Accueil » Etat de droit et politique » 24h après la clôture de mon compte Youtube
AIMELES Antiféminisme

24h après la clôture de mon compte Youtube

Publié le 12 février 2015 par Léonidas Durandal à 13 h 00 min

Il faudrait que j’accepte cette situation injuste ? Jamais.

La censure de mon compte youtube est anormale et elle s’est faite dans des conditions inadmissibles. Je refuse d’être poussé à la marge dans un silence complet. Je dénonce ce procédé qui cherche à faire taire alors que j’ai respecté les lois de mon pays. J’exige que ma patrie se respecte et garantisse la liberté d’expression au lieu de l’opprimer. Je condamne fermement la tentative d’enfermement de mes concitoyens dans des idées convenues qui seraient censées préserver leur bonheur malgré eux en leur faisant croire qu’ils pourraient s’élever sans les autres. Vous qui me lisez, votre liberté d’expression dépend de la force que vous engagerez à défendre la mienne.

Le terrorisme n’a pas sévi par hasard chez nous. Avant qu’il ne s’impose, nous avons laissé d’autres terroristes, terroristes des idées ceux-là, nous dicter ce qu’il était bon de penser, ou pas. Après avoir régné sans concession, ceux-là essaient désormais d’empêcher l’émergence du clair constat de leur échec. Ils veulent pouvoir continuer à régner alors que le pouvoir est devenu l’unique objet de leurs préoccupations. Aujourd’hui, même la réflexion leur fait peur et le libre exercice de celle-ci ne nous est plus garanti. Nous vivons dans un pays moins libre qu’avant, et plus malade aussi. Malade de ses idées, malade de sa famille, malade idéologiquement. En phase terminale de légitimité.

Si ce pays a décidé de se laisser crever en permettant aux plus riches de survivre, je n’accepterai pas l’euthanasie en ce qui me concerne. Je rejette loin de moi toute cette fausse culpabilité dont les puissants veulent me charger. Et je le déclare haut et fort, cette euthanasie idéologique est un crime. Je ne laisserai pas un groupe de démagogues m’assassiner sans leur opposer mes protestations. Je ne me laisserai pas assassiner en accréditant ma marginalisation. Et à travers moi, je n’accepterai pas que ce peuple implose en se donnant bonne conscience dans ce que je veux continuer à dénoncer comme étant ses erreurs.

La tyrannie calme.

Internet n’est pas un lieu qui serait libre par essence. Au contraire, internet pourrait faire advenir une société du contrôle comme il ne s’en est jamais vu auparavant. Si un mouvement de révolte ne se crée pas, nous accepterons l’idée que nous vivons dans un environnement libre alors qu’objectivement nous serons privés de toute liberté. Comment cela se peut-il ? Par l’auto-contrôle.

 

Histoire de l’auto-contrôle.

Il faut remonter loin dans notre histoire pour comprendre ce mouvement. En 1789, les « lumières » s’imposent en faisant de principes abstraits « Liberté, égalité, fraternité » ses axes idéologiques. Le peuple et le Roi ne sont plus soumis l’un à l’autre par la médiation de Dieu, mais le peuple devient son propre chef. Il exerce son pouvoir dans les limites qu’il se donne, c’est à dire qu’au nom du peuple, tout peut être décidé. Or à l’époque la question de l’autorité reste en suspens. Le modèle de légitimité est calqué sur la monarchie, avec des chefs qui veulent seulement devenir roi à la place du roi sans se poser la question de leur légitimité. Ces enfants qui ont tué le père au sens propre, comme au sens figuré, aspirent désormais à régner comme le père, au nom du peuple. Or chaque citoyen pris individuellement peut revendiquer la place de Roi. Ce mouvement de contestation perpétuelle loin de se résorber avec le temps, croît. Plus la royauté est oubliée, plus les conflits deviennent violents. L’acmé de ce mouvement survient durant la guerre de 14-18. A l’issue de celle-ci, un homme comprend qu’il faut changer le concept même d’autorité pour faire aboutir la révolution de 1789. Cet homme s’appelle Célestin Freinet.

Célestin Freinet

celestin freinet

Célestin

 

 

Celui-ci ne se fait pas élire à la tête de la République, il ne veut pas devenir calife à la place du calife. Blessé de guerre, là aussi au sens propre comme au sens figuré, il devient instituteur et il choisit de réformer la Nation à la base en commençant avec ses élèves. Sa pédagogie s’appuie sur un système participatif à la JJ Rousseau. Plus encore, l’élève ne reçoit plus l’autorité du maître, mais il est confronté au savoir directement, il élabore ses projets de bout en bout en devant seulement respecter les objectifs qu’il se donne. Célestin Freinet pense ainsi en faire un être réflexif prompt à refuser les autorités illégitimes que le peuple français avait dû subir durant la grande guerre. Or loin de permettre à ses futurs élèves de refuser les autorités illégitimes, les bonnes intentions de Célestin Freinet vont aboutir à l’émergence d’un système plus tyrannique que jamais : l’auto-contrôle. Dans les versions les plus caricaturales et directes que notre époque ait connues, il faut se rappeler du système Khmer rouge qui faisait des enfants les dénonciateurs de leurs parents. Une civilisation pure devait naître de cette génération innocente. Celle-ci engendra l’un des crimes de masse les plus odieux qui n’ait jamais été perpétré.

La censure de mon compte Youtube par l’auto-contrôle.

L’auto-contrôle, c’est l’idée que les citoyens peuvent accepter ou refuser d’eux-mêmes un comportement, une idée. Si le groupe n’est pas d’accord avec un individu, il exerce une pression morale sur lui, voire physique, pour lui enlever toute autonomie en édictant des lois circonstancielles. Ainsi, la société va naturellement accepter en son sein les comportements positifs pour elle et rejeter les comportements qui ne lui conviennent pas après une longue discussion. Ca, c’est la théorie. En pratique ça se passe comme pour mon compte Youtube : des internautes encouragés à la délation font remonter des plaintes auprès de « l’autorité ». En fonction des conditions politiques, « l’autorité » décide ou non d’éliminer les documents dérangeants. Par la suite, il faut cacher la censure en parlant de compte « clôturé » sans rien préciser de plus et en effaçant en moins de 24h, toute trace de vie de mon ancien compte Google+ dans les moteurs de recherche.

 

compte cloture

Quand on possède un lien direct, la vidéo n’est plus disponible car le compte apparaît comme clôturé sans autre précision

 

 

 

video absente

« La vidéo n’est plus disponible » sans autres précisions quand un lien est encore référencé ailleurs

 

 

moteur de recherche

« Certains résultats peuvent avoir été supprimés conformément à la loi européenne sur la protection des données » : l’Europe a le dos large…

 

 

googleplus

 

« L’URL demandée est introuvable sur ce serveur », erreur 404 pour mon compte Google+ associé au compte Youtube

(pourquoi censurer également le compte Google + ?)

message youtube

Le meilleur pour la fin. Notez le « Nous encourageons la liberté d’expression et défendons le droit de chacun à exprimer un point de vue peu populaire »

Ca au moins, c’est dit !

 

Ainsi, l’action du perturbateur n’a jamais existé parce que toute trace de l’incident lui-même a été effacée. « L’autorité » qui n’en est pas une, qui n’a pas été élue, qui n’est pas représentante du peuple a pourtant agi en son nom mais en dehors des institutions représentatives qui la faisaient vivre. La censure qui aurait été jugée illégale si un homme de loi avait dû statuer dessus, est pratiquement rendue légale par ce système d’auto-contrôle. Toute idée subversive est alors éliminée et toute trace de censure effacée. 

La société s’affiche libérale dans les possibilités offertes aux individus mais elle n’a jamais été aussi conservatrice. Elle peut se reproduire à l’identique à l’image d’une femme qui s’auto-féconderait. Elle est au chaud dans sa propre dégénérescence, prête à éliminer tout comportement déviant ici au nom de « l’apologie du terrorisme ». En matière d’apologie je demandais dans ma vidéo « Ecraser les Mosos » au gouvernement français d’aller mener une expédition militaire et religieuse contre ce peuple féminisé. Il semble que le second degré ait échappé aux censeurs. Voici la vidéo sur Rutube:

Si Vladimir Poutine et Barack Obama se réconcilient, c’en est fait de l’information dissidente faite avec de petits moyens… (déjà que les serveurs en provenance de la Russie sont parfois gênés et que les vidéos sont très mal référencées par Google, qui est juge et partie dans ce cas)
J’ai envie de dire à tous les ados talentueux du net qui font de l’humour sur des banalités : on se sert de vous comme d’une caution. Posez-vous la question de votre responsabilité dans le système. Tel un Dieudonné M’Balla M’Balla, vous devriez peut-être vous servir de votre audience pour faire réfléchir les gens qui vous suivent… il n’est pas possible que nous nous contrôlions les uns les autres, sans même nous donner les possibilités de réfléchir à ce contrôle.

Facebook et Twitter ?

Sur les réseaux sociaux, c’est le même procédé, mais en pire. Depuis les attentats de Charlie Hebdo, j’ai remarqué une baisse d’activité extraordinaire de mon compte politique facebook. Et tandis que j’ai 10 fois moins de contacts sur mon compte personnel, dorénavant, celui-ci est plus actif en termes de notifications/échanges. Je l’ai aussi remarqué pour d’autres comptes politiques tel que celui de M Soral et je ne crois pas que ce soit un hasard. Avant, le système de délation était trop visible. Par exemple, la fermeture de la page des JRE de Farida Belghoul sur Facebook n’avait abouti qu’à renforcer l’audience de son site. L’État a donc élargi l’éventail de ses moyens de contrôle. Il fait désormais pression sur les sociétés de réseaux internets pour qu’il y ait censure a priori des contenus, le retrait de documents étant utilisé en dernière instance. Depuis, l’utilisateur est enfermé dans un petit cercle de contacts qui limite ses possibilités d’échange en « période de crise ». Il a encore l’impression d’être libre, tandis qu’il est contrôlé de bout en bout et que la situation exceptionnelle de crise devient la règle. Des robots calculent ce qui doit être diffusé de ce qui ne doit pas l’être et à qui, selon le compte. Les algorithmes deviennent de plus en plus précis et sclérosants pour les pensées alternatives. Sur Twitter, les lanceurs d’alertes régulent les contenus acceptables de ceux qui ne le sont pas. Ils évitent que tout mouvement de contestation de la doxa puisse prendre de l’ampleur. Et ne croyez pas qu’un blog comme le mien, basé à l’étranger ait plus de chance de pouvoir échapper à la censure à terme. Les nouvelles lois en la matière permettent de bloquer tous les échanges si nécessaires quand bien même aucun juge n’aurait statué à l’encontre de l’internaute que je suis.

 

Eh oui ! je relie cela à la féminisation de la société.

Je le sais, nombre d’entre vous ne seront pas content que je l’écrive, mais de la contestation de pères légitimes à l’auto-contrôle par des gamins de la pensée, le mouvement sous-jacent de régression tyrannique que nous connaissons depuis plus de 200 ans est un mouvement de féminisation totalitaire. Au lieu d’essayer de retrouver une autorité qui soit légitime en réfléchissant à ce qu’elle pourrait être, notre société a décidé de refuser toute incarnation personnelle de ce pouvoir synonyme pour elle d’autoritarisme masculin. Elle navigue donc entre la fascination pour le dictateur en tant de crise et l’auto-contrôle castrateur. Nous ne pourrons combattre efficacement ce fonctionnement immature, si nous n’en identifions pas les racines et si nous ne posons pas des limites à des femmes malades qui agissent en sous-main pour imposer leurs modèles régressifs et conserver leur mainmise sur un pouvoir étatique corrompu.

Vous vous demandez peut-être quoi faire ?

Si vous lisez ce texte, je pense qu’il est urgent que vous vous donniez le courage de le transmettre. Vous croyez que c’est inutile ? Alors pourquoi à votre avis, mon compte Youtube a-t-il été censuré sans action de justice ? Pourquoi précédemment mon ancien blog a-t-il été censuré sans autre forme de procès ? Pourquoi certaines de mes vidéos ont été retirées en toute illégalité juste au moment où elles faisaient le buzz pour être réintroduites plus tard quand c’était trop tard ? (notamment celle des auditions sénatoriales du mariage pour tous) Vous le savez, vous avez la réponse : parce que les idées sont des armes et que les miennes portent. Je vais même vous dire pourquoi elles portent plus que toutes autres : parce que je ne sombre jamais dans le complot, parce que je respecte les lois de mon pays, parce que je refuse toute futilité, parce que mes textes sont difficiles d’accès. Toutes ces raisons mises ensemble font qu’il est nécessaire que je sois censuré sans en passer par la loi. Je dénonce ce contrôle dictatorial. Je vous demande de le dénoncer avec moi. Ensemble, nous pouvons briser le mur de glace. Avant que d’autres ne subissent la même déconvenue et n’acceptent leur sort sans pouvoir rien faire, nous devons profiter de cette occasion unique pour crier notre désaccord. Il ne nous reste plus que ça. Bientôt de plus gros sites de la dissidence seront censurés et il sera alors trop tard. Eux-mêmes avec leurs moyens sans comparaison aux miens n’ont que trop accepté leur marginalisation progressive. Il faut rejeter la censure, mais aussi rejeter ce processus. Ce n’est pas nous qui sommes anormaux mais leur comportement.

 

Quelques vidéos auxquelles vous ne pourrez plus accéder sur le réseau Youtube : Le rejet de la théorie du genre en Norvège (presque 200 000), la dénonciation des théories de Catherine Vidal (30 000), la démonstration de l’absence de différences salariales entre hommes et femmes (15 000), le bastonnade d’un jeune garçon par un groupe de filles au Canada (10 000 avant d’être censurée), le résumé des auditions sénatoriales du mariage pour tous (4000 en quelques jours avant d’être censuré temporairement en plein débat sur les unions de duos)…

62 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) YouTube Supprime Mes Vidéos – Raptor Vs Wild

     

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « Raptor VS Youtube »

    Ceux-là se posent la question de pouvoir faire de l’argent ou non. Moi je me posais juste la question de pouvoir m’exprimer. Maintenant ça a l’avantage de devenir de plus en plus clair. Non seulement, il ne faut pas avoir de propos qui dérangent, mais en plus, il faut qu’ils soient monétisables auprès d’annonceurs. Qui est-ce qui se souvient encore que Youtube était un service de diffusion vidéo libre il y a 3-4 ans ?

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    « Quand YouTube censure une vidéo sexiste… à l’encontre des hommes », Figaro madame du 11/03/2016.

    Censure pour faire le buzz et réintégration immédiate pour mieux se plaindre…

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    « Sur Rutube, l’extrême droite peut s’exprimer plus de 5 minutes », Rue89 du 26/05/2015.

     

    Où comment une pro-Charlie prône la censure de propos qui ne tombent pas sous le coup de la loi, et participe à la censure, et s’en réjouit.

  5. Ping de observateur:

    Je savais qu’une telle faille existait mais maintenant voila la preuve:

    http://www.zdnet.fr/actualites/youtube-une-faille-corrigee-permettait-d-effacer-des-videos-39817442.htm

    Youtube a censuré trop de vidéo recemment et ils ont besoin de se justifier. Les vidéos auraient disparu à cause d’une faille de sécurité.

    Il n’est pas improbable que cette faille ait été introduite volontairement pour permettre aux néofacistes de faire disparaitre les videos qui les dénoncent sur YT

  6. Ping de observateur:

    Visiblement Snowden a fait des emules et a donné des idées en occident.

    Ils sont fous ces euro-fémino-atlantistes.

    • Ping de observateur:

      De pire en pire
      Leonidas je ne sais pas pourquoi mais je vous conseille de souscrire à l’option HTTPS auprès de votre hébergeur sur votre site pour protéger vos lecteurs.

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Je viens de me renseigner : cela protégera mes lecteurs… à moitié puisque certains services de renseignement étatiques auront toujours accès aux données. Pensez-vous que je doive protéger mes lecteurs en dehors de cela ? Avez-vous un article qui traite du sujet ?

      • Ping de kasimar:

        D’accord avec observateur, on doit se couvrir un maximum. Je pars du principe que plus nous sommes protégés virtuellement, moins de personnes ne seront au courant de l’identité des lecteurs.
        Nous savons tous de quoi sont capables tous ces groupuscules.

        • Ping de Léonidas Durandal:

          C’est vrai, maintenant, je viens de me souvenir de ce qu’ils ont fait à l’époque pour le site de Dieudonné M’Balla M’Balla. Bon, je pense que je vais mettre le niveau de protection au maximum même si ça va ralentir le site. Au fait, je devrais rendre le site payant d’ici peu. Je suis en phase de montage en ce moment. 2.50 euros pour 1 an ou 25 cts l’article. Les articles tout juste sortis, je vais essayer de les laisser gratuits, mais je ne sais pas si je vais y arriver techniquement. Qu’en pensez-vous ?

          • Ping de kasimar:

            Pourquoi ne pas faire plutôt payer le droit de commenter les articles, ça dissuaderait certains trolls 😈
            Plus sérieusement, faire payer les articles ou les sites dissuaderait des tas de personnes qui embrasseraient notre cause. Je ne comprends pas pourquoi le site deviendrait payant, Est-ce pour des raisons de sécurité justement ?
            Pourquoi ne trouvez-vous pas plutôt un système de publicité, afin de financer ce qu’il faudrait financer ?
            Je pense surtout que vous ne pouvez agir seul, vous avez besoin de soutien. Et je conçois bien que l’entreprise que vous menez est une tâche qui est de taille.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Les gens agissent comme si l’internet était gratuit. Quel mensonge. Ils préfèrent payer des produits plus cher en incluant pour tous, le prix de la publicité. En plus, le système des publicités est inapplicable en ce qui me concerne… et j’aime pas. Bref, je vais réfléchir.

          • Ping de observateur:

            Ne faites pas payer les articles.

            Le but du jeu est d’atteindre un maximum de vues, et tous les articles sont utiles, une restriction des vues serait contreproductive.

            Je vous conseille plutôt un système comme patreon:
            https://www.patreon.com/

            Pour obtenir plus de dons mes conseils:
            * Utilisez votre mailing list et ajoutez dans chaque pied de mail le fait que vous avez besoin de soutiens
            * Mettez un lien vers un appel aux dons au pieds de tous vos articles
            * Envoyez un message à vos abonnés pour les informer sur le passage de votre site en HTTPS et sur les frais supplémentaires que cela va occasionner.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Je trouve légèrement outrageant toutes ces nombreuses personnes qui se servent de mon site comme d’une base de données, et qui pensent que l’information est gratuite. Ceux-là viennent une fois, rarement, quand ils ont besoin et puis basta. Je me demande si leur passage sur mon site m’apporte vraiment quelque chose et s’ils ne devraient pas payer, ou ne rien voir. L’argent c’est le nerf de la guerre. Je ne vais pas continuer si je dois sacrifier mon temps, me faire censurer en toute impunité dès que je réussis et n’obtenir aucun résultat concret en termes politiques si ce n’est un flux de lecteurs passifs. Je réfléchis encore… un test n’est pas à exclure. Une position médiane. Quant aux systèmes de sponsoring, ce n’est vraiment pas dans ma culture……………… mais je suis prêt à essayer si rien d’autre ne fonctionne. Il faut avancer.

          • Ping de observateur:

            J’oubliais le meilleur conseil pour trouver des fonds: inspirez vous de ce que vous les féministes. Si il y a un domaine dans lequel elle sont douées c’est bien celui là.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Oh mais je m’en inspire, à la hauteur de mes moyens : elles trouvent des fonds en étant sponsorisées par des marques, par l’Etat, par des garçons gentils et en formant communauté. Les marques qui vendent à 75% des produits ciblés pour des femmes : je ne vois pas bien laquelle va vouloir accrocher son image à celle d’un antiféministe. L’Etat qui comme on le sait a créé un ministère spécialement dédié aux femmes et qui n’a jamais fait que servir les intérêts féministes, ne va pas m’être d’une grande aide. Les gentils garçons perméables à maman s’émeuvent de la veuve et de l’orphelin. Je ne suis ni veuve ni orphelin. Quant à la communauté, celle des hommes, elle n’existe pas, étant minutieusement attaquée dans les écoles, les clubs de sports par des esprits féminisés (quand il reste des hommes dans ces milieux là). En l’état actuel des choses, je ne sais même pas si un lecteur de mon site est près à payer 2.5 euros pour y avoir accès durant un an, et l’internaute moyen qui est inondé d’une information qu’il pense gratuite, j’imagine que retirer 25cts de son porte-monnaie électronique va lui piquer le bout des doigts. Je joue beaucoup plus serré que vous ne l’imaginez.

            Au fait, je viens de m’apercevoir qu’un seul site mis en lien vers l’extérieur et qui n’était pas sécurisé, provoquait une faille dans le https. Autant dire que je ne peux pas mettre en place le htpps pour aimeles puisque nous avons tous mis collectivement des milliers d’articles qui pointent vers des sites non sécurisés (Figaro etc…). Mais bonne nouvelle, si l’internaute veut se protéger, il en a les moyens en configurant son navigateur…

          • Ping de kasimar:

            Les marques qui vendent à 75% des produits ciblés pour des femmes

            Je commence à comprendre pourquoi les féministes ne se sont jamais élevé contre les produits de beauté, bijoux et tout autre accessoire pour femmes (L’Oréal, Yves Rocher …) qui est d’ailleurs tout le contraire de ce qu’elles combattent : la femme objet et la « dictature » du « sois belle et tais toi »

            Ceci dit pour 2,5 € par an ça ne me dérangerait pas pourvu que je sois assuré que mon identité soit en sécurité. La liberté n’a pas de prix, même si je ne vous cache pas qu’une somme plus importante m’aurait quelque peu refroidi. 😕
            Pour votre dernière phrase, je pense que c’en est à nous de protéger notre identité contre les éventuels pirates, ou espions à la solde du fascisme.
            L’Etat a bien plus de cordes à son arc qu’on le pense. Il a sa ligue de fayots qui luttent contre le « fascisme », son système judiciaire qui est prêt à tomber sur n’importe quel malheureux tel un couperet.
            Sinon avez-vous essayé d’ aller sur TOR ou utilisé un VPN gratuit dans un premier temps (certes Tor est très lent, mais vu que je ne traîne pas autant que jadis sur votre site, en ce qui me concerne cela ne me dérange pas) ?
            Un petit truc sympa pour rester anonyme sur le Web
            Il y en a un autre
            Vous pouvez en montant un petit serveur chez vous de préférence sous Linux (vous avez juste besoin d’une quantité de stockage importante) et communiquer via un proxy dont vous pouvez changer d’adresse IP, il y en a un sur Firefox en add-on, mais comme ce navigateur est banni, vous pouvez en trouver certains gratuits.
            Certes les services secrets et les policiers seraient les seuls à vous identifier, mais vous n’avez de toute façon rien à vous reprocher ?
            Et surtout, la seule sécurité infaillible et la plus efficace de toutes de loin est la foi en Dieu quelque soit la façon dont nous le vénérons, celle-là même qui nous sauvera du chaos et de la débauche généralisée inévitable qui nous attend.
            Car oui, Dieu Souhaite que nous réussissions dans cette entreprise titanesque et il est votre Seul Allié, et un Allié de taille. Les prophètes aws vous le confirmeront.
            Bonne soirée

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Oui, Dieu, Jésus, l’Esprit Saint pour toute aide, ce n’est pas si mal 🙂 Car par contre, en matière de serveur, il faut être capable de le protéger des attaques, et là, mes connaissances techniques trouvent leur limite.

        • Ping de kasimar:

          de ce qu’elles combattent

          De leur paradigme voulais-je dire

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.