Accueil » Confusion des sexes » L’inceste et les pires déviances proposées librement sur Pornhub et Youporn
Antiféminisme Aimeles

L’inceste et les pires déviances proposées librement sur Pornhub et Youporn

Publié le 29 septembre 2016 par Léonidas Durandal à 19 h 48 min

Depuis le 15 septembre, la Russie vient d’interdire aux sites Pornhub et Youporn de diffuser leurs vidéos. Sans hypocrisie, je ne connaissais pas Pornhub et à cause de cette interdiction, j’ai eu la curiosité (malsaine) d’aller y faire un tour. J’ai alors découvert des vidéos qui mettaient en scène des relations incestueuses, mère-fils, fille-père, demi-sœur/demi-frère, beau-fils/belle-mère, belle-fille/beau-père et ceci en première page. Leur succès est assez important pour que certaines approchent 2 millions de vues.

Même s’il faut relativiser ce chiffre par rapport aux 4 milliards d’internautes susceptibles d’y avoir accès et aux visionnages multiples qui grossissent les scores, ce phénomène ne doit pas être négligé. Il touche plus ou moins tout le monde parce que d’abord, l’accès à ces sites est libre, il n’y a aucune limite d’âge et n’importe qui peut s’y retrouver. transEnsuite, il faut être réaliste, presque tous les jeunes en Occident y ont été faire un tour quand ils ne les fréquentent pas régulièrement.

De la pornographie accessible à des mineurs, soit, nous n’en sommes pas à une contradiction près dans nos pays qui se disent très soucieux de la protection de l’enfance. Là où la situation se complique, c’est lorsque le contenu de ces sites devient carrément illégal et pervers, même pour les adultes. En France, l’inceste est poursuivi. La zoophilie aussi. Il est également proscrit de faire la promotion de crimes, délits et entraves à la loi. Le texte de 2010 est même une émanation directe des associations de victimes qui ont fait pression pour que le terme « inceste » soit rajouté de manière explicite. Mais alors que notre société dit condamner l’acte, elle en favorise la diffusion sur le net. Il est vrai, ces vidéos ne sont probablement pas le fruit de vraies relations incestueuses. Cependant, elles mettent en scène et propagent ce fantasme déviant, et elles outrepassent la loi. Il me semblerait normal qu’elles soient interdites.

Encore plus glauque, j’ai revisité le site Youporn pour l’occasion et je me suis aperçu que toutes les formes de déviances y étaient proposées dans leur moteur de recherche, de la zoophilie à la transexualité. Pour cette dernière, j’avais déjà remarqué que de telles vidéos étaient suggérées subrepticement en dessous des productions dites « normales ». Même l’internaute dont l’esprit n’a pas encore été entièrement perverti est donc invité à « élargir le champ de ses possibles ».

 

Jeunesse déstructurée

Il est toujours difficile de dire qui est le premier, de l’oeuf ou de la poule. La pulsion sexuelle encourage la production de tels films et ces films encouragent la pulsion sexuelle. Pour sortir de ce débat (et de ces relations stériles), il faut donc envisager la question autrement et s’interroger sur le chaos sexuel actuel. Evidemment, ces fantasmes d’inceste, ou transexuels, peuvent toujours affleurer chez quelques êtres troublés dans n’importe quelle société. La question est plutôt, pourquoi, ceux-là sont devenus un phénomène de masse dans la nôtre. Les vidéos sur l’inceste qui sont particulièrement visionnées, sont la conséquence d’une époque où les limites entre les générations et entre les collatéraux, se sont effacées. Elles favorisent également un tel mouvement en faisant voyager les imaginations sur des terrains qu’elles n’auraient jamais parcourus auparavant.

Publication "suggérée" sur Facebook : des garçons bien jeunes...

Publication “suggérée” sur Facebook : des garçons bien jeunes…

Une adolescente me demandait récemment pourquoi il était interdit d’avoir des relations sexuelles avec son frère. Je ne crois pas qu’il faille se réjouir d’une telle démarche franche et confiante envers un adulte. Pour elle, il n’était plus question de tabou et moi-même, tellement habitué à fréquenter la misère, son interrogation ne m’a pas surpris. L’enfermement ne terrifie plus. Au contraire, il est devenu familier. Je lui ai répondu de manière intellectuelle. Je ne sais pas si son coeur n’en retiendra rien. Avec un peu de chance…

Dans notre société, maman baise avec plusieurs hommes, elle a eu plusieurs enfants d’eux, qui ne savent pas pourquoi eux-mêmes ils se contiendraient avec ces proches dont ils ont du mal à identifier le statut. Tout se mélange. La famille devient un cloaque matriarcal ouvert à tous où tout est permis, et en même temps replié sur lui-même, incapable de s’ouvrir à l’altérité. Les pères y restent de grands enfants. Et les vidéos de ces sites retranscrivent ces situations familiales dans les attirances sexuelles troublent qu’elles génèrent. Elles leur donnent, et les légitiment. A moins que les séparations, les divorces qui ont “>

Lire la suite

30 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Sexualité masculine : “La pornographie peut aussi bien complexer que rassurer””, L’Obs du 14/12/2017.

    On est loin de la pornographie libératrice. Mais l’Obs a toujours du mal à avouer que la libération sexuelle était le plus gros fake de l’histoire de l’humanité.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “Pornographie ? Entretien avec Judith Reisman à Montréal” MPI du 10/11/2017.

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.