Accueil » Art » Où sont nos enfants ?
Antiféminisme Aimeles

Où sont nos enfants ?

Publié le 18 février 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Vidéo censurée car \ »portant atteinte à l\’image\ » de l\’auteur de la bande sonore…

 

Féministes destructrices des familles, Antiféministes pour survivre :

 

Chaque époque est une époque de décadence. En réaction au féminisme, des hommes ont décidé de réagir. Oui, nous osons poser la question : où sont passés nos enfants….

 

 

Où sont nos enfants ?

 

 

Elles nous volent nos enfants

Et comptent avoir une famille

Mais leurs mains couvertes de sang

Nous rappellent leur vice

Notre seul héritage est le manque de confiance

Elles écoutent les folles toutes remplies de souffrances

Qui valent mieux que les hommes en toutes circonstances

L’esclavage des mâles est leur seule perspective

Et après nous avoir ôté toute force vivre

Nous avoir refusé notre part d’humanité

Elles s’effraient au-dedans de nos fragilités

Rendez-nous notre passé,

Rendez-nous notre stabilité

Rendez-nous l’amour égaré,

Nos certitudes et nos difficultés

Nous les préférons à votre monde disloqué

A vos peur désormais d’enfanter

Votre pouvoir totalitaire est à la fin de son règne,

Ou s’effondre nos vies ou vous abandonnerez.

 

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

4 Commentaires

  1. Commentaire de rondoudou:

    « Je suis très influençable »

     

    Donc je comprends d’où tu tires toutes tes conneries.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Non, en fait, il était sous-entendu que je m’entourais de beau… moi. Tandis que vous……… Mais vous n’avez même pas saisi l’allusion. Du balai.

  2. Commentaire de rondoudou:

    Tiens j’ai deux bonnes chansons pour toi aussi : « Paranoia, paranoia Everybody’s coming to get me Just say you never met me I’m running underground with the moles Digging in holes Hear the voices in my head, I swear to god it sounds like they’re snoring But if you’re bored, then you’re boring The agony and the irony, they’re killing me I’m not sick, but I’m not well And I’m so hot, cos I’m in hell »  » Je sombre dans la folie Traumatisé par ma vie, je sens m’éloigner Je sombre dans la folie J’ai le cancer de l’esprit, je sens m’éloigner Je sombre dans la folie Traumatisé par ma vie, je sens m’éloigner Je sombre dans la folie J’ai le cancer de l’esprit. »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription