Accueil » Ambiance au travail » Féminisation de la haute fonction publique : ils étaient donc inutiles…
AIMELES Antiféminisme

Féminisation de la haute fonction publique : ils étaient donc inutiles…

Publié le 9 février 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Les hommes politiques détestent-ils à ce point la haute fonction publique ?

 

En catimini, ils viennent de voter une loi obligeant d’y recruter 40% de femmes :

Article du Point

 

60 % de fonctionnaires femmes titulaires. 65% voire 70% chez les non titulaires. Quelle discrimination contre les hommes !!!!!!

 

 

instit-copie-1 soldat

ouvrieres fonctionnaire

 

 

 

 

Oh excusez-moi, mon esprit a fourché, j’avais oublié que nous vivions dans un pays de fous. Il ne fallait pas parler des 7 000 000 de fonctionnaires (5M pour les titulaires et 2M pour les autres) mais des 4 000 haut fonctionnaires où il n’y aurait que 400 femmes !

 

Bon, alors, parlons-en.

 

Parlons du recrutement par l’incompétence. Oui, car à compétence inférieure, ce sera donc une femme qui sera choisie à la place d’un homme. On savait déjà que dans les conseils d’administration, où depuis l’année dernière, il faut 40% de femmes, la compétence n’était pas le but ultime des sociétés privées. Désormais, on sait également qu’on recrute les fonctionnaires pour enfiler les perles, en raison de l’égalité pas de la mission qu’ils ont à accomplir. Il fallait que ce soit dit. C’est fait !

 

Qu’importe vos capacités, si vous êtes une femme, vous serez recrutée. Qu’importe l’investissement qu’aura fourni un homme, qu’importe qu’il soit fait pour ce poste, qu’il en ait rêvé, qu’il se soit donné corps et cœur à la République, il suffira qu’une arriviste pointe le bout de son nez pour lui passer devant. Cette mesure suppose de recruter uniquement des femmes durant 10 ans, au moins. Autant dire qu’aucun homme d’ici là n’aura ses chances, et qu’un mouvement comme celui-ci supprimera un des derniers bastions masculins où les citoyens sont justement recrutés. Quand il n’y aura que des femmes, vous verrez quelle place elles feront aux hommes et à la compétence… elles ne seront pas si accueillante que nous l’avons été, comme le montre bien la situation dans des organismes comme la Caf, le pôle emploi ou l’éducation nationale. La haute fonction publique se féminisera entièrement. Elles chasseront les hommes ici comme elles ont chassé les hommes ailleurs, en usant de toutes leurs compétences supérieures !

 

Mais finalement c’est une bonne nouvelle. Nous savons enfin que dans la haute fonction publique comme dans l’éducation nationale, comme dans les hôpitaux, il ne s’agit pas d’une lutte pour la compétence mais d’une lutte pour la domination. Finalement, il se pourrait que les garçons ne soient pas si inférieurs aux petites filles, mais qu’ils soient bien écrasés par tout un système discriminatoire dès l’école maternelle. Oups… voilà mon esprit qui continue à fourcher.

 

Nous avons voulu faire de l’idéologie contre le bon sens. Les changements se faisaient naturellement dans notre société. Il n’y a jamais eu de discrimination manifeste de la part des hommes. Par contre, en allant contre la nature, contre notre culture, en encourageant la vengeance et la haine, l’idéologie féministe a infériorisé les hommes, les compétences et pour finir, a fait régresser toute notre société. La rupture est bientôt consommée. Les hommes sont dans un tel état dans nos sociétés démocratiques qu’ils font même peur, à ceux qui vivent dans une tyrannie.

 

Il est à souhaiter que cette mesure soit exclusivement une mesure électoraliste prévue pour faire mousser la majorité, et quelle soit retoquée au Sénat. Souhaitons que Jean-François Copé soit encore à droite…

le-traitre-faux-schtroumpf

18 Commentaires

    • Ping de Cyrus de sexe male:

      La France ou la pute aînée de Satan ?

      Je ne suis guère étonné que dans un tel '' pays '', il y ait quantité de Mohamed Merah, de Abdoullakh Anzorov, de frères Kouachi et de Ahmady Koulibaly. 

      Ce '' pays '' fait tout pour être détesté. Vraiment détesté.

      Préparez-vous à un prochain attentat. Macron, son gouvernement et les Français l'auront bien cherché.

      Cordialement,

      Cyrus

    • Ping de Valdonjon de sexe male:

       Si vous me permettez d'exprimer le fond de ma pensée  .               

      Devrait être écrit  : La France des tarlouzes veut plus de femmes à la direction des grandes entreprises. En tout lieu, un peu plus de féminisation, un peu plus de L.G.B.T.  Ce n'est pas en tout cas ma France à moi et de loin.

      C'est tout à fait honteux et scandaleux, d'imposer des quotas de féminisation, au détriment de la compétence des hommes.

      Il y a bien longtemps radicalement que je suis entré en résistance, je n'ai jamais voté pour une femme et n'ai jamais été commandé ni dirigé par une femme, l'honneur est sauf. Entre deux professionnels homme femme, je choisis toujours l'homme, c'est un principe. Je suppose que je dois être un mâle dominant pour avoir cette conduite particulière. Vous vous doutez bien que je le paye en effet,  socialement, mais pas que.

      Suis-je unique à penser et agir comme cela ? 

      Vdj

      • Ping de Cyrus de sexe male:

        M. Valdonjon,

        Je suis d'accord avec vous. Le problème étant que si la France est majoritairement pédé et soutient donc la féminisation et l'homosexualisation des secteurs habituellement masculins, il n'est pas erroné de dire que la France des tarlouzes EST la France, quand bien même cette réalité admettrait quelques exceptions, dont vous faites partie. 

        J'ai déjà été commandé à quelques reprises par des femmes, ça s'est plutôt bien passé, mais sans être extraordinaire. Je pense que la place des femmes est à la maison, mais on ne choisit pas ses patrons. Parfois, ce sont des femmes, parfois des hommes. 

        J'ai déjà voté pour une femme, plus qu'une fois et ne le regrette pas, mais je ne vote plus, car je ne crois plus en la démocratie parlementaire et je rejette viscéralement le Québec. Je me suis réfugié dans la lecture et les vidéos et remercie Dieu de me guider vers Lui. J'ai remis ma vie entre ses mains et ne l'ait jamais regretté. Cela étant, mon expérience me confirme que malgré les exceptions, les femmes ne devraient pas avoir le droit de vote ni le droit d'éligibilité. Leur place est à la maison où elles se rendront TRÈS utiles et seront respectées en tant qu'épouse et mère. C'est tout.

        Vous n'êtes pas seul à penser comme vous le faites, mais vous êtes peu nombreux. 

        Cordialement,

        Cyrus