Accueil » Archives pour la catégorie 'Eglise/Religion'
Antiféminisme Aimeles

Eglise/Religion

Les secrets de Fatima, aux limites de l’ésotérisme féminin

Publié le 22 mai 2017 par Léonidas Durandal

Au moins, quand une cartomancienne est encensée pour son travail, c’est qu’elle a eu raison. Peut-être a-t-elle eu de la chance, peut-être a-t-elle utilisé ce langage ambiguë qui permet de se donner raison en toutes circonstances, peut-être a-t-elle vraiment été touchée par l’Esprit Saint si elle est catholique et qu’Il a bien voulu lui parler. Toujours est-il qu’en allant voir ce genre de personnage, il est difficile de distinguer le faux du vrai. D’ailleurs à quoi sert-il de connaître l’avenir, s’il doit se réaliser ? Ces clients qui pour la plupart sont des femmes, cherchent à étendre leur maîtrise à tout, si cela était possible. Etrange humanité qui croit au destin tout en voulant y échapper.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3

6 commentaires. Participez à la conversation
  

Genese 2.0 aimeles

Publié le 31 janvier 2017 par Léonidas Durandal

Dieu avait placé l’humain dans le jardin de France. Il lui avait interdit de manger des fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal parce qu’il mourrait sinon. Puis il avait séparé l’homme et la femme de l’humain pour qu’il ne soit plus seul. Le serpent, le plus rusé des animaux, parla en ces termes à la partie femme :

 

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

9 commentaires. Participez à la conversation
  

La perte de l’innocence

Publié le 24 novembre 2016 par Léonidas Durandal

Cette photo me donne envie de taper. Je n’échappe pas entièrement à mon époque. A sa vue, je ne peux m’empêcher de déplorer la niaiserie d’une communauté catholique d’ancien régime qui tente de retrouver son paradis perdu. laudateCelui des communions en blanc d’enfants naïfs s’empiffrant de dragées sous le contrôle de leurs parents. Ces petits coeurs agenouillés devant Dieu, pas encore croyants, mais sidérés par l’histoire qui leur a été racontée sur ce pauvre homme injustement traité par les pharisiens. Ces repas de famille aux allures dominicales et ensoleillés, tout le monde habillé de son mieux, réjoui à l’idée de se retrouver autour d’un événement qu’ils ont vécu plus jeune sans avoir pu réellement l’apprécier. Le rituel. Le communiant passant autour des tables d’un repas généreux vendant ses images de saints pour se faire un premier petit pécule, avec un regard identique à l’enfant de cette publicité. Le sérieux feint. La foi de quelques uns, les certitudes de tous.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

Soyez le premier à laisser votre commentaire
  

L’exhortation amoris laetitia et l’influence féministe

Publié le 8 juin 2016 par Léonidas Durandal

Quel beau texte en général sur le rôle du père, de la mère, les besoins des enfants. Inutile pour moi de commenter les nombreux points admirables de cette exhortation post synodale que vous pourrez lire si vous ne l’avez déjà fait. Je voudrais plutôt me pencher sur cette petite partie qui m’interroge.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8

6 commentaires. Participez à la conversation
  

Le Diocèse de Phoenix, vient de nous gratifier d’une superbe vidéo afin de soutenir les catholiques hommes dans leur conversion en cette période de notre histoire où la masculinité est particulièrement attaquée. En voici la traduction : Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3 4 5

19 commentaires. Participez à la conversation
  

Images de femmes dans les Evangiles : les autres Marie

Publié le 25 novembre 2015 par Léonidas Durandal

Marie la mère de Jésus est loin d’occuper toute la place par rapport à toutes les autres Marie des Evangiles. Le récit de la naissance de Jésus est seulement présent dans Luc et très peu dans Matthieu, la majorité des Evangiles remettant même en cause la maternité céleste de Marie (Mat 12-48, Marc 3-33, Mc 8-21, Jn 6-42, Mat 12 46-50, Luc 8 19-21), Jésus ne l’appelant pas « mère » au moment de mourir (Jn 19-27). Le récit de la naissance de Jésus est absent des deux autres Evangiles où la mère de Jésus n’est mentionnée qu’à de rares occasions (Jn 2-3 et Jn 19-27 déjà cité, Luc 2 21-40 sans intervention particulière de Marie, Lc 2 41-52 en forme de remise en question comme pour les Noces de Canaan J 2 1-5). Les Actes des apôtres, texte écrit par Saint Luc et dont l’Evangile est le plus descriptif concernant la naissance de Jésus, ne mentionne qu’une seule fois Marie mère de Jésus, et de manière anecdotique (Ac 1-14). L’assomption de Marie n’est basée sur aucun texte canonique .
Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3

7 commentaires. Participez à la conversation
  

Encore heureux que l’État islamique existe

Publié le 20 novembre 2015 par Léonidas Durandal

Avertissement : il ne s’agit pas de légitimer l’existence de l’état islamique, mais de montrer en quoi nous sommes dans une situation inextricable. D’ailleurs, en matière de situation inextricable, celle-ci commence dès le titre de mon article. Les dernières lois sécuritaires votées dans mon pays concernant « l’apologie du terrorisme » et leur renforcement en état d’urgence pourraient me faire condamner pour avoir proposé des solutions pratiques à la crise que nous connaissons. Gouvernants, passez votre chemin, et choisissez un autre bouc-émissaire à vos erreurs.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

4 commentaires. Participez à la conversation
  

(Pour accéder au reportage de France Culture, cliquez ici)

 

Extrait de témoignages de prêtres dans l’émission « Les pieds sur terre » de France Culture avec pour titre « Histoires de prêtres » du 08/09/2015

Pages : 1

31 commentaires. Participez à la conversation
  

J’ai commencé à dénoncer la féminisation par le genre dans l’église qui me semblait la plus proche de la Nôtre : celle des protestants. Depuis, je me suis aperçu que de nombreux mouvements totalitaires féminins étaient à l’oeuvre à l’intérieur et en dehors de notre Eglise catholique. Ainsi cet article qui sera régulièrement mis à jour, essaiera d’identifier cette idéologie de mort dans différents mouvements religieux à travers le monde. Lire la suite de cet article »

Pages : 1

19 commentaires. Participez à la conversation
  

Les outrances de la République laïciste envers Dieu sont terminées (2). Ce ne sont pas des Catholiques qui auront su les empêcher, notre Eglise est trop féminisée pour cela, mais bien des Mohamétans. Il était temps parce que l’air devenait vraiment irrespirable. A force de détruire toute idée de sacré, notre société foulait aux pieds ses citoyens, et de plus en plu. Infanticides par avortements, euthanasie, isolement, oppression psychologique au travail et politique dans la société, unions de duos... Une société sous influence islamique aura au moins l’avantage de faire reculer toutes ces conceptions débiles de la vie en société, conceptions individualistes auxquelles notre Eglise catholique féminisée n’aura pas su s’opposer de manière efficace.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3 4

20 commentaires. Participez à la conversation
  

Voilà, la boucle de la haine est bouclée. Charlie Hebdo a attaqué l’Islam. Les fondamentalistes islamistes ont exterminé Charie Hebdo. La société française a pris le parti de Charlie Hebdo et légitimé les caricatures anti-Islam du nouveau Charlie Hebdo qui vient de sortir au nom de l’anti-racisme. Les Français se sont précipités en masse dans les kiosques (1). kiosque-charlie-hebdo Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3

29 commentaires. Participez à la conversation
  

(Autopsie) Daech nous a révélé notre médiocrité

Publié le 9 janvier 2015 par Léonidas Durandal

Beaucoup se demandent quel pourrait être le sens de ces assassinats. Le Français moyen s’imagine naturellement que tuer apportera une mauvaise image à l’organisation terroriste et que celle-ci ne pourra profiter d’un tel crime. Cependant en s’attaquant au symbole de notre médiocrité, Daech a joué beaucoup plus finement que nous ne l’imaginons. Cette organisation terroriste nous a mis face à notre bêtise. Et nous sommes tombés dans le panneau, à un point qu’il m’aurait été difficile d’imaginer avant. Nous avons repris à notre compte ce que notre société de la liberté d’expression avait de plus médiocre, Charlie Hebdo, et nous en avons sanctifié l’image. Comprenez-moi bien, il s’agit ici de symboles. Le nombre dérisoire de morts ne compte pas. Il s’agit d’une guerre de l’imaginaire qui se mène, une de ces guerres de croyance qui précède toutes les autres guerres, d’où son importance.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3

59 commentaires. Participez à la conversation
  

Synode de la famille : comment l’Eglise en est arrivée là

Publié le 16 octobre 2014 par Léonidas Durandal

« Ca ne mange pas de pain de baptiser, ou de marier les gens comme ils l’entendent. »

Tel a été le raisonnement cynique ou lâche de nombreux prêtres progressistes au cours des 40 dernières années. Leur volonté de s’adapter au monde leur a servi de caution pour refuser de s’adapter intérieurement. Ils n’ont pas voulu comprendre en quoi notre monde avait changé. Pourtant que de paroles déclamées en sens inverse, que de déclaration sur le fait que nous ne vivions plus dans une société catholique ! Oui, ça, on l’a entendu. Mais en tirer des conséquences pour la vie de l’Eglise, nous n’en avons pas vu trace, ou par des évolutions de pratique très lentes. Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

13 commentaires. Participez à la conversation
  

Sa toute jeunesse : la tyrannie des femmes de son entourage.

Saint Germain de Paris réchappa aux désirs infanticides de sa mère. Il survécut non seulement à l’avortement que celle-ci attenta à son encontre, mais aussi à la tentative d’empoisonnement de sa grand-mère qui lui préférait un de ses cousins, Stratide. Pour la petite histoire, la bonne qui devait lui servir la potion intervertit les bouteilles et c’est l’enfant chéri de la grand-mère qui fut victime de sa volonté homicide. Ce dernier en réchappa mais resta handicapé jusqu’à la fin de sa vie. A cette occasion Dieu permit que la vie de Germain fut sauvée en même temps qu’il autorisât la rédemption de ces femmes pécheresses. En effet, si celles-ci ne purent assouvir leur avidité matérielle en tuant l’enfant pour des questions d’héritage et de confort, elles conservèrent encore longtemps toutes leurs chances d’accéder au Paradis par les remords, la confession et la demande de pardon. Pourtant, Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

Soyez le premier à laisser votre commentaire
  

(Vidéo) L’antiféminisme et la religion en ferment chez les enfants

Publié le 16 juin 2014 par Léonidas Durandal

Pages : 1

8 commentaires. Participez à la conversation