Accueil » Femme moderne misérable » Filles-mères, open cuisses.
Antiféminisme Aimeles

Filles-mères, open cuisses.

Publié le 10 septembre 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Vous êtes un adolescent boutonneux, gras du bide, laid, idiot et maladroit avec les filles. Vous avez peur de rester puceau toute votre vie à cause de tous ces défauts. Ne vous inquiétez pas, votre heure viendra.

 

130909fille

 

Il arrivera un temps où celles qui vous snobent feront tout pour vous mettre dans leur lit, à n’importe quel prix. C’est vrai, aujourd’hui, elles vous regardent de haut, avec cet air blasé et méprisant qui font leur force et qui renforce votre sentiment d’impuissance tout en excitant votre libido, mais sachez qu’il n’en sera pas toujours ainsi. Il arrivera un temps où celles qui reluquaient votre potentiel incommensurable avec dédain seront prêtes à tout pour vous mettre au pieux. Vous aurez beau être la dernière raclure de la terre, l’homme le plus moche qui soit, ou encore pire, gentil et niais au possible, vous recevrez enfin des signaux de partout, de la part de ces femmes qu’on appelle des filles mères.

 

 

Qu’est-ce qu’une fille mère me direz-vous ?

Eh oui, notre époque hypocrite a mis un voile de pudeur sur le nom de celles-là aussi. Ce sont toujours les mêmes, mais désormais, on les appelle mères célibataires, mères isolées, mères seules. Et en quelques années, elles se sont multiplié, sans que leur mentalité n’ait changé d’une seule once sur plusieurs millénaires. Elles ont eu un/des enfants avec le/les premiers venus, elles n’ont pas fait de plan sur 30 ans, elles ont privilégié « l’amour » et bizarrement, à chaque fois, ça n’a pas marché. Souvent ce sont des femmes qui n’ont pas eu de vrai papa. Alors, elles le cherchent partout et toute leur vie, ou bien, elles veulent le sauver à travers vous. Et à chaque amourette, « baizerette » il faudrait plutôt appeler cela, elles croiront avoir trouvé le merle blanc. Redevenant assez rapidement célibataires, elles penseront que lorsqu’elles seront enfin tombées sur « le bon larron», tout ira pour le mieux pour elles et leur/leurs enfant(s). Et c’est là que vous aurez toutes vos chances de puceau, car la bonne monture elles ne la trouveront presque jamais. Elles en changeront indéfiniment jusqu’à baisser progressivement le niveau de leurs exigences au fur et à mesure qu’elles deviendront moins consommables.

 

Si le problème ne vient pas de tous ces usurpateurs qu’elles ont croisés au cours de leur vie, mais bien d’elles, elles ne se l’avoueront jamais. Alors quand elles vous verront, surtout en vous voyant, qui que vous soyez, et quel que soit votre aspect, elles voudront y croire malgré tout, en particulier si vous voulez y croire aussi. A la fin, quand « l’amour sera passé », qu’elles désireront se priver de vos va-et-viens, ou que vous les aurez jetées comme de vieilles chaussettes après qu’elles vous aient «tout donné», elles se justifieront ainsi, quoi que vous ayez fait ou dit, que « c’est toujours la faute des hommes si ça rate ».

Un beau jour, trop moche et/ou trop haineuse, elles se rangeront des camions et/ou finiront lesbiennes. Car au fur et à mesure qu’elles vieilliront, leur sentiment de dégoût du monde et de dégoût pour elles-mêmes grandira. Elles constateront que leur pouvoir de séduction diminue, en particulier si elles ont des enfants, et qu’elles perdent progressivement de la valeur sur le marché de l’occasion. Alors leur peur panique de se retrouver seules se muera en désir de se faire rouler dessus par n’importe quoi, d’attirer encore un regard. Dans les rayons de supermarchés, elles vous feront les yeux doux. Dans les gares, elles seront perdues. Dans les soirées, leur tenue vestimentaire sera un mélange de volonté de mettre en valeur ce qui leur reste d’attraits, avec pas mal de consensualité mais aussi une légère touche de coquetterie qui vous signifiera que l’enseigne est ouverte. Pour peu que vous soyez un peu habillé, elles s’imagineront rapidement vivre de vos rentes d’honnête travailleur quelques temps. Pour vous amadouer, elles vous regarderont avec un de ces regards déjà dégoulinant d’amour, cet œil de petit veau blessé rempli d’attentes par lequel beaucoup trop d’hommes se laissent émouvoir. Et si vous vous laissez émouvoir, ou si vous faites semblant, vous décrocherez immanquablement la timbale.

 

Avec ou sans enfant.

Le plus difficile c’est de les repérer avant qu’elles n’aient des enfants. Mais certainement pas pour les posséder à ce moment là. La période des premières chaleurs est la plus dangereuse pour le mâle qui fait « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

9 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Sujet du 16/01/2016 : « Elle m’a dit « j’ai un enfant de 3 ans » Forum Jeux Vidéos.com

    Témoignages concrets !

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Mère célibataire : 10 raisons de fuir », Le Roi de la jungle, date ? (2015)

  3. Commentaire de Manuela:

    il y ‘a rien à ajouter c’est tellement vrai.

  4. Commentaire de alexandre:

    Et quels enfants…Si on veut élargir le débat sur la famille dans cette France eternelle fantasmée: http://www.fdesouche.com/481589-drepanocytose-la-carte-de-france-du-grand-remplacement

  5. Commentaire de Durandal:

    4 enfants, mères isolée = 2500 euros de revenus/mois.« La France généreuse avec les djihadistes », NDF du 02/10/2014Et nous n’arrivons même pas au seuil de reproduction de 2,1 enfant par femme en France. Ca va coincer……….

  6. Commentaire de Visiteur Temporelle:

    « Pour produire des cas sociaux à la pelle, il y a du monde. Mais pour assumer par la suite, là, il n’y a plus personne. » Pour faire des gosses sache quand meme qu’il faut etre deux.

  7. Commentaire de Djé:

    8ac173fee82d7e3cc44d8b52e31d63be

    Énorme !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription