Accueil » La pieuvre féministe » La victime du covid 19 : le mâle blanc de plus de 50 ans
AIMELES Antiféminisme

La victime du covid 19 : le mâle blanc de plus de 50 ans Réflexions amorales sur la maladie

Publié le 5 novembre 2020 par Léonidas Durandal à 9 h 47 min

Tout d’abord une question de langue française : j’entends parfois des journalistes employer « la » covid19 en lieu et place du/le covid19. Or littéralement le CO(rona)VI(rus) de type D et de l’année 2019 désigne un virus en forme de couronne. Et non d’une couronne en forme de virus. La bonne acception ici, est donc le masculin.

Le mauvais emploi grammatical de ces journalistes est signifiant au-delà de la question grammaticale. Il révèle aussi la féminisation totalitaire à l’oeuvre dans la société, le manque de logique et le tout émotionnel qui vont jusqu’à saper les bases de notre langue. Ceci expliquant cela.

En effet, nous ne pouvons comprendre la faillite de notre gouvernement, sans nous pencher sur l’irrationalité à l’oeuvre dans notre société. Les mauvaises décisions, les retards et les incohérences s’enchaînent et forment système. Un jour le masque est dangereux, 6 mois plus tard il est obligatoire. Un jour il faut confiner tout le monde, 6 mois plus tard, il faut agir de manière sectorielle. Un jour les chiffres signifiants sont désignés par le nombre de morts, 6 mois plus tard par le nombre de personnes contaminées, alors même que le virus est devenu beaucoup moins létal.

(la courbe du nombre de cas est exponentielle; la courbe du nombre de morts est stable, idem pour la France)

Un jour le virus n’a pas de frontières, quelques semaines après, elles sont toutes fermées. Un jour le virus n’est pas dangereux et la situation est maîtrisée (nous pouvons tous aller au théâtre) et quelques semaines après, il va décimer toute la planète si nous n’y prêtons garde.

Retards de plusieurs mois, manque de pragmatisme, aveuglement, rien de tel pour faire plonger définitivement un pays. Nous manquons d’hommes d’expérience à notre tête. Avons-nous encore quelques connaissances sur la compétence d’ailleurs, la prise de risque et le dépassement des épreuves ? Il semble bien que non.

 

L’apparition du virus

J’entends que ce virus proviendrait du pangolin. Certes, il pourrait bien être d’origine naturelle à 99,9 %. Cependant, voilà qui n’a aucune importance en matière d’ADN. Certains scientifiques ne nous répètent-ils pas à souhait que nous avons plus de gènes en commun avec le bonobo (soit 99,4%) qu’avec les femelles de notre espèce (soit 98,5%) ? Au-delà de la rigolade, je retiens l’idée que de petites différences génétiques peuvent avoir d’importantes conséquences, et qu’en l’état, retenir que ce virus serait naturel parce qu’il posséderait une séquence proche d’un virus naturel, est complètement absurde, idée défendue par nos journaux : un virus avec plusieurs séquences qui n’appartiennent pas à sa « famille » de virus, dont le VIH selon le professeur Montagnier, serait naturel. S’il est bien « d’origine » naturelle, il semble difficile de dire qu’il l’est absolument. A ce compte là, l’essence que nous mettons dans nos moteurs est aussi d’origine naturelle.

Voilà donc ce qu’un cerveau bien proportionné comme le mien peut en déduire de manière logique, et j’insiste, LOGIQUE : ce virus a été manipulé génétiquement. Comment ? Eh bien, nous venons juste de célébrer cette merveilleuse généticienne qui a permis d’inventer les « ciseaux » intelligents génétiques et a reçu le prix nobel de chimie en récompense de ses efforts. Et l’ironie en matière de progressisme ne s’arrête pas à la célébration de découvertes scientifiques féminines.

Le virus serait apparu près du laboratoire de Wuhan. Les premières victimes auraient été des scientifiques du laboratoire de Wuhan. Une scientifique chinoise qui aurait travaillé là-bas, confirme l’origine accidentelle du virus. Mais non, pour nos journalistes français, il n’y aurait pas un faisceau de preuves. Le virus serait toujours naturel.

Et à quels scientifiques ont-ils été demander de confirmer leur assertion ? A ceux qui ont créé le laboratoire P4 de Wuahn : l’institut Pasteur ! En matière de conflit d’intérêt, difficile de faire pire.

LOGIQUEMENT : nos hommes politiques français épris de mondialisme et de scientisme, favorisent le partage des connaissances nationales auprès d’étrangers, c’est à dire vendent la technologie française à des Chinois qui sont en passe de nous surclasser dans tous les domaines, parce que M Raffarin aime la Chine. Là-aussi, un journaliste normal viendrait à enquêter pour savoir si M Raffarin était débile ou intéressé.

Puis, une Française invente « le ciseau intelligent » qui n’a d’intelligent que le nom, au vu « >

Lire la suite

Un commentaire

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (vidéo) "COVID-19 | Documentaire inédit (Hold-Up)" tprod du 11/11/2020.

    Dépêchez vous, ça censure à tout va.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.