Accueil » Rire » (Vidéo) Femmes au volant : la mort n’attend pas
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) Femmes au volant : la mort n’attend pas

Publié le 13 avril 2016 par Léonidas Durandal à 8 h 28 min

Le lien direct sur Rutube si la vidéo ne se lance pas.

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

4 Commentaires

  1. Commentaire de kasimar:

    Bonjour,

    concernant cette histoire de femmes au volant – en supposant que la femme est une grosse quiche au volant et entre nous ça reste quand même une légende urbaine qui n’a pas de caution scientifique et devrait justement faire l’objet d’une étude approfondie pour en avoir le cœur net – la progression est devenue telle que de plus en plus Monsieur laisse Madame conduire et ce dans toutes les couches sociales – c’est pas juste un truc de “bobo”- toutes les ethnies, et religions … il n’est pas rare de voir ces femmes “as du pilotage” tandis que leur compagnon subit les caprices de Madame. Dieu Seul Sait si ces dits compagnons touchent autant le volant que leur dulcinée, mais personnellement – et celà n’engage que moi – je me sentirais moins masculin si je me laissais conduire par Madame. Je constate juste que le volant est également un symbole de lutte de pouvoir et de domination du couple en plus de la symbolique dégagée de par votre vidéo.

    Autre remarque : de plus en plus les femmes maintenant, n’ayant pas franchement froid aux yeux n’hésitent pas à embrayer le pas, sans mauvais jeu de mot, pour passer le permis d’une cylindrée de type roadster ou d’une sportive. Il faut savoir que les 2-roues représentent 2 % du trafic routier et que 50 % des tués sur la route est un motard. Sans compter les cas d’invalidité, de séquelles et d’hospitalisation. Autant dire n’est pas motard qui veut ! Je connais personnellement des individus masculins ayant eu des carton heureusement sans gravité. Donc à supposer que les femmes sont catastrophiques au volant je n’ose imaginer le pire pour elles surtout en bécane.

    Moi-même homme qui aime conduire tout engin motorisé, je suis conscient des risques de la bécane, j’hésite encore pour le permis et je sais que mon entourage y serait clairement hostile. Alors une pauvre petite femme de 50 kg même avec kevlar, je ne donne pas cher de sa peau. Car même prudente, une gamelle est vite arrivée. Même les professionnels du guidon n’en sont pas à l’abri. Demandez à Valentino rossi ou Lorenzo grands champions du Moto GP.

    Même une custom genre Harley Davidson c’est limitless pour ces femmes dangers publics.

    Bref, elles n’ont pas fini de nous épater.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “L’ÉPOQUE OÙ LES FEMMES N’AVAIENT PAS LE DROIT DE COURIR”, Marie-Claire du 15/04/2016.

    Après l’époque où les femmes n’avaient pas le droit de conduire, l’époque où les femmes n’avaient pas le droit de courir. Pourtant de mémoire, je crois pouvoir dire qu’il y a toujours eu des coureuses. Mais bon…

  3. Commentaire de alexandre:

    Bonjour Leonidas.

    L’intention est louable et ce petit film très regardable à titres de témoignage historique mais à travers ce prisme de la conduite automobile j’ai l’impression que vous avez fait fausse route…je ne comprends hélas pas bien où vous voulez en venir, votre grille de lecture, si pertinente d’ordinaire, part en effet vite à vau l’eau. Une étude comparative et sourcée sur les implications dans des accidents de la route entre H&F aurait été plus parlant (mais peut-être pas dans le sens de la cause que vous défendez…).

    Vous semblez dépassé par votre sujet jusqu’à le diluer sans qu’il se dégage une conclusion claire.

    Contre-productif…

    Par ailleurs je vous félicite pour l’ensemble de vos travaux.

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Cela fait bien longtemps que vous auriez dû constater que nous n’avons pas le même humour. Soyez-y indifférent et songez que de mon côté je cultive l’adage, ou j’essaie de le cultiver : “Un Saint triste est un triste Saint”. Décompressons de temps en temps autour d’un alcool fort, d’une bonne blague. Ne nous prenons pas trop au sérieux, nous les ordures de ce monde.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle