Accueil » Art » Lettre aux survivants
Antiféminisme Aimeles

Lettre aux survivants

Publié le 24 février 2020 par Léonidas Durandal à 13 h 50 min

Bravo d’être encore là après la catastrophe. Ne dit-on pas que tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Vous maintenez le flambeau de l’humanité allumé au milieu de l’ordure. Grande est votre mission. Petits sont vos moyens. Fausses sont vos idées. Doublement fausses même. Fausses parce que la vérité est une, mais qu’elle nous est cachée et qu’elle le restera à jamais, sauf si Dieu en décide autrement. Mais fausses aussi parce que vous avez survécu pour de mauvaises raisons. Vous étiez là au bon endroit au bon moment, par hasard. Il en est toujours ainsi durant les crises. Les plus chanceux ont survécu, est-ce une chance d’ailleurs ?

A côté des circonstances, vous êtes aussi là, parce que plus médiocres que les hommes qui vous ont précédés. Ne vous réjouissez donc pas de cette situation. Vous en êtes probablement responsable, vous l’avez provoquée et vous n’avez eu que la monnaie de votre pièce quand vous avez souffert. En dehors des questions de fatalité, chacun souffre d’autant plus qu’il a survécu longtemps et qu’il a été méchant et qu’il a contribué au massacre. L’humanité n’en arrive pas à de telles situations sans s’être aveuglée sur elle-même. Si tel n’était pas le cas, elle aurait mis à sa tête les personnes les plus aptes à la guider, elle n’aurait jamais pris à la légère le choix d’un chef, ni laissé les mœurs se dérégler.

En me lisant, vous vous dîtes certainement « mais je n’ai décidé de rien, au contraire, de tels choix ne m’ont jamais appartenu. C’est de la faute à nos politiciens, à notre roi, à notre tyran, à nos prêtres, à nos fonctionnaires. ». Ô orgueilleux, Ô insensé, ne sais-tu pas que tu n’as aucune prise sur l’âme des autres, et toute prise sur la tienne ? Ne sais-tu pas que les erreurs du monde sont faites pour t’améliorer et te faire évoluer personnellement ? En vérité, tu te crois irresponsable et tu l’es devenu à force de le croire. Puis devenu irresponsable, tu constates ton impuissance et tu te dis « je n’y pouvais rien ». Mais c’est bien à cause de toi que nous en sommes arrivés là, pas d’un autre, parce que tu es devenu raisonnable et que tout un troupeau a voulu faire comme toi en devenant « raisonnable ».

Tu n’as pas voulu déranger la marche du monde. Et il fit faillite. Et tu es encore vivant, parce que justement tu as cru les imbécillités du troupeau. Vas-tu donc continuer ainsi, prisonnier de ton intérêt, persuadé de ton matérialisme qui te condamne à l’enfer de n’être qu’une bête ? Attendant qu’un autre te précède dans la mort ? Ou vas-tu te lever contre tes certitudes et les affronter, faire amende honorable, demander humblement pardon pour toutes tes lâchetés, toutes tes colères ridicules, tes abandons d’orgueilleux, tes justifications de vermisseau, ta tristesse, sans parler de tous les autres péchés capitaux que tu as cultivés avec délectation jusqu’à ne pouvoir vivre sans te repaître de cette misère que tu entretiens ?

Tu tournes en rond vermisseau et comment pourrait-il en être autrement, puisque tu ne diriges pas ton regard vers le saint étendard du sacrifice ? Toujours, il faudrait que les autres y passent les premiers. Qu’ils se sacrifient d’abord et tu les suivras. Encore que, tu ne suivras personne d’honorable avec une telle attitude. Tout juste garderas-tu à l’esprit l’idée de beau, de bien et de juste. Plus souvent, tu la jalouseras dans ta médiocrité jusqu’à en oublier son importance.

Sache bien que ce ne sont pas les crises écologiques qui vont tuer le monde. Pas plus que les guerres, les famines et les maladies. Nous devons tous mourir un jour. Le tout est de savoir comment. Les souffrances supplémentaires que nous nous imposons, proviennent de personnes en manque de sens, comme toi, surtout dans notre monde libéral et prospère. Nous mourons prématurément de notre bêtise, et plus souvent encore de notre ennui ou de notre désir de protéger les autres. Dans notre France décadente, je pourrais te citer des centaines d’exemples. Je vais en prendre deux ou trois pour essayer de te faire sortir de ton ignorance. Tu me diras que ceux-là ne correspondent plus à ton époque mais là encore, c’est ta bêtise qui parle. Si tu étais intelligent, tu ferais la transposition « >

Lire la suite

56 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Esprits Libres – Didier Raoult" Radio classique du 01/04/2020.

    Ouah, la grosse claque, même pour moi. Je comprends mieux ce que la compétence a de dérangeant. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Andrew Cuomo, le nouveau héros de l'Amérique" L'Express du 30/03/2020.

    Voilà le nouvel héro gauchiste fabriqué de toute pièce. L'article précise-t-il que ce démocrate a refusé le confinement proposé par D Trump ? Dans  notre presse, c'est Donald Trump qui n'a pas réagi avec assez de vigueur, et qui a pris cette crise à la légère. Tant et si bien que là-bas comme ici en Europe, ce sont les états les plus socialistes qui sont touchés. Là-bas, la Californie et l'état de New York. Et chez nous, la France l'Espagne et l'Italie. Pur hasard !

    "Aux Etats-unis, qui recensent le plus grand nombre de cas confirmés, la propagation du virus s’accélère dans la région de New York." Le Monde du 31/03/2020.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Coronavirus – Le Professeur Raoult menacé par un médecin financé par des laboratoires pharmaceutiques" MPI du 30/03/2020.

    Celui qui l'a menacé, croit véritablement en ses mensonges. Voilà ce qui explique l'attitude de tous les autres, qui font n'importe quoi.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    "Onze ans après le H1N1, Roselyne Bachelot se voit réhabilitée" Figaro du 29/03/2020.

    Réhabiliter les incompétentes qui ont eu tort de bout en bout. C'est la cerise sur le gâteau, la réécriture de l'histoire à l'avantage de tous ces incompétents. 

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "EXCLUSIF. Coronavirus : plusieurs cas mortels d'usage de la chloroquine en France"  Le Point du 30/03/2020.

    Ces Français ne font plus ni confiance à l'état, ni en la médecine, jusqu'à se tuer.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.