Accueil » Eglise/Religion » Le piège de Daech se referme : après la manifestation géante, la guerre entre Catholiques, Athées, et Mohamétans est là
Antiféminisme Aimeles

Le piège de Daech se referme : après la manifestation géante, la guerre entre Catholiques, Athées, et Mohamétans est là

Publié le 14 janvier 2015 par Léonidas Durandal à 12 h 02 min

Voilà, la boucle de la haine est bouclée. Charlie Hebdo a attaqué l’Islam. Les fondamentalistes islamistes ont exterminé Charie Hebdo. La société française a pris le parti de Charlie Hebdo et légitimé les caricatures anti-Islam du nouveau Charlie Hebdo qui vient de sortir au nom de l’anti-racisme. Les Français se sont précipités en masse dans les kiosques (1). kiosque-charlie-hebdoL’Islam va se sentir attaqué par ce nouveau numéro sur-médiatisé grâce à tous les imbéciles de France, et la réponse violente des fondamentalistes sera jugée d’autant plus légitime par une majorité toujours plus importante de Mohamétans. Sans parler de toutes nos privations de liberté au passage en tant que Français (2, 4) et des interventions en théâtre extérieur, qui vont continuer à semer le chaos et accentuer les violences dans le monde entier. En réponse à notre grande messe de la fraternité, Boko Haram vient justement d’exterminer quelques milliers de Chrétiens… ailleurs (3). Cela nous touche moins que quand c’est nous, nous, nous. On ne pouvait pas rêver un cycle de violence plus idiot que ça, légitimé par toutes nos institutions, athées, médiatiques, politiques, ça on aurait pu s’en douter avant, mais aussi par notre Eglise qui a refusé de parler au moment où elle aurait été audible de tous : au moment où il y avait un risque à le faire.

 

Les manifestants de dimanche ont réussi l’admirable exploit d’étendre la guerre civile qui nous touche au monde entier.

niaiserie-charlieLa manifestation de dimanche marque le début d’une guerre civile entre pauvres et riches de nos sociétés, entre croyants d’Islam dans les banlieues ou les pays pauvres, et intégrés dégénérés français (occidentaux) qui ne voient que par le dernier smartphone qu’ils pourront se payer à crédit quand ils travailleront le dimanche. Espérons que les catholiques de France n’appartiennent pas à cette dernière catégorie ou s’en écarte en comprenant rapidement le traquenard dans lequel ils viennent de mettre les pieds. Ils ont légitimé le fanatisme. Ils est temps qu’ils fassent arrière toute avec une violence qui devra être proportionnelle à la niaiserie (7) qui a été la leur en ce début de crise. Déjà quelques uns commencent à comprendre (5).

Le déni ou le clair constat d’un affrontement théologique.

Nous n’en sommes pas arrivés là par hasard. Non, malgré tous ces gens foutres qui cultivent le déni, peut-être même àparfum-suskind-melange cause d’eux, il y a des raisons à tout cela, nous ne sommes pas unis, nous ne sommes pas tous des Charlies, et jamais au grand jamais, il ne faudra un jour que nous le devenions. Vous êtes différent. Vous avez le droit de l’être. Nous vivons une époque qui a toujours la différence à la bouche et qui ne rêve que d’indifférenciation, par peur. Comme dans « Le parfum » de Süskind, nous voudrions imaginer qu’une immense partouze pourra nous guérir de toutes nos questions, de toutes nos souffrances. Cette partouze a eu lieu dimanche. Des centaines de milliers de personnes ont défilé pour un résultat nul. Rien n’a progressé depuis. Pire, nous avons conforté un système en plein échec. Il ne sert à rien de défiler si nous oublions le principal : la réflexion, le choix, l’engagement. Nous vivons une vraie guerre de croyance, un vrai choc des civilisations qui se fait dans le déni, parce que nous avons peur que les combats prennent de l’ampleur et n’en finissent plus. Mais cette peur entretient la bête. Tous, nous désirons la paix, dans ce monde ou ailleurs, et seuls les moyens que nous nous proposons différent pour y arriver. Alors parlons, discutons, voyons ce qu’il est possible d’avancer pour dépasser nos échecs.

 

Le combat théologique entre Athées, Catholiques et Mohamétans. Un point de vue catholique pour commencer à débattre en vérité.

Cette société athée, riche, pense pouvoir dire et faire n’importe quoi, que les choix individuels se justifient toujours tant qu’ils ne portent pas directement à conséquence sur un autre. Ces choix rendent la société riche matériellement mais c’est oublier qu’il y a des gens qui souffrent indirectement de ces choix dans notre société.

La société mohamétane propose des règles qui régulent le collectif, des règles justes à l’intérieur de la société qu’elle concerne, mais des “>

Lire la suite

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

29 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Daech et les femmes combattantes : l’ambiguïté qui les perdra ?” Figaro madame du 19/09/2016.

    L’ambiguïté qui les perdra, ou plutôt qui nous perdra ? Laquelle de nos femmes indépendantes serait prête à se faire exploser pour sa cause…

    • Commentaire de kasimar:

      Oui entre la femme grillagée et enfermée et la combattante en première ligne, Daesh ne fait pas dans la demi-mesure concernant les femmes.

      Je me demande si ces femmes réussiront à trouver un mari si elles sont encore vivantes …

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Pas de problème. Chez eux, les mariages sont arrangés.

        • Commentaire de kasimar:

          Les pauvres gugusses qui vont se retrouver à leur insu avec des amazones.

          Plus sérieusement, c’est pas toujours réussis les mariages arrangés bien au contraire. J’étais un fervent partisan en la matière jusqu’à ce que la réalité m’ait fait changer radicalement d’avis.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Charlie Hebdo : Dieu est-il coupable ?”, Figaro du 04/01/2016.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Crèches interdites: «Moins de christianisme, plus de laïcisme, la pire réponse aux attentats»”, Figaro du 19/11/2015.

     

    Interdire les crèches de Noël, c’est opposer la France des athées et des islamistes, oublier que l’Islam croit en Jésus par exemple : bravo les maires de France pour leur inculture. Ou quand le laïcisme est directement fauteur de troubles. La laïcité n’est pas la réponse au vivre ensemble.

    • Commentaire de observateur:

      Ceux qui ont importe les islamistes en France sont les même qui interdisent les crèches de noël. Pourquoi ne suis-je pas surpris?

      Il y aura probablement des attaques d’églises le jour de noël par les islamistes.

       

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle