Homme au foyer et antiféministe

Article écrit par

le

dans la catégorie

L’empressement des féministes à vouloir catégoriser les « masculinistes » comme des gros machos avides de laisser leur femme au foyer, m’a toujours paru suspect. Pour moi, ce genre de matraquage cache mal un désir inassouvi chez des femmes hystériques d’obtenir l’inverse de ce qu’elles revendiquent, par provocation. Comme lorsqu’elles se battent contre le viol.

Ici, le retour du mâle dominant, qui les obligerait à rester au foyer, en vérité les arrangerait bien. Un antiféministe ne doit donc jamais se faire une opinion en se basant sur les revendications de femmes malades, mais les étudier pour ce qu’elles sont, factuellement.

Certes, la présence d’une femme au foyer s’occupant préférentiellement des enfants, et d’un homme rémunéré pour entretenir ce foyer, constitue une sorte d’idéal à atteindre collectivement. Moins de problèmes, plus de réussite dans votre couple et pour votre famille si vous respectez cette règle, en somme si vous voulez être vraiment heureux.

Cependant, nos vécus personnels sont parfois bien éloignés de ce schéma, surtout dans notre monde où les familles se disloquent, et où les femmes sont privilégiées. Et de nombreuses exceptions adaptatives en découlent.

L’autre jour par exemple, au hasard d’une rencontre, je m’aperçois que la situation du couple qui m’invite ne correspond pas à ce schéma « traditionnel » érigé en forme de repoussoir par les féministes. La femme est professeur. L’homme est resté au foyer pour élever les enfants. Et comme je l’augurais, ils semblent tous les deux vivre leur masculinité et leur féminité de manière harmonieuse. Certes, ils n’ont eu que deux filles, et ils n’ont pas échappé à l’écueil d’élever l’une de celle-là comme un garçon de substitution, la poussant au lesbianisme, mais dans l’ensemble, monsieur cherche à ouvrir ses enfants au monde et madame écoute monsieur. Je dirais même que les rôles de chacun étant particulièrement intégrés, madame écoute particulièrement monsieur, ce qui rend la situation cocasse. Les rôles sont inversés, le pouvoir économique échoie à madame, mais comme dans de nombreuses sociétés matriarcales, la personne au foyer endosse un pouvoir symbolique fort, qui du coup, joue en faveur de cet homme.

Aujourd’hui, dans de nombreuses familles dîtes traditionnelles, j’ai vu beaucoup d’hommes n’avoir pas tant de pouvoir. Cocus, manipulés, déconsidérés, ils servaient de paravent à madame. Mais pas de cela dans cette famille atypique. Du coup, je me suis fait la réflexion que tous les deux, ils étaient bien plus antiféministes que nombres de familles faussement traditionnelles. Ils ont donné corps à un sentiment que j’avais depuis longtemps : vous pouvez être antiféministe et homme au foyer. Et à cela plusieurs raisons.

D’abord, au contraire d’une féministe, soyons pragmatiques. Dans un monde où tout est fait pour que les femmes se comportent en hommes, tout en ayant quand même la possibilité de vivre au foyer d’allocations diverses et variées, en kidnappant les enfants, il va falloir composer pour survivre. Du coup, en cette période de crise gigantesque, le principal n’est pas tant d’incarner des rôles traditionnels que de les avoir intégrés symboliquement.

Certes, à force de ne plus les incarner, l’homme et la femme risquent de se perdre. L’une pourra se croire indépendante tandis que l’autre pourra se féminiser à outrance. Mais en attendant mieux, si ces rôles ne sont pas oubliés par chacun, les défauts d’éducation des enfants seront moindres, voire ce genre de situation ne portera pas trop à conséquence à court terme.

Deuxièmement, il serait temps de donner une bonne leçon aux femmes, jusqu’à ce qu’elles renoncent à un retour au tribalisme. Et la meilleure leçon qui soit, c’est à mon avis de les envoyer trimer dur, tout en les laissant insatisfaites de leur relation à leurs enfants. Du coup, vous couperez plus facilement le cordon entre eux et leur mère, mais en plus, vous les mettrez facilement en face de leurs contradictions.

La plupart des femmes qui « entretiendront » financièrement leur foyer, préféreront ne pas avoir à se poser de questions, ni à vivre de conflit, jusqu’à la rupture. Avant cela, votre rôle sera de lui rappeler la situation sociale actuelle et les choix qu’elle a fait plus jeune, tout cela pour la responsabiliser. En cas de divorce, rappelez-vous que vous serez aussi dans une position un peu meilleure qu’un homme intégré professionnellement. Vous pourrez demander une prestation compensatoire par exemple, et continuer à faire trimer votre femme pour vous, tout en la privant plus que jamais de la présence de ses enfants. Comme le font aujourd’hui la plupart des femmes qui divorcent d’ailleurs. En tout état de cause, votre situation financière ne lui permettra pas de vous racketter question pensions alimentaires, et il sera toujours temps pour vous de retrouver un boulot de merde dans un milieu féminisé quand elle ne raquera plus pour des chiards devenus trop grands.

Troisièmement, quand les enfants ne seront plus en bas âge, vous pourrez vous arranger pour vivre quelques unes de vos passions à fond, financé en cela par votre femme.

Quatrièmement, vous redonnerez envie aux femmes jalouses, de faire comme vous et de remplir de nouveau leur rôle. Car quand les hommes envieront le rôle de femme au foyer, il est certain que bon nombre de crétines se précipiteront pour le revendiquer socialement à leur propre compte. Là encore, nous obtiendrons, ce que nous n’avons jamais pu avoir par des paroles sensées.

Cinquièmement, vous montrerez à ces femmes qu’un homme ne recule devant aucun moyen pour obtenir ce qu’il veut. Ce sera signe de force pour une femme, et donc signe de respectabilité. Loin d’être déconsidéré, vous engrangerez plutôt de la confiance.

Sixièmement, en gérant la situation de manière brillante, ou en petit tyran domestique si vous préférez, vous montrerez aux femmes tout ce qu’elles ont perdu.

Bien entendu, cette situation n’aura pas que des avantages. Comme je l’ai évoqué plus haut, il faudra éviter le piège de la féminisation mentale. Et puis, rester au foyer, ce sera aussi gérer l’isolement et la charge de travail. Cependant, bien négocié, je pense qu’un homme en tirera grand avantage. Entre autre, il pourra se délester de la moitié des tâches ménagères au nom d’une égalité obscure. 

Evidemment, n’en profitez pas pour faire cocu votre femme quand elle sera partie trimer comme beaucoup de ménagères se sont empressées de le faire par le passé, à de très nombreuses reprises eu égard aux résultats de certaines études utilisant les tests ADNs . Soyez miséricordieux avec votre petite esclave domestique qui vous ramènera de quoi bouffer à la maison même si une petite engueulade de temps en temps pour la faire culpabiliser ne sera pas de trop.

Pour vous consoler de touy ce fric que vous ne donnerez pas aux impôts en restant à la maison, songez qu’il n’y a pas de situation sans défaut, ni définitivement négative dont un homme ne puisse se saisir. Et l’homme au foyer antiféministe n’a rien de contradictoire comme vous pourrez le comprendre si vous m’avez bien lu.

Car au foyer ou pas, il s’agit de tenir sa femme dans sa pogne. Et je dirais même, si vous restez au foyer, il faudra d’autant plus la tenir, car elle aura tendance à se rebeller contre un schéma qui n’est pas assez inscrit dans ses gènes. Seule la faiblesse sans horizon est une honte. Et si vous assumez votre situation sans vous préoccuper des regrets de votre femme, vous aurez déjà gagné la moitié de la partie.

L’avis des hommes et des femmes sur les hommes au foyer от Léonidas Durandal на Rutube

9 réponses à “Homme au foyer et antiféministe”


  1. Avatar de Un mâle Maghrébin de moins de cinquante ans
    Un mâle Maghrébin de moins de cinquante ans

    Bassem parle des féministe dans cette video https://www.youtube.com/watch?v=eiKZa4s0MPc

    je me demande combien de temps elle restera sur yotube.


    1. Avatar de Léonidas Durandal

      Elle peut rester sur youtube, car youtube s’arrange déjà pour que ce genre de vidéo ne circule pas. C’est la censure la plus efficace, ne pas montrer que la vidéo subit déjà une censure.


  2. Avatar de Léonidas Durandal

    « La pénoplastie, des centimètres à tout prix », L’Express du 20/05/2018.

    Quand un homme juge qu’il doit forcément avoir une telle caractéristique pour plaire « aux femmes », il a forcément la mentalité d’un soumis.


  3. Avatar de Léonidas Durandal

    « Question à l’assemblée nationale sur les prestations compensatoires à vie », Paternet du 09/04/2019.

    Elle est belle l’indépendance de la femme sur l’esclavage d’un ex mari. Bien entendu, mme le ministre ne juge pas qu’il est temps de reculer sur ce « droit des femmes ». L’opposition n’est pas crédible.


  4. Avatar de ...

    Ce que tu dis est vrai.

    Souvent les femmes anti féminisme sont au foyer .

    Je vais parler de la relation homme femme au sein du couple.

    22Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; 23car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. 24Or, de même que l’Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses.…

    Dans cette relation la,peu importe que l’homme soit au foyer ou pas ce n’est as préciser dans les écritures a ce que je sache ,si on aime Dieu de tout son être on doit respecter Sa parole.La femme est intrinsèquement soumise à l’homme dans tout ce qu’elle est ,sa raison de vivre est de se donner à son mari et ses enfants.Peu importe ce qu’on dira c’est dans ce qu’on est le plus profondemment,c’est en nous.

    Par contre même si ce que tu dis est vrai ,on aura plus tendance à vouloir imposer à notre homme si c’est lui qui est au foyer,mais faut lutter contre.


  5. Avatar de ilétaitunefois@lespam.dr
    ilétaitunefois@lespam.dr

    Article très intéressant. I nel faut pas hésiter à se montrer subversif. Si tu ne peux aller à la montagne, fait venir la montagne à toi dit un proverbe chinois.

    Message personnel au big boss du lieu:

    Check your spam : 24 janv. 2019 09:00 Mathieu Benoist

    « Ne vous formalisez pas si par hasard, je ne vous réponds pas. Je consulte mes messages de temps en temps et les communications sont parfois difficiles. Mes messages passent aussi dans les spams.  » 

    Etant précisé que je ne me formalise pas d’une absence de réponse ;).

     

     


  6. Avatar de Manuela
    Manuela

    Il faut infliger ce sort aux petites bourgeoises, les femmes pauvres ont toujours travaillé.

    C ‘est seulement les castratrices pauvres qui grâce à leur pouvoir tyrannique de persuasion, parviennent à ce faire entretenir par un smicard, en lui faisant des gosses dans le dos

    pour toucher les primes à la ponte, en plus du modeste salaire de son larbin de mari.

    L’ hystérique est oisive, quelque soit sa classe sociale, et quand elle est carriériste c’est pour fuir ses problèmes personnels.

    Carriériste ne veut pas dire courageuse, ou travailleuse.

    Il est très facile de repérer les feignants au travail, ils sont toujours de mauvaise humeur, et détestent les changements…

     


  7. Avatar de Léonidas Durandal

    «  »Ma femme, elle a la peau qui marque beaucoup » » L’Obs du 21/11/2018.

    Où madame la président reproche à un homme, durant les débats, de vivre au crochet de sa femme, donc d’être homme au foyer, comme une femme pourrait l’être…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre sexe SVP :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler le site

© 2022 AIMELES Antiféminisme | Haut