Accueil » Moyens déloyaux » Les transexuels ne sont plus malades, youpi!
Antiféminisme Aimeles

Les transexuels ne sont plus malades, youpi!

Publié le 3 février 2010 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Décidément ce samedi 13 février 2010 est à marquer d’une pierre noire.

Le gouvernement français, avec le soutient de la gay pride et de Roselyne Bachelot, vient de retirer, par décret monsieur, la transexualité des maladies mentales connues. Après les homosexuels en 1992, les transexuels, grâce au gouvernement, ne sont plus atteints de confusion sur leur identité sexuelle! Ils viennent d’obtenir par une action lobbyiste et contre toute logique scientifique, la déclassification de leur orientation sexuelle. Il faut s’attendre à ce que bientôt, les zoophiles, les pédophiles, les schizophrènes, les bipolaires, les névropathes, ne soient plus reconnus comme des malades s’ils s’organisent en groupe ! Dans notre société, nous n’acceptons plus de traiter la maladie telle qu’elle.

 

Au lieu d’essayer de faire accepter la maladie et les malades pour ce qu’ils sont dans la société, on essaye carrément d’affirmer qu’ils ne sont plus malades! Très inquiétant, nous nous demandons jusqu’où ce phénomène ira s’étendre. Faudra-t-il que, dans les sections de psychologie et de psychiatrie, les professeurs renoncent bientôt à toute étude sur l’homosexualité ou sur la transexualité pour éviter d’avoir à choquer cette communauté ?

 

Et comme le communautarisme se mêle toujours à l’hypocrisie, les transexuels pourront toujours bénéficier d’un suivi médical à la charge de notre système de santé. Ils ne sont pas malades, mais nous devrons tout de même prendre en charge financièrement leur maladie. Cette société va droit dans le mur, et au lieu d’appuyer sur la pédale (sans jeu de mots) de frein, elle appuie sur l’accélérateur. Nous obligeons déjà des enfants à être élevés par des homosexuels. Jusqu’où iront ces abus sur les enfants, sur les esprits? Espérons qu’un sursaut des consciences se fasse jour.

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

62 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Bienvenue chez les dingues ! Un statut « inédit » de « parent biologique » accordé à un homme qui se prend pour une femme”, NDF du 14/11/2018.

    Certaines femmes n’en sont pas, d’autres tolèrent ou encouragent leur compagnon à se dénature, et enfant une justice féminisée cautionne la maltraitance sur enfants.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Transexuel. L’assurance maladie du Finistère sommée de rembourser une mastectomie”, Breizh du 04/06/2018.

    Pour rappeler les propos de Roseline Bachelot, il fallait que les troublés ne soient plus vus comme malades mais qu’ils soient pris en charge par l’assurance maladie. Allez comprendre. Voilà, c’est fait. Cette femme n’était pas malade, mais il a fallu la mutiler en lui enlevant son utérus pour après lui fabriquer un jouet pénis. Et après les types vont vous parler de lutte contre l’excision…

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo coub) “Il y a une chatte dans le pâté”, Durandal du 25/05/2018.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle