Accueil » Ambiance au travail » Fayda Hamdi, la policière municipale qui a déclenché la révolution tunisienne.
Antiféminisme Aimeles

Fayda Hamdi, la policière municipale qui a déclenché la révolution tunisienne.

Publié le 14 juin 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Leila Ben Ali a saigné le pays, mais on sait moins qu’une autre femme a provoqué la révolution en ce pays.

 

Interdit de commerce, le vendeur Mohamed Bouazizi qui s’était immolé en Tunisie et qui a déclenché toutes ces révolutions au Moyen-Orient en hurlant “DIGNITE!”, n’avait pas seulement été empêché de commercer, il avait été humilié.

 

Mais par qui ?

En Tunisie, dans ce pays où les féministes ont très vite manifesté pour récupérer la révolution, c’est une femme, une « policière » municipale, Fayda Hamdi, qui aurait frappé le commerçant au visage :

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-revolution-de-la-gifle-7025.html

 

policiere tunisienne

 

Empêché de gagner sa vie, il a fallu que ce soit une femme qui le rabaisse en dessous de tout, et qui provoque son geste. La famille de Mohamed Bouazizi a pardonné à l’incriminée et a retiré sa plainte. Il est beau de pardonner. Il est mieux de punir avant et de révéler la vérité. Car cet incident est significatif d’un problème plus grave. Il semble que le cancer féministe ait bien gangrené ce pays arabe, de fond en comble. Il semble encore que Leila Ben Ali n’ait pas été la seule à dynamiter son pays, il faut encore que tous les rapports sociaux se soient féministés avec la douceur qu’on connaît aux féministes.

 

Peut-être, autant que les Français, les Tunisiens ont-ils une autre révolution à mener, une révolution qu’ils ignorent encore…

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

2 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Comment se fait-il que ce soit encore une femme qui ait eu un rôle déclencheur dans la révolution culturelle en 1966 en Chine ? Peut-être serait-il bon de réviser tous nos massacres laïcards du 20ème siècle au vu de ce rôle particulier que certaines femmes semblent avoir joué dans ceux-là :

    Figaro du 14/01/2014

  2. Commentaire de Jonathan:

    En effet, cela donne particulièrement à réfléchir. J’avais déjà entendu parler de cette histoire. Sous prétexte que c’est une femme, la plainte a été retirée…

     

    Mais plus grave encore, paraît-il que M. Ben Ali ait été lui-même castré mentalement et dominé par sa femme Leila, et que le véritable tyran du pays, c’était elle, derrière le rideau.

    Mais on ne va jamais en parler plus étant donné que les femmes sont des victimes politiques, immunisées à cause de leur sexe pour toutes leurs violences, psychologiques ou même physiques.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle