Accueil » Etat de droit et politique » Il faut accepter l’idée d’une guerre civile
Antiféminisme Aimeles

Il faut accepter l’idée d’une guerre civile

Publié le 24 novembre 2014 par Léonidas Durandal à 19 h 19 min

Depuis 1789, nous sommes entrés en France dans un cycle de violences dont nous ne sommes pas encore sortis parce que nous nous sommes privés des moyens de le faire. Notre société vit sur des restes de conscience, un héritage passé que des personnes individualistes se seront attachées à détruire malgré des résistances internes éprouvées. Il aura fallu du temps pour que ces utopistes, à force d’échecs complets fignolent leur travail. Le résultat de leurs décisions n’aura jamais été de leur faute à celles-là. Assoiffées de sang, le territoire français aura été trop étroit pour étancher leur soif. Elles auront exporté leurs désirs sanguinaires dans le monde entier, et elles auront appelé cela « libération ». Elles auront accouché de démons avides de destruction et les aura auréolés du laurier des vainqueurs. Elles se seront crues supérieures en allant coloniser le monde, et ayant échoué, elles veulent désormais se donner raison en colonisant la culture française. Elles auront jeté les Français dans la guerre de 14-18, mais auront aussi promu parallèlement le pacifisme qui nous aura coûté des 100aines de milliers de morts sur le front en terme d’impréparation. Sans parler de la poursuite de cette guerre pour détruire définitivement les monarchies d’Europe centrale, ce qui aura provoqué au passage 1 million de morts en surplus. Ayant saigné la France, promouvant des personnes toujours plus incompétentes, la première semaine de congés payés en 36 aura servi à cacher dans leurs manuels dh’istoire leurs nombreux déboires auprès des élèves français modernes.

 

Nouvelle faillite : la théorie du genre.

Enfin, attaquer la culture seule et échoué, ne les aura pas refreinés. Il leur fallait un projet autrement plus ambitieux que détruire la culture humaine pour apaiser leur soif de sang. Ils se sont donc attaqués à la nature même de l’être humain. Car ces bêtes de somme utopiste expliquent toujours leurs échecs par l’idée qu’elles n’ont pas été assez loin, ou parce que c’est la faute aux autres. Comme si s’attaquer à la nature de la création n’allait pas provoquer des désordres autrement plus gigantesques que tous les bains de sang engendrés jusque là. La bête immonde maçonnique-gauchiste n’a pas de mémoire, pas de passé si ce n’est celui qu’elle divinise faussement, et répète donc infiniment ses bêtises, parée de nouveaux atours. Elle mythifie notre histoire pour cela et rejette loin toute contradiction. Vous n’avez qu’à les lire ces enfants de la modernité sur leurs forums. Au lieu d’essayer de discuter de manière intelligente, ils excluent progressivement les intervenants qui s’éloignent de la droite ligne. Puis ils se gargarisent entre eux de leur tolérance, incapables de sortir des grilles de lecture faussées que toute une société corrompue leur aura enseignés Très tolérantes pour leurs propres erreurs monumentales, ils sont par contre impitoyables pour les plus petites des autres. Louis XVI était un indolent, cela justifie son assassinat. L’Eglise catholique protégeait les sociétés européennes de rites sataniques par l’inquisition, en modérant les appétits imbéciles de populations avides de sang, on transforme cela en affreuse oppression des femmes. Moins de 150 morts par an en moyenne durant 300 ans, pour toute l’Europe. La révolution française les aura tués en quelques semaines… Idem pour les croisades qui n’a jamais eu pour but de coloniser le monde, mais de protéger le chemin des pèlerins. En vérité, les sanguinaires ne veulent pas recevoir de leçons de personnes qui ont agi de manière autrement plus modérées qu’elles dans les pires moments de leur histoire…

 

 

L’incohérence n’a pas d’avenir.

Aujourd’hui, les fanatiques de l’incohérence encouragent l’immigration sur des terres qu’elles ont mal administrées en période de richesse, mais elles commencent aussi à dénoncer les effets de cette immigration libérale. Or qui a menti aux populations immigrées en leur disant que tout était possible en France ? Qui a empêché leur intégration en crachant sur la France et les Français de souche ? Qui a privé les Français de souche de toute vraie culture spirituelle et s’étonne maintenant de voir ceux-là s’engager dans des colonisations religieuses à l’extérieur du territoire français ? Toujours les mêmes. Les capitalistes de droite les ont fait venir, ceux de gauche les ont désintégrés. Le pire, c’est de les voir rejeter chez l’immigré tout ce qu’il y aurait de bon pour la France. Le couscous, oui ; les valeurs religieuses de respect, bof ; quant à la pudeur de leurs femmes, alors là, c’est carrément non.

 

Lire la suite

17 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo courte) “Réveillez-vous !” Durandal Coub du 18/12/2018.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “”Les gilets jaunes, c’est l’insurrection de Monsieur tout le monde””, L’Obs du 14/11/2018.

    Merde, le charlimouton se révolte. Les renseignements généraux ne l’avaient pas vu venir celle-là. Là, il ne suffira pas de bloquer quelques internautes comme moi sur les réseaux sociaux. Allez messieurs, encore un effort dans la censure.  D’abord la carotte a l’air un peu molle :

    “Chèque énergie, “super-prime”: les annonces de Philippe”, L’Express du 14/11/2018.

    Le bâton gouvernemental pourrait faire un peu plus d’effet avec de braves gens :

    “Gilets jaunes: “Aucun blocage total” ne sera toléré”, L’ Express du 12/11/2018.

    Oh et mes messieurs les journalistes savent appuyer là où ça fait mal quand il le faut :

    “17 novembre: à quoi s’exposent les gilets jaunes?”, L’Express du 13/11/2018.

    Tout cela dans un seul et unique infocourriel de l’Express. Il fallait le faire.

    Tous nos charlimoutons savent-ils qu’ils ne risquent absolument rien… si le mouvement est réussi ?

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Depuis sa prison, Tommy Robinson écrit une lettre aux dissidents d’Europe”, Breizh du 19/06/2018.

    “Je n’ai pas été un mari génial mais elle , en revanche, a été une épouse et une mère parfaites. Je ne pourrais pas survivre à cette épreuve sans ma famille.”

    Tout tient à si peu.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “La stratégie du sacrifice ou l’obligation d’être fou” ER Lille du 27/03/2018.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Harcèlement de rue : les femmes d’Île-de-France premières victimes”, Breizh du 11/12/2017.

    Il y a aussi un écrasement de l’homme qui ne dit pas son nom et qui se traduit par toujours plus de bestialité, et un affrontement accru entre hommes et femmes. Là encore, merci le féminisme.

  6. Commentaire de kasimar:

    Eh oui, Egalité et Réconciliation à l’image du FN s’est déterioré et a adapté son discours à l’idéologie dominante. Comme Marine a détruit l’essence même de son parti pour s’adapter à la vulgate médiatique, sous peine de ne pas être au pouvoir, là où son père était un vaillant patriote pour son pays. Pourtant je n’aime pas le côté raciste de M. Le Pen, mais que veux t on, des Le Pen j’en connais beaucoup chez les personnes d’autres ethnies, vous pouvez me faire confiance.

    M’étonnerais pas qu’il y ait une infiltration dans le site E&R, quand on voit que des commentaires dignes des trolls qui ont déjà posté sur ce site, passent et ceux des dissidents authentiques qui proposent des choses concrètes et ne plient pas, sont parfois censurés.

    Je ne sais pas si je vais continuer à fréquenter le site d’Alain Soral, qui ressemble de plus en plus à ce que nous dénonçons justement.

    Dommage 🙁

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Alain Soral progresse au fur et à mesure des difficultés qu’il rencontre. C’est pareil pour ER. Il faut accepter l’imperfection, sinon on ne fait rien avec personne. Disons plutôt que les forces obscures ont bien agi pour arriver là où nous en sommes. D’un autre côté, je crois que c’est une chance, et comme dit M Soral, il vaut mieux que ça éclate maintenant qu’au plein milieu de la bataille. Le pot de lait s’est écrémé. Cependant, il va falloir maintenant qu’Alain Soral et Farida Belghoul arrivent de nouveau à travailler ensemble. Ils n’ont pas le choix pour réussir. C’est leur prochain obstacle moral à tous les deux. Puissent-ils le passer. Pour cela, il va falloir que nous admettions nos différences de point de vue, et que nous nous concentrions sur l’objectif à atteindre. C’est vrai, il y a peu en commun entre un Mohamétan pratiquant et Alain Soral, ni dans les manières, ni dans l’expression, ni dans les choix de vie, et il est difficile de concilier tout cela. Mais maintenant que le constat est fait, on peut peut-être avancer sur le principal : la lutte ? De toutes les manières nous ne pouvions pas vivre éternellement avec l’idée que nous étions tous pareils. D’ailleurs on m’a fait lire un très bon texte là-dessus. Un Eurasiste qui a eu le nez creux, puisque la dissidence a explosé en plein vol juste après. Je n’arrive plus à trouver le texte. Mais il disait qu’en somme, nous n’avons pas les mêmes idées, mais qu’au-delà d’avoir les mêmes idées ou pas, c’était d’avoir une méthodologie de discussion et de progression qui était le plus important. Bon là, en matière de progression, ça a été un peu violent. Mais son idée reste d’actualité plus que jamais.

  7. Commentaire de kasimar:

    “Le couscous, oui ; les valeurs religieuses de respect, bof ; quant à la pudeur de leurs femmes, alors là, c’est carrément non.”

    C’est tout à fait celà …
    @demonanar
    “Même au sein de la dite “dissidence”, les gens ont du mal à envisager le mot “Dieu””

    Oui cette pseudo-dissidence qui attire de plus en plus de trolls débiles d’Agoravox ou je ne sais quel autre site. Où Soral commence à gauchiser de plus en plus son discours et à jouer le jeu lui aussi de l’échiquier politique.
    Il fut un temps où les nationalistes et les identitaires ont eu un désamour définitif du site dissident.
    Désormais, ce site devenant un peu une poubelle vu certains commentaires, je m’en écarte davantage à mon tour.
    Pour conclure, je n’y crois pas à la “réconciliation”.
    Deux siècles de propagande, à moins d’être des prophètes je ne vois pas comment nous arriverions nous simples hommes avec nos forces et faiblesses.

    “et qui n’ont rien obtenu de manière pacifique, ne me contrediront certes pas.”

    Ni même Farida Belghoul qui par sa grande intelligence a réussi à faire reculer quelque peu les tenants de la théorie du genre chez les enfants. Nonobstant que la théorie est revenu sous un autre déguisement, elle a quand même le mérite
    Quoique disent certains “dissidents” cette femme est une authentique résistante

    Bon j’aurais bien référé à un peu de lecture votre article, mais je manque d’inspiration, sans doute la fatigue due à une ambiance de vie justement inhumaine bien que la société se prétende humaniste.

    Guillebaud parle très bien dans Vie vivante par exemple de la logique de la libération et notamment la dernière révolution gauchiste qui n’est autre que celle qui a servi à un système “fantôme” (finances, banques, marketing…) de marchandiser les désirs humains.

    D’aucuns me répondront que c’est un “fumiste” adepte de la théorie du complot. Je leur répond déjà que son livre est une analyse de la société de l’immatériel et de l’immédiateté, de beaucoup de choses que je n’ai pu finir de lire par manque de temps.

  8. Commentaire de Durandal Léonidas:

    “IVG l’exception est-elle devenue un droit ?”, Figaro du 25/11/2014, Matthieu Villemot.

    L’avortement avait été un délit, puis une tolérance, il est devenu un droit. Le voici pilier de la condition féminine, plus banalisé que jamais. Bientôt, ce sera un devoir et une autre résolution culpabilisera les femmes qui ont librement choisi de ne pas avorter.

    Quand on est devenu si rempli de culture de mort, qu’on veut inscrire l’avortement dans notre constitution, l’affrontement physique devient l’unique solution.

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Luc Ferry : abroger la loi Taubira, vous n’y pensez pas ?”, Figaro du 19/11/2014

    Il se cache derrière une majorité qui n’en est pas une (une majorité statistique), pour éviter d’avancer l’argument de la dictature d’une minorité qui provoquerait une guerre civile si nous voulions revenir sur cette loi par des moyens démocratiques… Ici, la démocratie représentative ne l’intéresse plus.

    En suivant son raisonnement sophiste : Quand une majorité de Français est contre, on fait voter la loi. Puis on dit qu’ils sont une majorité à être pour. Et enfin, on justifie les futurs troubles sociaux pour faire abroger cette loi de manière démocratique par cette majorité qui n’existe pas. Pour quelqu’un qui se dit philosophe…

  10. Commentaire de observateur:

    Je ne vous suis pas sur cet article.

    Certes les maçons et leur alliés sont des fous qui ont perdu tout contact avec la réalité mais une guerre civile ne fera que réinitialiser le cycle.

    La théorie du gynocentrisme explique beaucoup mieux les problèmes de la société que les théories du complots maçonniques même si elles sont complémentaires. (Comprendre: le pouvoir des francs-maçons vient de leur usage de la puissance du gynocentrisme à leur bénéfice)

    La solution c’est d’expliquer aux hommes ce qu’est le gynocentrisme , d’où il vient et tout rentrera dans l’ordre.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Je ne défends pas l’idée de guerre civile. Je pense qu’elle est inévitable et qu’il faut s’y préparer, justement pour éviter d’être ballottés encore une fois par les aléas historiques. Je ne parle pas non plus de “complot” en ce qui concerne les francs-maçons. Cela est étranger à ma pensée. Je crois seulement que leur théologie est nulle et donne des résultats nuls et catastrophiques. Dans le doute, je veux bien croire qu’ils sont sincères. Tout le monde commet les pires horreurs en pensant bien faire. Je crois que c’est une règle générale. Les bons sentiments niais mènent souvent au désespoir qu’ils viennent du côté catholique ou maçon.
      Quant à “la solution”, je connais trop la nature humaine pour savoir qu’il n’y a pas de “solution”. D’ailleurs le combat contre le mal ne s’arrêtera jamais, même si nous devions remporter cette bataille. En l’occurrence, nous sommes très mal partis si nous ne considérons pas ce que nous vivons comme un phénomène de large ampleur et qui va nous amener, de toutes les manières, à casser des oeufs. Dans ce cadre, la guerre civile, si nous acceptons de relever le défi qui est le nôtre, sera un moindre mal.

  11. Commentaire de Demonanar:

    “on, il faut extirper le mal à la racine et remettre Dieu au-dessus de notre société et de nos concitoyens. Il leur faut sentir le poids immense de leur responsabilité quand ils agissent, quand ils ouvrent la bouche, quand ils veulent aider les pauvres. Il faut les rendre responsables devant quelqu’un de plus grand qu’eux. Sinon la dictature reviendra encore et encore. Seul Dieu permet la démocratie, la vie en société, la compassion vraie. Sinon, tout n’est qu’illusion, droit du plus fort et donc du plus riche, et médiocrité absolue. ”

    Absolument d’accord! Mais on ne réforme pas deux siècles de bourrage de crâne aussi spontanément, malheureusement… Les débats auxquels j’ai pris part sur le sujet me l’ont bien fait comprendre. Même au sein de la dite “dissidence”, les gens ont du mal à envisager le mot “Dieu”.

    Bien sûr, à force de prospection acharnée, il ne leur a certes pas échappé que la déchéance du monde dans lequel nous évoluons en ce siècle, matérialiste et dépouillé de son essence véritable, s’est échafaudé par la main d’hommes convaincus que l’émancipation du socle moral pouvait symboliser leur épanouissement. Mais après s’être désaltérés durant des années auprès d’un puits de mensonges, ce qui étaient autrefois des convictions ont pris la forme de tissus cicatriciels. La quête éperdue du bonheur, du “confort”, du “vagin”, du Saint Graal de cette société pornographique, compartimentée dans un nid. Pourquoi? Parce que. Au cas où, on ne sait jamais…

    Moi, j’en suis venu à la conclusion (comme beaucoup) qu’il faudra inéluctablement passer par ce “nouvel ordre mondial” (la venue de l’antichrist) pour que les gens prennent conscience de ce qu’ils sont devenus, et se soulèvent. C’est triste à dire, mais comme dirait Monsieur Hillard : “Humainement, c’est foutu!”.

    Et ne nous en remettons pas aux officines “dissidentes” telles qu’Egalité et réconciliation pour leur confier le rôle de porte-étendard de notre cause. Je pense que vous avez suivi l’actualité de ces derniers jours? Bon… Sans en rajouter, je craignais une telle crise. D’ailleurs, ces derniers événements manifestent bien toute la faiblesse qui émane de notre camp. Une faction s’étant restreinte à la simple exclusivité du spectacle déconstructiviste et de la seule réinformation passive et chronophage.

    Ca n’a pas l’air, mais mon espoir ne fait que s’amplifier, croyez-moi. Il y en a plus pour longtemps! 🙂

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.