Accueil » Etat de droit et politique » Pourquoi est-il dit que la France a la droite la plus bête du monde ?
AIMELES Antiféminisme

Pourquoi est-il dit que la France a la droite la plus bête du monde ? (leçon politique)

Publié le 19 mars 2021 par Léonidas Durandal à 9 h 22 min

transportons-nous en 1934, le 06 février. Le colonel De La Rocque et ses croix de feu ont l’occasion de renverser un gouvernement de gauche élu démocratiquement, corrompu mais élu démocratiquement. Vous me direz, que ce n’est pas bien et je ne devrais pas cautionner une telle attitude. Or selon les critères qu’elle se donnait à elle-même, cette droite honnissait le système parlementaire (tout en promouvant un programme socialiste). Croiriez-vous donc que le colonel De La Rocque se fût allé jusqu’au bout de son idée. Et non, il demanda à ses troupes de se retirer. Le coup d’état n’eût pas lieu, et la France allait reprendre une tartinée de corruption institutionnelle socialiste juste avant de déclarer la guerre à l’Allemagne dans des conditions, comme d’habitude, catastrophiques.   

Bon, la guerre contre l’Allemagne terminée, et gagnée par des gens sérieux, la France se dit qu’elle devait bien un petit quelque chose au général de Gaulle qui lui avait permis de figurer parmi les nations vainqueurs en usant à fond de quelques 1500 expatriés londoniens.  Du coup, le pays allait échapper au socialisme pour quelques temps, quelques mois exactement. Le temps pour les socialistes de se refaire la cerise et de remettre le pays de nouveau dans la panade, cette fois en Algérie. Il faut dire que notre sauveur de général qui avait tout compris en matière de conflits géopolitiques mais qui n’entendait absolument rien en philosophie, s’était dit, avec le programme du « conseil national de la résistance »,  qu’il lui suffirait de faire du socialisme avec des communistes pour que la France reconnaisse enfin les qualités managériales de la droite. Mais la France qui n’était pas si folle choisit de se passer du modèle pour en revenir bien vite à l’original, erreur qu’allait d’ailleurs commettre à l’identique un autre président dit de droite à partir de 1974 : Valéry Giscard. Puis un autre dénommé Jacques Chirac. Puis un autre dénommé Nicolas Sarkozy.

L’erreur est humaine. Sa répétition est diabolique. Et en matière de répétitions, la droite française insistait déjà depuis 160 bonnes années quand notre général finit par récupérer le pouvoir suite à l’incurie socialiste en matière de colonisation. Et contre toute exception à la règle, Charles de Gaulle allait donc insister. Au programme, oui, règlement du conflit algérien. Ca, il savait faire, quitte à duper tous les Français qui ne demandaient que ça (quelle horreur cela eût été de les mettre face à leurs responsabilités !). Puis élaboration d’un système politique prompt à mener un pharaon au pouvoir, étatisme de bon aloi, et relâchement des moeurs sous couvert de « progrès » et de bonne morale catholique. Du socialisme oui, mais organisé par un sauveur de droite, et ordonné avec autorité. Voilà qui devait tout changer et qui ne changea, comme d’habitude, rien du tout. L’Allemagne complètement détruite en 1945 allait repasser devant la France dès le milieu des années 60 en matière de production de richesses. Les socialistes français allaient reprendre le pouvoir peu après en France pour faire pire (en 1981), mais ne l’avaient-ils jamais quitté ce pouvoir ? Et alors que l’univers se désespérait de la disparition du communisme (uhm), notre pays trop « néo-libéral » au goût de beaucoup de ses membres, allait sauver l’idéologie marxiste dans le monde connu en la transformant en pleurniche écologiste, féministe, faussement minoritaire et racialiste. Il n’en faudrait pas tant pour détruire un pays qui avait su se placer au sommet des nations quand le monde était monarchique, et qui depuis, ne devait cesser de déchoir malgré toutes les récriminations socialistes sur ce constat (on les comprend).      

 

Conclusion

Cette histoire par trop redondante, et encore je n’en ai pris que les parties les plus élémentaires, nous indique clairement que la droite française est la plus bête du monde. Et ceci pour une raison bien précise : elle est. Oui, elle est, et elle n’apprend jamais de ses erreurs. Elle est, mais elle ne sait pas penser, et donc agir. Elle veut tout simplement « incarner », comme Jésus. Mais trop tiède, elle finit par faire du socialisme light, et à chaque fois, les Français se demandent quel est l’intérêt de promouvoir de tels suivistes.

Le Français n’est pas si bête sous certains rapports. Il vote socialiste parce que le socialisme est son unique horizon spirituel, parce que notre pays n’a jamais su géré les oppositions en fait. Nous aimons la paix intérieure, jusqu’à l’écrasement des individus ou des nations qui nous entourent, par faiblesse en quelque sorte. Le socialisme nous offre actuellement cette paix et cette unité.

La monarchie « >

Lire la suite

Un commentaire

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.