Accueil » Homme féministe » Les résultats biologiques de la soumission des hommes : la féminisation
Antiféminisme Aimeles

Les résultats biologiques de la soumission des hommes : la féminisation

Publié le 17 septembre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

J’attendais une confirmation scientifique depuis des années. Voilà, elle est tombée : physiologiquement, les femmes décident (ou non) de notre abâtardissement en tant qu’hommes. Plus nous nous occupons des enfants en bas âge, plus notre taux de testostérone baisse :

http://www.lefigaro.fr/sante/2011/09/14/01004-20110914ARTFIG00576-la-testosterone-chute-chez-les-jeunes-peres.php

 

Actuellement, les femmes demandent fortement que, dans nos sociétés, les hommes s’occupent de plus en plus des enfants en bas âge. C’est l’aboutissement logique d’une suite de revendications féministes. Or en nous demandant cela, en voulant nous mettre à leur égal, elles provoquent, biologiquement, la féminisation des hommes. Il est à penser que si les hommes passaient autant de temps à s’occuper des enfants en bas âge que les femmes, ils perdraient toute forme de virilité au bout de quelques générations. Ce que dénonçaient nombre d’antiféministes, se vérifie désormais scientifiquement : moins les rôles sont marqués, plus l’indifférenciation est grande.

peresfemmes

 

Allons-nous poursuivre sur ce chemin ? Quelle serait l’utilité d’hommes qui seraient indistincts des femmes ? Pourquoi des femmes sélectionnent-elles aujourd’hui les moins viriles dans nos sociétés ?

 

Heureusement, la vie compensera bientôt toutes nos errances : les femmes peuvent se permettre cette attitude parce que notre monde dégage beaucoup de richesses. Le jour où la machine entièrement féminisée se bloquera, et cela arrivera peut-être plus tôt qu’on ne le croit, il faudra revenir aux fondamentaux. Oh, ce ne sont pas la pensée philosophique, ou religieuse, le bon sens, la logique qui feront changer nos femmes d’attitudes. Mais quand elles auront faim, vous les verrez (re)devenir aussi accommodantes qu’elles ont pu l’être à quelques trop rares époques du passé. Vous les verrez redemander de vrais hommes, et pas d’éternels enfants.

 

Vous, nous, sommes le jouet des femmes depuis toujours. Il serait temps de passer à une nouvelle ère : celle des hommes. Depuis que l’homme est l’homme, nous connaissons la nécessité que nous avons des femmes : elles enfantent et l’évidence même nous a toujours rendu dépendants d’elles. Aujourd’hui, il est temps que les femmes prennent conscience de la nécessité des hommes. Et si elles n’en sont pas capables, il est temps de leur montrer toute la force dont un esprit libre est capable.

 

Hommes, quand le dernier d’entre nous sera mort, conservez l’idée que votre conscience humaine est capable de tout avec l’aide de Dieu, qu’elle est capable de n’importe quelle résurrection.

 

Mesdames, qui voulez des eunuques à vos côtés, je n’ai pas peur de votre sort : l’histoire se chargera de vous châtier comme vous le méritez.

31 Commentaires

  1. Ping de Inaya de sexe femelle:

    Bonjour Monsieur, Je suis actuellement dans une societe tres mysogyne et elle a rien d'enviable.Je suis d'accord que la femme n'est pas pareil que son mari et doit se lui obeir chacun a son role.Mais rejeter le feminisme,?Faut savoit que ou je vis actuellement les hommes ne font rien a la maison,ils dirigent tout,les petites filles sont moins aimes que les petits garcons,on laissent les meilleurs plats pour les hommes.ce sont les rois.le feminisme est peut ete aller trop lojn en occident mais il y a du positif aussi.

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Bonjour Mademoiselle,

      Je suppose que vous parlez d’un pays du Maghreb ? Si c’est ça, vous oubliez l’envers du décors : le pouvoir de la mère sur leurs garçons.

      Si j’ai juste, ne développez pas une vision à sens unique. Car voilà bien une des manières du féminisme. Pousser à la caricature, se plaindre, et puis dévaster une société, sans en comprendre les tenants et les aboutissants, opposer les hommes entre eux. Déjà, vous avez un discours de destruction en vous. De qui le tenez vous ? Qui a pu instiller chez vous la jalousie, la volonté de vous comparer, et puis ces mots dénigrants pour les hommes sous couvert de les montrer comme des tortionnaires dominateurs ? Ils sont les rois de quoi exactement ? De leur toute petite famille avec leur toute petite femme, qu’ils doivent nourrir et qui pense déjà, jeune, à les contester pour obtenir “ses” droits. Joli pouvoir. Au sein de leurs familles, déjà la révolte éternelle gronde, s’affirme, les reproches, les médisances.

      Vous n’attendez qu’une chose, régner, car vous ne voyez que par la domination. Tel est le sens de votre discours. Comme toute féministe, occidentale ou pas, vous plaindre pour dominer, pour faire avancer votre cause, sans percevoir l’altérité de l’homme.

      Commencez par poser un regard d’amour sur les hommes de votre famille et après nous en reparlerons.

      • Ping de Inaya de sexe femelle:

        Bonsoir Monsieur,je tenais a vous remerci pour votr repo'se.oui je parle du Maghreb.Mon discours vient d'une de mes amies qui m'a montre au feminisme.Les hommes ne sont pas des tortionaires mais domine cela est vrai qu on laisse le meilleur aux hommes,aux garcons les meilleurs parts quand une partie du plat est un peu moins reussi on leur laisse tout cela car on les aime mais c est au detriment des petites filles .les familles sont plus heureuses quand c est un petit garcon qui nee.Je reflechirai a votre message je n'ai pas forcement toute les comprehensions que vous avez mais etes vous d'accord que un peu de feminisme dans mon pays cela peut etre bien?

        Je ne veux pas dominer sur les hommes chacun a sa place je trouve cela bien 

        On a un grand respect pour les hommes,je ne remet pas en question le role de chef de famille'de mon'pere,personne le remet en question.

         

        • Ping de Léonidas Durandal:

          Moi, je trouve que les pays du Maghreb sont remplis de féministes, sont beaucoup trop féministes, que les garçons y sont trop proches de leur mère pour ne pas l’être, féministes.

          Mais bon, je vous demande de faire un bond idéologique que nous n’avons même pas fait ici…

          Pour être plus précis par rapport aux exemples que vous me donnez : que croyez vous qu’une mère espère obtenir en donnant les bons morceaux aux garçons ? Il va se sentir flatté, valorisé, et puis il va faire tout ce que veut maman d’une manière ou d’une autre. Je sais que c’est difficile à comprendre, mais pas tant que cela : personne ne mord la main de celui qui le nourrit. Voilà ce que dit le proverbe qui est si vrai. En fait dans l’exemple que vous donnez, vous décrivez une forme d’asservissement des hommes par les femmes, que vous retournez d’ailleurs en faveur des femmes par la plainte. Double forme de domination idéologique par les femmes. Vos hommes ne sont les maîtres de rien du tout. Ils ont seulement l’impression de l’être. Et la nouvelle génération veut leur enlever leurs petites prérogatives pour se servir directement sur la bête. Voilà ce que je vois. Les hommes maghrébins sont particulièrement terrifiés par les femmes, et je pense qu’il n’y a pas de fumée sans feu.

  2. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonjour M. Durandal,

    Dans la catégorie '' effondrement de la civilisation '', division '' arts et lettres '' et sous-division '' cinéma '', voici une '' excellente '' nouvelle : https://www.lapresse.ca/cinema/201907/15/01-5233976-le-prochain-agent-007-sera-incarne-par-une-actrice-noire.php

    En anglais dans un quotidien du Canada, le National Post : https://nationalpost.com/entertainment/movies/lashana-lynch-will-be-first-black-woman-to-take-over-role-of-007-in-spy-franchise-but-not-bond

    Remarquez une chose, M. Durandal : Lucas Film et Eon Productions (qui produit les James Bond) sont depuis plusieurs années dirigées par deux femmes, Kathleen Kennedy dans le cas de Lucas Film et Barbara Broccoli dans le cas de Eon Productions. Des femmes riches, puissantes, promouvant des daubes. En effet, les femmes ne sont pas faites pour diriger les organisations privées et les États. Qu'elles restent à la maison à s'occuper de leur proche. C'est déjà beaucoup et… essentiel. 

    Cordialement,

    Cyrus

  3. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonjour M. Durandal,

    En effet, c'est une situation inextricable. Je ne saurais dire pourquoi, mais j'ai le malheur de me retrouver souvent dans des situations inextricables ; la vie s'acharnant avec une malice incroyable sur moi. Rassurez-vous, lorsque je vous ai écris un long message sur votre blog en mai ou juin 2018, et où j'expliquais les raisons qui m'ont poussé à rejeter radicalement la politique et le Québec de mon existence par une intervention divine dans ma vie qui m'a sauvé, je ne me souviens pas vous l'avoir dit, mais la plus grande conquête de mon existence est survenue à ce moment-là, à savoir : la conquête du bonheur. Oui, je suis un homme heureux, mais vivant encore pour 10 ou 15 ans dans un pays que je déteste.

    Vous avez raison de dire que cela me détruirait de continuer à les hair ou à les mépriser. Je pense que la chose que j'ai le mieux réussi depuis cette intervention divine, c'est de manifester mon indifférence à la plupart des événements survenant au Canada. Je me fous complètement de ce pays, comme je vous l'ai dit l'année dernière. Néanmoins, les vibrations cosmiques sataniques à l'oeuvre dans cette société, malgré mes efforts pour m'en protéger, finissent toujours pas m'atteindre de temps à autre (moins qu'avant, cependant, ce qui est un net progrès). 

    En effet, en dehors de la politique où de toute façon mes chances étaient minces, voire inexistantes, je n'ai aucun avenir au Canada (et pas seulement au Québec). Il me faut absolument partir. Cependant, je peux certainement me construire un avenir à long terme depuis le Canada, mais en profiter à l'étranger. Pour répondre à votre question, oui je compte me déraciner une nouvelle fois. En réalité, ce n'est pas un déracinement et ça ne me fait nullement souffrir, bien au contraire, car en réalité, je n'ai jamais pris racine au Canada (dans la province de Québec). Jamais. Ce pays est EN TOUT POINT à l'ABSOLU OPPOSÉ de TOUT ce en quoi je crois. Rien ne me rattache à ce pays. Rien. Absolument rien. Mon départ, au contraire, m'illumine le regard, me motive à avancer, m'enthousiasme grandement, me redonne la joie de vivre, m'excite au plus haut point et est un objectif sain. L'Amérique du Nord, de façon générale, comme le disait un Anglo-Saxon dans la section des commentaires de You Tube, est un vaisseau qui coule (a sinking ship). 

    J'ai trouvé un bon moyen de me protéger de l'influence néfaste des ondes sataniques canadiennes : demeurer à la maison, m'enfermer dans ma chambre, en faisant les choses que j'aime le plus, à savoir lire des livres et des revues, regarder des films et des téléséries, naviguer dans l'internet (beaucoup sur You Tube) et lire des choses intelligentes sur Internet, dont votre blog. 

    Je sors parfois pour aller au cinéma, au restaurant avec ma mère, voir un spectacle de cirque, visiter un exposition au musée ou me promener au Vieux-Montréal/Vieux-Port de Montréal (la partie de la Ville de Montréal que je préfère le plus). J'aime beaucoup aussi le théâtre, la diffusion en direct au cinéma du ballet Bolshoi, le ballet classique présenté à la Place-des-Arts, l'opéra et les concerts de musique classique. Parfois, des spectacles d'humour. Néanmoins, aux derniers éléments mentionnés, je suis moins allé ces dernières années pour deux raisons : d'abord et avant tout l'argent qui a beaucoup manqué ; ensuite, le temps. 

    Maintenant, ça va mieux, mais c'est fragile. Il faut faire attention. Je fais attention. J'aime beaucoup sortir avec ma mère ou seul. J'aime beaucoup ma mère et y suis très attaché. Nous, les hommes iraniens, nous adorons nos mères. C'est mon cas. Je l'aime tellement. Les graves et si tristes problèmes que vous racontez au sujet de la France, M. Durandal, ça n'existe pas dans ma famille et je ne pense pas me tromper en disant que ça n'existe presque pas du tout dans les famille iraniennes. Nous avons des problèmes d'autres ordres. 

    Je vous promet que je vous reviendrai avec une réponse plus détaillé sur l'Iran, car c'est un sujet très complexe et qui nécessite beaucoup de développement et donc, de préparation. Je devrais beaucoup écrire et il faut pour cela que je sois en pleine forme. Donnez-moi un peu de temps et je vous répondrai comme il se doit. Je pense que ma réponse vous sera extrêmement utile pour vous faire grandir et réfléchir sur l'Iran, en particulier, et sur le monde, en général. 

    Sur le Québec, par contre, en toute franchise, et je vais répondre tout de suite, il n'y a AUCUNE nostalgie. Aucune, M. Durandal. C'est un peuple qui est à 100 ans de sa disparition et la plupart de mes compatriotes s'en fichent ou n'en savent rien. Cela leur importe peu. En réalité, les Québécois haissent la religion catholique et plus encore, haissent la religion tout court comme principe organisateur de la société. Ils sont dans ce que beaucoup nomment (incluant vous et moi) l'anarchie mentale ou l'anarchie morale. Le chaos complet dans l'esprit quant au bien et au mal, à ce qui est permis et à ce qui est interdit. C'est une société obsédé d'abord et avant tout par l'argent. Ensuite, par le sexe. Plus de cash, plus de cul. Pas de cash, pas de cul. C'est aussi simple et cruel que cela. C'est une société traversée par une idéologie mortifère, le libéralisme-libertaire sous contrôle d'État AVEC le CONSENTEMENT du PEUPLE. Ici, il n'y a aucune différence en profondeur entre le peuple et ses gouvernants. Ils sont tous issus du même moule et mourront tous dans la même fournaise (la crémation funéraire est très populaire au Québec). Entre l'establishment québécois et surtout politique du Québec et les gouvernés, vous seriez surpris du degré d'unité culturelle et idéologique à l'oeuvre. Les régions du Québec ne sont pas épargnées (ce n'est pas qu'une affaire montréalaise) : aux municipales de 2017 (toutes les villes et villages du Québec étaient en élections à ce moment-là), le village qui porte bien son nom de Très-Saint-Rédempteur (faut le faire) votait pour une mairesse transsexuelle (qui l'eût cru) : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1066526/premiere-mairesse-transsexuelle-elue-quebec-julie-lemieux.

    Inconsciemment, dans un village portant un tel nom, tout le Québec, et pas seulement ce village, venait de cracher au visage de l'Église catholique et de la religion en général. La violation de la nature par ce monstre venait de recevoir une consécration électorale, une extrême-onction maçonnique. 

    Dans la même veine, voici un excellent texte écrit par une Québécoise d'origine italienne sur la situation de Montréal (je souscris entièrement à son analyse) : http://www.lebonnetdespatriotes.net/lbdp/index.php/decrypt/item/22528

    Pour comprendre autant les États-Unis que le Québec et la France et le Canada, voici un clip de l'humoriste légendaire George Carlin qui avait tout compris (il est décédé en 2008) : le lien entre le peuple et ses politiciens : https://www.youtube.com/watch?v=bu3hy4OMX38

    Et aussi de George Carlin : https://www.youtube.com/watch?v=07w9K2XR3f0

    Le dernier film de Denys Arcand, sorti en 2018 au Québec (je l'ai vu au cinéma et l'ai beaucoup aimé) : La chute de l'empire américain : bande-annonce du film : https://www.youtube.com/watch?v=PEyVygy2WNQ

    L'entrevue de Denys Arcand et de Marie-Pier Morin à Tout le monde en parle (version québécoise) : https://www.youtube.com/watch?v=8Xr_gjeSeXQ

     

    Deux autres événements récemment survenus mettent en lumière la mort lente et pénible du peuple québécois : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1173912/autorisation-permis-demolition-eglise-saint-coeur-de-marie-quebec-grande-allee-promoteur

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1198573/leglise-saint-coeur-de-marie-sera-demolie-sans-condition

    Voici le second événement : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1169309/objets-eglise-saint-epiphane-vente-encan

    Voilà un peu ma situation, mes objectifs, mon état mental et la situation du Québec. 

    J'eusse bien aimé vivre à Paris (je présume que vous vivez dans cette ville) pour vous rencontrer et qui sait, co-animer votre émision de radio dont j'ai écouté quelques épisodes et que j'aime beaucoup. Je pense que nous pourrions devenir des amis. Je crois que nous ferions un bon tandem. 

    Enfin…

    Cordialement,

    Cyrus

    P.S. Votre signature M.D., réfère-t-elle à Monsieur Durandal ou bien sont-ce les premières lettres de votre prénom et de votre nom de famille ?

     

     

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Cher M Cyrus,

      Tous les peuples méritent leur gouvernants. C’est un point que j’ai déjà développé dans mon article “sur les peuples vertueux qui ont de grands chefs”.

      Je comprends mieux votre volonté de discuter d’oeuvre d’art maintenant que je connais un peu votre emploi du temps. Le mien est très différent, voilà pourquoi je consulte souvent vos références, mais sans nécessairement rebondir dessus.

      Vous parlez de Paris, et voilà ce dont j’avais peur. Vous vous imaginez peut-être que je ne souffre pas de la situation dans mon pays ? Eh bien si, cela me crucifie parfois. Mais je continue à me battre parce que c’est mon pays. Les élections ne sont pas le bon moyen en ce qui me concerne, mais je n’ai pas abandonné. Je ne peux pas me situer en exemple, difficile pour un catholique de se donner en exemple, tandis qu’il doit le principal de son existence à Dieu. Mais l’enracinement m’a été très profitable. Me confronter aux gens du cru, m’a permis de gagner en humilité. Je comprends votre analyse de la situation, et je la partage même pour mon pays. Je vous invite seulement à construire un monument, pas physique, un de mes professeurs de psychologie disait “faire de sa vie une oeuvre d’art”, un monument de beauté.

      Quand je reste sceptique quant à un engagement politique, quand j’affirme que vous devez songer à vous, je ne veux pas dire que vous ne deviez pas vous engager pour la cité, d’une manière ou d’une autre, et où que vous soyez. Bon, vous avez compris le monde qui vous entourait. Vous avez compris que vous deviez vous préserver d’abord. C’est déjà énorme. Maintenant, ne serait-il pas temps d’entamer une petite action pour les autres, aussi petite soit-elle ? Votre idée de politique, je ne la trouvais pas mauvaise. Votre idée de servir les autres, je la trouvais très bonne. C’était la forme qui me dérangeait. Maintenant que vous avez grandi, pourquoi ne pas accepter de commencer petit, dans une petite structure avec des personnes qui seraient proches de vos idées (maintenant que vous savez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas), aller à leur rencontre et monter un projet concret ensemble, vous mettre au service ? J’ai toujours eu beaucoup de respect pour le site le “bonnet des patriotes”. Il y a des gens biens au Canada.

      Croyez bien d’ailleurs que j’aurais travaillé avec vous avec le plus grand des plaisirs, si cela avait été possible. Mais pour vous détailler un peu plus ma situation personnelle, je ne pourrais même pas vous rencontrer si vous veniez à Paris, tant le manque de liberté publique y est criant. Si le Canada semble vouloir se laisser aller, ici le progressisme ne laisse rien passer, et il me faut me protéger pour pouvoir avoir la simple espérance de pouvoir continuer sur le net. A ce propos, ne vous étonnez pas si le site disparaissait dans les mois à venir. Notre assemblée nationale vient de voter une loi qui devrait faciliter la chose.

      Enfin M.D c’est pour Monsieur Durandal. Comme je viens de vous l’expliquer, il m’est quasi impossible de révéler mon identité à ce jour. Je le ferai peut-être mais donner des informations à mes ennemis politiques maintenant, ce ne serait pas efficient.

      Bien sincèrement.

      M.D

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.