Accueil » Etat de droit et politique » La grande compétence des femmes du gouvernement Macron
Antiféminisme Aimeles

La grande compétence des femmes du gouvernement Macron

Publié le 19 juin 2018 par Léonidas Durandal à 21 h 57 min

La dernière gouvernance Hollande nous avait donné un petit de reviens-y en matière de parité. Vous ne vous rappelez pas ? Cette image avait circulé sur les réseaux sociaux, le concept avait été repris de nombreuses fois sur Facebook (les réseaux sociaux n’avaient pas encore été totalement phagocytés) :

https://leonnidasdurandallove.tumblr.com/post/132991275011/la-femme-sera-vraiment-légale-de-lhomme-le-jour

Najat Vallaud et sa déconstruction scolaire. Christiane Taubira et sa promotion des duos homos, préférant enfoncer la France que de s’occuper des conditions de détention des prisonniers (nous verrons le résultat par la suite). Myriam El Khomri et sa loi travail, libérale beurre. Marisol Touraine qui avait mis le feu dans le secteur de la santé, en bonne représentante des mutuelles. Et Fleur Pellerin dont personne ne peut se rappeler d’une mesure à la culture.

Les plus anciens se souviendront qu’au début des années 90, ce mouvement paritaire avait été bien stoppé grâce à Edith Cresson dont François Mitterrand  avait cru pouvoir se servir pour augmenter sa côte de popularité :

Mal lui en avait pris. Elle avait laissé aux Français le pire souvenir de 1er ministre de la 5ème République. Ce n’est pas peu dire. Et jusqu’ici, elle a su conserver son titre, quand bien même ce fût la seule et unique femme arrivée à de telles responsabilités politiques dans notre pays.  

Alors qu’Emmanuel Macron est beaucoup plus habille que François Hollande, rien ne change en matière de parité. Ses femmes le tirent par le bas, multiculturalisme bête ou pas, bourdes d’Edouard Philippe ou pas. Voilà donc la nouvelle mouture, toutes n’y sont pas, mais vous en reconnaîtrez de nombreuses si vous suivez l’actualité de près. La phrase de Françoise Giroud leur va toujours aussi bien et j’ai même l’impression qu’elles nous sont devenues un peu trop égales :

 

Et tout cela en moins d’un an !

Nous récoltons ce que nous semons. Cette fascination absurde et générale pour les femmes est la marque principale de notre immaturité publique actuelle, et certainement de notre immaturité tout court. Voilà l’origine du suicide.  Pour le combattre, nous avons besoin d’effectuer une introspection collective monumentale. Celle qui nous fera accepter, qu’à de rares exceptions, il ne devrait jamais y avoir de femme dans un gouvernement monarchique, républicain, démocratique ou autre. C’est la condition préalable à l’exercice d’un pouvoir positif.

Elles ont pourri le milieu de la justice, de l’éducation, de la santé. Désormais, nous les voyons à l’oeuvre dans le domaine publique. Elles ratent tout, sont nulles en tout, parce qu’elles cultivent naturellement une toute puissance maladive et que des hommes les laissent faire.

Finalement, incapables de s’occuper de leur famille et/ou de leur travail, ces femmes “modernes” participent à la stérilité de notre monde, quelque soit d’ailleurs leur intelligence.

En ce moment, nous revivons une énième fin de règne où les femmes prennent une place qu’elles ne devraient pas avoir si la société était plus juste. A nous d’y mettre un terme définitif et d’arrêter de nous bercer d’illusions sur le “machisme” de nos ancêtres. Ces derniers pouvaient être opposés sur le plan politique. Tous savaient combien l’exercice du pouvoir politique par des femmes est en moyenne inférieur à la manière que les hommes ont de le pratiquer. A notre tour d’ouvrir les yeux avant qu’ils ne soient/qu’ils n’aient été définitivement crevés. 

9 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Remaniement gouvernemental : “ne pas oublier les homos””, MPI du 12/10/2018.

    A en fait, je n’avais pas tilté pourquoi le remaniement ministériel se faisait attendre comme jamais : contrairement à toutes les autres fois, il faut laisser en place les femmes à leur poste, et du coup, ils n’arrivent pas à trouver les bonnes candidates. Du coup toutes les institutions sont à l’arrêt. La féminisation des esprits dans toute sa splendeur.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Japon : cherche femme ministre désespérément”, Le Point du 05/10/2018.

    Bis repetita. A chaque fois, et partout dans le monde, c’est la même chose. Dans les débuts, il faut faire rêver les crétins. Puis quand les difficultés surviennent, il ne reste plus que les hommes.

  3. Commentaire de Alban:

    Effectivement, il y a un gros problème

  4. Commentaire de Manuela:

    Vous pensez qu’en faisant une introspection collective (des hommes) ils se réveilleront pour virer toutes les salopes incompétentes et égoïstes?

    Je crois que vous aurez encore beaucoup de travail pour secouer la gent masculine, les hommes sont encore trop faibles pour déculotter les femmes (qu’ils commencent déjà par celles de leur entourage).

    Mon village se suicide à cause d’une salope de ce genre vous croyez que les hommes l’ont viré? Non elle en fascinent encore, même si la fin de son règne approche, le problème c’est qu’elle est atteinte d’un cancer la fragilité du malade doit être mythifié bien évidemment. Personne n’osera l’écraser à part peut-être des femmes.

    Je lis ici des commentaires d’hommes désabusés, qui d’après eux les femmes seraient sans pitié à leur égard, j’ai envie de leur dire qu’avec de telles femmes inutiles d’enrober vos propos, elles ne comprennent pas il faut les percuter… C’est facile à dire mais l’application reste assez délicate (pour vous) j’ai l’impression.

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Ce n’est pas si facile. Il y a l’effet ruche dont j’ai déjà parlé dans un article. Les femmes se défendent entre elles, et appellent les hommes à les défendre.
      Personnellement, même moi, je me fais encore avoir.
      La semaine dernière, j’étais à un repas où je me suis retrouvé avec 3 femmes, dont une a commencé à raconter n’importe quoi (disant une chose et puis l’inverse). Je l’ai reprise exprès assez sèchement, juste pour m’amuser, et voir leur réaction. Les deux autres qui étaient à proximité ont évidemment pris sa défense mais comme elles n’ont pas pu se venger sur l’instant, elles ont essayé de me vexer un peu plus tard pour bien me faire sentir qui commandait. Personnellement, c’est devenu pour moi une manière de m’aguerrir. C’est malheureux de le dire ainsi, mais c’est ainsi. Les femmes sont extrêmement fortes pour se défendre à un niveau personnel. Et comme nous avons perdu les commandes au niveau institutionnel, nous sommes comme des nouveau nés face à elles. Les femmes d’aujourd’hui nous tolèrent, mais pas tellement plus. Et seule des femmes comme vous qui ont été victimes d’autres femmes, Dieu sait qu’elles sont nombreuses, sont plus circonspectes.

      • Commentaire de Manuela:

        Hum, je crois que c’est surtout quand on a grandit dans un milieu toxique, pas uniquement parce qu’on a été victime de femme en particulier.

        Les hommes ont besoin d’être défendu par les femmes aussi, c’est vrai aussi que vous êtes nul en solidarité les hommes.

        Vous dites que les femmes se défendent, certainement, mais je défends ce qui est défendable autrement je ne me soucis pas plus des soit disant problèmes des femmes que ceux des hommes.

        Par contre je sais très bien que vous êtes incapables de nous défendre entre nous, (les poules ont besoin d’un coq pourtant) d’ailleurs j’ai longtemps pensé que les hommes étaient ensorcelé… Certaines femmes ont besoin seulement d’un soutien pour déculotter une femme. Les hommes doivent nous protéger de certains hommes surtout.

         

         

         

        • Commentaire de Léonidas Durandal:

          Agir de manière indirecte. J’y réfléchirai, mais voilà là encore un moyen où les femmes excellent, et où les hommes sont des néophytes.

        • Commentaire de Alban:

          Bonsoir Manuela. Je pense qu’il n’y aura pas de réveil collectif des hommes parce que les hommes sont divisés en classe sociale, en région, en cultures, alors que les femmes ont l’idéologie féministe à portée de main. Non, un certain nombre d’hommes se réveillent et s’ils en viennent à s’allier entre eux, alors ils constitueront des groupes d’hommes forts qui inverseront la vapeur autour d’eux puis s’imposeront peu à peu aux sociétés occidentales. Ainsi, Jack Donovan dans la voie virile explique que des clans dominés par des hommes forts font l’histoire (même si j’ai quelques réserves sur ce livre excellent par ailleurs).

          Rien qu’en France, il y a les MGTOW (je sais que certains se rencontrent). Si on étend cela à d’autres types de combattants contre le monde actuel, il y a les gens de Suavelos, de Monte une équipe, les survivalistes…, et ils sont composés en grande majorité d’hommes qui veulent rétablir l’ordre.

          De mon point de vue, les choses changent, et elles vont changer encore plus (la prochaine crise économique va arriver dans moins de dix ans).

          Bonsoir M. Durandal, je pense qu’on lutte plus facilement contre l’influence délétère de certaines femmes en rejoignant un groupe d’hommes qui veulent lutter notamment contre cela, d’avoir des frères de combat, et justement je pense que vous ressemblez beaucoup aux MGTOW selon la définition du vidéaste Ralf:

          Pour participer à un groupe MGTOW, je trouve des profils très divers. Cela pourrait donc vous intéresser.

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.