Accueil » Homme en lutte » M Couillu se fait respecter auprès de Melle Catin.
Antiféminisme Aimeles

M Couillu se fait respecter auprès de Melle Catin.

Publié le 6 août 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Si nos mères nous apprennent à respecter les femmes, bien souvent, elles oublient de nous dire qu’au préalable, avant d’être gentil, il faut que nous apprenions à nous respecter en tant qu’hommes. Elles font de leurs petits chéris de potentielles victimes auprès de leurs futures compagnes. Si nous échouons à former un couple, elles en profiteront d’autant plus qu’elles pourront nous récupérer auprès d’elles.  Nos pères qui n’ont plus guère de rôle dans nos familles ne sont plus des exemples positifs qui pourraient nous guider sur le chemin de notre autonomie. Ils ne sont plus aptes à nous transmettre cette fierté d’être un homme et cette capacité à assumer nos désirs masculins face aux exigences de nos compagnes.

Le livre :“Les principes qui gouvernent les interactions sociales“, en provenance des études sur la masculinité (ManhoodAcademy.com) propose une forme de déprogrammation sur ces questions puis une reprogrammation avec exemples dans un cadre de théorie comportementaliste. L’aspect mécanique de la démarche n’est pas totalement inintéressant. Il peut permettre à des garçons pétris de valeurs féminines (presque tous les garçons en France aujourd’hui) de contrer ces attitudes inconscientes et négatives qui leurs ont été inculquées malgré eux, qu’ils répètent inlassablement et qui entravent leurs relations sociales et amoureuses. Dans une partie qui lui est consacré, et qui concerne un peu plus les sujets que j’ai l’habitude d’aborder, il est très bien montré comment le féminisme est vecteur de désordre dans les relations entre hommes et femmes.

 

 

130806Mrball2.jpg

 

Ce livre ne peut servir à un homme à se guider sur une vie, mais il peut lui donner les moyens de pouvoir faire ses propres choix. En ceci, il mérite d’être lu, en particulier quand, tout gentil, on ne comprend pas que “ça ne marche pas avec les filles”.

Le site propose des aides, des accompagnements, des exercices en Anglais. Il possède sont coreligionnaire en France sous la forme de http://www.tropgentilpouretreheureux.com/

 

130806mrball.png

 

 

Pour vous donner un exemple plus précis de la démarche, je vous ai traduit un dialogue entre les deux membres d’un couple dont l’homme apprend à la femme à sortir de son narcissisme. Pour ce faire, il l’oblige de manière pédagogique à prendre en compte ses attentes et besoins d’homme. Page 256 :

 

Melle Catin :
[Je sors avec une fille depuis quelques mois et parce que j’exerce mon autorité sur elle, maintenant elle s’est investie émotionnellement dans notre relation. Je suis censé aller la voir ce soir. Quelques heures avant le RDV, elle m’envoie un texto]

 

Peux-tu venir demain au lieu de ce soir? Je sors avec mon amie pour son anniversaire.

 

[Elle introduit une attente concurrente et tente de la justifier.]

M. Couillu :
[Je lui répond]

Ne te comporte pas comme une salope.

[Je la punis en la mettant à distance et en la réprimandant]

Il fallait annuler avant. Ne me dis pas ça aujourd’hui.

[Je lui dis ce que je pense, en veillant à ne pas justifier mon attente, au moins jusqu’à ce qu’elle reconnaisse mon autorité.]

Melle Catin :
Pourquoi tu te comportes comme un imbécile ?

[Elle me punit également en me rejetant et en me réprimandant, mais de manière plus passive et plaintive.]

Pourquoi ne pourrais-tu pas te détendre et t’apercevoir que tout ne tourne pas autour de toi ?

[Elle rejette la faute sur moi]

M. Couillu :
Je t’ai dit d’arrêter de te comporter comme une salope

[Même punition.]

Melle Catin :
Ey, je n’en suis pas une. C’est une chose importante pour mon amie, je vais donc y aller. Je te verrai demain. N’en fais pas tout un plat.

[Elle me punit de ne pas être d’accord en ignorant mes attentes.]

M. Couillu
Cesse d’agir comme une salope.

[Même punition.]

Melle Catin :
Pourquoi tu fais ça ?

[Elle me punit en essayant maintenant de me culpabiliser. Elle est passée du rejet agressif au rôle de la victime passive.]

M. Couillu :
Je t’ai dit, cesse d’agir comme une salope.

[Même punition.]

Melle Catin :
Qu’ai-je fait?

[Comme si j’étais un tyran.]

M Couillu :
Je viens de te dire. Maintenant, arrête d’agir comme une salope.

[Même punition.]

Melle Catin :
Pourquoi es-tu si méchant?
Pourquoi tu ne peux pas me soutenir ?
[Tentatives plus passive de me culpabiliser en revenant à ses attentes.]

M Couillu :
Arrête. De te comporter. Comme une salope.

[Même punition.]

Melle Catin :
Pourrais-tu être un peu plus poli ?

[Nouvelle culpabilisation, détournement]

M Couillu :
Cesse de jouer “>

Lire la suite

18 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “ÊTES-VOUS VRAIMENT LE SEUL DANS LA VIE DE CETTE FILLE?”, neomasculin du 01/11/2018.

    Après la lecture de ce genre d’article, la cote de la jeune fille catholique s’élève encore dans mes critères.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “BLUE VALENTINE, CHEF-D’ŒUVRE ANTI-FÉMINISTE”, Le roi de la jungle date ?

    Pas dit mieux au niveau de l’analyse, si ce n’est le dégoût profond quand je voyais le mec à l’écran, et la fille le baiser en beauté avec ses airs de fausse naïve.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “Ce que les femmes attendent des hommes aujourd’hui”

     

    Le décalage est trop important.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “#VIOL Scandaleux. Le blogueur pro-viol et anti-féministe Roosh V organise des rassemblements samedi, dont plusieurs en France (interdits aux femmes et aux homosexuels)”, L’obs du 03/02/2016.
    Il veut seulement défendre sa conception de la masculinité et il est stigmatisé comme antiféministe. Ces féministes, il leur faut vraiment des ennemis pour exister.

    • Commentaire de sonia:

      “Il soutient aussi que le viol devait être légal dans le cadre privé et dispense, dans sa newsletter hebdomadaire, des conseils pour “isoler une fille dans un bar” ou réagir lorsqu’une femme oppose une résistance dans la chambre à coucher.””séduire” les femmes sans leur consentement”

      c’est une conception de la masculinité viable ? cette dérive grave visiblement touche aussi les enfants comme le montre cette article

      http://wanted-pedo.com/bis/les-intellectuels-de-luniversite-declarent-que-la-pedophilie-est-naturelle-et-quil-est-normal-que-les-hommes-soient-excites-par-les-enfants/

      En tous cas j’ai signer la pétition l’apologie du  viol c’est non quelque soit les raisons invoquées

       

       

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Je ne sais pas. Comment faire avec les femmes qui refusent d’assumer leurs pulsions sexuelles et qui aiment beaucoup ce genre d’hommes ? On ne va pas les enfermer tous et toutes ? C’est du n’importe quoi.

        • Commentaire de sonia:

          On peux  commencer par arrêter de  donner une éducation à la bonobo aux enfants . ce type avec son idéologie du viol en est le vecteur  avec les autres dégénéré tel que les LGBT, les féministe pro sexe , les soi disant psy pro pédophile  et pro inceste et autres pornocrates .

           

           

          • Commentaire de kasimar:

            Pour information je vis avec une personne très gourmande en la matière, je suis plutôt jeûneur en ce qui me concerne, donc le cliché des hommes obsédés ou qui ne pensent qu’au c.. tombe aux oubliettes.

            Les féministes n’ont pas inventé la poudre, je le conçois, mais de là à accuser les hommes de leur propres tares ou du peu d’estime qu’elles ont d’elles-mêmes …

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Toutes les femmes font les saintes en matière de sexe, mais en vérité, l’acte sexuel est fatigant pour l’homme, tandis qu’il est flatteur pour la femme. Déjà, quand on dépassera cette hypocrisie là, on aura fait un grand pas.

    • Commentaire de Manuela:

      Un homme est-il “normalement” agressif? en tout cas certaines femmes aiment la brutalité si elle est mesurée biensur, mais toutes ne fantasment pas sur Guy Georges heureusement.

      • Commentaire de sonia:

        je ne sais pas si l’homme (et la femme ) est normalement agressif mais je refuse de croire qu’il est un violeur né.

        si la pulsion sexuelle est normale chez l’être humain car à la base de l’instinct  de survie le viol (sur adulte ou  sur l’enfant ,) lui est une construction sociale qui se base sur le rapport à l’autre . C’est mon opinion en tous cas.

        • Commentaire de Manuela:

          je partage votre avis.

        • Commentaire de Léonidas Durandal:

          Les violeurs ont un profil psy très particulier. Une mère acariâtre en particulier.
          Après, il y a la vie psychique, dite normale, qui peut inclure des scénarios plus ou moins violents.
          Les féministes confondent les deux, cela les arrange.

          • Commentaire de Manuela:

            ont ils également des tendances homosexuelles, comme le mari d’Alexandra Lange?

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Je ne sais pas. Certains doivent ressembler au personnage de Psychose d’Alfred Hitchkock en moins pires. Mais ce doit être une très petite minorité… Pour ceux-là leurs mères ne me semblant pas avoir de bon rapports avec la gente masculine dont elles se sont servies comme pourvoyeurs de sperme, j’imagine que leurs fils torturés et en plus s’identifiant à leur mère ne doivent pas avoir une envie démesurée d’homme, et que leur pulsion homosexuelle ne doit pas être très forte le cas échéant. Dans la plupart des cas, je pense qu’ils retournent une sexualité proprement tournée vers les femmes de manière violente vers des femmes. Après il faudrait voir statistiquement… J’imagine également que leur identité sexuelle doit être plus chancelante que la moyenne, et qu’ils peuvent avoir plus que d’autres, des pulsions désordonnées. Ce serait logique.

  5. Commentaire de Pâté Rose:

    Bonjour !

    J’ai lu votre article avec grand intêret et voilà mon problème (puisque vous prodiguez tant de conseils, vous saurez peut-être quoi faire) : Pour entretenir une saine relation de couple il faut donc que l’homme reprenne toute domination sur sa compagne (soit moi en l’occurence). Mais dans le cas d’un dialogue comme celui-ci, y’a un truc qui coince.
    La première fois qu’il me traitera de salope je rirai certainement.
    La deuxième fois j’exigerai donc le prix de mes services.
    Et la troisième je n’attendrai plus rien de lui sinon des excuses.

    Je crois que mon copain n’a pas envie d’être célbataire, on fait comment ?

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      C’est écrit dans l’article en Anglais : pour bien faire, il devrait vous quitter. Vous n’en valez pas la peine. Et quand 2 ou 3 ou une 10aine vous aura quitté, vous aurez un peu plus de plomb dans la cervelle. En attendant, ce sera du n’importe quoi. 

  6. Commentaire de Ajax:

    b7c52dd86b5b5ed4f81ef38aa2f5faf3

    pour les filles qui liraient ceci : la première fois que ce débile vous insulte, dites lui qu’il pourra rappeler quand il sera d’humeur à être poli, et ne lui adressez plus la parole avant qu’il se soit excusé. Non, ça n’est pas difficile.

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.