Accueil » Questions idéologiques » La femme objet, entre mythe et fantasme.
AIMELES Antiféminisme

La femme objet, entre mythe et fantasme.

Publié le 3 janvier 2010 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

être dupe : qui est l’objet, celui qui rend service ou celui qui demande gentiment. Je réponds, celui qui rend service. Et c’est souvent l’homme, car la femme régimente beaucoup dans son foyer, et l’homme ne va pas se risquer à donner des ordres sur le territoire de sa femme… « Tiens chérie, tu peux m’aider à nettoyer le bébé, à faire la vaisselle, le repassage, le bricolage… » On imagine rarement la question posée par un homme et pour cause, l’homme qui userait de ce genre de procédés serait taxé de sexisme par toute une société féministe, alors que, finalement, il ne demanderait qu’à user d’un droit réciproque forgé dans une conception saine d’interdépendance entre hommes et femmes à l’intérieur du couple. En pratique, ce genre de commandement peut vite dégénérer de la part d’une femme, et le pouvoir qu’elle acquière peut se doubler progressivement d’une sorte de domination méprisante, de moins en moins voilée. Les hommes résistent en devenant lascif, en ne demandant rien, mais en ne faisant rien non plus. Ils ont bien tort, cette attitude les abaisse moralement. Avec l’âge, il est terrible de voir tous ces hommes-objets, maris écrasés à cause d’une attitude perverse de leur femme qui a su imposer au fil des années sa petite tyrannie domestique dans un semblant de normalité, surtout si elle a accumulé quelques griefs contre son mari (cocufiage, mépris pour sa faiblesse morale…). La femme-objet compense chez les féministes la peur évidente d’un possible retournement de situation. Pour moi, les féministes culpabilisent de tout le mal qu’elles ont fait aux hommes, et de plus en plus, elles ne voudraient pas qu’on leur en fasse autant. Si les hommes devenaient aussi durs qu’elles, elles auraient à subir ce qu’elles ont fait subir depuis des générations à leurs compagnons…

 

Vous n’êtes pas convaincus alors je vous propose un petit exercice pratique : donnez autant d’ordres à votre femme qu’elle vous en donne, mêlez vous autant des affaires du ménage qu’elle s’en occupe, et ne vous laissez jamais rabaisser sous quelque prétexte que ce soit, vous verrez bien sa réaction (lol).Courage. Vous n’êtes pas si loin de gagner votre indépendance….

6 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « EMILY RATAJKOWSKI NUE SUR UN CHEVAL POUR LA CAUSE FÉMINISTE », Marie Claire du 11/07/2016.

    C’est une femme objet dans un cas, c’est une féministe dans un autre. Allez comprendre la cohérence si ce n’est celle de la domination par double langage.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    « Jean-Marie Le Pen se battra jusqu’au bout de ses forces », Figaro du 12/05/2015.

    La naïveté des hommes sur les femmes dans toute son ampleur : la seule explication que trouve Jean-Marie Le Pen à son exclusion décidée par sa fille, est qu’elle serait victime d’une manipulation. Il n’imagine pas qu’elle ait joué les communicantes à son service durant des années en sachant que c’était le prix à payer pour y arriver et pouvoir l’évincer.  Il a cru la contrôler durant des années et il ne veut envisager que 1 Il se soit fait duper 2 Elle puisse contrôler son entourage. La perméabilité presque complète des hommes aux femmes rend l’exercice du pouvoir périlleux en cas de mixité, démocratie ou pas.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    Le ministre démissionnaire Jérôme Cahuzac, trahis par sa femme ?

     

    Sud-ouest du 04/04/2013

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.