Accueil » Homme en lutte » Pour un soulèvement des hommes contre cette société qui a peur d’eux. La désobéissance civique comme moyen.
Antiféminisme Aimeles

Pour un soulèvement des hommes contre cette société qui a peur d’eux. La désobéissance civique comme moyen.

Publié le 3 juillet 2010 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Tout d’abord, à part un sentiment qui persiste et présent à l’état latent chez nombre d’entre nous, qu’est-ce qui nous prouve que cette société a peur des hommes ?

 

1 Les études sur la violence pointe le doigt sur les hommes;  

 

2 L’image de l’homme pédophile s’est propagée comme une traînée de poudre dans notre société. Les faits divers font la une de tous nos journaux dès qu’une affaire se présente, ce qui donne le sentiment que cette pédophilie serait généralisée dans notre société.

 

3 Les lois qui sont votées sous-entendent actuellement que l’homme serait un sous-citoyen. En effet un homme violenté n’aurait pas droit à la même protection de la part de l’Etat qu’une femme violentée.  

 

4 Les hommes sont très majoritairement mis en prison tandis que les crimes féminins sont progressivement dépénalisés (avortement, euthanasie).  

 

5 Aujourd’hui, nombre de secteurs connaissent une discrimination à l’embauche envers les hommes : des postes à l’université, des emplois de professeurs, d’employés; tandis qu’en parallèle, on fait la promotion permanente de l’embauche des femmes à tous les niveaux (même à l’armée, qui accepte régulièrement des documentaires dont le dernier en date sur les femmes pilotes de chasse, ou le BTP qui a fait la promotion lui-même de sa grande ouverture d’esprit en lançant une campagne pour montrer que les femmes y étaient de mieux en mieux intégrées et bienvenues). Aujourd’hui, il pèse toujours sur un professeur homme, le soupçon d’être un pédophile en puissance. Et plus ce soupçon devient pesant, moins il y a d’hommes pour s’orienter vers ces carrières et moins les petits garçons ont l’exemple d’hommes pour les instruire, moins ils réussissent à l’école et moins ils ont de chance de faire des études supérieures. Le serpent se mord la queue. Il faut dire que la peur engendre la peur. Dans le dernier exemple qui nous préoccupe, moins il y a d’homme dans un secteur, moins on trouve naturel leur présence. Et dès qu’un homme perce dans ce milieu, non seulement il est soupçonné d’être un pédophile en puissance, mais en minorité, il est de plus en plus incompris de la part de ses collègues femmes. Par beaucoup d’aspects, cette société me fait penser à l’Amérique ségrégationniste ou à l’Afrique du Sud de l’Apartheid. Le sud qui refusait, pour partie, de considérer le citoyen noir à l’égal du citoyen blanc, se justifiait en se faisant peur. Ces blancs se disaient entre eux, que l’homme noir était dangereux, qu’il n’était pas civilisé, que derrière chaque noir il y avait un criminel en puissance. Quand on décrypte le discours féministe, on en est pas loin d’arriver aux mêmes conclusions pour la personne de sexe masculin. Les féministes ont réussi à propager l’image d’hommes dangereux pour la société, ce sont potentiellement les violeurs. Aujourd’hui, ils sont soupçonnés d’être tous, des violents prêts à battre leur femme et surtout à les harceler psychologiquement pour obtenir tout ce qu’ils désirent : et les statistiques le prouvent!!! D’ailleurs, inutile dans notre société, d’étudier la violence des femmes, elle n’existe pas (tout comme il y a quelques années, l’homosexualité féminine n’existait pas ou n’était considérée, au pire, que comme une lubie passagère chez ces dames : aujourd’hui que ces dames homosexuelles revendiquent d’adopter des enfants, on commence à comprendre la direction que ces homosexuelles, en se cachant, on fait prendre à notre société).

 

Le patriarche n’est plus la figure rassurante qui guidait sa famille à travers les écueils propres à chaque vie humaine. Aujourd’hui le patriarche est un dangereux harceleur, un pédophile en puissance, un homme d’une violence aveugle. Depuis que les hommes ont le poids que les femmes veulent bien leur accorder dans la famille, ils ne font plus guère le poids. Leur image serait même devenue celle d’un monstre. Il ne faut pas compter sur les femmes pour renverser cette image. Plus on commet de méfaits et d’injustices envers une catégorie de la population, plus on s’enfonce dans la peur et la culpabilité envers cette catégorie de la population. Ainsi, les blancs du sud, loin de revenir à la raison au fur et à mesure que la société se transformait, sont entrés dans un délire paranoïaque envers les noirs. Nous sommes entrés dans ce délire paranoïaque contre les hommes en occident. Le délire paranoïaque de l’homme violent n’est qu’un des signes précurseurs d’une société qui auto-justifie toutes les attaques sexistes qu’elle mène contre les personnes de sexe masculin. Les féministes sont de plus en plus coupables de ce qu’elles ont fait (contre la famille, contre les hommes, contre “>

Lire la suite

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

12 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Paris s’inquiète du harcèlement des femmes dans la rue”, Figaro du 01/6/2017.

    “Vladimir Poutine au Figaro : «Sur la Russie, vous vous effrayez vous-mêmes»”, Figaro du 31/05/2017.

    Il n’y a pas que par rapport à la Russie que nous sommes efféminés.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Pédophilie : un instituteur devant les assises”, Figaro du 08/12/2016.

    Ce n’est pas tant le fait divers qui m’interroge que la manière dont il a été traité. Le journaliste sous-titre :

    Avant de s’en prendre à une trentaine de fillettes, notamment dans l’école de Planaise où il enseignait en Savoie, entre 2011 et 2013, Éric Molcrette, sans casier judiciaire, n’avait jamais fait parler de lui.”

    Sous entendu, cela pourrait être n’importe qui et le moindre homme pourrait vous sauter dessus, et sur vos enfants.

  3. Commentaire de landy:

    ab5d5cd5a92485bb848489b49cad76c5

    notre époque est bien triste! il y à déja bien des années que les fémininistes et certaines associations de victimes (par exemple ) on détruit les liens intergénérationel par le soupcon généralisé déja envers les hommes puis aux seins des familles! une personne agée à notre époque peut-elle offrir des bonbons à des enfants, ou les faires sauter sur ces genoux? sans qu’un doute de pédophilie plane? quelle personne censée a notre époque en prendrait le risque?  ces liens affectifs, amicaux à mon avis sont indispensable pour le mieux vivre ensemble jeunes vieux hommes femmes. les féministes me soupconnerais sûrement de vouloir réasseoir une domination patriarcal. et moi je vois que le sexisme de nos jours est féminin.une haine féroce les animent et si rien ne change cela ne va qu’empirer!!! j’imagine qu’un regard appuyé vaudra bien les assises pour viol psychologique et la peine je n’ose l’imaginer…

                                                  

     

     

     

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Oui, nous avons perdu confiance entre nous. J’espère que nous trouverons les chemins qui nous ramèneront à plus d’amour…

  4. Commentaire de non:

    Ok Léonidas, et ou peut on te contacter pour agir avec toi.

  5. Commentaire de mik:

    65332cff2c675e5bf9d5bb30ccde2aef «4 Les hommes sont très majoritairement mis en prison tandis que les crimes féminins sont progressivement dépénalisés (avortement, euthanasie). »
    C’est pire que ça, peut importe le crime elle sont toujours la vraie victime. Elle tue un mari endormis, c’est ça faute il était un mauvais mari. Retrez chez-vous madame, et pardonner nous de vous avoir fait subir les inconvénient de ce procès madame. Et je n’exagere pas c’est un cas fréquent. Suffit d’une vague allusion à une ‘violance’ imaginaire pour qu’elle soit libérer de tout blâme et devienne la vraie mvictime de ce meutre.

  6. Commentaire de non:

    Pas faux, ce que tu dis.
    Maintenant il faut passer aux actes, et réellement t’associer aux personnes qui pensent comme toi pour lutter, et arrêter de bosser en solo.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle