Accueil » Art » Raphaël Zacharie de Izarra-Macho
Antiféminisme Aimeles

Raphaël Zacharie de Izarra-Macho

Publié le 19 mars 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Les eunuques ont pris place dans notre société émasculée. Toute une génération qui se sent à l’aise dans ce monde de caniches. Il ont leur leur roi -couronné de dentelles- et ce roi s’appelle Dupont, leur olympe -le poulailler-, leurs lois -le code des pédés-, leurs grands centres de féminisation aussi, nommés « médias », « république », « publicité ».

Leur pire ennemi : la virilité. Leur credo : la castration. Leurs opinions : celles de leur femme.

Poules d’eau vêtues de tutus mentaux, mauviettes mouillées dans les affaires de tata, héros du métro chaussés de pantoufles, ces roquets à la dent molle prônent le nivellement des sexes, l’édulcoration des genres, voire le total rabaissement phallique, confondant volontiers la morale du mâle avec le code du parfait châtré.

Ils ont une fierté de limace, des intentions de toutous, des revendications de soumis.

Persuadés de respecter la femme parce qu’ils la laissent démocratiquement piétiner leur épée de son talon-aiguille (ce fer-de-lance de la volaille en révolution), tordre leur marbre originel devenu bâton de guimauve, briser leur double vase solaire, ils sont devenus féministes, sodomites, avorteurs…

Et prennent leur dévirilisation pour de la galanterie.

Rasés de la tête aux pieds, annelés comme des bestiaux matés et adoptant les moeurs veules, plates, flasques des hôtes des potagers, ils ont fini par arborer la face placide des pantins poltrons, singer les allures ternes des mignons moineaux de mai…

Au nom de la parité Mars-Vénus ces jolis sont d’accord avec toute avancée de la cause pourvu que leur panache piteux de coquelets déplumés ne dépasse pas la permanente des porteuses de jupes qui les tiennent en laisse…

Après avoir lamentablement poussé les caddys de supermarchés, ces torcheurs de nourrissons s’attèlent aux landaus… Ils donnent même le biberon ! A quand l’allaitement ?

Moi je suis un macho, un vrai. Sans chaîne.

Mâle immémorial, héritier sain de mes gamètes intacts, imperméable aux siècles, antipathique mais authentique, nulle femme ne saurait me dénaturer.

Je suis un dominant, un vainqueur, un lion.

Porteur du sceptre qui désigne l’astre masculin auquel je m’identifie, je sais où est la place de l’homme et où est celle de la femme.

J’ai avec moi l’autorité innée de ceux qui ont conscience d’être fils de Râ et s’en glorifient. Au lieu d’en rougir devant l’autel mensonger des féministes.

Un mâle est un seigneur, la femme son naturel laudateur.

C’est la loi.

La loi des sexes, non celle du siècle. Toute descendante d’Eve qui se révolte contre la souveraineté de son demi-dieu n’est pas digne de se faire ensemencer. La gloire de la femme est dans les germes d’humanité qu’elle porte en son sein, non dans le venin du féminisme qu’elle inocule à son maître.

Je suis un macho, un pur, un dur, sans artifice. Ma pensée est de fer, mon front est lumineux, mon flanc divin.

Mon regard choisit, ma main désigne, mon bras décide, la femme dit oui.

Borné, moi ?

Non, simplement burné.

 

LE BLOG DE M DE IZARRA

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

8 Commentaires

  1. Commentaire de Non:

    Non, le souci, c’est que, avant votre commentaire, on peut penser que vous ne réalisez pas que ce M. parodie, moque, les personnes qui réfléchissent sur le féminisme.
    On retombe donc dans la caricature que veulent les féministes, à savoir que toute personne qui critique le féminisme est un fou, un idiot, un extremiste ( et/ou au choix )

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      C’était un pavé dans la marre trop plon plon de mon blog ces derniers temps. Je n’ai pas envie de terminer comme ceux que je dénonce : aimant leur petit confort intellectuel et se payant sur la bête. Il faut faire attention dès les débuts d’un mouvement à partir dans la bonne direction. Nous sommes dans le juste, pour l’instant, tant que nous nous remettons régulièrement en question.

  2. Commentaire de Non:

    Monsieur,

    il suffit de googleiser M.Izarra pour voir que c’est un clown.

    Aussi, cet article sur votre site nuit à votre crédibilité. Et donc à la cause.
    Et ce alors que d’autres articles de votre site sont de qualité.

    Merci de tenir compte de mon message, d’y réfléchir, et d’agir en conséquence.

  3. Commentaire de kasimar:

    Leonidas, nos ancêtres n’étaient pas aussi stupides qu’on nous le fait croire. Essayez de vous renseigner sur les mystères de Stoenhage, les Mayas, les anciens Egyptiens et autre brillante civilisation qu’il y a eu dans l’Histoire. Mais eux au moins ont l’excuse de ne pas avoir eu les prophètes Abraham aws, contrairement aux Francs mac, Moïse aws , Jesus aws ainsi que de Mohammed sws afin de transmettre le message.

    L’explication pour les Mayas est à trouver dans le fait que les civilisations américaines n’ont été découverte qu’à la fin du 15 ème siècle, les Egyptiens par contre ayant été plus réticents dans l’acceptation d’un Dieu unique. Je veux bien que vous me publiez un passage de la Bible ou des Evangiles, mentionnant l’histoire de Moïse et de la noyade de pharaon et ses hommes.

    Les Egyptiens furent les mécréants de l’époque Antique en tout cas pendant la période d’Abraham aws.

  4. Commentaire de kasimar:

    Les Francs maçons sont appelés les associateurs dans la religion musulmane, je ne sais pas comment ils sont appelés dans la religion chrétienne, j’aimerais bien apprendre un peu de chez vous mes chers frères de foi . En tout cas, ils sont promis à la Géhenne en tout cas ceux auxquels Dieu n’Aurait pas pardonné.

     

  5. Commentaire de tuture:

    Çà c’est un mec qu’a des couilles ! 

    Juste un truc : « fils de Râ » ou fils de rat ? Non je plaisante. Juste pour dire que se réclamer d’un dieu païen égyptien, c’est comme les franc-maçons qui se réfèrent à Isis, eux-mêmes s’appelant alors les « fils de la Veuve »… Moi je suis fils de mon père et de ma mère, et spirituellement fils de Dieu point barre. 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription