassés.
Antiféminisme Aimeles

Affaire Jérôme Goy : les pédophiles tolérés, les pères pourchassés.

Publié le 28 mars 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

 

Si vous lisez régulièrement les chroniques judiciaires, si vous connaissez assez bien la justice, vous pourrez vous étonner d’une chose extraordinaire : les pédophiles sont souvent libres d’agir durant des années, tandis que les pères qui se battent pour obtenir et faire valoir leurs droits face à une mère hargneuse, sont systématiquement sanctionnés. Comme si les uns, les pédophiles, étaient tacitement acceptés, tandis que les autres, les pères honorables étaient mis à l’index.

Dans cette affaire “Jérôme Goy”, tout le système social a encore failli à sa tâche : http://www.charentelibre.fr/2011/03/25/quatre-ans-ferme-pour-le-predateur-pedophile,1027767.php  . Jérôme Goy est signalé une première fois en 2004 pour attouchements sexuels sur les enfants de sa première compagne. Affaire classée sans suite pour manque de preuve. Deux ans plus tard, signalement pour agressions sexuelles sur sa propre fille, âgée de 4 ans et placée. Classé sans suite pour faute de preuve. Il faudra attendre le 3ème signalement de sa nouvelle compagne pour que, 6ans après le premier signalement, Jérôme Goy soit enfin placé en garde à vue, qu’on écoute les témoignages des enfants et qu’on aille chercher sur son ordinateur des vidéos pédophiles.

 

Tout le système social a failli, mais que s’est-il passé ? Ce matin, dans nos journaux, point de remise en cause de notre société. Juste un ébahissement complet, une attitude offusquée de nos journalistes. C’est bien de s’offusquer, c’est mieux de comprendre. Or les mêmes erreurs se renouvellent, à chaque fois, parce qu’on ne veut pas comprendre. On se met un bâillon devant les yeux et on continue, attitude criminelle.

 

Tant que nos journalistes ne voudront pas comprendre le rôle des féministes dans ce genre d’affaires, ils chercheront en vain des explications satisfaisantes. Ils ne comprendront pas pourquoi, des innocents sont condamnés tandis que des pédophiles sont largement tolérés. Les pédophiles sont souvent des manipulateurs hors pair, même quand ils n’ont aucune instruction (voir l’affaire Waxxin). Ils savent très bien les failles de notre système et savent les exploiter à fond.

 

Première faille de notre système : les familles recomposées. Traitées à l’identique des familles traditionnelles par notre système social, ces familles ne sont pas des familles identiques aux autres. Les hommes qui “bouchent les trous” dans ces familles, se retrouvent dans une situation étrange : avoir le rôle d’homme sans avoir le rôle de père. Ils sont le référent masculin si cher à nos féministes homosexuelles, “compagnon” de la mère, mais en plus, qui suffirait à donner un bon repère aux enfants. Or pragmatiquement cette place de référent pose beaucoup de problèmes. L’un de ceux-là, est d’attirer les prédateurs. Nombreuses sont ces femmes qui se font engrosser, puis voguent de compagnons en compagnons à la recherche de “l’amour”. Peu inquiètes de trouver un père pour leurs enfants, elles vivent surtout avec la peur de finir seules et stériles. Les pédophiles savent très bien à quel point ces femmes sont paumées. Il leur suffit de présenter l’apparence de quelqu’un qui saura accepter la “présence des enfants” pour que la mère, trop contente d’avoir trouvé le bon pigeon, accueille n’importe qui. D’où les nombreux cas d’incestes dans ces familles. Dès le premier signalement de Jérôme Goy, cette situation aurait dû alerter le juge. En effet, dans ce cas, la mère n’avait aucun intérêt à faire dénoncer le “compagnon” de ses enfants pour rien, puisqu’il n’était que “son compagnon”. Il n’était pas le père de ses deux enfants et il ne menaçait pas son statut social d’assistée. La fille qu’ils venaient d’avoir ensemble, n’était, si j’ose m’exprimer ainsi, que le résidu d’une union bancale, hypocrisie de deux êtres qui voulaient faire comme les gens sérieux. D’ailleurs, immédiatement après leur séparation, cette fille sera placée… cependant, on lui fait toujours voir son père. Pourquoi ?

 

Deuxième faille du système : si un homme a une femme pour compagne, il est considéré comme moins suspect. Notre société a l’image d’un pédophile qui serait incapable d’avoir une sexualité avec une femme, tandis, qu’en fait, une sexualité de pédophile peut se doubler d’une sexualité “normale”. D’ailleurs dans les faits, c’est très souvent le cas. Les pédophiles savent très bien que la présence d’une femme atténuera les soupçons à leurs égards. La femme, qui ne se trompe jamais, donne sa caution au monstre. Parfois, elle continue à le faire, tout en connaissant la sexualité pervertie de son compagnon… Dès le premier signalement, le juge a considéré que si Jérôme Goy était déjà avec une autre femme, il ne pouvait pas être pédophile. Il avait des relations normalisées avec les femmes (hic) et donc, il ne “>

Lire la suite

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

11 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Facebook veut contrôler l’information, mais sert de plateforme pour les prédateurs sexuels”, RITV du 18/06/2018.

    D’un autre côté, les enfants n’ont pas de lobby pour imposer à Facebook une censure.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Adoption d’une loi australienne obligeant les prêtres à la rupture du secret de la confession en cas d’abus sexuels sur des mineurs”, RITV du 11/06/2018.

    Parce que désormais qu’ils le savent, les pédophiles vont-ils aller se confier au prêtre ? Non, ils seront toujours plus isolés et auront d’autant moins de chance de faire face à leurs désirs pervers. Ainsi l’Etat australien en voulant lutter contre la pédophilie, vient simplement d’y participer. C’est le devenir des états laïcs qui croient pouvoir s’immiscer dans la religion pour contrôler les êtres humains. Ils ne contrôlent rien et pourrissent ce qu’ils touchent.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Meurtre d’Angélique : la femme du suspect en état de choc”, Le Point du 01/05/2018.

    Cette situation suggère que la femme ne s’est pas bien préoccupée, ni de ce qu’était son homme, ni de ses besoins.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais consultait des sites pédopornographiques”, L’Express du 09/03/2018.

    Si je comprends bien et pour résumer : à cause de la censure institutionnelle je n’ai pas accès aux principaux réseaux sociaux de l’internet. Par contre, un pédophile peut se procurer autant d’image qu’il le souhaite sur ce même internet ?

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Morsures et brûlures, le calvaire d’Angèle, morte à 4 ans, devant la justice”, L’Express du 09/10/2017.

    “En octobre 2011, le père d’Angèle, sans nouvelle de sa fille après sa séparation avec Jordane Dubois, avait averti les services sociaux du Val-de-Marne, où il vivait. L’enquête ouverte après ce signalement avait conclu à une absence de danger. “

     

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Un père pourchassé par la justice et sanctionné financièrement pour avoir voulu porter plainte concernant le viol de ses enfants (Photo Facebook)

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Un plateau professionnel d’invités. Un sujet traité avec discernement. De vraies questions qui commencent à être posées. Un débat qui fait du bien :

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Elle livre sa fille de 5 ans à un pédophile :

     

    Article du Figaro Août 2012

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle