Accueil » Paternité » Serge Charnay, l’homme qui provoque l’horreur et la fascination
Antiféminisme Aimeles

Serge Charnay, l’homme qui provoque l’horreur et la fascination

Publié le 25 juillet 2014 par Léonidas Durandal à 16 h 50 min

Je crois que nos médias français attendaient cela depuis longtemps. Quand c’est arrivé, ils ont cru tenir le bon pigeon avec Serge Charnay. Enfin un homme allait relayer la cause de pères à un niveau national. Il allait faire contre-poids à ce que le moins claire-voyant des observateurs aurait pu juger comme d’un désert. Elle est immense cette faiblesse des hommes dans nos sociétés. Même les féministes ont toutes les peines du monde à maintenir leur mythologie de la domination patriarcale, à cause du refus des pères de combattre. Beaucoup de gens sentent que ce n’est pas bon toute cette colère enfouie, qu’il lui faudrait une expression politique, une bouche pour s’épancher. Car ce désert du silence, en plus d’être un grand signe de manque d’amour des hommes pour ce monde, alimente la haine féministe. L’enfant à qui l’on autorise tous les abus, n’arrête pas. Il persiste et devient fou.

Et tandis que les hommes s’obstinent à faire advenir la régression matriarcale, la société veut s’imaginer qu’il existe encore un peu de force de par chez nous, juste pour ne pas sombrer entièrement dans la maladie. Car si rien ne peut arrêter cette machine à détruire notre civilisation, peut-être les pères oppressés le pourraient-ils, eux qui en ont été les principales victimes ? Oui, si les pères montraient enfin de la force, la société pourrait se dire que tout n’est pas perdu, qu’elle possède encore un peu de vie en elle, de quoi rebondir après un petit affrontement.

Ainsi, phénomène pour le moins étrange, des journalistes viennent au pied d’une grue pour attendre qu’un homme en descende. Il n’a tué personne, il n’a pas d’otages, il ne travaille pas là-haut, il ne veut pas attenter à sa vie et pourtant, ils font venir leurs caméras. Ils procèdent aux interviews des proches. Puis ils attendent impatiemment que le père bafoué délivre son message romantique. Et plus le temps passe, plus le fantasme grossit, plus son silence prend valeur de révélation. Intelligence, force, on va voir ce qu’on va voir. Serge Charnay va vous montrer ce que c’est qu’un père et ce qu’il a à dire. Et il va falloir que tout le monde l’entende, qu’un papa c’est beau, c’est fort, cela accomplit des actes poétiques et politiques sans commune mesure. On va enfin pouvoir dire qu’on fait une place aux pères dans notre société. Et reconnaître aussi en quoi la domination patriarcale existe …

 

charnay1

 

Révélation.

D’un certain point de vue, la sortie de Serge Charnay a été une vraie révélation, même si ce n’était pas celle que les journalistes attendaient. Serge Charnay ne leur a pas offert de quoi alimenter le débat contradictoire qu’ils désiraient entre père et société. Il a été lui-même, simplement lui-même, à l’image des hommes de notre monde, brut de décoffrage, féministe malgré tout. Ainsi n’a-t-il pas combattu l’horreur de notre société, il l’a incarnée. Mais il ne lui a pas servi de caution non plus. Leur donnant la faiblesse en miroir et sa volonté de force pour toute incarnation, sa réponse a d’autant plus révulsé les journalistes présents, faut-il le rappeler, éminents représentants de cette société moderne. Pourtant au moment où ils rejetaient son propos, c’étaient bien notre faiblesse qu’ils abhorraient.

Pour bien vous faire saisir la complexité du problème, je veux reprendre la phrase extraordinaire que Serge Charnay a dite en descendant de la grue.

 

Ces bonnes femmes qui nous gouvernent se foutent toujours de la gueule des papas. Elles pensent toujours qu’on sait pas changer la couche d’un gamin et s’en occuper”charnay2

 

Sans aucune ironie de ma part, je pense que cette phrase a été lumineuse, tellement directe qu’elle en était inaudible. Il a tout dit en la prononçant, et en premier lieu, que les pères étaient incapables de jouer le jeu médiatique auquel on prétendait les faire adhérer. Ce père qui était monté sur une grue, n’était pas un super héros comme on l’attendait, ou un digne représentant de la « domination patriarcale », mais le plus normal des citoyens, qui aurait voulu parler face aux caméras comme s’il avait été chez lui. On attendait de l’intelligence dans le combat de la part de Serge Charnay ou un discours mou “>

Lire la suite

Un commentaire

  1. Commentaire de Serge #PPDE CHARNAY:

    Excellente analyse… l’une des meilleures… il y en a très peu qui ne passent pas complètement à côté de la vérité… à quelques détails près quand même… tout le monde semble souhaiter qu’il y ait un un but extraordinaire… et si ce n’était tout simplement pas le cas…?
    Serge #PPDE CHARNAY

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.