Accueil » Domination féminine » Le double scandale des retraites : pour les hommes et pour les pauvres
Antiféminisme Aimeles

Le double scandale des retraites : pour les hommes et pour les pauvres

Publié le 14 février 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

En faisant mes recherches pour un prochain petit documentaire, je suis tombé sur ces chiffres de l’Insee de 2000.

Après traitement il apparaît un double scandale :

 

Quel que soit le groupe de travailleurs hommes, ils vivent moins longtemps que n’importe quel groupe de travailleurs femmes.

Plus un homme est pauvre plus il meurt vite (et moins son temps de retraite est long).

 

En clair, il y a une double exploitation extraordinaire des hommes et des pauvres. Et ceci appelle deux questions :

 

Si on ne peut agir directement sur la pénibilité des métiers, pourquoi les hommes qui ont des métiers plus difficiles ne partiraient-ils pas à la retraite plus rapidement ?

 

Comment se fait-il que l’âge de départ à la retraite n’est pas ajusté par rapport à l’espérance de vie dans chaque profession et pour chaque sexe ?  

 

C’est ça l’égalité !

 

 

Etant donné que la moyenne qui est ici de 74,5 ans (calculé à partir d’une espérance de vie à 35 ans en 1999), et pour un âge de départ à la retraite autour de 60 ans, les ouvriers hommes devraient partir à 54,5 ans et les ouvriers femmes à 62,5 ans. Les cadres hommes devraient partir à 61,5 ans et les cadres femmes à 65,5 ans et ceci afin d’équilibrer les cotisations et les dépenses de chacun (sans parler que les femmes pourraient ainsi rattraper les écarts de salaires avec les hommes).

 

 

COTISEZ PLUS POUR GAGNER PLUS  !

 

 

 

 

 

 

 

espérance-vie-hommes-femmes

tableau3

 

 

Aujourd’hui, les hommes cotisent donc pour des femmes dont les régimes sont déficitaires, pour bénéficier moins longtemps de leur retraite. Plus ils sont pauvres, moins on leur laissera bénéficier de temps à la retraite. Le double scandale est là.

 

Mais il y en a encore un autre.

 

Ces chiffres sont bien connus des décideurs politiques. Mais ils ne veulent pas en parler, ni nos journaux d’ailleurs. Ils ne veulent pas affronter des réseaux de femmes très mobilisés et capables de désinformer le public, tandis qu’ils savent que les hommes fermeront toujours leur bouche de manière servile. 

 

Qu’attend-on nous pour exiger un traitement plus égalitaire, ici et ailleurs ?

 

 

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

8 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Pensions de retraite: les grands écarts”, Le Point du 18/05/2018.

    Il ne suffit pas aux femmes de vivre 40 % de temps en plus de retraite, de moins cotiser, d’orienter les héritages en leur faveur, de gratifier leurs enfants pour le coup d’un soir, il faut encore qu’elles obtiennent plus que ce qu’elles ne méritent.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Elles ont des trimestres en plus, moins de temps de cotisation, plus de temps de retraite, touchent le capital de la famille au décès de leur mari… mais ça ne suffit pas. Mme Vallaud ne veut pas “battre en retraite sur ce sujet” et avec son ancienne copine d’Osez le féminisme qui for heureusement a quitté le gouvernement, et Marisol Touraine, elles cherchent à payer plus les femmes :

     

    Libération du 19/07/2013

     

    Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour elles en pleine période de crise économique !

  3. Commentaire de kasimar:

    Alexandre

     

    Si vous êtes croyants c’est inconcevable que vous refusiez de vous marier. Sachez que des femmes qui tiennent à leur chasteté, qui sont encore pudiques, qui savent respecter les hommes existent.

    Moi aussi quand je vois toutes ces femmes qui jouent les hommes et/ou (de plus en plus on a plus besoin de mettre le “ou”) sont impudiques, je n’y crois pas. Mais en réalité celà vient du fait de nos faiblesses à nous hommes, car une femme qui est jolie et assez impudique sera toujours plus attirante qu’une femme discrète et qui contrairement aux idées reçus n’est pas moins ouverte qu’une femme qui se lâche au niveau vestimentaire.

    Parmi les femmes impudiques donc par définition “ouverte” d’esprit selon les bien pensants, je peux vous dire qu’elles sont encore plus fermées et étroites d’esprit que les femmes discrète.

    Messieurs nous avons un énorme travail à faire, c’est de se répéter que les femmes discrètes, intellos, pieuses … ne sont pas si transparentes que celà, en tout cas au niveau personnalité. Il faut surtout apprendre à ignorer une majorité de femmes, car c’est bien souvent source de problème : fausses accusations de viol, incompréhension totale des attentes des hommes ainsi que futilité des femmes vivant à notre époque moribonde … 

    Nous valons beaucoup mieux que celà, il suffit juste de choisir une femme que l’on aimerait pour sa personne et pas pour sa plastique, comme l’encourage notre société actuelle… 

  4. Commentaire de ALEXANDRE:

    ab50d0208c5553d8d113075f49384262

    Que tout cela cesse!

    Vite le grand drame qui fera que la foi renaitra et les equilibres immuables retrouveront toute leur legitimité…notre confort nous rend servile et nous fait accepter n’importe quo! C’est triste à dire mais les églises ne se rempliront de nouveau que quand tout sera fichu et, à mon avis, ce moment est imminent vu le nombre d’incohérences et d’injustice qui tendent à augmenter de façon exponentielle…la redistribution des cartes est peut-être proche. En attendant je suis célibataire et compte le rester.

     

  5. Commentaire de gastirad39:

    19b4388c1c77184616ee92adcbaeb11d

    Tout à fait

    En fait les hommes cotisent pour les retraites des femmes, mais pas uniquement

    Ce sont aussi les hommes qui paient la majorité des impôts … et les femmes qui perçoivent la majeure partie des allocations.

    Dans chaque couple, en moyenne, l’homme rapporte les 2/3 des salaires et effectue aussi les 2/3 du temps de travail professionnel. 

    Mais nos gouvernants féministes ne parlent que du maigre salaire des femmes, et du manque de participation des hommes dans les tâches ménagères !

    Et bien entendu, nos chers gouvernants (eh oui, ils nous coûtent très chers) inventent sans cesse des combines pour soutirer davantage aux hommes en invoquant les pauvres retraites de femmes !

    Les hommes sont les vaches à lait du féminisme.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle