Accueil » Domination féminine » Eric Raoult, un féministe s’éveille au monde : il était temps pour lui
Antiféminisme Aimeles

Eric Raoult, un féministe s’éveille au monde : il était temps pour lui

Publié le 12 octobre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Vous savez, il n’y a pas pire que ces féministes hommes pour nous donner des leçons sur la domination des hommes envers les femmes et pour devenir eux-mêmes violents quand ils s’aperçoivent qu’ils se sont fait flouer. Car pour eux, ce sont toujours les autres hommes qui sont les violents. Jamais ils ne veulent imaginer qu’un homme ait pu être poussé à bouts, ou qu’il ait été victime de fausses accusations. Non, pour eux, les hommes sont toujours coupables, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent eux-mêmes sur le banc des accusés. Quand c’est le cas, ils essaient de se défendre en croyant que leur parole va être prise au sérieux parce qu’ils sont innocents ! Mais à chaque fois, ils nous offrent le même spectacle pitoyable, renforçant l’image d’homme violent dont ils n’imaginaient pas que ce monde, leur monde,  allait les en affubler. Ainsi s’exprime Eric Raoult après le dépôt de plainte de sa femme pour violences conjugales :

« Dire à son épouse qui a 15 ans de moins « tu t’habilles comme une salope » c’est pas une violence conjugale. »

 

Oui mais le dire à la radio, c’est faire le jeu de sa femme, et passer pour un homme violent.

 

 

Respect de la vie privée :

 

M Raoult veut qu’on préserve sa vie privée. Dès lors, pourquoi s’était-il fait régulièrement le défenseur des droits des femmes, jugeant ainsi de l’intimité des gens ? Ce qui lui arrive est un juste retour de bâton. Il ne peut pas s’en prendre à d’autres. En déclarant en 2010 :

 

« C’est tout d’abord la question des droits des femmes qui se pose et de l’implantation dans notre pays de traditions culturelles ou d’idéologies qui tentent d’imposer un rapport homme-femme fondé sur la domination, la pression et même la menace, ce qui est proprement inacceptable. » (introduction au rapport parlementaire sur le port du voile).

 

, il se faisait le tenant de toutes ces dégénérées sans morale et sans religion, tout en soutenant la dignité de femmes amorales qui allaient bientôt le lui rendre. Quand on mise sur les saintes innocentes, et qu’on défend leur victimisation, tout en ignorant leur force, en propageant des mensonges sur les rapports de domination hommes-femmes dans notre pays, c’est normal d’être victime de sa forfaiture ou de sa bêtise.

Alors sa femme a eu beau jeu de se taire, le laissant s’enfoncer alors qu’ils sont en instance de divorce. Et il s’enfonce autant que possible :
Article du Nouvel observateur du 12/10/2012

« On ne commence pas une carrière d’homme violent à mon âge ».

Quelle piètre défense. A-t-il au moins conscience de ne pas argumenter ? Elle n’aura plus qu’à récolter la mise dans quelques mois, s’il ne fait pas un énième AVC jusque là et si elle n’hérite pas de ses biens avant, sans avoir eu à se battre.
Il est si innocent qu’il a proféré des menaces à son encontre, désirant utiliser la justice pour la sanctionner de ses fausses accusations. En tant que ministre de la République, il ne sait même pas que les fausses accusations ne sont pas punies en France. Il imagine la mettre sur le banc des accusés alors qu’il est en grande difficulté, lui même sur ce terrible banc. Il cherche à inverser les rôles imaginant que sa tactique va passer inaperçue auprès de la justice. Il y a des saintes innocentes qui n’en sont pas du tout, mais il y a de grands hommes politiques qui ne sont que des fantoches. Tel est le malheur de l’idéologie féministe et de notre époque qui l’accompagne. Ceux qui la soutiennent en sont immanquablement les premières victimes. Ils se croient grands, ce ne sont que des enfants. Puissent-ils se réveiller tous ces hommes en voyant cette affaire médiatique. Mais j’en doute, car les hommes de notre pays sont si enfermés dans leurs certitudes féministes qu’ils oublieront bien vite le cas Raoult.
Pire tous ceux-là lui plaqueront une image d’homme violent sur le dos jusqu’au jour où ils auront été victimes, eux-aussi de la forfaiture féministe. Jusque là, ils dormiront paisiblement continuant à penser que les hommes dominent le monde, et que par la même occasion, ils sont les maîtres de leur quotidien.
Vraiment si la morale devait aller jusqu’au bout, ce serait marrant de le voir se faire exproprier de sa maison pour violences conjugales, grâce à la loi qu’il a voté il y deux ans de cela. Se souvient-il seulement qu’à la simple demande de sa femme, celle-là pourrait le mettre dehors sans preuve ? Et qu’elle lui doit ce fantastique passe-droit ? « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

6 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Lilian Thuram aurait subi de fausses accusations de la part d’une femme prête à tout. Au mince, cela existe ? Il aura tout de même un rappel à la loi :

     

    Figaro TV du 17/10/2013

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Pauvres sénateurs, ils se réveillent alors qu’il est trop tard. Les maîtresses d’école sont dans la place et elles vont leur en mettre plein la tronche d’ici peu :

     

    Article du Figaro du 17/01/2013

     

    A mourir de rire : « on est d’accord pour la parité salariale… ». Vous chantiez, eh bien dansez maintenant.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Attention, ça commence. Les mecs, regardez bien comment il va se faire exploser.

    Aujourd’hui, passage devant le juge :

     

    Article du Point du 30/11/2012

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Passage en correctionnelle le 30 novembre :

    Article du nouvel observateur.

  5. Commentaire de kasimar:

    4b9ac54dd5f33b82ca73cbd338023f55

    Je déteste encore plus les hommes féministes que les femmes féministes pour deux  raisons :

    1- Ils trahissent leurs frères de sexe masculin pour soutenir une idéologie misandre et voter des lois liberticides (concernant les hommes bien sûr).

    2- Ils sont bien souvent pire que les femmes féministes elles-mêmes. 

    Ben finalement une troisième raison s’ajoute à celà, ils représentent la déchéance même de la virilité et surtout la honte à la gent masculine

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription