Accueil » Domination féminine » Elles assassinent Jean-Claude Basset et ne seront jamais punies
Antiféminisme Aimeles

Elles assassinent Jean-Claude Basset et ne seront jamais punies

Publié le 12 décembre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Le gang des mères omnipotentes a encore frappé. Cette fois, Jean-Claude Basset a été leur proie.

Soupçonné d’être un pédophile, il a été traqué poursuivi puis exécuté :

http://videos.tf1.fr/sept-a-huit/jean-claude-basset-a-t-il-ete-tue-par-la-rumeur-6870657.html

 

La victime : un retraité des chantiers, handicapé, sous curatelle, d’un quartier de Brest, un pauvre gars un peu simple, un gentil, souffrant de terreurs nocturnes et dont le seul tort était de « crier un peu vite et d’avoir quelques dents en moins » (témoignage d’une connaissance).

 

Jean Claude Basset

 

Depuis sa retraite, Jean-Claude Basset se promenait durant des heures dans les quartiers de Brest. Il disait bonjour à ses connaissances, aimait discuter avec certains de ses voisins et voisines.

Quand il rencontre cette petite fille perdue, qui a échappé à la surveillance de sa mère, il décide de la prendre par la main et de la ramener. Voyant le marginal en compagnie d’une enfant de 3 ans, une femme se charge de s’interposer contre le monstre et de ramener l’enfant à sa tendre mère.

Par ce seul geste d’amour, Jean-Claude Basset sera désormais traité en pédophile par les mères d’élèves du quartier. Les femmes parlent de l’incident au directeur d’école, qui pour se protéger, et bien montrer qu’il ne mange pas de ce pain là (suspicion indirecte à son égard), demande à la mère de déposer une main courante auprès de la police. La mère s’exécute. Les rumeurs font le reste. Quand, une semaine après Jean-Claude Basset regarde les enfants à la sortie de l’école, une dizaine de mères le poursuivent jusque dans sa cage d’escalier. L’une d’elle se permet de le frapper (dans le dos!) et les autres retiennent l’ascenseur, jusqu’à l’arrivée de la police. En effet, la police a été prévenue. Et comment! Un idiot a vu la scène et en a conclu que les femmes étaient forcément dans leur bon droit! (auto-censure des hommes, sexisme assuré) Il n’a même pas imaginé que la police devait intervenir pour protéger Jean-Claude Basset. Reprenant intégralement les suspicions des mères, il transmet donc des informations erronées aux forces de l’ordre. Les agents voient la multitude s’acharner contre un seul, suite au témoignage d’un homme, ayant lui même cautionné ces mères hystériques, résultat : ils arrêtent Jean-Claude Basset et le menotte comme un vulgaire délinquant. Il est emmené dans le fourgon, fait une crise cardiaque et décède sous le coup.

 

En termes strictement juridiques, on ne parlera pas d’exécution bien entendu, ces femmes s’étant servies des forces de l’ordre, du directeur de l’école et de tous ces imbéciles croyant défendre la veuve et l’orphelin, pour détruire un pauvre type.

 

Voilà ce qu’elles diront pour se justifier :

 

« Oui, y-a quelqu’un qui est mort mais c’est pas le président non plus ! »

« Je regrette rien . La motivation était fondée. Il parlait tout seul, il avait un regard froid. Il aurait porté un costume cravate on n’aurait pas eu le même jugement.»

« Houai j’étais inquiète, je reviendrai pas dessus. On aurait été à notre place, on aurait réagi de la même place. »

 

Qui est ce « ON », si ce n’est l’inconscient collectif des femmes qui se croit tout permis désormais ? Une autre dira :

« La motivation était fondée, il avait l’air bizarre. »

 

Comme vous le voyez, leur bonne conscience, se porte comme un charme. Mettre des femmes face à leurs responsabilités ? Mais vous n’y pensez pas !

Aucun remord, aucune culpabilité.

Normal quand on a tous les droits dans la société.

Et le procureur qui ne veut pas les poursuivre parce qu’il « veut croire en leur bonne foi »! Bonne foi coupable oui ! En fait, elles ne seront jamais menacées, ni pour dénonciations calomnieuses, ni pour rien puisqu’elles se sont servies d’hommes comme intermédiaires pour faire leur sale travail. Et le procureur n’est qu’un autre de ces intermédiaires. Dans notre société, les lâches les laissent tout faire, et sont si nombreux…

 

 

Il y a bien longtemps que les hommes sont considérés comme des pédophiles en puissance, mais cette suspicion n’avait fait que peu de morts jusque là (si ce n’est quelques centaines de suicides). Certes, cette suspicion avait brisé de nombreuses vies, mais dans l’ombre. Ici, voici qu’elle se révèle au grand jour et sans honte. Nous avons franchi un nouveau stade dans le sexisme. Il y a bien longtemps que les femmes tiennent la société et parfois pour le pire, comme ici. Les abus se multiplient et contrairement à ceux des hommes, ne sont jamais sanctionnés. Les hommes, mentalement soumis aux femmes, n’interviennent plus, même quand elles s’en prennent directement à eux ! Si nous laissons cette image de l’homme pédophile « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

11 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Imaginez que ce soit un homme qui ait emmené les enfants. Je peux vous dire qu’on l’aurait retrouvé depuis longtemps ou forcé au suicide :

     

    Sud-Ouest du 04/05/2013

  2. Commentaire de kasimar:

    954703f362706d5438dbcca2d824ca7e

    Dans le cas des hommes, je peux citer diverses affaires de lynchages de vieux, de profs et autres simplement pour un refus ou pour un regard, parfois pour rien.

    Et moi je peux publier quelques liens :

     http://www.youtube.com/watch?v=xtdU6KxxTrg

    http://champpenal.revues.org/8039

    Bon ici vous allez me dire c’est normal son mari a été violent :

    http://www.rtl.fr/actualites/article/une-femme-condamnee-pour-avoir-tue-son-mari-violent-7745997305

    Mais je vais vous montrer également les meurtres injustes de celles que vous défendez julot , du moins leur semblable :

    http://www.francesoir.fr/actualite/faits-divers/proces-d-une-lyonnaise-jugee-pour-avoir-tuee-puis-congele-son-mari-215579.html

    http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/23/1266980-la-mere-de-famille-avait-tue-son-mari-et-son-fils.html

    La mère, Marie-Anne Lafosse, 50 ans aujourd’hui, secrétaire au chômage, en plein désespoir, poignarde au cœur avec un couteau de cuisine, son mari, André, 57 ans et leur fils Denis, 9 ans. Dans ce déchaînement de violences et de détresse, Mélodie est blessée, un coup de couteau au-dessus du cœur, mais elle réussit à fuir et à se réfugier chez des voisins qui préviendront les secours. Rémi, le fils aîné, 12 ans, qui était au collège de Gourdon pendant les faits, a réchappé, lui aussi, au drame.

    dd

    http://www.europe1.fr/Faits-divers/Aisne-elle-tue-son-mari-au-fusil-de-chasse-1019255/

    Une femme de 24 ans se trouvait mardi en garde à vue après avoir tué lundi après-midi son mari d’un tir au fusil de chasse lors d’une dispute à leur domicile

    La dispute avait eu lieu car le mari l’accusa d’adultère, comment peut on tuer un homme à cause de soupçons, qui plus est dans la normalité  ? 

    http://www.lepoint.fr/societe/elle-tue-son-mari-et-se-trahit-sur-facebook-28-09-2011-1378378_23.php

     Américaine de 40 ans, a assassiné son mari avant de l’enterrer dans une porcherie à côté de leur maison.  La quadragénaire n’hésite pas à publier : « Je suis heureuse que ce type soit sorti de ma vie. »

    http://www.melty.fr/pakistan-une-femme-tue-son-mari-et-le-cuisine-actu85737.html

    Et Zainab Bibi, 32 ans est particulièrement revancharde. Aussi, lorsqu’elle apprend que son mari s’apprêtait à prendre une seconde épouse, elle n’a pas hésité à le tuer dans un accès de rage.

    http://www.buzzraider.fr/2010/04/choc-une-femme-tue-son-mari-et-lun-de-ses-enfants-a-larme-blanche/

    http://www.rtl.be/info/votreregion/hainaut/812295/dispute-conjugale-a-lambusart-elle-tue-son-mari-a-coups-de-couteau

    http://brigitte-bardot.over-blog.net/article-apres-avoir-tue-son-mari-maltraite-un-ado-elle-laissait-mourir-un-labrador-69173511.html

    http://alpes.france3.fr/info/nord-isere–une-femme-tue-son-mari-71884336.html

    http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/faitsdivers/20-ans-de-prison-pour-avoir-tue-son-mari-03-03-2012-161004.php

    Alors je suis toujours misogyne en citant des liens basés sur une réalité ? 

    <

    p style= »text-align: justify; »>  

  3. Commentaire de kasimar:

    4b6e2f105c5359415001a77ca07c4d5f

    Non mais qu’il nous explique dans ce cas ce qui le gêne dans cet article, où était il question de misogynie ?

    Est-ce qu’il se déteste tant en temps qu’homme pour sous-estimer les gens de son espèce mâle, alors qu’on sait tous les deux ce dont l’espèce femelle est capable de violence et de cruauté ?

    Quand un femme tue son conjoint par exemple, elle le fait plus injustement que quand c’est l’homme qui tue sa femme, c’est ça la réalité que Juliot ne semble pas comprendre 

    Est-ce parce qu’on annonce une vérité ? 

    Je sais que c’est difficile pour certains lobotomisés depuis la naissance par l’idéologie post-soixante-huitarde des médias et des politiques, mais en fait je ne sais plus trop si on doit avoir confiance en nos adversaires. 

    Honnêtement les gens qui chient gratuitement sur la cause des hommes, s’il y a bien un truc qui me sort par les trous de nez c’est bien celà.

    Enfin, bonne nuit

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Oui, nous, on est d’accord, ce n’est pas le problème.

      Imaginez que les gens qui viennent ici sont formatés. On ne leur a pas appris à accueillir la réflexion de l’autre, surtout si elle était différente. Vous vous rappelez quand j’ai fait l’encart « matrix » ? C’était pour cette raison. Imaginez des gens branchés. Seuls certains ont le désir d’en sortir. Et on ne peut pas choisir à leur place. Ceux qui nous insultent, n’ont quasiment aucune chance de s’en sortir, ils font parti de la matrix, en quelque sorte. Eux, nous pourrons leur dire n’importe quoi, cela n’y changera rien. C’est pourquoi j’ai fini par censurer leurs propos. Mais il y a les autres, comme cette personne. Elle vient, arrive vers nous avec ses poncifs, et croit développer une pensée originale. En même temps, il y a encore assez de cervelle en elle pour intervenir, et chercher un dialogue. Il faut donc lui laisser une chance. Certaines personnes ont le droit à un peu de pédagogie. Pour l’instant, j’aimerais que nous leur donnions une chance. Nous verrons ce que cela donne dans quelques mois.

  4. Commentaire de kasimar:

    c6bc764dc8bc4b5df220bfb933273c21

    Des qu’une personne sort du cadre de la « normalité » selon les bien-pensants, ils chercheront toutes les escuses, ce que font ces meres, c’est un déni face a leurs actes.

    Diantre, vous lisez ceci monsieur Durandal, selon cet individu, si les hommes (criminels) les femmes le peuvent aussi.

    Pourquoi pas un concours de savoir qui a la plus grosse ‘arme) ?

    Je savais que la connerie avait atteint les sommets , mais là c’est exceptionnel

  5. Commentaire de kasimar:

    12e4937abde3e9989b247c4b9111f947

    de protection qui a agit mais leurs peurs.

    Donc un homme tue des gens lui ne le fait pas par peur.

    Quel abruti celui-là !!!

    Gros nase va !!! 


  6. Commentaire de kasimar:

    c989a6e76b467ff0b096a6bca7696278

    c’est beau la mysoginie, mais on appelle ce qu’on fait ces femmes l’hysterie collective ou effet de groupe.

    C’est beau les commentaires concons et à l’emporte pièce surtout quand on ignore que les violences féminines sont une réalité.

    Pas la peine de tourner autour du pot avec tes arguments débiles et stériles pour justifier ton apathie de la cause des hommes.

    Tu ne mérite pas tes couilles pauvre fiotasse post 68.

    Tiens pour te remplir la boîte cranienne bien vide et bien tordue

     

    M. Durandal, sélectionnez plutôt dess commentaires comme ceux de persephone ceux de cet idiot ne lui arrivent pas à la cheville avec ces procès d’intention

     

    Quel tâche ce gars doublé d’un sodomite


    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’insulter trop celui-là. Je crois que nous devrions essayer de le convaincre. Si j’ai publié son commentaire, c’est parce que je crois qu’il peut changer. Il y a de la sincérité dans son propos, même si je pense qu’il est effectivement à côté de la plaque. Etre à côté de la plaque, nous le sommes tous de temps en temps.

       

      Les commentaires que je ne publie pas, sont les commentaires haineux qui ne posent aucun argument. Ici, il y en a 2 ou 3, même si ce sont de pauvres arguments. Imaginez que vous ayez vécu dans le mensonge pendant des années. Il faut au moins laisser un peu de temps à l’autre, pour lui permettre la réflexion et le changement. S’il ne veut rien entendre alors, il n’a plus rien à faire ici.

       

      Par contre, si vous voulez que je publie quelques commentaires qui plongent totalement dans l’insulte, pour que vous vous amusiez, je peux le faire ?

  7. Commentaire de Julot:

    a05305708b3c92976da87f50ff6f8390

    c’est beau la mysoginie, mais on appelle ce qu’on fait ces femmes l’hysterie collective ou effet de groupe.

    Les femmes y sont soumises autant que les hommes.

    Dans le cas des hommes, je peux citer diverses affaires de lynchages de vieux, de profs et autres simplement pour un refus ou pour un regard, parfois pour rien.

    Dans le cas de ces femmes, que je n’escuse pas, je les trouve immondes même dans leurs propos, ce n’est pas leurs instincts de protection qui a agit mais leurs peurs.

    juste pour infos, dans les années 80, 5 gosses, de 10 a 14 ans, ont lynchés un pauvre SDF, qu’on dit les parents: « mais il etait bizzare, il pouvait etre dangereux, c’etait un marginal ».

    Même les gosses ont relayés les paroles de leurs parents, et personnes pour pleurer ce pauvre SDF dont le seul tord etait d’etre SDF, et peut etre alcoolique selon toujours, la rumeur.

    Des qu’une personne sort du cadre de la « normalité » selon les bien-pensants, ils chercheront toutes les escuses, ce que font ces meres, c’est un déni face a leurs actes.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      alors qu’elles aillent en prison.

       

      Des hommes pour des « tournantes » sont condamnés, les hommes qui sont violents sont condamnés, les hommes qui frappent les femmes sont condamnés. Ici, il s’agit d’un crime et personne ne le sera. C’est ici qu’il y a misandrie et non mysoginie come vous l’avancez, misandrie de votre part. Je suis fatigué d’entendre « les hommes sont comme les femmes ».

       

      Dans notre société, les femmes ont toute impunité. Ce n’est pas le cas des hommes. Trouvez moi un seul fait divers où une homme, dont il s’est avéré qu’il avait battu ou tué une femme, n’a pas été lourdement condamné. VOUS N’EN TROUVEREZ PAS. Alors arrêtez de dire que le traitement pour les hommes et pour les femmes est le même!!!!!!! Ce n’est pas vrai. C’est un affreux mensonge.

       

      Si M Basset avait été une femme, les hommes qui auraient provoqué sa mort dormiraient depuis longtemps en prison.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription