Accueil » Questions idéologiques » Cassandre et Houria, la responsabilité des féministes dans la mort et le viol des deux jeunes françaises.
AIMELES Antiféminisme

Cassandre et Houria, la responsabilité des féministes dans la mort et le viol des deux jeunes françaises.

Publié le 18 août 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Cassandre et Houria, jeunes élites intellectuelles de notre pays féminisé, sont mortes loin de leur pays, en « excursion touristique », l’une sauvagement violée et l’autre agressée sexuellement avant d’être toutes les deux, achevées sans pitié par un groupe d’hommes et la complicité de femmes d’un pays dit civilisé.

 

http://www.rfi.fr/ameriques/20110803-argentine-enquete-assassinat-deux-francaises-salta-semble-pietiner

 

Quelle est la responsabilité des féministes me direz-vous ?

Elle est pourtant évidente. Depuis des années celles-ci font comme si hommes et femmes étaient égaux. Selon les féministes, les femmes ont le droit de circuler dans la rue, à l’identique des hommes, et les viols dans les caves, en voyage, ou ailleurs, ne devraient jamais exister. Malheureusement la violence persiste et quand des femmes sont mises en face de la responsabilité de cette égalité, et qu’elles se font violenter ou qu’elles échouent, une question implicite nous est posé : à qui la responsabilité ? De cette question implicite que nous pose les féministes, faisons-en une question explicite. Alors : POURQUOI LA VIOLENCE PERDURE ET QUI EN EST RESPONSABLE ?

 

Dans le cas qui nous intéresse, il est évident que les féministes ont instillé une réponse subliminale à nos cerveaux. Vous savez quand une jeune fille en banlieue se fait agresser, ce n’est pas de la faute de tous les hommes bien entendu, mais de barbares garçons qui ont une image « décalée » des femmes. Il faut manifester pour lutter contre « certains problèmes de société ». A la fin, la généralisation est si effective que nous assimilons viol, et non seulement garçons de banlieues, mais également hommes (l’affaire DSK devait nous révéler que presque toutes les filles de France étaient violées, soit 75 000 par an!), raison pour laquelle, dans la vie de tous les jours, il nous arrive, il vous est arrivé en tant qu’homme, d’être accusé plus ou moins directement de faire partie d’une sous-classe capable de tout, et en particulier du viol des femmes. Eh oui, vous savez bien, ce sont toujours des hommes qui violent des femmes !

En adoptant une position égalitaire, les féministes nous disent « ce sont les hommes qui sont responsables ». Implicitement, il nous est suggéré que ce sont les hommes, dans leur ensemble, qui les empêche de vivre cette égalité.

 

A l’inverse des féministes, je ne crois pas que les hommes soient responsables, en tant qu’hommes, et de manière généralisée, d’empêcher les femmes de vivre cette égalité, et ceci pour la simple et bonne raison que cette égalité n’existe pas. Les féministes ont créé un problème en le posant mal ou de la manière qui les arrangeait pour pouvoir ensuite y apporter leurs réponses, et étendre leur pouvoir sans fin en entretenant une guerre impossible à mener à bout. Avec des phrases comme « les femmes peuvent faire les mêmes métiers que les hommes » (policiers, militaires), « peuvent être comme les hommes », « peuvent agir comme les hommes », les féministes ont tenté de faire passer une revendication absolue d’égalité entre hommes et femmes. Or, à l’évidence hommes et femmes ne sont pas égaux, en particulier quand il s’agit de force physique, ou de situations risquées, comme lors de certains voyages. Et encore plus, égaux, ils ne le seront jamais. En niant les différences entre hommes et femmes, en créant le mythe d’une égalité sécurisante, les féministes ont envoyé toutes les femmes qui les ont crues au casse-pipe, que ce soit dans la rue, ou dans le monde du travail. Et, manquant d’amour pour nos femmes, nous les avons laissées faire.

 

 

Les féministes ont donc tenté de faire vivre nos femmes dans une illusion de sécurité égalitaire, ou en ont appelé à cet idéal.

Mais pourquoi ? Notre lâcheté d’homme, elle, nous est bien connue. Elle vient de deux guerres mondiales où nous avons cru nous faire honte. Elle provient des scrupules dont nous nous sommes chargés idéologiquement et progressivement en occident. Mais la volonté autodestructrice des femmes, d’où vient-elle ? Ont-elles seulement été déçue de notre propre faiblesse ? Certes, comme nous venons de le dire, l’utopie égalitaire leur a permis de mener la société par le bout du nez en poursuivant un but impossible à atteindre, cherchant la virilité d’hommes qui les fuyaient. Mais ont-elles été seulement avides de pouvoir et de sécurité ? Pas seulement. Ce serait les dédouaner trop rapidement. Derrière tout cela, il y a aussi l’idée de vouloir devenir identique aux hommes. Ce fantasme homosexuel, ne se réalise jamais dans la vraie vie. Ainsi vivent-elles en pensant n’avoir jamais besoin d’hommes pour les protéger. Et pire, elles tentent de le faire croire aux autres femmes encore saines. Fantasmant de pouvoir se passer d’hommes, ou d’être des hommes (les deux pôles homosexuels féminins), pour différentes raisons psychologiquement proches de la maladie, elles font passer tous les hommes pour des violeurs potentiels. Elles ne distinguent pas les malades des autres (surtout quand, elles-mêmes ont été victimes d’un homme). Elles nient la violence réalisée de la violence potentielle. Ainsi englobent-elles tous les hommes dans le même sac, et si des pervers sévissent, tous les hommes en sont donc responsables. Ils les empêchent d’assouvir ce fantasme d’être des hommes, et en cela tous les hommes en sont coupables, car ils sont tous susceptibles, chacun pris individuellement, de les remettre à leur place de femme, que ce soit par la violence ou même par leur seule façon d’exister.

 

En ce qui concerne Cassandre Bouvier et Houria Mouni, il est temps de poser le problème, non plus dans le sens égalitaire, mais au contraire, inégalitaire.Mais que faisaient deux femmes, à voyager seules, sans homme pour les protéger, à l’autre bout du monde ? Que faisaient-elles si ce n’est prendre un risque disproportionné dont elles n’avaient même pas conscience ? Et qui leur a fait vivre dans cette illusion de sécurité, si ce n’est une société entièrement féminisée française qui croit que la violence n’existera plus quand tous les hommes auront été domptés et qui travaille avec acharnement à ce lavage de cerveau ? Qui leur a fait croire à de telles chimères ? La violence, la perversité, la maladie feront toujours parti de ce monde, même à supprimer tous les hommes de cette planète, et surtout à les féminiser.

cassandre-houria

 

Il est vrai, l’homme, en tant qu’homme, exerce une violence potentielle sur les femmes qui pourrait apparaître comme une forme de totalitarisme au premier abord si elle n’agissait pas au sein d’un équilibre plus grand, et justement au sein de relation de protection et d’interdépendance. Cette violence potentielle, nous avons appris à la canaliser au sein de sociétés traditionnelles, sociétés dont les féministes ont pris consciencieusement le contre-pieds, en détruisant méticuleusement la place dévolue aux hommes dans la famille et dans la vie publique, n’y voyant qu’un détail et croyant pouvoir s’approprier tous les pouvoirs là où il y avait auparavant un équilibre entre les deux sexes. Par là, on voit qu’il y a un pire totalitarisme que celui de certains hommes qui violent des femmes, il y a le totalitarisme de certaines femmes qui sous-entendent que le monde serait plus pacifique sans une moitié de l’humanité, et qui ont déjà commencé à vivre comme si la moitié de l’humanité n’existait plus. Il y a aussi le totalitarisme de ces hommes qui ne veulent plus protéger leurs femmes en faisant comme si elles pouvaient nous être égales.

 

 

La vérité est hideuse. Cassandre et Houria, d’occident et d’orient, nous envoient un message d’outre-tombe que nous ne voulons pas entendre, qui nous fait mal et que nos oreilles abhorrent : la violence et le mal feront toujours partie de ce monde.

En fuyant leurs responsabilités, refusant de faire face à leurs femmes, de leur opposer une force réfléchie, les hommes occidentaux sont coupables de génocide. Ils laissent place à la violence d’autres hommes, et à celle des gorgones féministes. Ils ignorent à quel point les femmes ont besoin de vrais partenaires dans le couple. Comment les féministes pourraient faire confiance à des hommes aussi immatures ? L’éradication des hommes ne résoudra en rien le problème, il le démultipliera. Les hommes ne peuvent souscrire, pour bien des raisons morales, à leur propre annihilation. Celle-ci donnerait libre cours à une violence bien plus grande que celle que nous avons connu dans nos sociétés traditionnelles.

Notre société déchristianisée s’effondre, elle vit au-dessus de ses moyens émotionnels, elle ignore la réalité des rapports humains. Nous voulons ignorer nos manques et derrière nos hautes murailles, les cris des victimes retentissent au loin et ne suffisent même plus à éveiller notre spiritualité, ni notre virilité d’hommes protecteurs. Nous voyons le règne de l’amour et du sexe en appeler à la terreur, l’utopie nous rendre faible, et tandis que le reste du monde n’a pas cessé d’ignorer la violence propre à la nature humaine tout en s’en accommodant, nos femmes françaises et en particulier nos féministes, jouissent d’une effronterie bien ridicule à proportion de leur faiblesse.

75 Commentaires

  1. Ping de kasimar:

    1a302c13dac13ecb2674176fa189e66b

    @gigi

    Et moi j’aime bien les femmes comme vous qui se servent injustement pas de l’idéologie féministe comme d’un martinet pour battre l’homme dans son subconscient jusqu’à le faire recroqueviller sur lui-même et en jetant sur lui une certaine opprobre qui en regardant les faits sans la grille de lecture féministe, s’avèrent totalement faux.

    Force est de constater la faiblesse des hommes qui ont rejoint ces idéologies-là. Du moins dans leur amour propre.

    Comme quoi c’est pas parce que cette idéologie accentue le droit des femmes qu’elle n’est composé que de femmes. Je rêve du jour où les gens en sauront autant si ce n’est plus que nous sur la réalité du féminisme. Pour l’instant, la paresse (n’oublions pas que l’oisiveté est le début d’un péché ) semble prendre le dessus, du moins jusqu’à ce que les gens se rendent réellement compte de la supercherie et du caractère destructif du féminisme sur la masse.

    Au contraire c’est public, c’est sans doute parce que les gens n’ont pas encore connaissance de ce site, sont occupés ou bien s’en foutent qu’ils ne se joignent pas à nous.

     

  2. Ping de gigi:

    Merci surtout pour votre blog. Je sais très bien que vous vous adressez aux hommes, mais de lire un homme comme vous, cultivé et ferme dans ses convictions et un reconfort et me nourrit aussi en tant que femme, et c’est surtout

    pour aider et soutenir les hommes qui m’entourent. Alors continuez à crier votre

    souffrance(c’est pas trop public ici, non)

     

     

     

  3. Ping de gigi:

    Si vous permettez, j’ai encore approfondi un peu le sujet.;

    Merci surtout à Mme Elisabeth Guigou, qui en bon petit soldat féministe, garde des sceaux sous Jospin, s’est battue pour que « au nom de » l’égalité des sexes »

    le travail de nuit des femmes ne soit plus interdit.

    Mais nous parlons ici du cancer des femmes, j’aimerais surtout pas oublier celui

    qui touche les hommes, directement lié à une souffrance morale due au comprtement des femmes féministes de leur entourage.

     

     

     

     

     

  4. Ping de gigi:

    http://news.doctissimo.fr/Sante/Davantage-de-cancers-du-sein-constates-chez-les-femmes-travaillant-la-nuit-27742

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mr. Durandal, un article intéressant pour apporter de l’eau à votre (notre) moulin.

    (une femme qui souffre de la société féministe  tout comme vous)

    http://news.doctissimo.fr/Sante/Davantage-de-cancers-du-sein-constates-chez-les-femmes-travaillant-la-nuit-27742

     

     

  5. Ping de kasimar:

    Voilà pourquoi faut pas abuser de la télévision et des fictions. 

  6. Ping de kasimar:

    82a678c4f5b823e9022740ba1ffee730

    Monsieur veut des chiffres, les voici

    Bon j’ai lu brièvement le torchon que tu m’as susmentionné plus haut je me suis arrêté à  » Faire changer la honte de camp, cʼest aussi lʼun des enjeux majeurs de cette campagne. »,
    déclare la Dre Emmanuelle Piet. Il est nécessaire de « changer la focale de notre société
    machiste, mettre en place des aides et des soutiens, faire connaître le téléphone dʼécoute, et ainsi
    oeuvrer pour que la loi et les mesures de protection à lʼégard des femmes victimes soient
    appliquées », ajoute-t-elle. »

    En effet, il faut victimiser les hommes, nous vivons dans une société machiste selon cette ayatollah de la cause féminine qui me donne des boutons rien qu’à la lire. Tandisque la marche vers une société matriarcale et non humaniarcale est mise en place depuis trop longtemps maintenant. Difficile de trouver une quelconque crédibilité à ce « combat » donc  

    Et tu voudrais mordicus qu’on laisse faire ces dégénérés sans rien faire en vous observant tout simplement détruire la société comme vous le faites si bien ?

    Je vais te faire un aveu : honnêtement depuis que je vois que les femmes actuelles confondent émancipation et faire passer le boulot avant leur famille, vouloir dominer dans une famille, s’habiller de façon hyper provocative sans que l’on donne son opinion sous peine de passer pour un obscurantiste. Quand je vois des groupes facebook qui prone « femmes aux bistrots, homme aux fourneaux » , quand je vois des fillettes avec un pseudo digne de celui d’un skyblog prôner le féminisme alors que je suis sur qu’elles n’ont jamais eu affaire à un viol quelconque et que c’est juste pour légitimer leur pouffiasserie dont le monde pourvu d’un minimum de raison se fout royalement.

    Nous vivons une génération qui est très bizarre, émotionnelle, accroc à je ne sais quel occupation, boisson, substance … et l’émancipation des femmes de ce point de vue là les détruira tôt ou tard. C’est ce que fait le féminisme. Ne jouez pas leur jeu, l’avenir confirmera ou infirmera mes propos.

    C’est fini le temps où la femme était une victime évidente et l’homme un bourreau digne d’un conte de fées. Les femmes ont ce qu’il faut à notre époque il manque juste une justice digne de ce nom pour les gens de paix et non une juctice corrompu.

    Le féminisme m’a plus montré ses aspects les plus sombres qu’autre chose depuis que je connais ce mouvement. Ce n’est pas le féminisme qui résoudra quoique ce soit avec ces mensonges et ses attaques pré-pubères.

    @Leonidas

    Dommage que je ne serais pas là pour m’en charger pour cause un départ sacré en vacances. En tout cas on me verras beaucoup plus en octobre prochain sur ce à un de ces quatres

  7. Ping de kasimar:

    edf4df563c026d3e9ca9a01769eb1b2c

    Pantin, bouffon, immature, pitoyable petit capitaliste (cela dit sans RIEN connaître de ma vie ni de mes idées politiques, c’est d’autant plus hilarant), votre vocabulaire à tous les deux est à la mesure de votre niveau intellectuel.

    Même si  je ne suis pas d’accord avec qqnE, je ne l’insulte jamais, contrairement à vous. Ce sera donc la fin de ma participation à cette tartufferie.

     

    Bah écoute tu ne fais que répéter des chiffres erronnées en nous disant que le « patriarcat » tue tous les jours et depuis des siècles parce que on t’a dit c’est la vérité la source de savoir. Mon niveau intellectuel contrairement au tien ne se limite pas à répéter ce que disent les féministes ou me cacher derrière ces dernières pour faire du zèle comme tu le fais. les féministes t’ont lavé le peu de cerveau qui te sert à « argumenter » et tu voudrais une médaille  . Bref l’hôpital qui se fout royalement de la charité vu ton niveau. T’es vraiment crédule, pitoyable sans aucune personnalité. Mon pauvre comment as-tu pu survivre dans ce monde ? 

    C’est ça va donc pleurnicher dans les jupons de tes féministes comme tu sais si bien le faire, tu ne fais que troller et argumenter à vide toujours les mêmes arguments bidons qui ne font rien avancer. Saches que tu ne seras pas le bienvenue, ni toi ni les autres.   

    J’ai autour de moi des femmes qui ont été violées mais qui n’ont jamais porté plainte pour les raisons évoquées plus haut, je n’ai pas besoin d’aller au commissariat pour en avoir confirmation. Et je n’habite pas en banlieue mais dans une petite ville de Belgique.

    Il y a aussi des femmes qui portent plainte pour faux viol, pour « harcèlement » au boulot j’en passe et des meilleures et pourtant c’est pas elles les victimes donc chacun balaye à sa porte. C’est ces personnes ci qui sont la cause des non-poursuite dans une affaire de viol. Ce sont elles qui décrédibilisent votre mouvement pas nous.
    De toute façon, les viols non déclarés, c’est comme les cas de pédophilie. Il n’y en a pas plus qu’avant mais seulement, les enfants abuséEs ou les adultes qui l’ont été osent enfin parler. Il n’y a pas plus de viols qu’avant (du moins je l’espère) mais les langues se délient.

    Certes, mais il y a aussi les fausses accusations afin de percevoir un éventuel avantage. Si il y a moins de viols punis, c’est justement qu’il y a moins de fonds pour la justice et la police et que c’est la faute du gouvernement qui cherche à engrener des millions et des millions et non de la faute des hommes comme le prétendent tes copines féminardes 

    Les seuls endroits où les femmes violées osent parler, c’est aux associations d’aide aux victimes. Pourquoi ces assocs inventeraient-elles des histoires ? Pourquoi devrai-je croire allo119 et pas les assocs s’occupant des femmes violées ?

     

    Leonidas 

     

    Tu attires de drôles de zozos dans ce site  j’étais surpris de voir tant de messages d’un coup 

  8. Ping de Pierre:

    5a86d0b20c09df0b25b4c471045a15b5

    Pantin, bouffon, immature, pitoyable petit capitaliste (cela dit sans RIEN connaître de ma vie ni de mes idées politiques, c’est d’autant plus hilarant), votre vocabulaire à tous les deux est à la mesure de votre niveau intellectuel.

    Même si  je ne suis pas d’accord avec qqnE, je ne l’insulte jamais, contrairement à vous. Ce sera donc la fin de ma participation à cette tartufferie.

    J’ai autour de moi des femmes qui ont été violées mais qui n’ont jamais porté plainte pour les raisons évoquées plus haut, je n’ai pas besoin d’aller au commissariat pour en avoir confirmation. Et je n’habite pas en banlieue mais dans une petite ville de Belgique.
    De toute façon, les viols non déclarés, c’est comme les cas de pédophilie. Il n’y en a pas plus qu’avant mais seulement, les enfants abuséEs ou les adultes qui l’ont été osent enfin parler. Il n’y a pas plus de viols qu’avant (du moins je l’espère) mais les langues se délient.

    Les seuls endroits où les femmes violées osent parler, c’est aux associations d’aide aux victimes. Pourquoi ces assocs inventeraient-elles des histoires ? Pourquoi devrai-je croire allo119 et pas les assocs s’occupant des femmes violées ?

  9. Ping de kasimar:

    82a678c4f5b823e9022740ba1ffee730

    Quant à votre affirmation sur les  » menteuses « , elle me donne la nausée. On voit bien que vous n’avez jamais parlé à une femme violée qui est bien souvent détruite psychologiquement et qui fait des cauchemars pendant des mois.

     

    Moi c’est ta crédulité qui me donne la nausée, j’ai l’impression de parler à un pantin à la solde du féminisme  qui vient déverser sa haine misandre. Bref si t’a rien à faire de tes dimanche je te propose une partie de scrabble je t’invite à un dîner mercredi soir de ce fait.

    T’es trop bon change rien 😀

  10. Ping de kasimar:

    82a678c4f5b823e9022740ba1ffee730

    Où est la justice, cher monsieur, pour les 99% de violeurs non condamnés ? Je ne dis pas qu’il faut les mettre en prison mais ce chiffre d’impunité est effrayant et encourage les violeurs à contiuner. D’ailleurs, quand on interroge les hommes, bcp disent qu’ils forceraient des relations sexuelles plus souvent s’il n’y avait des sanctions possibles à la clé ! C’est on ne peut plus clair, il me semble.

     

    Quand j’aurais la preuve que 99% des violeurs courent toujours je vous répondrais 😉

    Quand à l’affaire DSK, N Diallo a menti mais DSK aussi ! Dans ses premières déclarartions, il dit qu’il ne s’est rien passé ! Ce n’est que quand il y a eu les preuves ADN qu’il a été obligé de reconnaître la relation sexuelle.
    D’autre part, une relation peut être consentie au début mais si l’homme demande par exemple une pratique que la femme ne veut pas et qu’elle veut arrêter mais que l’homme continue, la relation consentie devient alors un viol. C’est peut-être ce qui s’est passé et qui donnerait finalement raison à DSK et à N Diallo.

    Cette affaire a jeté un flou juridique médiatique si important que j’en ai perdu le fil du récit. Si tu veux mon avis, il s’agit d’une pièce théâtrale plus qu’autre chose et toi comme la moitié des Français t’a gobé l’histoire que t’a raconté les médias petit naïf que tu es

    C’est pas pour rien que le procureur a abandonné les charges

    N’écoute pas la télé et méfie toi des gens et tu verras la vie autrement, plus réaliste en tout cas

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.