Accueil » Rire » Marie-Claire, je voudrais une femme intelligente et sensible pour cet été
Antiféminisme Aimeles

Marie-Claire, je voudrais une femme intelligente et sensible pour cet été

Publié le 17 juillet 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Et ça, elles n’ont pas en stock.

Voici une la newsletter du magazine Marie-Claire vendredi dernier. Sur 11 titres, 9 qui parlent de sexe. 7 images sur 11 nous présentent une image érotique ou de couple en train de se prendre.

 

Avec ça, les hommes et les femmes sont certains d’apprendre à entretenir des relations durables ! Et dire que les féministes nous reprochent toujours nos blagues un peu grasses et qu’on ne peut plus en sortir une sans se faire taxer de sexisme. Eh bien voilà la réalité féministe : faîtes ce que je dis et pas ce que je fais, ou comment développer une forme de pornographie sans avoir l’air d’y toucher.

 

Je propose aux dirigeantes de rebaptiser « Marie-Claire » en « Marie couche-toi là ».

 

Et les filles ne pourriez-vous pas stimuler un peu plus vos lectrices en dehors du clitoris ? quel homme croyez-vous pouvoir garder en vous comportant comme des traînées ?  

A moins que… Ah ça y est, j’ai compris !

 

 

 

marieclaire1

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

17 Commentaires

  1. Commentaire de Miyu:

    4976605134c82a2236a2c290feb212ed « eh moi qui croyait que Mme Badinter qui était à la tête de ce genre de magazines » En l’occurence Mme Badinter n’est pas à la tête de Marie-Claire, ni à la tête d’un quelconque autre magazine féminin. Et comme cela a déjà été dit vous confondez femme et féminisme. Des femmes sont à la tête de ce magazine, pas des féministes. Des femmes qui ont compris que si elles ne voulaient plus être taxées de sexistes et subir l’opprobre des associations féministes, elles feraient bien d’entrer dans le jeu de ces dernières et de faire mine de supporter leur cause. Ce qui donne des articles creux et superficiels avec une pointe de féminisme, pas grand-chose d’engagé et pas suffisamment pour éveiller les consciences mais juste assez pour qu’on les laisse tranquilles. Un peu comme les entreprises pollueuses qui se décident à passer au papier recyclé : c’est du marketing. Mais c’est vrai que le scénario où de diaboliques féministes essaient de créer une armée de harpies castratrices en lavant le cerveau de pintades sans défense via leur magazine féminin est nettement plus vendeur…

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Mais qu’est-ce que vous racontez ???????????

      Vous savez ce qu’est un actionnaire principal, vous savez ce qu’est « Publicis » et vous savez quelles relations entretiennent les sponsors qui subventionnent les magazines. Pauvre innocente. Franchement il est temps de grandir un peu.

  2. Commentaire de Patrick:

    3a13e324889beb627a2aaddbf10e0a2c

    Ah ? Mais… Alors bon, arrêtez moi si je me trompe, mais je croyais que les féministes, justement, luttaient contre les magazines comme Voici, Marie-Claire, Gala et autres torchons féminins parce qu’elles trouvaient que ça gagatisait la femme et la réduisait à un objet sexuel en devenir en lui apprenant, par exemple, que « la fellation est le ciment du couple » ?

  3. Commentaire de kasimar:

    28199c9874194173ea91e09a2ae0b168

    Oui enfin y’a des magazines pour hommes avec des filles en petite tenues qui nettoyent des voitures…

    Tu veux peut-être parler des salons automobile ou des CES Las Vegas, ce genre de salon où bien que minoritaires les femmes y sont présentes ? C’est pas de la faute des hommes si la publicité se sert des charmes de femmes et hôtesses pour vendre un produit.

    Et ça, ça n’est pas une représentation du sexe féminin des plus classe. Mais bon c’est pas grave, ça détend.. Vous tous vous vivez dans des mondes si austères!

    Comme je vous l’ai dit plus haut, je n’y suis pour rien pas plus moi que mes frères de même sexe (du moins ceux qui n’y sont pas impliqués) dans ces stéréotypes.

    C’est d’ailleurs loin d’être mon idéal de femme, puisue les femmes ne sont pas des objets exploitables.

    Interrogez des femmes qui lisent ces magazines vous verrez qu’elles ne les prennent pas pour argent comptant. Ces magazines donnent une image de nana parfaite, toujours tirées à 4 épingles, qui savent tout faire (du poulet basquez au sexe tantrique)…

    Je n’ai pas dit que toutes ces femmes qui lisaient ces magazines étaient toutes cruches comme pas deux. Même si les femmes qui lisent fréquemment ce genre de magazines n’ont pas une personnalité si profonde. Mais la propagande (misandre) elle est bien présente dans ces magazines. Et il y a bien un lien entre le féminisme victimaire et ce magazine.

    Au passage je ne comprends pas que le fait de vouloir avoir le même statut que les hommes on puisse crééer au moins 30 % de paperasses inutiles uniquement pour cette catégorie de personnes (au passage merci à l’environnement et les arbres) ?

    Les femmes aiment bien se projetter dans cette image. Tout en sachant que dans la vie, les choses sont moins parfaites mais aussi moins superficielles.

    Oui enfin c’est comme pour les télé réalités, les jeux, les films … chacun son loisir, néanmoins je fais partie de ceux qui gardent tout de même un pied sur terre et qui surtout ne lisent pas n’importe quoi comme magazine, le temps étant un luxe que je n’ai pas.

  4. Commentaire de Persephone:

    Oui enfin y’a des magazines pour hommes avec des filles en petite tenues qui nettoyent des voitures… Et ça, ça n’est pas une représentation du sexe féminin des plus classe. Mais bon c’est pas grave, ça détend.. Vous tous vous vivez dans des mondes si austères! Interrogez des femmes qui lisent ces magazines vous verrez qu’elles ne les prennent pas pour argent comptant. Ces magazines donnent une image de nana parfaite, toujours tirées à 4 épingles, qui savent tout faire (du poulet basquez au sexe tantrique)… Les femmes aiment bien se projetter dans cette image. Tout en sachant que dans la vie, les choses sont moins parfaites mais aussi moins superficielles. 

  5. Commentaire de leBoss:

    22922d22fb73c9baffdebe960e0831ea

    Saleté de féministes elles sont partout, y compris à la tête de ces torche cul féminins! Le problème c’est que si y’a des mecs qui peuvent comprendre le féminisme, beaucoup de femmes ne le comprenne pas et donc sont facilement manipulables, toute façon les femmes et la politique! alors autant parler cul à celles là… N’oublions pas que le mouvement féministe n’a pas été inventé par une femme mais par un homme…

  6. Commentaire de kasimar:

    33c3877155873f8eb0e11a7528a8a81b

    Quant aux magazines plus anciens, je prépare justement un très bel article, presqu’un article universitaire pour montrer que cette forme de domination féminine dans les magazines n’a pas commencé en 1968, loin de là.

    Pourtant j’aurais juré que celà à commencé depuis mai 68, il est vrai que la propagande de l’éducation nationale est un poison qui tue lentement les prises de conscience mais j’ai toujours pensé que celà à commencé en mai 1968.

     

    Celà dit j’ai conscience que celà a été préparé à l’avance.

  7. Commentaire de kasimar:

    Ca n’est pas une littérature très intellectuelle, mais un peu de légèreté ça ne fait pas de mal. Déridez-vous

    Mouais dépenser quelques euros qui peuvent me servir pour des conneries qui de toute façon ne seront pas lu jusqu’au bout car dénuées d’intérêt je ne vois pas ce qu’il y a à cautionner là-dessus.

    Mais c’est vrai que des magazines qui matraquent le subconscient des femmes sur la violence unisexe (tiens c’est bizarre on ne parle jamais de l’autre violence celle des femmes même elle est très encouragée sur ces magazines ) en plus de la propagande de la doxa des clubs des hystériques, si ce n’est pas l’oeuvre des féministes ça s’en rapproche en tout cas.

     

    Un peu de bonne foi les gens ça ne tue pas et ça rend plus crédible

  8. Commentaire de Persephone:

    Mais Durandal, les magazines féminins existent depuis bien longtemps! Bien avant le droit de vote des femmes, avant ils parlaient de vêtements et de ménage… Maintenant de sexe et de vêtements, les occupations changent. Et oui pour le coup vous êtes à côté de la plaque la plupart des féministes ne sont pas fan de ce genre de presse. Mais où vous avez raisons ces magazines véhiculent certaines idées féministes (parce que ça plait aux lectrices). Mais ils ne sont pas vraiment féministes, comme vous le soulignez ils cantonnent les femmes à des fan de vêtements, à la pointe de la « tendance sexuelle » avec quels infos sur des stars. Mais encore une fois vous prenez les gens pour des cons, les femmes qui lisent cela, ne prennent pas ce que disent ces magazines pour argent comptant, ça reste une distraction légère, une aération de l’esprit. Comme pas mal de mecs lisent des magazines du style Entrevue et consort. Ca n’est pas une littérature très intellectuelle, mais un peu de légèreté ça ne fait pas de mal. Déridez-vous.

  9. Commentaire de nez:

    Là où votre argumentation tombe à l’eau c’est que les féministes ne publient pas ces magazines et, au contraire, les critiquent justement.

    Autrement dit, vous confondez femmes et féministes.

  10. Commentaire de kasimar:

    3c922e3a7946ea2080fabba4a74626c9

    C’est là où l’on voit l’étendu de la bêtise des féministes.

    Je me suis toujours demandé pourquoi les femmes qui veulent devenir intelligente lisent ces conneries sans queues ni tête.

    Mais je ne perds pas espoir, il y a des femmes suffisamment intelligentes pour lire des magazines qui veulent dire tout et son contraire.

     

    C’est comme pour ceux et celles qui suivent le foot à 100 % jamais compris en fait l’intérêt

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription