Accueil » Eglise/Religion » Les secrets de Fatima, aux limites de l’ésotérisme féminin
Antiféminisme Aimeles

Les secrets de Fatima, aux limites de l’ésotérisme féminin

Publié le 22 mai 2017 par Léonidas Durandal à 8 h 18 min

Au moins, quand une cartomancienne est encensée pour son travail, c’est qu’elle a eu raison. Peut-être a-t-elle eu de la chance, peut-être a-t-elle utilisé ce langage ambiguë qui permet de se donner raison en toutes circonstances, peut-être a-t-elle vraiment été touchée par l’Esprit Saint si elle est catholique et qu’Il a bien voulu lui parler. Toujours est-il qu’en allant voir ce genre de personnage, il est difficile de distinguer le faux du vrai. D’ailleurs à quoi sert-il de connaître l’avenir, s’il doit se réaliser ? Ces clients qui pour la plupart sont des femmes, cherchent à étendre leur maîtrise à tout, si cela était possible. Etrange humanité qui croit au destin tout en voulant y échapper.

Les révélations de Notre Dame de Fatima, elles, ne semblent entrer dans aucun de ces schémas. Non seulement l’Esprit Saint ne serait pas intervenu, ce serait Sainte Marie qui l’aurait fait, mais encore il ne s’agirait pas de prévisions mais d’invitations à la conversion, et enfin, ces « prophéties » se sont révélées fausses pour la plupart.

Des invitations à la conversion bizarres

Le premier secret, déjà, n’en est pas un. Il est celui d’une vision de l’enfer. J’imagine que tout bon croyant doit en avoir une évocation en lui, ou quelque chose qui lui ressemble. S’il n’en a pas, il n’a qu’à mieux regarder son quotidien, ses manques, les souffrances du monde et il en aura une idée assez claire, si l’imagination lui manque.

Le second secret évoque une nouvelle guerre pire que la première guerre mondiale durant le pontificat de Pie XI. Or détail qui n’en est pas un, le pontificat de Pie XI se termine avant le début de la seconde guerre mondiale. Mais admettons. Par la suite, la Russie doit se consacrer au « coeur immaculé de Marie » sinon, elle répandra ses erreurs dans le monde, s’en suivra guerres famines etc. Seulement la Russie n’est pas à l’origine du conflit armé de la seconde guerre mondiale. Elle y est entrée tard et a contribué à réduire le péril… allemand, sacrifiant au passage des millions de ses concitoyens. De plus, depuis la grande illumination de la bombe nucléaire, plus de guerre mondiale. La menace d’une destruction totale a calmé tout le monde, équilibrant les forces en présence. Jamais dès lors nous n’avons connu de période plus prospère dans nos pays. La Russie quant à elle, a repris le chemin de la pratique religieuse, abandonnant tous ses principes constructivistes.

Dans notre monde dégénéré, ce pays mentionné dans la prophétie n’est donc pas le porte étendard de la débandade, mais au contraire, le mouvement provient de ceux-là même qui se faisaient fi de lui donner des leçons. Non seulement la Russie ne s’est pas du tout consacrée au coeur immaculé de Marie, mais elle prospère spirituellement comme jamais, ceci expliquant certainement cela. D’ailleurs le démon, ne semble plus vouloir se servir des nations à proprement parler pour répandre le mal. Il semble plutôt vouloir les miner de l’intérieur par des idéologies comme celles du genre. Et ces idéologies sont mondialistes.

Ainsi, ces « révélations » nous font vivre à une époque qui n’est pas la nôtre. La prévision n’en était pas une, et a affaibli notre Eglise en ce qu’elle ne Lui a pas permis d’affronter les défis de son temps.

Quant au 3ème secret, idem. Soeur Lucie aurait révélé qu’il concernait Jean-Paul II qui a subi une tentative d’assassinat. Or loin de périr comme il est dit dans la prophétie, il a bien survécu. La révélation n’en était pas une. Ne parlons même pas de la mention de prêtres et d’Evêques tués à une époque où notre Eglise n’a jamais connu si peu de martyres…

 

Une Eglise pas assez ferme avec ce genre de délire

Rien dans cette histoire ne concorde. Rien n’est vrai. J’imagine mal quel aurait été le résultat si le diable avait été un peu plus malin et avait mêlé un peu de vrai au faux. Dieu a certainement eu pitié de notre faiblesse. Cependant, les dégâts n’en sont pas moins importants. A abandonner toute cohérence, et à favoriser de telles dévotions populaires, l’Eglise s’aliène les esprits logiques de son temps. Elle fait venir à elle, une population avide de se laisser bercer, pas d’entrer dans le monde. Elle perpétue de ces erreurs qui font fulminer les gens sincères et les écartent de son sein.

Car il faut une bonne dose de persévérance pour continuer à croire en Notre Institution alors « >

Lire la suite

6 Commentaires

  1. Commentaire de François:

    Bonjour Durandal. Grand admirateur de vos articles, je me sens un peu gêné de poster un premier commentaire pour une critique du présent article, alors que j’aurais dû en poster bien davantage pour vous féliciter.

    Catho je suis, comme vous je pense. Revenu dans la foi, après avoir compris ce que j’appelle le « Grand Mensonge » dans ce monde. Vous en avez saisi de nombreux aspects à vous lire, j’en ai découvert de nombreux autres. Fils d’une mère catholique, féminazie qui s’ignore (les pires de toutes), qui a torturé sans relâche (et continue de le faire) tous les hommes de sa vie (mon père qui en est mort, moi et plus récemment mon grand-père) et merci à Dieu de m’avoir enseigné l’Amour de la Vérité et la Justice et l’amour du prochain, ce qui m’a permis de connaître le prétendu « amour » de ma mère, la vie d’esclave pour laquelle elle m’avait conditionné dès la naissance. JC avait raison de dire : « La Vérité vous rendra libre ». C’est grâce à Lui que je suis vivant, et que j’ai récemment sauvé mon grand-père.

    Mais revenons au sujet, et concernant Fatima, je ne serai pas aussi catégorique que vous. Quelques points qui me font pencher du côté de l’authenticité :

    1 Le fait que l’Eglise ait reconnu le miracle comme valide (argument le plus faible j’en conviens, mais si on croit à l’infaillibilité, …)

    2 Le message « La Russie répandra ses erreurs » de Fatima. Ne trouvez-vous pas que la société libérale libertaire dans laquelle nous évoluons, et que je hais plus encore que vous, a mené à une situation économique étrangement proche de celle de l’URSS. Etant de la classe moyenne, qui travaillait 50 h/sem pour un salaire de misère , je puis vous garantir que nous assistons à une forme d’aplatissement et d’égalitarisme (tiens, tiens ! le principe d’égalité si cher à nos élites) au niveau des salaires, et ce dans tous les secteurs. Etant du bâtiment, et habitué dès le plus jeune âge à détecter le mensonge, je peux vous assurer que les entreprises de BTP ne survivent plus que grâce à des chantiers publics, une économie très très étatique. Je discute avec une fille russe de mes amis, et nous avons convenu que libéralisme et communisme (qu’elle a connu) sont les 2 faces d’une même pièce, 2 antagonismes nécessaires dans la grande farce mondialiste (j’aimerais tant développer mais c’est un commentaire). Les erreurs répandues par la Russie : le socialisme. Les Trotskystes sont bien présents dans notre paysage politique.

    3 Beaucoup d’évêques en enfer selon Fatima. Eh bien oui, je le crains. Car lorsque j’ai compris l’esprit du « monde » (au sens biblique), le Grand Mensonge du féminisme, globalisme, libertarisme, mass médias, etc … (vous les connaissez, je ne développe pas) et bien à ma plus grande horreur – et ce fut le dernier que j’ai découvert -, ce Grand Mensonge était hélas présent dans l’Eglise. Je vous cite : « il n’y a qu’à voir les représentations efféminées de Jésus dans nos Eglises, les chants systématiquement interprétés dans les aiguës, comme si nous étions tous castrés ». Vous vous en êtes rendu compte. Que dire d’une liturgie qui nous fait chanter des chants stupides, nous oblige à nous donner la main comme des télétubbies pendant le Notre Père, me fait chanter des chants en yiddish (chant juif) en tapant des mains, à faire de même pendant un gospel (chant protestant). A quand devrai-je me prosterner vers la Mecque ?Je me suis aperçu que toutes ces pratiques liturgiques m’éloignaient de Dieu – comme par hasard !!!!! Comment en était-on arrivé là ? J’ai cherché la cause de tout cela, c’est ainsi que nous apprenons des choses terriblement « douloureuses » comme Vatican II, Hannibal Bugnini, bref l’intrusion du modernisme par le haut avec la complicité des prélats. Un esprit du « monde » qui corrompt tout, qui pousse actuellement les élites du Vatican via Amoris Laetitia, à proposer la communion au divorcés – remariés. Avec toute la compassion que nous avons pour notre prochain, voilà une disposition bien étrange, étrange parce qu’elle contredit directement le message du Christ (concernant le divorce), et qui sonne comme un satisfecit au divorce et donc indirectement au féminisme qui en est son plus ardent promoteur. (Le conjoint largué injustement par sa femme sera heureux d’appendre que même l’Eglise se désintéresse désormais de son sort et ne lui rend plus justice)

    J’aimerais beaucoup en rajouter, car c’est un sujet si grave qu’il mérite qu’on s’y intéresse. Pour info, je suis devenu traditionnaliste (aucun snobisme, juste le bonheur d’aller à la messe dans de bonnes conditions et prier Dieu avec l’amour qu’il mérite, ce qu’on ne peut plus faire dans l’Eglise conciliaire où c’est devenu le cirque).

    Fatima sonne hélas vrai pour moi, et à mon plus grand regret. Mais il y aura une façon simple de trancher car Fatima, c’est aussi çà : En 1917, la Vierge promet des évènements terribles dans 100 ans. Bon nous y sommes, ou quasiment ! On verra bien.

    En attendant, merci pour votre combat, pour vos articles. Nous aimons, comme Dieu je pense le souhaite, en esprit et en vérité, et de cela nous pourrons toujours, et sans fausse honte, en être fier.

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Voilà un commentaire qui développe beaucoup d’idées à la fois.

      Si vous avez trouvé votre bonheur dans la messe traditionnelle, tant mieux. Je m’y rends aussi de temps en temps quand l’occasion se présente. Cependant ne vous y trompez pas, j’aime mon Eglise plus que tout, même avec tous les défauts qui sont les siens et les miens. En définitive, je trouve que les défauts de notre Eglise, ce n’est pas une raison valable pour ne pas l’aimer. Cette nouvelle liturgie, je ne le répéterai jamais assez, est très exigeante, trop en fait. Il faudrait qu’elle soit accompagnée par de grands chanteurs, des assemblées qui suivraient etc… au moment même où le niveau baisse et où la peur a gagné. Voilà quel a été le couac. Cela n’empêche que nous avons aussi de bons moments. Vous n’aimez pas quand nous nous tenons les mains, mais c’est un geste de confiance et de communion. Le toucher n’est pas rédhibitoire pour un catholique. Je serais plus d’accord avec vous concernant les importations de chants gospel ou autre, quand cela ne correspond pas à notre culture.

      Il peut y avoir des moments très niais dans la nouvelle liturgie, mais elle n’est pas en cause. Quand cela se produit, c’est de la faute des adultes qui ne savent pas se tourner vers Dieu et qui veulent créer un spectacle. La distinction est subtile mais elle est fondamentale. Je vous souhaite de vivre une de ces assemblées où les gens présents se font confiance, tournés vers Dieu, c’est très beau. Quand nous nous oublions, que nous sommes nous à la fois et remplis de l’Esprit Saint, c’est bon, cela fait beaucoup de bien aussi. Le gospel, la tradition, se tenir les mains ou pas, à la fin, tout cela n’a aucune importance si une personne est tournée vers Dieu, voilà ce que la nouvelle liturgie essaie de nous transmettre. Loin de vouloir la réformer, j’aimerais bien que notre Eglise aille jusqu’au bout de sa démarche. La critique, l’auto critique en sont une des facettes, raison pour laquelle je me donne le droit d’écrire ainsi en toute bonne conscience.

      Concernant Fatima, je suis très ouvert. Peut-être que j’ai tort. Mais si c’est le cas, ceux qui la défendent, le font très mal. J’ai encore lu un dossier complet dessus et j’ai fini par sauter des pages tant cela m’horripilait, dossier pourtant fait par des érudits… Ces inférences pour éviter de se poser la question du vrai… insupportable. J’attends encore d’être convaincu.

      Ce n’est pas la Russie qui a répandu ses erreurs, mais la France. La révolution russe est la digne héritière de la révolution française, elle s’en réclame. Ces idées ont fini par être rejetées par le peuple russe plutôt rapidement. Nous ne pouvons pas en dire autant… Ainsi, presque rien ne colle dans ce message de Fatima. Vous pouvez le prendre par le bout que vous voulez, il est même difficile de trouver une seule mention de texte qui soit cohérente, même une seule.

      Sur la question des deux faces communisme libéralisme, j’ai déjà pas mal développé le sujet, notamment dans cet article. sans vouloir trop m’avancer, je crois que cette thématique est défendue aussi par des penseurs natios russes. Nous progressons petit à petit dans la compréhension de ce qui nous arrive.

      Enfin, dernier point, sur la communion des divorcés remariés, Jésus affirme qu’il y a des cas où la répudiation est possible. Mais les gens n’y prêtent guère attention. J’ai aussi développé le sujet ici.

      • Commentaire de Manuela:

        De toute façon je vois bien que vous détestez tout ce qui vous fait penser à l’occulte. Pour vous ce sont des superstitions de bonne femme.

        Peut-être que le 3ème secret c’était Mai 68, la débauche, le sida, les guerres, l’athéisme, la persécution religieuse…

        Pour moi aussi la révolution bolchévique à bien transmit à une grande partie de l’humanité, les principes de l’atheisme, la persécution religieuse et la négation des valeurs spirituelles de la personne humaine.

        En 1913 Afonso Costa approuva la Loi sur la séparation complète de l’Eglise et de l’Etat et avait déclaré « Grâce à cette Loi, dans deux générations, le Portugal réussira à éliminer complétement le catholicisme. »

        Et le miracle du soleil vous en pensez quoi? Ne me dites pas que vous pensez à une éclipse…

         

         

  2. Commentaire de Manuela:

    Parfois vous me faites penser à Job.

    Ce qui me dérange dans le message de Fatima c’est l’auto-flagellation pour plaire à Dieu.

    Prière,  Pénitence conversion; changement du cœur changer d’attitude pour reconnaître et servir Dieu, pour aimer et servir son prochain par amour de Dieu.

    Pénitence oeuvres; accepter les sacrifices de la vie quotidienne surtout les souffrances pour le pardon des pêchés.

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *