Accueil » Art » Captain Fantastic : le père fantasmé de 2016
Antiféminisme Aimeles

Captain Fantastic : le père fantasmé de 2016

Publié le 5 décembre 2016 par Léonidas Durandal à 11 h 46 min

font-family: ‘book antiqua’, palatino, serif; font-size: 14pt;”>La place de l’individualisme

individualisme

Les dernières volontés de la mère qui s’opposent à toute la communauté

Captain fantastic est un retour forcené à l’individualisme sous forme tribal. La religion chrétienne qui est pourtant l’essence du collectif aux USA, ne fait plus sens dans le film. Chacun peut se construire sa croyance. Là encore la modernité est adoubée en faisant mine d’être contestée. Car qu’y-a-t-il de plus moderne que ce choix religieux à la carte, qui a détruit toute forme de spiritualité profonde chez nous ? Les membres de cette famille doivent apprendre à être autonomes au milieu de la forêt. Ils retrouvent quelques rites de sociétés traditionnelles, le rite initiatique des jeunes adultes par exemple, mais tout cela reste bien pauvre. Cette idéologie du retour aux sources cache mal une forme régressive de choix de vie. Souvent le gauchiste dit s’interroger. Il devrait le faire un peu plus sur la religion chrétienne quand on voit la pauvreté du résultat de ses constructions déjà entreprises cent fois dans l’histoire de l’humanité.

Scène finale

Scène finale

Le film se termine par une séquence pleine de silence et qui fait du bien. Personne n’apprend rien dans le brouhaha. Il y a quelques leçons de bon sens dans Captain fantastic. Le bruit du monde moderne tue l’humanité. C’est vrai. Captain fantastic est revenu dans une maison en dur avec sa famille. Les enfants vont désormais à l’école et font leurs devoirs autour de la table. Ce serait parfait s’il ne nous était pas donné en exemple, un monde d’autistes où le rapport aux autres ne peut se faire qu’à travers les livres. Si Captain fantastic revenait un jour dans le monde, et voudrait agir pour le mieux, il s’apercevrait bien vite qu’il a besoin de Captain Jésus pour survivre. Cette histoire là n’est pas racontée. Au contraire, le film tourne autour de l’idée de rejet et de régression positive. Avant de rejeter, il faudrait comprendre. Quant à régresser, je ne vois pas bien ce que cela pourra nous apporter.

Les cendres de la mère sont mises aux chiottes selon ses volontés

Les cendres de la mère sont mises aux chiottes selon ses volontés

2 Commentaires

  1. Ping de jbc:

    Mais ! ?

    C’est un documentaire sur la mère de ma fille !

     

     

    Tout y est : la direction du casting avec les Services Sociaux dans le rôle des SS, les femmes anorexiques s’employant à rendre la justice dans les tribunaux en séparant les pères de leurs enfants, le milieu associatif sachant défendre sa peau quand l’heure est venue de placer l’intérêt supérieur de l’enfant là où il n’a plus rien.

    Et oui, je retrouve bien les figurants “spécialisés” dans “L’humain” ; face à la file d’attente habituelle des candidats poussés au suicide chaque année que sont les papas protégeant leur cœur sous la tombe. Rarement moins de 1500 selon l’INSEE.

    La réalité étant sordide, puis cruelle et enfin criminelle, on comprend le directeur de casting dans son choix de ne pas faire fuir le public et le critique.

    Heureusement, vous ajoutez beaucoup d’eau dans votre vin pour ne pas écœurer le lecteur, à l’instant où il comprend le bonheur effacé de quelques amis, si peu émus de Bambi et sa famille.

    On peut douter de Dieu tant qu’on y croit, mais personne ne douterait de l’enfer qui sépare la vie de la mort. Il existe, tout simplement. C’est cet “abyme” qui sent si fort le soufre. Même de loin.

    Rendre beau au cinéma une histoire qui ferait chialer sans issue, est une affaire qui tourne mal.

    Souffrir, c’est mieux quand on en rit.

     

     

     

     

     

  2. Ping de sauvestre:

    Jésus n’est pas une fiotte.

    Merci Captain Durandal

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.