Accueil » Hommes et femmes alliés » Se sauver du mépris des hommes, le témoignage de Laure.
Antiféminisme Aimeles

Se sauver du mépris des hommes, le témoignage de Laure.

Publié le 16 mai 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Surpris par l’expérience de vie d’une de mes internautes, je lui ai demandé de m’en dire un peu plus sur sa conception des rapports hommes-femmes. Voici donc le témoignage de Laure :

 

Hommes et femmes, des étrangers qui doivent apprendre à s’aimer.

Je pense qu’il faut sortir de cette spirale infernale de la violence entre hommes et femmes qui ne peut mener qu’à la ruine. Je pourrais longuement parler de mon parcours de vie très significatif de ce point de vue. Je vous en donne quelques éléments charnières : début de vie amoureuse avec rapport violent aux hommes dû à l’absence de père. Instabilité émotionnelle extrême face aux hommes dans un rapport de séduction, répulsion d’où des échecs relationnels successifs. Très grande souffrance qui m’a conduite en séances de psy et psychanalyse. Enorme travail de restructuration par la compréhension de ce qui m’arrivait, causes et conséquences.

 

 

Désirer le bon et le bien, le vrai et le beau.

Moi je voulais une vie relationnelle heureuse. Comment être heureuse quand on est toujours dans la plainte, la revendication, la violence envers soi et envers les autres ? J’ai toujours trouvé la vie en société très violente-pouvoir, économie, travail…- il était donc essentiel de me préserver un espace de vie intérieur où je puisse me ressourcer.

 

 

Aller à la rencontre des autres, de leurs souffrances et de leurs joies.

 

L’analyse de soi est très utile mais elle ne suffit pas. Elle doit aussi se faire en lien avec le réel. J’ai donc beaucoup observé autour de moi les relations entre les hommes et les femmes. J’ai beaucoup écouté les points de vue de tous. Je suis allée à la rencontre des hommes et ai entendu toutes leurs difficultés à exister face à des femmes qui ont un pouvoir démesuré, qui le savent, en usent et en abusent. J’ai travaillé dans un milieu professionnel très féminisé, une horreur de dénonciation, délation, mesquinerie, coups bas… J’ai constaté qu’un homme ne vaut souvent pour une femme que s’il a une position sociale avantageuse pour satisfaire tous ses caprices. Qu’il perde son emploi et il perdra dans le même temps sa femme… J’ai observé des couples qui fonctionnaient bien, il y en a. Mais il y a aussi tous les autres qui en sont arrivés à ce point d’inversion des valeurs que la norme devient l’infidélité -c’est tendance- hallucinant le manque de respect, la jouissance sans entraves soit la négation complète de l’Autre.

 

 

Remettre en cause ses croyances, sortir de l’égocentrisme.

J’ai remis en cause tout ce que l’on me donnait pour acquis et valable- revendications féministes entre autres, toujours se poser la question “qui profite du système, pourquoi ?”- et JE ME SUIS REMISE EN CAUSE. Quand on ne va pas bien dans sa vie, certes on peut trouver des causes extérieures à soi, mais il est indispensable de PRENDRE SA PART : en quoi je suis responsable de mon malheur, qu’est ce que je veux mais qu’est ce que je donne aussi en échange ? Question de bon sens. Beaucoup de femmes dans leur aveuglement font subir aux hommes ce qu’elles ne supporteraient pas une seconde. Une véritable tyrannie. Je ne nie pas des revendications légitimes de la part des femmes mais encore faut-il qu’elles soient basées sur du réel et non grossies, amplifiées par un lobby féministe dont les revendications occultent à dessein le sort fait aux hommes (précarisation, chômage…).Sortir de son nombrilisme psychologisant qui fait de soi le centre du monde et empêche toute discussion constructive avec l’autre- je suis effarée des invectives sur le net qui tiennent lieu de pensées.

 

 

Avoir de la gratitude et s’accrocher aux exemples positifs dans son entourage.

 

J’ai eu la chance malgré une enfance chaotique, d’avoir “rencontré” des figures tutélaires -qui m’ont accompagnées toute ma vie- parmi lesquelles : deux grands-pères aimants, une mère, malgré sa tendance à jouer les mères vertueuses et à me culpabiliser avec ça, qui m’a appris le goût de l’effort, de l’honnêteté et pour être plus prosaïque qui m’a transmis son savoir en matière de cuisine. Je peux assurer que ces souvenirs de bonnes odeurs de cuisine, de partage m’ont profondément structurée ! (nde : tant d’amour peut passer par la cuisine, seul art faisant appel à tous les sens).

 

Si je suis qui je suis actuellement je le dois aussi en grande partie aux hommes : un grand père pater familias, très protecteur et un mari très soucieux de mon bien-être comme je le suis du sien. Je ne me sens nullement avilie quand je repasse son linge, pas plus que lui “>

Lire la suite

12 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “CE QUE LES FEMMES AIMENT CHEZ LES HOMMES ? [MICRO-TROTTOIR]”, L’esprit franc du 19/11/2018.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Cinéma. Larguées, entre hystérie du public et féminisme radical”, Polémia du 04/05/2018.

    Pourquoi “radical” ? Au contraire, cela semble être le commun du féminisme…

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Les femmes politiques appelées par leur prénom : sexisme.”, Pauline Verduzier Figaro Madame du 22/05/2015.

     

    L’emploi du prénom est le signe évident du capital sympathie dont les femmes bénéficient dans notre société du tout émotionnel. Or la journaliste réussit à se plaindre et d’appeler cela sexisme…

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Un groupe de chrétiennes anti-femen vient de se monter sur FB. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à leur apporter votre relai :

     

    https://www.facebook.com/pages/Chr%C3%A9tiennes-Anti-Femen-France/156180251227403

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Des Antigones se battent contre les femens :

     

    https://www.aimeles.net/liens-pour-les-femmes-antifeministes/

  6. Commentaire de kris:

    0a0120d658ba4cc0cc11cef8868b88cf

    bonjour ,

    en réponse à votre commentaire , je dirais qu’il faut savoir se détacher parfois si ce n’est souvent de la mercantique psychanayse freudienne à la quelle vous faites vaguement allusion , reprise malheureusement ici-bas par la pléthore juridique et populaire , dont vous faites partie .sachez montrer dans vos commentaires un peu plus de fantaisie et de personnalité . 

    Au plaisir de lire votre commentaire ,

    Kris

     

     

     

  7. Commentaire de Kris:

    0a0120d658ba4cc0cc11cef8868b88cf

    Bonjour Laure,

     

    et bien je crois être l’antithèse de ce que vous étiez et pourtant beaucoup de points communs dans ce que je suis moi -m^me devenue . Une fille sans père comme mes demi-soeurs d’ailleurs qui elles semblent en avoir souffert mais pas moi . Le respect de chacun dans le rôle qu’il peut exercer dans une famille , dans la société qu’on soit homme ou femme parfois on peut faire les deux parfois pas . Ou être l’un ou l’autre . A chacun de sentir ses limites propres et celles des autres . Pour l’anecdote (si je puis dire ) la justice me force a maintenir un lien entre un père autoritaire et pervers narcissique et ses enfants ,que des ravages … Alors quel est le mieux ? Qu’on est appris de notre vie pour respecter celles des autres et notre propre destin .Voilà ma devise pour la vie et celles de mes enfants . Père ou pas . 

  8. Commentaire de nazdaq:

    a15d9110fa6c518af3346421b47d99a0

    Aujourd’hui jeudi 16/05 sur F2 13h: un reportage où on plaint les femmes ayant une place importante de ne pas pouvoir monter dans la hiérarchie pour avoir plus de responsabilités; pourquoi? pour avoir plus de pouvoir et se venger des hommes? Que ces journaleux osent le dire!

  9. Commentaire de Alexandre:

    ab50d0208c5553d8d113075f49384262

    Whaou, ça fait du bien, j’éspère que c’est effectivement l’oeuvre d’une femme tant ce type de vision des choses n’a plus la cote chez la gent feminine décérebrée et materialiste de nos grandes villes.

    C’est juste et plein d’espoir pour celles qui s’égarent en ce moment .

    Merci pour le partage.

    Un dessin qui devrait figurer sur votre blog qui illustre la situation inverse:

    http://xaviersani.blogspot.fr/

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.