Accueil » Confusion des sexes » Le bilan terrifiant du mariage gay aux Pays-Bas.
Antiféminisme Aimeles

Le bilan terrifiant du mariage gay aux Pays-Bas.

Publié le 22 janvier 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Suite aux manifestations en France, un professeur à pulsions homosexuelles néerlandais a publié un article pro-mariage homo dans « rue89 » pour nous faire la leçon, à nous les « intégristes » français, qui nous opposons à cette loi.

Le professeur en question commence par nous décrire une scène de classe dans son pays au lendemain de la grande manifestation en France.

 

Devant la surprise de ses élèves, il se charge de les éveiller à la culture, à la tolérance et à la réflexion en essayant de leur expliquer la position des Français qui ont manifesté contre la loi.

 

Il a, bien entendu, du mal à leur répondre. Avec toute sa bonne foi, il leur explique que c’est la faute à l’UMP en pleine division qui veut se réunir, que c’est à cause de l’Eglise, que ce sont surtout des questions politiques. Il ne leur explique rien sur le fond. Les enfants ne comprennent pas. Pour s’en sortir, les enfants en reviennent à la notion de liberté individuelle, la seule qu’ils semblent capables de comprendre.

 

La réaction des enfants et du professeur sont sidérantes : pas un seul argument des opposants n’est étudié ou défendu, ou même avancé.

 

Formatés, ils semblent trouver incompréhensible qu’on puisse s’opposer à une telle union pour quelque raison que ce soit. Tous les enfants, des enfants de collège… pas un seul pour avancer un argument, opposer une petite contestation, essayer la moindre explication… au contraire, leur professeur les décrit comme complètement interloqués par « l’attitude de ces Français». Et lui-même semble dans l’incapacité la plus complète de relayer un seul des arguments des anti-mariages homosexuel.

 

 

 

Pour avoir raison, supprimer l’opposition et/ou s’étonner qu’elle puisse encore exister.

 

Le professeur ne s’aperçoit même pas qu’il nous décrit un formatage incroyable et réussi auprès de toute une génération. Eux qui ont peut-être un père et une mère, ne comprendraient même plus l’intérêt d’en avoir un ou une à la maison, et la discrimination que subiraient les enfants qui en seraient privés… pas un seul de ceux là n’aurait posé la moindre question en rapport à leur situation ? (dans l’article, l’auteur affirme même qu’ils l’auraient encouragé à adopter des enfants !) A l’âge où ils entrent dans la puberté, aucun d’entre eux n’aurait défendu l’altérité sexuelle dans le couple ?

 

Si cette retranscription de scène de classe est bien vraie, elle nous donnerait à voir une situation complètement édifiante. Cela voudrait dire que le bourrage de crâne a été poussé si loin sur ces questions aux Pays-Bas, que non seulement on aurait rendu les petits néerlandais incapables de s’interroger sur ces sujets, mais de surcroît, sur un sujet qui toucherait à leur propre filiation.

 

 

Pour en arriver là, il a fallu leur poser des interdictions tacites fortes.

 

L’hypothèse la plus probable est que ces enfants ont intégré un interdit pour survivre au milieu d’une société qui les exclurait froidement s’ils osaient affirmer une quelconque différence sur le sujet.

 

 

La preuve.

 

Vous vous imaginez peut-être que la contestation a été soumise à grands coups d’arguments aux Pays-Bas ?

 

L’analyse historique de ce professeur :

 

Ce « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

26 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Le mariage pour tous a cinq ans. Et l’apocalypse n’a pas eu lieu », L’Obs du 23/04/2018.

    Nous en sommes seulement à nous demander si nous n’allons pas esclavager les femmes pour qu’ils aient des enfants (GPA). Nous en sommes à nous demander si un père a vraiment une utilité dans une famille (PMA). Nous en sommes à choisir la couleur des yeux de nos enfants et à acheter de la semence sur catalogues (procréation par insémination). Nous en sommes à Conchita Wurst. Nous en sommes à la pénalisation de toute parole publique sur une homosexualité qui serait définie comme une déviance. Nous en sommes à discuter du transexualisme comme d’une normalité.

    A part cela, l’apocalypse n’a pas eu lieu…

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Les premiers homosexuels mariés auront eux aussi droit à la pension de réversion », L’Express du 02/03/2016.

    Des droits supérieurs pour les personnes à pulsions homosexuelles… de mieux en mieux.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Un médecin dénoncé par une collègue pour « un papa des roustons, une maman des nichons ». Atteinte à la liberté d’expression ou crime homophobe ?


    rue89 du 27/05/2013

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Licencié pour avoir établi le lien entre pédophilie et homosexualité :

     

    NDF 21/05/2013

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Cela n’aura pas été faute d’avoir essayé de prévenir la France. Voici l’esprit dans lequel ces fous agissent : une banderole dénonçant les « homophobes » qui se sont opposés à la loi sur le mariage lesbien a été déployée à Beaubourg par act up suite à la promulgation de la loi, parce que ceux-là se sont opposés légalement à une loi profondément anti-républicaine. Et sur ce mur : Jospin.

    Peut-être n’ont-ils pas osé mettre une femme comme Sylviane Agacinski ? Ils ont aussi oublié de représenter la majorité de Français opposés à la loi.

    Le Parisien 17/05/2013

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription