(Vidéo) L’effroyable oppression patriarcale des sociétés traditionnelles.

Article écrit par

le

dans la catégorie

Si le lien a été désactivé, essayé sur Dailymotion :

L'effroyable oppression patriarcale dans les… par LeonidasDD

Si les deux liens précédents ont été désactivés, essayez sur Youtube :

6 réponses à “(Vidéo) L’effroyable oppression patriarcale des sociétés traditionnelles.”


  1. Avatar de Léonidas Durandal

    "«C’est la jeunesse mexicaine qu’on fait disparaître»" Libération du 24/01/2020.

    "Environ 75 % sont des hommes, et la plupart sont jeunes. Parmi les femmes, il y a davantage de disparues dans la tranche d’âge des 15-19 ans. Les mineurs représentent près de 20 % des victimes. C’est la jeunesse qu’on fait disparaître. L’hypothèse privilégiée est la traite d’être humains, qu’il s’agisse de trafic sexuel ou d’esclavage. "


  2. Avatar de Léonidas Durandal

    “La Cour constitutionnelle belge entérine la paternité d’intention” Paternet du 07/02/2019/

    Le mâle hétéro sexuel blanc cisgenre sera le dernier à pouvoir accepter ou refuser une paternité. Si ce droit lui est jamais octroyé…


  3. Avatar de Léonidas Durandal
    Léonidas Durandal

    “Nos cinq extraits favoris du best-seller “Nous sommes tous des féministes””, Figaro du 08/12/2015.

    Présenter un pays étranger qui réussit mieux en matière familiale que nous comme l’exemple qu’il ne faudrait pas suivre pour mieux justifier nos échecs. Plutôt fort.


    1. Avatar de Rivolta
      Rivolta

      Quand on en est à un point où le journal de “droite” de référence est ouvertement pro-féministe, c’est que le totalitarisme de la pensée est vraiment une réalité.


  4. Avatar de kasimar
    kasimar

    Malgré le fait qu’ils vivent dans des campements, ce qui en soit ne doit pas être quelque chose de facile notamment en période de froid intense (on a de la chance on a vu des hivers pires) leurs enfants ont l’air heureux, leurs femmes souriantes. Ils donnent vraiment l’impression de s’éclater. A l’inverse, une femme qui travaille à l’extérieur et qui devrait être encore plus heureuse que ces femmes, semblent être malheureuses et ont rarement le temps de s’éclater, à cause de la productivité imposée par le diktat professionnel. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre sexe SVP :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler le site

© 2022 AIMELES Antiféminisme | Haut