Accueil » Erreur idéologique » (Vidéo) « La cité du mâle », défendre les garçons de banlieues
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) « La cité du mâle », défendre les garçons de banlieues

Publié le 25 juin 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

si le lien ne fonctionne pas, allez sur youtube, partie 1/3 ici :

Partie 2/3

Partie 3/3

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

17 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Projet de loi Schiappa: un appel lancé pour le « retrait » de l’article 2″, L’Obs du 14/05/2018.

    Le plus insupportable dans cette histoire, c’est de voir l’hypocrisie féministe autour de cette affaire. Elles veulent faire semblant de ne pas voir que la loi a été modifiée pour que la loi puisse s’appliquer… dans les banlieues. Avec leur dogme de domination blanche patriarcale, elles ne peuvent comprendre que le dit babtou est lui, sous contrôle, qu’il est même souvent puni de manière éhontée, dominé par la société. A l’inverse le mec de banlieue issu du matriarcat favorisé par le féminisme, sa conception de la civilisation est disons-le, plus lâche. Or la civilisation ne s’applique qu’à ceux qui veulent en faire partie. Vu l’intérêt que cela représente, vu de l’extérieur, je ne suis pas certain que nos progressistes fassent beaucoup d’adeptes à l’avenir.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Pour une fois, je vais être d’accord avec Clémentine Autin.

    L’absence de femmes dans les bars n’est pas une question de discrimination, mais de choix culturels. Ce n’est pas parce qu’il n’y avait pas de femmes dans ce bar, qu’elles n’avait pas le droit d’y aller. Et puis, hommes et femmes ont le droit d’avoir des goûts différents. Encore aujourd’hui, dans les bars traditionnels de France, il n’y a quasiment pas de femmes durant la journée. Que le Front National ait pu l’oublier, c’est dire ce qu’est devenu notre pays.

    Le débat aurait dû avoir lieu sur de vraies questions : le racisme anti-Français par exemple, ou l’incivilité, mais certainement pas sur des choix communautaires qui sont d’ailleurs valorisés par ce genre de démarche de la part de féministes agressives qui ont fait le reportage de France 2.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) L’absence de mixité gêne certaines féministes en banlieues. Ou quand un monde dégénéré (le nôtre) veut imposer sa guerre entre hommes et femmes à des civilisations pacifiques :

     

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Commentaire de Kasimar du 01/07/2011 :

    Au moins nous sommes trois religion différente qui sommes  d’accord avec ce principe. C’est franchement une bonne chose que l’on soit tombé tous les trois  sur ce sujet

    J’ai plutôt le sentiment que les dirigeants de quelque culture qu’ils soient se soient mis d’accord pour édicter une loi : celle-là même qui détruit peu à peu l’harmonie de nos couples, de nos familles, de nos amis, de nos collègues … de la société elle-même. Faut pas se mentir, nous avons fondamentalement perdu la notion de respect, sauf celle envers les dirigeants bien sur, mais bon celui-ci est plutôt contraignant.

    Je connais pas mal de recteurs de mosquée qui sont de gros trafiquants et encore je connais pas tout de leurs petits secrets de polichinelle. Je me doute que dans les autres religions ça puisse exister. Hélàs malgré notre attachement à nos religions nous ne pouvons faire confiance à cs personnalités déchues.

    Si j’ai un conseil à vous donner est surtout de ne jamais se fier aux médias tous corrompus jusqu’au dernier, tout comme les politiciens, les actionnaires, les sportifs de haut niveau, les scientifiques, les institutions religieuses ou pas … L’humanité connait une sorte de période chaotique avec tous ces guerres, cette décomplexation des médias avec la pornographie à tout va alors même que des ados voire même des pré-ados découvrent de plus en plus tôt (clips …), cette volonté de tout vouloir féminiser des lois corrompus elles aussi, en passant par le monde professionnel où il reste un semblant d’atmosphère agréable, pour finir dans le domaine de l’intimité : divorce qui reste avantageux pour la gente féminine : pensions, gardes d’enfants, à la drague : bichonner le petit ami, faire le premier pas, mettre la main dans les fesses des hommes à défaut de les regarder, quand bien même la personne regardante porterait des jaretelles et des mini-jupes. Il faut tout de même savoir que ces femmes bénéficient énormément de la complicité des hommes. Il y a pas si longtemps j’ai lancé un topic sur un forum,certes inadapté, sur les ravages du féminisme et je me suis fait traité de vilain frustré plaqué, macho de l’âge de pierre. Et pourtant je n’ai rien dit de mal, j’ai juste donner mon opinion personnelle. Ah elle est belle la démocratie tiens ! 

    Il y a également pas mal de femmes qui aimeraient volontiers prendre le pouvoir, voire même humilier un homme pour certaines.

    Tout ce que j’édicte est encore un phénomène rare fort heureusement, ceci dit, je fais confiance au féminisme pour en faire un mode de vie courant. Je crains que ce ne sois la fin de l’homme un jour et s’en approche de plus en plus vite avec toute cette propagande pour cerveaux fêlés.

    On ne retrouvera probablement jamais l’harmonie au sein d’un foyer, d’un couple, le bonjour du voisin, l’entraide citoyenne, car on a vraiment touché le fond du trou. Mais comme dit Leonidas, Dieu Seul Peut nous sortir de ce cauchemar, en priant, en aidant les autres : pauvres, vieux, enfants seuls … Il reste tout de même un mince espoir

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    commentaire de coco du 30/06/2011

    « Je ne connais pas les autres religions personnellement mais je sais que en Islam, certains points sont incompatibles avec la religion. Genre diriger un homme en gros. »

    Idem dans le Judaisme.  Assurer la bonne entente entre hommes et femmes est une priorité absolue, car c’est considéré comme nécessaire pour assurer la « paix à la maison ».   Donc il y a des régles différentes qui sont proposées pour les hommes et les femmes (au niveau vestimentaire, notamment).  Pour les rituels religieux, c’est pareil, chacun a son rôle à jouer. 

    Toutes les femmes juives un minimum croyantes (pas forcément pratiquantes) que je connais ont des rapports de bonne intelligence avec les hommes.  Je précise aussi que je ne connais pas un seul couple juif qui se soit séparé (divorce ou autre) en mauvais terme – pas un seul.  Ca doit bien exister sur le nombre, mais tout ceux que je connais se sont quittés en gardant des liens amicaux, se rendent service si nécessaire, etc.  Et les divorces sont de toute façon plutôt rares, puisque la famille (conjoint + enfants) est un pilier fondamental dans la culture juive. 

    Je crois que les Musulmans aussi reussissent souvent à avoir des familles solides et soudées, où chacun trouve son compte.  Je suis convaincue que les femmes musulmanes sont en moyenne bien plus heureuses que les « françaises moyennes » blanches de culture Catholique.  Le mythe de la musulmane opprimée dans un carcan machiste, je n’y crois pas une seconde! 

    Pour moi, les problèmes dont traite ce blog sont essentiellement ceux des Français Catholiques ou d’origine Catholiques.  Ils sont dûs à la faiblesse et à une certaine hypocrisie de l’Eglise Catholique.  Qu’en pensez-vous?  J’espere avoir été courtoise dans mes explications (Léonidas, ne prenez pas mes propos comme une attaque envers votre foi; je vous respecte et je respecte vos croyances). 

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Réponse de Léonidas au 01/07/2011

      Il nous reste notre foi.

      N’essayez pas trop de discutez sur les forums quelqu’ils soient, on vous taxera de tout ce que vous avez dit. Vous n’avez pas le droit de penser dans la société. Il y a toujours quelques policiers de la pensée pour vous ramener à l’ordre et vous dire ce dont vous avez le droit de ce que vous n’avez pas. Ceux-là aussi, je les déteste, ce sont les chiens de garde (chiennes de garde) d’un système de contrôle inédit. Rappelez-vous, avec eux, vous n’avez pas le droit de penser. La prochaine fois, essayez de les attaquer là-dessus. Sur ce thème, ils sont beaucoup plus fragiles et tant que vous ne règlerez pas ce problème, il vous sera impossible d’aborder tout autre sujet avec ces gens là. Ce sont les nouveaux bien pensants. Et malheureusement, ils se disent souvent de gauche. Ils n’ont rien à faire avec la gauche, ni avec la droite, ils regrètent seulement le NKVD et les SS.

      Bribes du 28/06/2014
      Alors c’est réussi. Nous sommes tous des humains.

      L’aggressivité ne nait pas du néant, ni même une aggression. J’aimerais tant qu’on mette la famille tradtionnelle (un homme et une femme) au centre de nos préoccupations, je crois qu’on règlerait nombre de nos problèmes. Mais bon, on en est vraiment pas là…

      Bribes du 29/07/2014

      Certainement, j’ai d’ailleurs publié un texte à ce sujet http://www.aimeles.fr/7.html.

      Eh bien voilà, vous avez rencontré au moins un catholique qui défend ces idées… cela va prendre quelques années. Certains membres de l’Eglise sont en train de réagir. Il faut seulement attendre que les derniers éléments morts s’en aillent.

      Bribes du 29/06/2011 suite

      Théologiquement : le premier être est androgyne, il contient l’homme et la femme. Eve est une part d’Adam.

      De ce fait, je ne crois pas en la notion de patriarcat et de matriarcat. Cela n’a jamais existé. Je ne crois pas que les anthropologues sérieux parlent de patriarcat ou de matriarcat. De toute façon, cela n’a aucun sens. Il y a le foyer et la vie publique. On ne peut contester qu’il y ait eu répartition des rôles dans l’histoire, mais dire que la vie publique est plus importante que le foyer ou l’inverse, n’a aucun sens. L’homme a besoin d’un foyer chaleureux, la femme d’un homme qui la guide dans ce monde. Et tous ont besoin de se répartir les rôles pour se reconnaître et s’aimer. Il n’y a pas eu plus d’abus des hommes, que des femmes. Les hommes sont morts à la guerre, les femmes ont été protégées autant que possible. Dès lors qui a été la vraie victime de l’histoire si on devait parler en terme de victimes ?

      Bribes du 01/07/2014

      Je ne vais pas trop dire ce que je pense des femmes dans le monde salarié parce que je pourrais passer pour sexiste. Mais ne vous étonnez pas que les métiers qui se féminisent excluent progressivement tous les hommes, et quand je dis tous, c’est ABSOLUMENT TOUS. La présence d’hommes dérange leur manière de fonctionner, et ce qui dérange est éliminé purement et simplement pour les raisons les plus fallacieuses, progressivement sans volonté consciente, simplement par pur intérêt : regardez l’enseignement, la santé, la justice…… il n’y a plus aucun homme pour vouloir et pouvoir y aller, et à juste titre. Alors les fantasmes de travailler avec des femmes, il y a longtemps que je ne les ais plus, bien au contraire. Il suffit d’ouvrir les yeux sur notre réalité.

      Quant à cette société, oui, elle a l’air d’un golem qui détruit tous ceux qui travaillent pour elle. Avant les êtres humains travaillaient pour eux et pour la société. Aujourd’hui, ils ne savent plus pourquoi ils travaillent. Ils sont prêts à travailler sans avoir de descendance, juste pour avoir de quoi vivre et fantasment toute leur vie ce qu’ils n’auront jamais, juste pour avoir le sentiment d’être intégrés. Le bonheur, aujourd’hui, se contruit contre la société et non plus avec. Pourtant cette société nous représente, en théorie, d’où un dylemne quasi insoluble.

      Heureusement j’ai Dieu, Lui c’est mon roc, et ça, la société actuelle ne peut pas me l’enlever. Quant à ma nature humaine, si je fais confiance à la société, elle sera complètement détruite : si je lui faisais confiance, serais-je encore un homme ? ou un être humain ? Non, pour elle, l’homosexualité, la zoophilie ou l’hétérosexualité valent la même chose, être homme ou femme, il n’y a pas de différences, les enfants sont traités comme des objets adultes, et les adultes infantilisés, les vieux sont éliminés, les enfants qui dérangent également. Je vomis cette société. Je suis un homme, ni un enfant, ni une bête. Que le diable vienne, il ne m’enlèvera rien de tout cela, quand bien même il serait légion.

      bribes du 01/07/2014 suite

      Non, vous avez parfaitement compris : il ne faut jamais regarder la paille dans l’oeil de son voisin, mais la poutre dans la sienne. Des fois, il m’est arrivé de lancer quelques piques envers la religion musulmane (sacralisation de la femme) ou juive (procédés sionistes), car je ne m’interdis rien qui puisse faire avancer le débat dans notre société. Mais mon discours concerne, effectivement, pour l’essentiel, cette bande de dégénérés de tradition catholique, ces tièdes que Dieu honnit, qui accusent les autres alors qu’ils sont devenus des moins que rien, qui accusent les autres de tous leurs malheurs alors que tous les problèmes viennent d’eux. Sans culture, sans identité, ils donnent des leçons à tout le monde! Ce sont des religieux sans Dieu, athées acculturés, qui disparaissent au profit d’un système qu’ils placent au-dessus des hommes, et je m’arrête là parce que je pourrais continuer des heures, d’ailleurs c’est ce que je fais, comme vous l’avez précisé, dans mon blog.

      Voilà ma sainte colère.

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Commentaire de Kasimar du 29/06/2011

    Je plussoie avec vous et je suis d’accord pour dire que les religions ou du moins les représentants des institutions religieuses occidentales: Islam, catholicisme, judaisme toossa toossa … sont plutôt dans le coup. Jetez un coup d’oeil à ce lien : http://www.laicite-laligue.org/index.php?option=com_content&task=view&id=172&Itemid=75 et vous verrez qu’en dépit des interdictions imposées à certaines femmes vis à vis de la religion dans la société il y a quelques incohérences à leur combat. Cependant, dans toutes les religions monothéistes, chacun sait que Dieu Créa Adam puis Eve issue d’une côte de ce dernier. C’est pourquoi bien que la religion soit dure sur certains points sur les femmes : femme au foyer, prostituée ou pseudo-prostituée … et que l’homme a des priorités dans certains points : travail, conduite … et que la femme se doit d’être pudique. Je ne connais pas les autres religions personnellement mais je sais que en Islam, certains points sont incompatibles avec la religion. Genre diriger un homme en gros. Il faut savoir que le vrai patriarcat est pour les vrais croyants le seul modèle compatible, car Dieu a créé l’homme puis la femme, pas l’inverse. Toutefois si les hommes n’en avaient pas abusé depuis des siècles : viols, machisme …, nous n’en serions pas là. Mais bon l’imbécilité n’a pas d’époque de toute façon. Voilà pourquoi je me dis que l’égalité va trop loin et détruira l’équilibre des religions bien mal en point par la dénigration d’un monde d’anti-religieux. Le féminisme a en outre diverse facette : féminisme libérale : droit d’être ouvertement une pouf, féminisme marxisme : qui coupe l’organe génital de l’homme en le maudissant, l’accusant de viols de pédophilie … et le féminisme qui cherche l’égalité mais que dans le fond nous savons que l’égalité dans tous les sens du terme s’avère être une utopie ou rejoint le féminisme marxiste.Le serpent qui se bouffe la queue. Pour moi il n’y a qu’un seul et unique féminisme, celui qui devrait combattre les abus faits aux femmes de par le monde.

    Leonidas

    J’ai l’impression que la société moderne a complètement transformé la nature humaine. Du moins c’est mon point de vue. La libération progressive des tabous a d’ailleurs de ce fait grandement aidé au changement.

    Entre l’écosystème et l’humanité, j’accuse cette société moderne de tous ses maux dont elle en est l’origine.

    Alors oui bien sur, les technologies et les transports changent notre vie quotidiennement notre vie. Autrefois en cheval et en bateau : en voile ou en rame on mettait plusieurs jours voire des mois à arriver à destination là où on met quasiment 1/2 journée en avion. La communication n’était pas aussi facile que maintenant et les distractions étaient beaucoup plus limités. Pas de jeux vidéos, télévision … 

    L’être humain moderne tend à s’éloigner de la nature et ce n’est pas prêt de finir

    Bref là où je voulais en venir en gros, est que plus ça va et plus j’ai l’impression que le monde professionnel a transformé cette société en zombie professionnel à cause des lois du capitalisme et du coup ça a profité au féminisme pour dénoncer une soi-disante mysoginie dans le monde professionnel.

    Entre les hommes d’affaire  qui n’avaient pas ou peu de temps de s’occuper de leurs progénitures et participer à la vie du foyer puis les femmes d’affaires au nom de cette soit-disante égalité et qui du coup ont obtenu les mêmes problèmes.

    On en est arrivé au phénomène de parité où on impose un quota de femmes en entreprise. Combien de gens d’ailleurs préfèrent travailler avec une femme (féminine, coquette …) pour une raison que j’ignore. D’ailleurs je pourrais même travailler avec des handicapés, des hommes, des femmes, des homosexuels, des vieillards, des Noirs … tant que les gens font leur boulot correctement et ils ont mérité une place y a pas de raison. D’ailleurs je ne vais pas en boîte de nuit mais au boulot hein donc même si je bosse avec 99,99999% de gars osef quoi.

    Pour info, j’ai étudié, bossé dans des domaines majoritairement masculins et ça ne m’a jamais posé de souci.

    C’est comme partout, nombreux sont les hommes et femmes qui aiment avoir auprès d’eux des femmes très féminine et coquette. L’apparence ne veut parfois pas dire grand chose. 

    Il faut que les gens apprennent à vivre leur vie simplement parce que y a pas que le boulot dans la vie.

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Commentaire de « Coco » envoyé le 28/06/2011 à 2 h 11 min

    Effectivement, le 1er jeune homme que l’on voit (Rachid, si ma mémoire est bonne) est montré sous un jour tellement négatif que cela frise l’absurde.

    Votre contre-analyse de ce documentaire m’aura fait prendre conscience d’une chose: si on veut diminuer les problèmes d’insécurité en France, on aurait intérêt à valoriser bien davantage tous ces jeunes, et à leur donner une place digne de ce nom dans notre société. 

     

     

    Mais bon, on en est vraiment pas là…

    Ca, c’est sûr. Je crois aussi que nous nous dirigeons, à court terme en tout cas, vers toujours et encore plus de féminisme et de volonté de “changer la société”.

    Surtout ne prenez pas cela pour une attaque personnelle si vous êtes Catholique, mais, l’Eglise Catholique n’a-t-elle pas aussi une grande part de responsabilité dans tout ça? Voilà quelquechose que j’ai bien du mal à comprendre. Le Catholicisme est pourtant historiquement la religion du pays, et pourtant je vois très, très peu de Catholiques défendre leur religion et les valeurs qui vont avec. (la famille traditionnelle dont vous parlez, par exemple).

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Commentaire de « Laurent » à la date

    Envoyé le 28/06/2011 à 1 h 14 min

    J’aime bien le titre…. »La cité du mâle »

    Les humains de la gent masculine sont DES HOMMES ou des GARCONS l’appellation « mâle » c’est pour les animaux!

    Ras le bol de cette misandrie ambiante, ras le bol que l’on traite les hommes comme des animaux.

    Ou alors lorsqu’on parle des femmes il faut dire aussi LES FEMELLES!

    Par exemple:

    8 mars: la journée de la femelle!

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Léonidas Durandal
    commentaires anciens transférés après suppression d’article

    Envoyé le 14/10/2014 à 18 h 38 min
    Les journalistes doivent se demander pourquoi de jeunes fous furieux adolescents perturbent spécialement les séances de films d’horreur : tout simplement parce qu’ils sont incapables de voir de telles scènes. Trop fragiles psychologiquement, ils doivent décompenser. Ce sont des jeunes de banlieues. On les imagine forts et violents, en vérité, ils sont faibles et abattus psychologiquement. D’un certain point de vue, on fait voir ce genre d’images trop tôt aux enfants. D’un autre, cela les renvoie brutalement à la violence matriarcale qu’ils subissent dans leur intimité et si des jeunes stables pourraient le supporter, eux, ne le peuvent pas :

    « Le film « Annabelle » déprogrammé de ^plusieurs salles après des débordements », L’Express du 14/10/2014

    Après, certains en concluront au manque de civisme là où il y a désordre psychologique.

  10. Commentaire de Coco:

    a68713b39fc5f6fd6db3c9b74808743d

    Pourquoi ne pas essayer de dialoguer de façon amicale?  Je pense serait plus intéressant et plus agréable pour tout le monde.

    Rondoudou, faites le test: exprimez-vous de façon courtoise, sans attaquer votre interlocuteur.  Je suis sûre que Leonidas vous répondra sur un ton nettement plus sympathique et apaisé. : )

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      J’ai déjà essayé de lui demander un effort, et je ne publie que ce qui ne dépasse pas toutes les limites de la convenance. Cela me blesse que quelqu’un qui est en recherche soit tellement dans la confrontation. Je crois qu’on ne peut rien trouver quand on n’accueille pas le propos des autres. Peut-être que de la part d’une femme, elle comprendra…

  11. Commentaire de rondoudou:

    Pour la vidéo :

    La peine de mort : Mais de quoi parlez-vous ??? Qui vous parle de peine de mort ??? Pourquoi changez vous de sujet ? Pourquoi autant d’invention ???

    Gros plan sur la jeune fille : arrêtez d’inventer encore une fois ; dans tout les autres témoignages il y a un gros plan de fait sur les personnes.

    A 7:18 : vous même, votre blog n’est qu’une énorme généralisation du féminisme et des femmes en général alors je vois même pas pourquoi vous parlez…

    Vers 9:30 : s’aurait été une femme qui se prostitue ou qui aurait été voir un prostitué vous l’auriez traité de s******.
    Ensuite, il n’est pas partie voir une prostituée parce qu’il manquait de repère parternelle ou autre idiotie mais parce qu’il en avait marre de le faire tout seul dans les toilettes le soir, et qu’il avait finalement réussi à économiser suffisament d’argent.

    A 13:10 : Non effectivement, là je suis d’accord, ce n’est pas ce qu’elle à dit, et EN PLUS c’est faux.
    Par contre, je ne sais pas si vous savez ce que signifie ici ‘être un bohomme’ mais en gros ça signifie… avoir des couilles. On ne peut pas être « une bonnefemme », seulement « un bohomme », et si elle elle l’est c’est juste parce qu’elle joue bien au foot et qu’elle s’habille comme un garçon, preuve que la féminité est quelque chose de dégradant, en banlieue, pour quelques personnes.

  12. Commentaire de Coco:

    a68713b39fc5f6fd6db3c9b74808743d

    Merci pour votre analyse de ce fameux documentaire.  Il y aurait énormément de choses à dire dessus, et je crois qu’on touche à un problème fondamental de la société française: le manque de reconnaissance.  Selon moi, c’est un problème global (les Français en général sont durs entre eux, il y a beaucoup de jalousie, de snobisme,etc). Et, c’est vrai, les jeunes hommes de banlieue sont encore plus touchés que les autres par ce problème.  Exemple typique, avec la dame que l’on voit en tout début de reportage, qui se permet de tutoyer avec mépris le jeune homme qui voulait exprimer un avis contraire au sien.  Et le tout en public.  On peut comprendre qu’il se soit senti humilié, c’est humain.

    Par contre, je suis curieuse: où avez-vous vu des « camionneuses » dans les quartiers bourgeois?  Au contraire, je crois que les quartiers vraiment bourgeois (par opposition aux quartiers classe moyenne/classe moyenne supérieure bobo) sont les derniers remparts d’une France plus tradionnelle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription