Accueil » Questions idéologiques » Le féminisme est le cancer de la féminité (+ audio)
Antiféminisme Aimeles

Le féminisme est le cancer de la féminité (+ audio)

Publié le 3 juillet 2010 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Je lisais le très bon livre de J.C Ameisen « La sculpture du vivant » lorsque l’analogie entre féminisme et cancer m’est apparue de manière saisissante. Les cellules cancéreuses sont des cellules qui cherchent à devenir indépendantes du reste du corps. Elles finissent par détourner tous les moyens et l’énergie du corps à leur propre profit, ignorant les besoins du reste du corps, détruisant les cellules autour d’elles, se créant des mécanismes de protection qui les rendent immortelles et invulnérables aux messages des cellules qui défendent le corps. Ces cellules cancéreuses finissent par coloniser progressivement tout le corps et le détruisent en l’épuisant. Il y a des cellules chargées de protéger le corps, des gardiens qui les attaquent et qui leur demandent de s’autodétruire, mais quand deviennent inutiles lorsqu’elles se reproduisent en trop grand nombre. Pour se rendre invulnérables et immortelles, les cellules cancéreuses produisent de faux messages en direction des cellules saines et même en direction des cellules gardiennes, les détruisent, et créent une zone de sécurité dans laquelle les cellules gardiennes ont du mal à entrer.

Les antiféministes, les associations de pères, de victimes, d’hommes sont aujourd’hui les gardiens du corps familial quand ils ne sont pas trop contaminés par les faux messages du féminisme. En effet, voici des années que les féministes produisent de faux messages, manipulant les statistiques pour leur faire dire ce qu’elles désirent, envoyant de faux messages au corps social par exemple :

 

http://lapresrupture.qc.ca/17_03_2010_300000femmesbattues.html

 

Mais on pourrait multiplier les exemples à l’infini sur les mensonges du féminisme. Lorsque leur message devient, à l’évidence, totalement erroné, comme en ce moment, les féministes changent de message et détournent l’attention des gardiens vers d’autres problèmes, comme en ce moment sur les retraites des femmes (oubliant que les femmes deviennent les premières détentrices de capital dans tous les pays occidentaux) ou bien elles refusent carrément la discussion comme dans le groupe « La domination masculine » où M Jean a demandé explicitement à M Gabard d’aller discuter ailleurs, où j’ai été éjecté de la séance débat du dit film pour avoir osé poser une question dérangeante : Les féministes ne cherchent pas la vérité. Elles cherchent à assouvir leur propre domination. Elles monopolisent les moyens quitte à détruire l’économie, détruire la famille, détruire les hommes et les prolétaires, détruire toutes les sociétés traditionnelles. Et elles détruiront l’état lorsque celui-ci les gênera. Ceux qui ont fini à la rue peuvent en témoigner. Ceux qui sont entre les fourches caudines de la justice et de leur ex-compagne peuvent en témoigner. Les chefs d’entreprise peuvent en témoigner. Les statistiques peuvent en témoigner. Toutes les sociétés traditionnelles peuvent en témoigner, car elles envoient, désormais, leurs métastases à l’étranger.

 

Ne croyez plus le cancer féministe!  

 

Des femmes ont commencé à réagir. Certaines d’entre elles nous ont demandé de rejoindre le groupe antiféministe. Mais cela ne peut pas se faire pour l’instant. Nous attendons impatiemment que des femmes créent la première « ligue antiféministe femmes » comme nous avons créé la « ligue antifémiste hommes » (bloqué par face book depuis). Nous attendons qu’elles n’avancent plus cachées. Nous attendons d’avancer en couple. Dores et déjà, nous pouvons compter sur nombre d’association féminines, qui se disent féministes mais qui ne le sont pas. Nous devons soutenir ces associations de toutes nos forces tant qu’elles ne sont pas trop contaminées. Vous connaissez ces associations mais vous n’y avez peut-être pas prêté attention :

 

ces sages femmes qui refusent de pratiquer l’avortement,

ces féministes musulmanes,

ces étudiantes pro-vie,

la quasi-totalité des associations naturopathes.

 

Elles sont nombreuses mais isolées les unes des autres, et sous médiatisées, comme nous. Nous devons tout faire pour unir nos forces contre l’ennemi commun. Il y a un cancer quasi-généralisé dans notre société et celui-ci a pris le nom de « féminisme ». En tant que gardiens du corps social et familial, vous devez combattre, armer votre discours au quotidien, et surtout, vous convaincre par des discussions et des statistiques. La lutte contre le féminisme est d’abord une lutte intérieure. Si les cellules gardiennes ne s’aguerrissent pas, elles seront balayées au premier contact. Allez porter la mauvaise parole dans les zones cancéreuses, tout en sachant que, si vous échouez, vous rendrez le cancer plus fort. Vous avez une grande responsabilité dans la lutte. Donc, n’hésitez pas à faire appel aux uns et aux autres en cas de difficulté. L’ennemi est fort et dangereux. Nous devons prendre conscience du danger qu’il représente et de notre propre faiblesse à défendre le corps social et le corps familial, surtout, éviter les luttes intestines “>

Lire la suite

14 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.