Accueil » C'était mieux avant » Je suis désolé
AIMELES Antiféminisme

Je suis désolé

Publié le 15 avril 2020 par Léonidas Durandal à 12 h 00 min

Je suis désolé mesdames. Ils n’ont pas voulu réagir. J’ai déployé des trésors d’imagination pour les toucher. J’ai parlé à leur intelligence, à leur coeur et même à leur âme. Rien n’a été décisif. Ils ont décidé de vous laisser tomber. Je ne peux qu’en arriver à cette triste conclusion. Les hommes en France ne vous aiment pas. Ils ne vous ont jamais réellement aimé.

Et en ces temps de crise, il est à augurer qu’ils ne réussiront pas à vous aimer dans un avenir proche, puisque vous allez leur demander de vous faire survivre, et qu’ils n’attendent que ça. Le travail va redevenir leur horizon, avec le sexe. Ils bosseront de nouveau pour vous, béats, afin d’éjaculer dans votre utérus, de temps en temps. Vous continuerez à les mépriser secrètement, ou à les ignorer. Vous serez de nouveau ces mères toutes puissantes, ou des employées craintes, ou des épouses riches décervelées, mais jamais des femmes accomplies. Ils n’auront pas eu la force de s’extraire de leur idolâtrie pour vous, incapables de se coaliser pour se défendre et s’élever à un niveau personnel ou social.

Vous ne l’avez que trop constaté. Malgré tous vos appels désespérés au réveil, ils sont restés assoupis, la tête enfoncée dans le canapé. Vous avez pu les répudier sans qu’ils ne défendent leurs enfants. Vous les avez poussés au suicide, et ils ont parfois emporté votre progéniture avec eux, au lieu de se battre. Vous leur avez pris leurs maisons, leurs revenus par le biais de l’impôt, vous les avez fait travailler pour rien, ou si peu, et ils ont béni de s’en être tirés à si bon compte. De nos jours, vous les poussez au célibat, les réduisant à de simples reproducteurs et ils continuent à vouloir vous laisser faire, envers et contre tout, attachés à cette image d’enfant capricieuse qu’ils chérissent.

L’envers de cette débandade, vous ne la connaissez que trop. Ces sodomites sont incapables de vous faire grandir pour devenir des adultes capables d’assumer des décisions. Ils vous ont préféré féministes et à jamais irresponsables, soutenues par l’état, pondeuses de la république, consommatrices inconscientes, perclus de confort, incapables de supporter les épreuves, havre de paix mensonger et intéressé, prisonnier des enfants. Ils ont préféré être torturés par de petites filles plutôt que d’avoir à bouger, souscrivant à n’importe lequel de vos méfaits pour continuer à être adoubés et avoir une place minuscule à vos côtés, trop faibles pour se lever et tirer des conclusions pratiques de votre comportement.

Agir, comme ils en ont été loin. Le simple militantisme, c’était trop d’efforts pour leur petite personne. Transmettre un de mes articles ? C’eût été prendre un risque incommensurable ! Marquer une toute petite opposition à votre égard ? Ce fut oeuvrer en tortionnaire.

Vous imaginez, les plus rebelles se disent rétifs au « néo-féminisme ». Oui, vous entendez bien. Les plus extrémistes, qui assument leur position en se récriant de leurs bonnes intentions à votre égard, valident toutes les absurdités qui nous ont conduit à la catastrophe familiale actuelle, c’est à dire à l’absence totale de famille, parce qu’ils ont peur de vous contredire. Et encore sont-ils une minorité. Je vous parle là de pères plumés jusqu’à la moelle, de quasi-sdf, d’hommes que vous avez châtrés dans l’intimité ou devant un tribunal, qui ont subi votre système scolaire injuste, qui ont supporté votre joug sur la marché du travail, dont vous avez avorté, d’amants manipulés et remplacés au gré de vos envies, d’hommes violés de part en part et que le système médiatique a retourné en coupables de « violences ». Leur ultime intrépidité à tous ceux-là, aura consisté à critiquer le « néo-féminisme ».

Ils ont pourtant constaté l’échec complet de notre démocratie représentative. Cependant, sans faire de lien avec le féminisme. Ils n’auront pas osé corréler marasme politique et droit de vote des femmes. Hasard toutes ces oies nulles en dirigeantes, tandis que le vote des femmes est majoritaire. Hasard aussi, de se sentir obligés de se taire sur ce sujet, comme sur tant d’autres, de ne pas pouvoir assumer publiquement une opinion contraire à cette majorité présentée comme une minorité… Hasard des vies que le divorce de masse ou ces familles mono éducantes qui ont été tant plaintes et subventionnées. Hasard des temps que la promotion du lesbianisme, des exemples déstructurants pour les enfants, de la pornographie, au nom d’une vague « tolérance des personnes » qui est complètement hors sujet. Hasard libéral que l’ambiance pourrie au travail, « >

Lire la suite

3 Commentaires

  1. Ping de Chen de sexe male:

    il ne faut pas cesser la lutte car il s'agit bien d'une lutte. Pour ma part je milite à mon petit niveau : facebook, youtube, forums mais bon la censure regne partout !

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "COVID-19 : le versement de la pension alimentaire doit être maintenu pendant le confinement" Paternet du 09/04/2020.

    Vous pouvez obtenir des emprunts que vous ne rembourserez jamais si vous êtes une entreprise; vous pouvez obtenir un chômage partiel en tant qu'employé; mais vous devez raquer pour des enfants qui ne sont pas les vôtres si vous êtes assigné père et sans revenu. 

  3. Ping de Hancel de sexe male:

    « Aucune femme, aussi parfaite soit-elle, ne me fera oublier le sort de mes frères. » Un pouce bleu.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.